Le livre d’Hitler commercialisé en Algérie : vente autorisée ou importation frauduleuse ?

La version arabe de «Mein Kampf». D. R.

Libre de droits depuis le début de l’année 2016, le livre d’Adolf Hitler est en vente dans certaines librairies en Algérie. Interdit dans plusieurs pays, européens notamment, mais autorisé dans d’autres, comme en Palestine et en Egypte, le livre du fondateur du nazisme a été introduit dans notre pays dans sa version arabe, mais on ne sait pas si cet ouvrage qui a été vendu à 80 millions d’exemplaires dans le monde a reçu l’aval du ministère de la Culture pour être commercialisé ou non. On ne sait pas non plus si la traduction arabe est conforme à la version allemande. En effet, Adolf Hitler avait ordonné à ses collaborateurs d’adapter la traduction de son livre selon les pays pour lesquels il était destiné, l’expurgeant des passages qui eussent pu gêner sa politique expansionniste et ses alliances stratégiques.

Mein Kampf (Mon combat), rédigé entre 1924 et 1925, est tombé dans le domaine public le 1er janvier dernier. Il a été traduit dans seize langues, selon différentes sources réunies dans l’encyclopédie en ligne Wikipédia. La vente en Algérie de ce manifeste politique fondateur de l’idéologie nazie pose un sérieux problème. Son contenu est, en effet, éminemment raciste et colonialiste. Adolf Hitler y loue la suprématie de la race aryenne sur toutes les autres et distingue entre peuples supérieurs, en tête desquels le peuple allemand, et les peuples inférieurs qui doivent leur être asservis. Le livre incite à l’élimination «sans délai» de «tout peuple autre que le peuple allemand, s’il en existe», parce qu’il «constitue un danger» pour le futur IIIe Reich. Le métissage, selon Hitler, «serait une autre façon de neutraliser» le danger de ces peuples supérieurs autres que le peuple allemand, mais ce métissage, avertissait-il, conduirait à la «perte d’identité de la race». Aussi, Hitler interdit-il tout mélange avec les autres nationalités et appela-t-il à leur élimination pure et simple, au même titre que les «races inférieures».

Les avis divergent sur la reproduction et la vente publique de l’ouvrage d’Adolf Hitler. Certains y voient un encouragement au nazisme, alors que d’autres estiment que les générations actuelles ont le droit de connaître le contenu de ce livre pour mieux contrer l’idéologie néonazie. De toutes les façons, disent d’autres sources, le livre peut être consulté sur Internet, donc toute interdiction de la version papier serait obsolète. Enfin, les opposants à cette dernière opinion pensent qu’il y a, là, une question de principe et que bien qu’accessible dans sa version numérisée, son interdiction serait un signal fort signifiant le rejet du fascisme et du nazisme sous toutes leurs formes.

Karim B.

Comment (150)

    anwa wiggi
    26 juillet 2016 - 20 h 40 min

    Azul fellawen

    Azul fellawen
    C’est fou la ressemblance qu’il peut y’avoir entre l’idéologie baatiste Arabo Islamiste et le nazisme.
    Les deux idéologies d’extrême droite sont en tout point semblables.
    Le faschisme vert et le fascisme des blouses noir se retrouvent.




    0



    0
      el milia kvayl
      30 juillet 2016 - 23 h 08 min

      Occupes toi de ton fascisme
      Occupes toi de ton fascisme étoilé sioniste.. voleurs de terres Palestiniennes…..




      0



      0
    anwa wiggi
    26 juillet 2016 - 20 h 40 min

    Azul fellawen

    Azul fellawen
    C’est fou la ressemblance qu’il peut y’avoir entre l’idéologie baatiste Arabo Islamiste et le nazisme.
    Les deux idéologies d’extrême droite sont en tout point semblables.
    Le faschisme vert et le fascisme des blouses noir se retrouvent.




    0



    0
      el milia kvayl
      30 juillet 2016 - 23 h 08 min

      Occupes toi de ton fascisme
      Occupes toi de ton fascisme étoilé sioniste.. voleurs de terres Palestiniennes…..




      0



      0
    issam
    26 juillet 2016 - 18 h 52 min

    Vaut mieux lire les livre de
    Vaut mieux lire les livres de Malek Bennabi .De que utilité hitler peut bien avoir dans la société algérienne ?




    0



    0
    issam
    26 juillet 2016 - 18 h 52 min

    Vaut mieux lire les livre de
    Vaut mieux lire les livres de Malek Bennabi .De que utilité hitler peut bien avoir dans la société algérienne ?




