Interview – Saïda Keller-Messahli : «Il faut un débat public critique autour de l’islam»

Saïda Keller-Messahli. Photo : Alessandro Della Bella (Keystone)

Saïda Keller-Messahli a fondé le Forum pour un islam progressiste au lendemain des attentats du 11 septembre. Cette universitaire suissesse d’origine tunisienne regrette que le «discours humaniste rencontre beaucoup de résistance idéologique parmi les musulmans eux-mêmes», tandis que la doctrine wahhabite «est diffusée grâce à d’énormes sommes de pétrodollars». Interview.

Algeriepatriotique : Vous avez créé un Forum pour l’islam progressiste en Suisse. Qu’est-ce qui vous a encouragée à entreprendre une telle démarche ?

Saïda Keller-Messahli : J’ai vécu les attentats du 11 septembre 2001 en tant qu’observatrice internationale suisse dans la ville de Hébron dans les territoires palestiniens occupés par Israël. Cet évènement m’a paru si surréaliste dans le cadre de mon engagement et je n’avais pas le temps et le calme nécessaire de le saisir. De retour de ma mission, j’ai beaucoup lu pour mieux comprendre ce qui s’était passé. Entre autres, j’ai lu le livre La maladie de l’islam du Franco-Tunisien Abdelwahhab Meddeb. Ce livre m’a beaucoup touchée et inspirée pour agir. Je savais qu’il était urgent de faire quelque chose, mais je ne savais pas encore assez quoi. Finalement, au cours de l’année 2004, je me suis décidée à constituer une association avec des amis et des connaissances de religion surtout musulmane. Ils partageaient avec moi un besoin d’agir pour offrir un cadre où on pouvait discuter librement et sans tabous de tous les aspects de l’islam qui nous semblaient faire problème en notre temps parce qu’ils étaient en décalage avec notre vie moderne du XXIe siècle. C’est ainsi qu’est né notre Forum en 2004. 

Votre Forum est antérieur aux attentats terroristes qui viennent de secouer plusieurs villes européennes. Sentiez-vous la menace venir avant ce déferlement de la violence ?

Je sentais l’urgence et un fort besoin de rendre possible un débat public critique autour de l’islam. Mais je ne pouvais pas pressentir que le sujet au cours des douze dernières années allait devenir si décisif et prendre tant d’ampleur. 

Les autorités suisses ont-elles été trop laxistes envers les islamistes radicaux – dont des activistes du FIS dissous algérien – présents sur le sol helvétique depuis de très longues années, selon vous ?

Il est vrai que les islamistes de divers pays, dont l’Algérie, ont longtemps trouvé en Suisse une terre d’asile et que beaucoup d’entre eux ont pu ainsi redevenir actifs et se réorganiser à partir de la Suisse. 

Une attaque vient d’avoir lieu en Suisse. Les autorités suisses ont-elles été négligentes ?

Ce qui s’est récemment passé dans un train en Suisse est l’acte d’un jeune homme suisse qui se sentait exclu de la société. La violence et la douleur qu’il a répandues sont dues à un trouble mental qui n’a aucun lien avec l’islam politique. 

Le discours alternatif à celui du wahhabisme n’arrive pas à se faire entendre, en dépit des efforts de nombreux théologiens. Pourquoi ?

Le discours wahhabite est diffusé grâce à d’énormes sommes de pétrodollars. La Ligue islamique mondiale, composée de 21 sous-organisations, dispose d’un budget de plusieurs milliards de dollars qui sert à implanter la doctrine wahhabite sur tous les continents du monde. Même les plus petites îles de la mer des Caraïbes n’y échappent pas : sur les îles aussi petites que Tonga, Tuvalu, Vanuatu, etc., les Saoudiens ont construit des mosquées. La philosophie officielle de la Ligue islamique mondiale est «une mosquée dans chaque ville où il n’y a pas encore de mosquée». Actuellement, elle prévoit de construire des mosquées dans 46 pays supplémentaires. En Europe, elle a réussi déjà dans les années 1970 à s’implanter avec des «centres culturels islamiques», tels qu’à Bruxelles, Genève, Bâle, Londres, etc., ce qui lui a ouvert la porte pour une politique d’expansion idéologique.

Outre la construction des mosquées dont est chargée toute une administration nommée l’Association mondiale pour la construction et le développement, elle forme et finance les imams dans le monde, et met à disposition de toute association musulmane du matériel de propagande et de prosélytisme. Vu que la Ligue est aussi très active dans l’ex-Yougoslavie, le wahhabisme se répand ainsi aussi là où il existe des communautés d’immigrés du Kosovo, d’Albanie, de Bosnie, etc. 

