20 Août : Sellal sera représenté par Tayeb Zitouni et El-Hadi Ould-Ali

Tayeb Zitouni. New Press

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, ne sera pas présent aux festivités de commémoration du 60e anniversaire du Congrès de la Soummam, le 20 août prochain à Ifri, dans la wilaya de Béjaïa, comme cela a été annoncé par plusieurs médias. Le gouvernement sera, selon des sources dignes de foi, représenté par deux membres du gouvernement, Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine, et El-Hadi Ould-Ali, ministre de la Jeunesse et des Sports. Plus engagé sur le terrain politique, ce dernier est régulièrement appelé à la rescousse pour représenter l’exécutif dans cette région réputée hostile au pouvoir central. D’ailleurs, deux rassemblements sont programmés simultanément en cette journée du 20 août à Ifri, par deux partis politiques, le FFS et le RCD.

Annoncée en juin dernier dans la ville côtière d’Aokas, pour y inaugurer de nouvelles infrastructures administratives et éducatives, la visite du Premier ministre dans la wilaya de Béjaïa n’aura finalement pas lieu. Depuis les émeutes qui ont empêché son meeting au chef-lieu de wilaya, en plein milieu de la campagne électorale d’avril 2014, Abdelmalek Sellal n’y a jamais remis les pieds. Alors qu’il était particulièrement attendu pour booster les travaux de la pénétrante Béjaïa-Bouira, qui sont aujourd’hui quasiment à l’arrêt à cause de nouveaux litiges survenus entre la société en charge des travaux et ses fournisseurs en agrégats, d’après nos sources. D’ailleurs, la réception du premier tronçon Akbou-Ahnif, prévue initialement le 20 août prochain, est reportée à une date ultérieure.

Rabah A.

Comment (17)

    mhand ouchene
    13 août 2016 - 19 h 51 min

    Le tenant du pouvoir et ses
    Le tenant du pouvoir et ses serviteurs – tous planqués à l’extérieur pendant la révolution font tout pour minimiser , ce Congrès fondateur de la révolution.
    Sellal ne fera rien qui pourrait déplaire à ses maîtres donc il se défile.
    Il n’ya pas d’autre lecture,ni autre explication




    0



    0
    Sifax
    13 août 2016 - 19 h 23 min

    La sale race de vipères
    La (…) mokokos vient ici et se fait passer pour des Algériens pour semer la zizanie entre les fils de l’Algérie. soyez sans indulgence avec cette horde lâche. Vive l’Algérie toute entière et ses fils où qu’ils soient.




    0



    0
    Anonymous
    13 août 2016 - 18 h 43 min

    Saidani l’escroc porte
    Saidani l’escroc porte flingue des bouteflika ne vient pas ? Khelil l’escroc marocain et architecte fjsndqc pillage du siècle de nos caisses ne vient pas non plus ? Pourtant ces 2 proches et intimes des bouteflika se rêvent des destins nationaux ? L’un au nom du Maroc et l’autre au nom de la Tunisie




    0



    0
      Anonymous
      13 août 2016 - 19 h 57 min

      Y a juste les baltaguis du
      Y a juste les baltaguis du net et les hallabas de $aid la tchippa qui viennent tout le temps fourrés leur nez marocains sur les sites patriotiques algériens…Pourtant ça fait belle lurette qu’on connaît les dégâts incommensurables de bouteflika et de son clan…Seuls les mange m..rémunérés et les escrocs soutiennent encore ce régime soutenu à bout de bras par fafa




      0



      0
    lhadi
    13 août 2016 - 17 h 56 min

    Le premier des ministres ne
    Le premier des ministres ne doit pas fuir devant ses responsabilités qui consistent, entre autres, d’éteindre les brasiers régionaux, à mon sens, assez récurrent. L’obligation, que l’urgence rend nécessaire, est d’oeuvrer pour l’architecture d’une politique démocratique de développement régional globale : chaque région connaît des insuffisances ou des hypertrophies dont la solution sera recherchée dans le plan démocratique national, expression d’ensemble et cohérente des plans régionaux.

    L’objet de la politique d’aménagement du territoire sera non seulement de combler les disparités actuelles, mais aussi de promouvoir l’organisation géographique des activités destinées à satisfaire les besoins actuels et futurs de la population.

    La politique d’aménagement du territoire aura comme objectif un développement harmonieux des régions. Son but principal est donc, de repartir harmonieusement sur le territoire la production des richesses. Elle s’orientera vers le développement général et mesuré des villes et, en priorité, des villes moyennes, mené de pair avec l’amélioration des transports et la promotion des activités industrielles. Elle débouchera sur une vie sociale de meilleure qualité.

    Les orientations régionales doivent tenir compte de l’existence de foyers graves de chômage dans des régions en crise ; potentialités naturelles et humaines des régions, des objectifs nationaux du plan, notamment en matière industrielle agricole.

    Ces préoccupations conduisent à retenir dans l’immédiat les grandes opérations parmi lesquelles l’assurance d’un développement simultané de l’industrie et de l’agriculture. Des nouveaux noyaux industriels répondant aux priorités sectorielles évoquées ci-dessus seront créés. D’une façon générale, il conviendra d’assurer un développement équilibré de l’industrie et de l’agriculture et de réduire les distorsions graves qui existent notamment entre les régions.