    0



    0
    Bouzorane
    26 juillet 2016 - 18 h 14 min

    Plutôt Bismarck que Hitler…
    Plutôt Bismarck que Hitler… Plutôt le 2ème Reich que le 3ème….plutôt le 19e siècle que le 20e…. Hitler a détruit tout ce qu’a construit Bismarck…il faut s’intéresser à Bismarck et à l’Allemagne des 18e et 19e siècles,…Hitler et le 20e siècles sont sans intérêts!…L’histoire Allemande peut être une source d’inspiration pour nous, car elle a des similitudes avec l’histoire d’Algérie….Les allemands ont subi, comme les algériens, l’invasion et la violence étrangère (romains, suédois, français,..)…ils ont été, du fait de leur désunion, une proie facile pour les envahisseurs…Les allemands ont subi tellement de violence, que cela provoqua chez eux, comme chez les algériens, des traumatismes psychologiques profonds….A titre d’exemple voici ce que disent les historiens à propos des allemands suite à la guerre de 30ans (1618-1648) : « à tel point que les murailles et les constructions médiévales ou préhistoriques allemandes avaient perdu leurs anciens noms pour prendre celui de remparts suédois….la guerre avait rompue l’enchainement des souvenirs…plus aucuns des survivants n’était en âge de se souvenir de leur vie avant la venue des suédois »….rupture de la mémoire collective, déni de soi, schizophrénie, violence,….sont les effets poste traumatiques qu’on constate chez les allemands et les algériens…..les allemands ont vécu les mêmes souffrances que nous, mais ils ont eu la chance d’avoir des hommes exceptionnels qui les ont guidé vers le salut….Il y a eu des hommes d’état comme Bismarck….il y a eu aussi des intellectuels nationaliste comme le philosophe Fichte qui ont développé le sentiment national allemand….Fichte et d’autres intellectuels (ex: les frères Grimm, 2 linguistes qui ont réhabilité la langue et les traditions allemandes ) ont inspiré le deuxième Reich de Bismarck et ont permis l’avènement d’une Allemagne unifiée, puissante et rayonnante…..C’est ce point qui fait toute la différence entre les allemands et nous : De Saint Augustin à nos jours, l’Algérie n’a jamais connu d’intellectuels capables de guider le peuple…. Nos intellectuels on toujours été déconnectés de la réalité algérienne…On le constate encore aujourd’hui avec les Addi, Chebel, Harbi, Arkoun…. Nous nous en sortirons lorsque nous aurons des intellectuels nationalistes dignes de l’Algérie!




    0



    0
      Anonymous
      26 juillet 2016 - 20 h 54 min

      La différence est simple,
      La différence est simple, pour connaître le peuple allemand : les allemands s’aiment entre eux. Pas les algériens, Vraiment pas assez. Des événements sans précédent viennent d’avoir lieu et personne en Algérie n’a eu un geste ou un mot envers la diaspora algérienne en France. Rien. Un silence de mort.




      0



      0
      Anonymous
      26 juillet 2016 - 23 h 33 min

      Il semble qu’il y ait une
      Il semble qu’il y ait une erreur dans ta presentation, tu omets ce qu’on appelle en allemand la marche des peuples (appele negativement en francais l’invasion des barbares) : die Völkerwanderung. En effet, il y a beaucoup de points communs au rapport a la souffrance et a l’endurance chez les peuples algerien, irlandais et allemand. Meme si aucun peuple n’est parfait, je confirme la beaute de l’ame irlandaise et allemande. Quand aux allemands, ce n’est pas pour rien qu’on n’a eu de cesse de faire des guerres contre ce peuple qui garde encore de sa fierte et de sa beaute. Au lieu d’apprendre encore et encore la langue depressive francaise, mettez-vous a l’allemand pour sa logique, sa structure et son organisation. Au lieu de rester a coller a une vision francaise du monde, faut se liberer jusqu’au bout.




      0



      0
        elsass frei
        29 juillet 2016 - 14 h 08 min

        je souscris totalement à ce
        je souscris totalement à ce que vous dites, pour habiter en Alsace et même y être né , je peux constater le remarquable et puissant héritage germanique, et regretter ce que la france a fait de cet ancien territoire Allemand
        D’ailleurs je n’ai qu’à traverser la frontière pour retrouver un peuple de génie, les Allemands me fascinent , je ne suis pas dupe ils ont également leur propre défauts, mais on sent chez eux le désir d’aller de l’avant
        Il n’ y a aucun faux-fuyants , chacun fait sa part, chacun contribue à sa manière au destin commun
        Croyez moi en Allemagne , on ne se refile pas la patate chaude comme en france pour ensuite la remettre aux générations futures, lesquelles sont aujourd’hui accusées de vivre au dessus de leur moyens, etc…..
        Les Allemands ne sont pas jaloux de leurs voisins, ils se donnent beaucoup de peine afin d’avoir un quotidien décent
        Tout le contraire des français

        Quelle erreur que font les pays du Sud de continuer d’apprendre le français ,cette langue inutile pour dépressifs

        MAIS LES JOURS DE L ALLEMAGNE SONT MALHEUREUSEMENT COMPTES CAR ELLE EST CERNEE DE PAYS BACTERIES COMME LA FRANCE,petit à petit la médiocrité les gagne par l’immigration européenne(italiens,espagnols, grecques,français gratteurs etc…) qui vont préparer le terrain par leur relativisme aux finisseurs , le million de demandeurs d’asile




        0



        0
    Bouzorane
    26 juillet 2016 - 18 h 14 min

    Plutôt Bismarck que Hitler…
    Plutôt Bismarck que Hitler… Plutôt le 2ème Reich que le 3ème….plutôt le 19e siècle que le 20e…. Hitler a détruit tout ce qu’a construit Bismarck…il faut s’intéresser à Bismarck et à l’Allemagne des 18e et 19e siècles,…Hitler et le 20e siècles sont sans intérêts!…L’histoire Allemande peut être une source d’inspiration pour nous, car elle a des similitudes avec l’histoire d’Algérie….Les allemands ont subi, comme les algériens, l’invasion et la violence étrangère (romains, suédois, français,..)…ils ont été, du fait de leur désunion, une proie facile pour les envahisseurs…Les allemands ont subi tellement de violence, que cela provoqua chez eux, comme chez les algériens, des traumatismes psychologiques profonds….A titre d’exemple voici ce que disent les historiens à propos des allemands suite à la guerre de 30ans (1618-1648) : « à tel point que les murailles et les constructions médiévales ou préhistoriques allemandes avaient perdu leurs anciens noms pour prendre celui de remparts suédois….la guerre avait rompue l’enchainement des souvenirs…plus aucuns des survivants n’était en âge de se souvenir de leur vie avant la venue des suédois »….rupture de la mémoire collective, déni de soi, schizophrénie, violence,….sont les effets poste traumatiques qu’on constate chez les allemands et les algériens…..les allemands ont vécu les mêmes souffrances que nous, mais ils ont eu la chance d’avoir des hommes exceptionnels qui les ont guidé vers le salut….Il y a eu des hommes d’état comme Bismarck….il y a eu aussi des intellectuels nationaliste comme le philosophe Fichte qui ont développé le sentiment national allemand….Fichte et d’autres intellectuels (ex: les frères Grimm, 2 linguistes qui ont réhabilité la langue et les traditions allemandes ) ont inspiré le deuxième Reich de Bismarck et ont permis l’avènement d’une Allemagne unifiée, puissante et rayonnante…..C’est ce point qui fait toute la différence entre les allemands et nous : De Saint Augustin à nos jours, l’Algérie n’a jamais connu d’intellectuels capables de guider le peuple…. Nos intellectuels on toujours été déconnectés de la réalité algérienne…On le constate encore aujourd’hui avec les Addi, Chebel, Harbi, Arkoun…. Nous nous en sortirons lorsque nous aurons des intellectuels nationalistes dignes de l’Algérie!




    0



    0
      Anonymous
      26 juillet 2016 - 20 h 54 min

      La différence est simple,
      La différence est simple, pour connaître le peuple allemand : les allemands s’aiment entre eux. Pas les algériens, Vraiment pas assez. Des événements sans précédent viennent d’avoir lieu et personne en Algérie n’a eu un geste ou un mot envers la diaspora algérienne en France. Rien. Un silence de mort.




      0



      0
      Anonymous
      26 juillet 2016 - 23 h 33 min

      Il semble qu’il y ait une
      Il semble qu’il y ait une erreur dans ta presentation, tu omets ce qu’on appelle en allemand la marche des peuples (appele negativement en francais l’invasion des barbares) : die Völkerwanderung. En effet, il y a beaucoup de points communs au rapport a la souffrance et a l’endurance chez les peuples algerien, irlandais et allemand. Meme si aucun peuple n’est parfait, je confirme la beaute de l’ame irlandaise et allemande. Quand aux allemands, ce n’est pas pour rien qu’on n’a eu de cesse de faire des guerres contre ce peuple qui garde encore de sa fierte et de sa beaute. Au lieu d’apprendre encore et encore la langue depressive francaise, mettez-vous a l’allemand pour sa logique, sa structure et son organisation. Au lieu de rester a coller a une vision francaise du monde, faut se liberer jusqu’au bout.