    Cette politique visera d’abord à résoudre les problèmes de l’emploi, conséquence du développement très inégal des activités et des régions.

    En particulier, elle tendra à réaménager et réanimer les régions et les faire sortir de leur sous-développement régional.

    La définition des objectifs et des moyens de l’aménagement du territoire sera un des aspects du plan démocratique.

    La détermination des opérations à engager, région par région, sera déterminée, bien entendu, après une consultation démocratique des intéressés dans le cadre des orientations du plan.

    Des critères d’implantation industrielle seront fixés aux grandes entreprises publiques et privées.

    Une action volontaire sera menée en matière d’infrastructure, en particulier de transport et de télécommunication, pour développer les régions désavantagées.

    À court terme, des moyens financiers complémentaires seront prévus dans le cas d’implantations industrielles justifiant une aide provisoire.

    Une autre vie est possible.

    Une autre politique est nécessaire.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Karim
    13 août 2016 - 17 h 36 min

    On a construit une prison à
    On a construit une prison à oued ghir sur la route nationale en allant sur bejaia, elle est comme une grosse verrue sur un corps humain




    0



    0
    Anonymous
    13 août 2016 - 16 h 52 min

    Bientôt les élections, il ne

    Bientôt les élections, il ne faut pas fâcher FAFA.




    0



    0
    Tinhinane
    13 août 2016 - 16 h 35 min

    Le congrès de la Soummam n

    Le congrès de la Soummam n’est même pas dans l’agenda du tunisien Drebki qui est le chef du FLN 2016.

    Un Pays géré par de faux Algériens qui vont finir par vider l’Algérie de son histoire et de son âme.

    Allah Yerham CHOUHADA.




    0



    0
    Anonymous
    13 août 2016 - 16 h 32 min

    Le 5 juillet et le 1er

    Le 5 juillet et le 1er novembre sont casés dans le tiroir de l’oublie, il est temps maintenant d’effacer les autres dates historiques de l’Algérie.
    Si le congrès de la Soummam s’est déroulé à ORAN, Sellal aurait voyagé avec son cortège.




    0



    0
    Bélaïd
    13 août 2016 - 15 h 21 min

    La Kabylie est la seule
    La Kabylie est la seule région du pays qui n’est pas développée au même titre que les autres wilayas. Si Mr Sellal recensait le contraire, il serait venu avec plaisir pour inaugurer les infrastructures , comme il n y a aucune, il préfère obtempérer et déléguer pour la circonstance ses collaborateurs.




    0



    0
      Anonyme
      14 août 2016 - 21 h 34 min

      Tout comme les differentes
      Tout comme les differentes wilayas des Aures. Rien ne se fait plus surtout depuis 1999. Meme le projet tramway de Batna a ete mis aux oubliettes apres avoir ete cruellement miroite a la population. Elle est pourtant la cinquieme grande ville du pays compare a d’autres villes plus petites qui pourtant voient le leur faire son bonhomme de chemin malgre la crise economique. C’est un regime ouvertement anti berbere….helas.




      0



      0
    TAHIA EL DJAZAIR
    13 août 2016 - 14 h 21 min

    TAHIA LE CONGRES DE LA SOUMAM
    TAHIA LE CONGRES DE LA SOUMAM FONDATEUR DE LA NATION ALGERIENNE ET DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE




    0



    0
    aziz
    13 août 2016 - 13 h 54 min

    si la kabylie est isolée que
    si la kabylie est isolée que diront alors les jijelis !




    0



    0
    Mohand Cherif
    13 août 2016 - 12 h 13 min

    Le pouvoir a toujours isole
    Le pouvoir a toujours isole la Kabylie économiquement ,culturellement et politiquement.Pour reléguer au second plan la date historique de la tenue du congres de la soummam qui a mis de l’ordre et tracer les grandes lignes de la révolution et ante révolution on lui a substitue la date du 20 Aout 1955 car le congres a eu lieu en Kabylie.Économiquement la region vit grace aux pensions des retraites émigrés et quelques industriels jaloux de leur Kabylie qu’ils ne veulent pas quitter malgré les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien. Tout ceci conforte et fédère de plus en plus de sympathisants autour des souverainistes




    0



    0
      Anonymous
      13 août 2016 - 15 h 28 min

      M Mohand le 20 aout 55 est un
      M Mohand le 20 aout 55 est un jour qui a vu la mort de milliers de personnes 15000 morts confirmés par un journaliste américain qui travaille pou la CIA. Avant de faire des analyses loufoques je t’invite a lire des livres l histoire de l’Algérie




      0



      0
        Anonymous
        13 août 2016 - 20 h 21 min

        tu parles à un mokoko ici en
        tu parles à un mokoko ici en mission de grenouillage




        0



        0
    Anonymous
    13 août 2016 - 6 h 16 min

    Isoler la Kabylie ne règlera

    Isoler la Kabylie ne règlera pas les problèmes.
    La Kabylie a aussi besoin d’un développement économique sérieux
    La Kabylie est contre cette injustice à son égard
    RENDEZ à César ce qui est à César.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.