      0



      0
        elsass frei
        29 juillet 2016 - 14 h 08 min

        je souscris totalement à ce
        je souscris totalement à ce que vous dites, pour habiter en Alsace et même y être né , je peux constater le remarquable et puissant héritage germanique, et regretter ce que la france a fait de cet ancien territoire Allemand
        D’ailleurs je n’ai qu’à traverser la frontière pour retrouver un peuple de génie, les Allemands me fascinent , je ne suis pas dupe ils ont également leur propre défauts, mais on sent chez eux le désir d’aller de l’avant
        Il n’ y a aucun faux-fuyants , chacun fait sa part, chacun contribue à sa manière au destin commun
        Croyez moi en Allemagne , on ne se refile pas la patate chaude comme en france pour ensuite la remettre aux générations futures, lesquelles sont aujourd’hui accusées de vivre au dessus de leur moyens, etc…..
        Les Allemands ne sont pas jaloux de leurs voisins, ils se donnent beaucoup de peine afin d’avoir un quotidien décent
        Tout le contraire des français

        Quelle erreur que font les pays du Sud de continuer d’apprendre le français ,cette langue inutile pour dépressifs

        MAIS LES JOURS DE L ALLEMAGNE SONT MALHEUREUSEMENT COMPTES CAR ELLE EST CERNEE DE PAYS BACTERIES COMME LA FRANCE,petit à petit la médiocrité les gagne par l’immigration européenne(italiens,espagnols, grecques,français gratteurs etc…) qui vont préparer le terrain par leur relativisme aux finisseurs , le million de demandeurs d’asile




        0



        0
    le citoyen 4Ie
    26 juillet 2016 - 15 h 11 min

    Pour répondre à la question
    Pour répondre à la question pourquoi le livre maintenant et en Algérie.
    Maintenant : parce que les droits sur le livre appartenait à un lander allemand. Et que maintenant il est dans le domaine publique depuis le début de l’année Donc tous les éditeurs peuvent le mettre sur le marché.
    Pourquoi en Algérie : parce que l’Algérie n’est pas sur une autre planète et que le livre connaît un regain d’intérêt mondial .
    Donc , ce n’est pas la peine de voir des complots partout .L’Algérie souffre d’abord de ses dirigeants.




    0



    0
    le citoyen 4Ie
    26 juillet 2016 - 15 h 11 min

    Pour répondre à la question
    Pour répondre à la question pourquoi le livre maintenant et en Algérie.
    Maintenant : parce que les droits sur le livre appartenait à un lander allemand. Et que maintenant il est dans le domaine publique depuis le début de l’année Donc tous les éditeurs peuvent le mettre sur le marché.
    Pourquoi en Algérie : parce que l’Algérie n’est pas sur une autre planète et que le livre connaît un regain d’intérêt mondial .
    Donc , ce n’est pas la peine de voir des complots partout .L’Algérie souffre d’abord de ses dirigeants.




    0



    0
    Anonymous
    26 juillet 2016 - 14 h 03 min

    SVP AP laissez passer ce lien
    SVP AP laissez passer ce lien historique concernant l’ignominie sioniste, à laquelle s’est inspiré le nazisme. Merci

    http://numidia-liberum.blogspot.ca/2013/11/sionisme-nazisme.html




    0



    0
      Anonymous
      26 juillet 2016 - 14 h 57 min

      Voici encore un lien
      Voici encore un lien historique sur les citations sionistes, vous verrez que le nazisme et le sionisme sont identiques.
      Merci AP de laisser passer ce lien, pour contrer les intervenants sionistes qui se sont infiltrés sur votre site, pour dévier le débat. Il faut que les sionistes sachent que les algériens ne sont pas dupes, y compris des centaines de millions de personnes qui ont découvert que le sionisme et le nazisme sont identiques. En lisant ces citations historiques des dirigeants sionistes vous en aurez la preuve. Merci AP de publier.

      http://www.alterinfo.net/le-sionisme-anthologie-des-citations_a284.html




      0



      0
    Anonymous
    26 juillet 2016 - 14 h 03 min

    SVP AP laissez passer ce lien
    SVP AP laissez passer ce lien historique concernant l’ignominie sioniste, à laquelle s’est inspiré le nazisme. Merci

    http://numidia-liberum.blogspot.ca/2013/11/sionisme-nazisme.html




    0



    0
      Anonymous
      26 juillet 2016 - 14 h 57 min

      Voici encore un lien
      Voici encore un lien historique sur les citations sionistes, vous verrez que le nazisme et le sionisme sont identiques.
      Merci AP de laisser passer ce lien, pour contrer les intervenants sionistes qui se sont infiltrés sur votre site, pour dévier le débat. Il faut que les sionistes sachent que les algériens ne sont pas dupes, y compris des centaines de millions de personnes qui ont découvert que le sionisme et le nazisme sont identiques. En lisant ces citations historiques des dirigeants sionistes vous en aurez la preuve. Merci AP de publier.

      http://www.alterinfo.net/le-sionisme-anthologie-des-citations_a284.html




      0



      0
    Anonymous
    26 juillet 2016 - 12 h 49 min

    Si en effet tout le monde
    Si en effet tout le monde peut lire ce qu’il veut. Il faut neanmoins s’assurer que tout le monde ait les armes linguistiques, historiques et psychologiques necessaires pour lire l’oeuvre d’un criminel de masse, quelqu’il soit.
    La seule qui vient a l’esprit est : pourquoi ce livre, en Algerie, et maintenant ? Ca sent pas forcement bon. Il ne s’agit pas de faire de la censure ou un autodafe, mais de se proteger des sales coups. Pourquoi ce livre-la et maintenant ?




    0



    0
      Anonymous
      26 juillet 2016 - 13 h 11 min

      C’est pour comprendre aussi l
      C’est pour comprendre aussi l’idéologie sioniste à laquelle Hitler s’est inspiré, pour son racisme abjecte. Il faut que ce livre soit lu par tout le monde pour comprendre et connaître de quoi sont capables les blancs impérialistes, les sionistes qui ont détruit le monde, une fois qu’ils se sont détruit mutuellement. L’histoire nous révèle que les plus grands criminels sont d’origine européenne, il faut ajouter les sionistes qui sont aussi d’origine européenne. Le nazisme, le sionisme sont nés en Europe, l’islamisme a été fabriqués dans les laboratoires sioniste et impérialiste.




      0



      0
    Anonymous
    26 juillet 2016 - 12 h 49 min

    Si en effet tout le monde
    Si en effet tout le monde peut lire ce qu’il veut. Il faut neanmoins s’assurer que tout le monde ait les armes linguistiques, historiques et psychologiques necessaires pour lire l’oeuvre d’un criminel de masse, quelqu’il soit.
    La seule qui vient a l’esprit est : pourquoi ce livre, en Algerie, et maintenant ? Ca sent pas forcement bon. Il ne s’agit pas de faire de la censure ou un autodafe, mais de se proteger des sales coups. Pourquoi ce livre-la et maintenant ?




    0



    0
      Anonymous
      26 juillet 2016 - 13 h 11 min

      C’est pour comprendre aussi l
      C’est pour comprendre aussi l’idéologie sioniste à laquelle Hitler s’est inspiré, pour son racisme abjecte. Il faut que ce livre soit lu par tout le monde pour comprendre et connaître de quoi sont capables les blancs impérialistes, les sionistes qui ont détruit le monde, une fois qu’ils se sont détruit mutuellement. L’histoire nous révèle que les plus grands criminels sont d’origine européenne, il faut ajouter les sionistes qui sont aussi d’origine européenne. Le nazisme, le sionisme sont nés en Europe, l’islamisme a été fabriqués dans les laboratoires sioniste et impérialiste.




      0



      0
    Anonymous
    26 juillet 2016 - 10 h 35 min

    Hitler n’a jamais été l’ami
    Hitler n’a jamais été l’ami des musulmans,il voulez des alliés ,après avoir fini avec les autres ,il se serait retourné contre eux pour son expansion.




    0



    0
      Anonymous
      26 juillet 2016 - 15 h 17 min

      un individu qui sera un
      un individu qui sera un combustible pour l’enfer…




      0



      0
    Anonymous
    26 juillet 2016 - 10 h 35 min

    Hitler n’a jamais été l’ami
    Hitler n’a jamais été l’ami des musulmans,il voulez des alliés ,après avoir fini avec les autres ,il se serait retourné contre eux pour son expansion.




    0



    0
      Anonymous
      26 juillet 2016 - 15 h 17 min

      un individu qui sera un
      un individu qui sera un combustible pour l’enfer…




      0



      0
    Prolétaire
    26 juillet 2016 - 10 h 31 min

    Suite : Pour dompter la
    Suite : Pour dompter la menace de la classe ouvrière allemande dans cette période d’agitations révolutionnaires inaugurées en Russie par la Révolution bolchevique et suives dans le reste de l’Europe, notamment en Italie et en Hongrie, il fallait un État allemand fort. D’autant plus qu’après sa défaite et la signature de l’humiliant traité de Versailles, la Bourgeoisie allemande se préparait déjà à reprendre sa revanche. D’où la nécessité de créer les conditions historiques pour réaliser son projet par un réarmement aussi bien militaire qu’idéologique de l’Allemagne. Et le principal ennemi était le Communisme, représenté par les Bolcheviks auxquels étaient associés les Juifs car ils constituaient le plus grand nombre au sein du Parti bolchevique. De même que le parti spartacus dont les membres étaient majoritairement juifs était tenu responsable de la défaite de la guerre comme de la tentative révolutionnaire avortée. Dès lors le Communisme, dans l’optique réductrice de la bourgeoisie allemande, est devenu synonyme de Juifs. La principale préoccupation était donc de s’attaquer au communisme personnifié par le juif, et soumettre la classe ouvrière allemande pour la préparer à la revanche. Hitler, peintre raté mais brillant orateur, est parvenu à s’imposer grâce au soutien du capital allemand, notamment par le financement de son parti et de sa milice créée pour mater les communistes. Toute sa rhétorique était axée sur la dénonciation du marxisme et accessoirement sur la finance juif. Mais son ennemi principal était le Communisme. Rien d’étonnant pour un représentant du capital en proie à cette époque à une grave crise économique et à des agitations ouvrières. Ainsi, l’hitlérisme est le produit du capital allemand, frustré par la défaite de sa guerre impérialiste et l’absence d’espace vital, c’est à dire l’absence de colonies. D’ailleurs, à la veille du déclenchement de la seconde guerre mondiale, Hitler a déclaré :  » l’Allemagne doit exporter ou périr « . Aussitôt, il a lancé ses troupes sur toute l’Europe pour accaparer ses richesses.
    Pour finir, le plus cynique dans cette histoire de la seconde guerre mondiale, du moins en Europe comme dans le reste des pays « occidentaux, favorisée par une outrancière manipulation mentale, c’est que quasiment 9 personnes interrogées sur 10 réduisent cette effroyable boucherie capitaliste à la seule mort des 6 millions de Juifs. Occultant totalement que cette guerre ait fait 60 millions de morts dont presque la moitié (30 millions) étaient russes, sans oublier les victimes des autres pays. Il est vrai que la vie d’un juif vaut mille fois que celle d’un Goy et que le Sionisme s’est chargé d’en faire la propagande aux fins de la culpabilisation de toute la planète pour justifier la colonisation de la Palestine.




    0



    0
    Prolétaire
    26 juillet 2016 - 10 h 31 min

    Suite : Pour dompter la
    Suite : Pour dompter la menace de la classe ouvrière allemande dans cette période d’agitations révolutionnaires inaugurées en Russie par la Révolution bolchevique et suives dans le reste de l’Europe, notamment en Italie et en Hongrie, il fallait un État allemand fort. D’autant plus qu’après sa défaite et la signature de l’humiliant traité de Versailles, la Bourgeoisie allemande se préparait déjà à reprendre sa revanche. D’où la nécessité de créer les conditions historiques pour réaliser son projet par un réarmement aussi bien militaire qu’idéologique de l’Allemagne. Et le principal ennemi était le Communisme, représenté par les Bolcheviks auxquels étaient associés les Juifs car ils constituaient le plus grand nombre au sein du Parti bolchevique. De même que le parti spartacus dont les membres étaient majoritairement juifs était tenu responsable de la défaite de la guerre comme de la tentative révolutionnaire avortée. Dès lors le Communisme, dans l’optique réductrice de la bourgeoisie allemande, est devenu synonyme de Juifs. La principale préoccupation était donc de s’attaquer au communisme personnifié par le juif, et soumettre la classe ouvrière allemande pour la préparer à la revanche. Hitler, peintre raté mais brillant orateur, est parvenu à s’imposer grâce au soutien du capital allemand, notamment par le financement de son parti et de sa milice créée pour mater les communistes. Toute sa rhétorique était axée sur la dénonciation du marxisme et accessoirement sur la finance juif. Mais son ennemi principal était le Communisme. Rien d’étonnant pour un représentant du capital en proie à cette époque à une grave crise économique et à des agitations ouvrières. Ainsi, l’hitlérisme est le produit du capital allemand, frustré par la défaite de sa guerre impérialiste et l’absence d’espace vital, c’est à dire l’absence de colonies. D’ailleurs, à la veille du déclenchement de la seconde guerre mondiale, Hitler a déclaré :  » l’Allemagne doit exporter ou périr « . Aussitôt, il a lancé ses troupes sur toute l’Europe pour accaparer ses richesses.
    Pour finir, le plus cynique dans cette histoire de la seconde guerre mondiale, du moins en Europe comme dans le reste des pays « occidentaux, favorisée par une outrancière manipulation mentale, c’est que quasiment 9 personnes interrogées sur 10 réduisent cette effroyable boucherie capitaliste à la seule mort des 6 millions de Juifs. Occultant totalement que cette guerre ait fait 60 millions de morts dont presque la moitié (30 millions) étaient russes, sans oublier les victimes des autres pays. Il est vrai que la vie d’un juif vaut mille fois que celle d’un Goy et que le Sionisme s’est chargé d’en faire la propagande aux fins de la culpabilisation de toute la planète pour justifier la colonisation de la Palestine.




    0



    0
    Mouloud
    26 juillet 2016 - 9 h 55 min

    Pourquoi pas ! Hitler était l
    Pourquoi pas ! Hitler était l’ami des musulman. Le grand Mufti de Jérusalem avait d’ailleurs été ressu par Hitler en Allemagne en 41 et il a a cet occasion offere une division SS composée de musulmans. Hitler à percécuté les juifs mais pas les arabes et je ne vois pas pourquoi on enterdirais son livre chez nous!




    0



    0
    Mouloud
    26 juillet 2016 - 9 h 55 min

    Pourquoi pas ! Hitler était l
    Pourquoi pas ! Hitler était l’ami des musulman. Le grand Mufti de Jérusalem avait d’ailleurs été ressu par Hitler en Allemagne en 41 et il a a cet occasion offere une division SS composée de musulmans. Hitler à percécuté les juifs mais pas les arabes et je ne vois pas pourquoi on enterdirais son livre chez nous!




    0



    0
    Anonymous
    26 juillet 2016 - 8 h 57 min

    Je pense que chacun a le
    Je pense que chacun a le droit de choisir s’il doit lire ce livre où non ,c’est un début de liberté, pour ma part j’ai d’autres livres à lire qui pourront m’aider à me cultiver que celui là. Il ne faut pas oublier que c’est un dictateur qui a écrit ce livre et moi les dictateurs je préfère les voir en enfer.




    0



    0
    Anonymous
    26 juillet 2016 - 8 h 57 min

    Je pense que chacun a le
    Je pense que chacun a le droit de choisir s’il doit lire ce livre où non ,c’est un début de liberté, pour ma part j’ai d’autres livres à lire qui pourront m’aider à me cultiver que celui là. Il ne faut pas oublier que c’est un dictateur qui a écrit ce livre et moi les dictateurs je préfère les voir en enfer.




    0



    0
    Prolétaire
    26 juillet 2016 - 4 h 58 min

    AP4 La republication du
    AP4 La republication du pamphlet d’Hitler donne lieu à des empoignades entre les tenants de sa publication et les partisans de son interdiction. La polémique transcende les frontières. Et l’Algérie ne déroge pas la règle car le débat fait rage entre les deux tendances. Dans les deux cas les arguments convoqués ne sont pas convaincants. L’appréhension de la question est très réductrice. En effet, le camp des vainqueurs (l’Occident en général) a réussi une double falsification. D’une part , présenter la seconde Boucherie Mondiale comme une guerre juste entre le Bien et le Mal. Une guerre de la démocratie contre le fascisme. Bien évidemment, les alliés ( les USA, L’URSS, ect) étaient dans le camp du Bien. Et l’autre, l’axe, était dans le camp du Mal. Les premiers prétendaient même se battre pour la démocratie, les droits de l’homme. Alors que tous ces pays piétinaient ces mêmes droits (la France et l’Angleterre par leur colonialisme asservissaient des centaines de millions d’indigènes réduits en esclavage, les USA , pays de l’esclavage et du racisme institutionnalisé, refusaient tout droit aux Noirs américains, L’URSS, pays stalinien, avec ses camps de concentration n’avait rien à envier à l’Allemagne hitlérienne). D’autre part, depuis la fin de la guerre, réduire cette boucherie, par une personnalisation de l’histoire, à la seule personne d’Hitler censé être seul responsable de la guerre. Alors, qu’il s’agissait d’une guerre impérialiste préparée et accentuée par la crise économique. Hitler n’a été que le produit du grand capital allemand. Ce n’est ni un Génie ni un Malade. Et n’était l’accélération de la crise économique mondiale, son ascension et son accession démocratiquement au pouvoir n’aurait jamais eu lieu. Et son livre n’a nullement contribué à l’avènement de l’hitlérisme. CE N’EST PAS L’ESPRIT QUI GUIDE LE MONDE. CE N’EST PAS LA CONSCIENCE QUI DÉTERMINE LE MONDE, L’ÊTRE SOCIAL, MAIS C’EST LE MONDE, L’ÊTRE SOCIAL QUI DÉTERMINE LA CONSCIENCE. Preuve s’il en est, la littérature fasciste est née en France où elle était très prolifique depuis la fin du 19 ème siècle et les partis d’extrême droite très florissants . Et pourtant, le fascisme n’a jamais pu accéder au pouvoir. Sinon, à la faveur de l’occupation de la France par l’Allemagne nazie qui a imposé un pouvoir vichyssois.
    Autre preuve s’il en est plus actuelle, même si Mein Kampf d’Hitler était diffusée gratuitement dans le monde entier, il ne donnerait jamais naissance à des adeptes purs et durs du nazisme. L’époque à changé. Le fascisme comme l’hitlérisme sont le produit d’une époque spécifique et de pays particuliers tardivement nés. Et leurs États respectifs étaient faibles face aux classes en conflits. Et la classe puissante la plus menaçante, qu’elle avait prouvée par sa révolution avortée écrasée dans le sang, était la Classe ouvrière. Le mouvement ouvrier allemand était le plus important à cette époque. Et surtout le mieux organisé, le plus avancé, cultivé.
    Alors, publier ou interdire Mein Kampf, c’est un faux débat !




    0



    0
    Prolétaire
    26 juillet 2016 - 4 h 58 min

    AP4 La republication du
    AP4 La republication du pamphlet d’Hitler donne lieu à des empoignades entre les tenants de sa publication et les partisans de son interdiction. La polémique transcende les frontières. Et l’Algérie ne déroge pas la règle car le débat fait rage entre les deux tendances. Dans les deux cas les arguments convoqués ne sont pas convaincants. L’appréhension de la question est très réductrice. En effet, le camp des vainqueurs (l’Occident en général) a réussi une double falsification. D’une part , présenter la seconde Boucherie Mondiale comme une guerre juste entre le Bien et le Mal. Une guerre de la démocratie contre le fascisme. Bien évidemment, les alliés ( les USA, L’URSS, ect) étaient dans le camp du Bien. Et l’autre, l’axe, était dans le camp du Mal. Les premiers prétendaient même se battre pour la démocratie, les droits de l’homme. Alors que tous ces pays piétinaient ces mêmes droits (la France et l’Angleterre par leur colonialisme asservissaient des centaines de millions d’indigènes réduits en esclavage, les USA , pays de l’esclavage et du racisme institutionnalisé, refusaient tout droit aux Noirs américains, L’URSS, pays stalinien, avec ses camps de concentration n’avait rien à envier à l’Allemagne hitlérienne). D’autre part, depuis la fin de la guerre, réduire cette boucherie, par une personnalisation de l’histoire, à la seule personne d’Hitler censé être seul responsable de la guerre. Alors, qu’il s’agissait d’une guerre impérialiste préparée et accentuée par la crise économique. Hitler n’a été que le produit du grand capital allemand. Ce n’est ni un Génie ni un Malade. Et n’était l’accélération de la crise économique mondiale, son ascension et son accession démocratiquement au pouvoir n’aurait jamais eu lieu. Et son livre n’a nullement contribué à l’avènement de l’hitlérisme. CE N’EST PAS L’ESPRIT QUI GUIDE LE MONDE. CE N’EST PAS LA CONSCIENCE QUI DÉTERMINE LE MONDE, L’ÊTRE SOCIAL, MAIS C’EST LE MONDE, L’ÊTRE SOCIAL QUI DÉTERMINE LA CONSCIENCE. Preuve s’il en est, la littérature fasciste est née en France où elle était très prolifique depuis la fin du 19 ème siècle et les partis d’extrême droite très florissants . Et pourtant, le fascisme n’a jamais pu accéder au pouvoir. Sinon, à la faveur de l’occupation de la France par l’Allemagne nazie qui a imposé un pouvoir vichyssois.
    Autre preuve s’il en est plus actuelle, même si Mein Kampf d’Hitler était diffusée gratuitement dans le monde entier, il ne donnerait jamais naissance à des adeptes purs et durs du nazisme. L’époque à changé. Le fascisme comme l’hitlérisme sont le produit d’une époque spécifique et de pays particuliers tardivement nés. Et leurs États respectifs étaient faibles face aux classes en conflits. Et la classe puissante la plus menaçante, qu’elle avait prouvée par sa révolution avortée écrasée dans le sang, était la Classe ouvrière. Le mouvement ouvrier allemand était le plus important à cette époque. Et surtout le mieux organisé, le plus avancé, cultivé.
    Alors, publier ou interdire Mein Kampf, c’est un faux débat !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.