Le discours humaniste, seule alternative aujourd’hui, n’a ni cette organisation élaborée ni ces moyens. En outre, il rencontre beaucoup de résistance idéologique parmi les musulmans eux-mêmes dont la majorité – souvent pas assez formée et cultivée – n’a pas les instruments nécessaires pour questionner d’une manière critique un texte religieux considéré par la doxa immuable parole de Dieu. De plus, il n’est pas rare que les voix critiques et courageuses rencontrent la répression de la part de musulmans incapables d’accepter une critique quelconque.

Vous sentez-vous mieux écoutée depuis que les extrémistes islamistes se sont dévoilés au grand jour en frappant en plein cœur de l’Europe ?

Nous avons toujours été bien écoutés, car nous avons proposé un discours nouveau, différent de celui des associations musulmanes en Suisse et en Europe, autocritique et honnête. 

Alors que certaines voix appellent à adopter les mœurs musulmanes dans les sociétés occidentales pour faciliter leur intégration, vous vous dites convaincue que cette dernière ne peut se réaliser que par la contrainte. Comment ?

Il est bien de rappeler que 25% de la population suisse est composée d’étrangers. L’intégration sociale des étrangers fonctionne très bien en Suisse, car il y a aussi une volonté politique de la faciliter. Diverses institutions publiques s’en occupent en offrant des cours de langues nationales, des formations, de l’aide à trouver du travail, un logement approprié, etc., indépendamment de l’appartenance religieuse des gens venus de divers pays. Parmi les musulmans très conservateurs, il y a néanmoins une minorité qui refuse de s’intégrer socialement et qui considère l’intégration sociale comme une menace pour son «identité». Cette petite minorité réclame régulièrement au nom de l’islam des «droits» supplémentaires, tels que la dispensation des filles du cours de natation, leur séparation des garçons, le refus de garçons de serrer la main de leur professeur femme ou encore celui de faire porter aux filles le foulard dit «islamique».

Toutes ces revendications – souvent soutenues tant par des groupes islamistes que par la gauche paternaliste – touchent au domaine politique puisqu’elles essayent de transformer les règles du vivre-ensemble. Et c’est précisément là qu’il faut avoir des règles très claires et nettes afin de garder la religion dans son domaine, bien séparée du terrain politique. C’est grâce à cette séparation entre religion et politique qu’il est possible que diverses religions puissent coexister paisiblement dans l’espace public et politique, car c’est ce principe laïc qui garantit que toutes les religions soient respectées d’une manière égale et juste. Les islamistes veulent une société conforme à la charia, une société régie par les lois de Dieu et non les lois des hommes. C’est la raison pour laquelle la laïcité est leur ennemi principal. 

Les autorités suisses veulent renforcer leur arsenal juridique pour combattre le terrorisme. Est-ce suffisant, selon vous ? 

Même en Suisse nous avons un problème de «djihadisme». On compte presque quatre-vingts personnes parties participer à une guerre qui n’est pas la leur. C’est un phénomène pas si nouveau, mais de plus en plus important. Comme dans d’autres pays touchés par ce phénomène, il est très important aussi pour la Suisse d’ajuster sa situation juridique. Mais cela ne résoudra pas tous les problèmes. Il faudra développer un solide concept de prévention à tous les niveaux en ce qui concerne la radicalisation des jeunes et ses causes psychologiques, familiales, sociales et religieuses. C’est un vrai défi. 

Dans plusieurs pays d’Europe, l’islamophobie a atteint son paroxysme. Un imam et son assistant ont été tués à New York, des affrontements entre musulmans et autochtones ont eu lieu en Corse, etc. Sentez-vous une menace contre la communauté musulmane en Suisse ?

Ce qui s’est passé à New York est un acte de haine abominable que nous ne pouvons que condamner. Les musulmans de Suisse ont une situation excellente. Ils bénéficient de la totale liberté de s’organiser, de la liberté d’expression, de tout droit démocratique et du privilège d’être citoyen d’un Etat de droit où règnent la paix sociale et la sécurité. Je n’ai jamais senti de menace contre les musulmans. Ceux qui utilisent le néologisme «islamophobie» sont les islamistes à agenda politique qui essayent ainsi de faire taire surtout les musulmans humanistes qui osent questionner et critiquer leur tradition religieuse. Le mot «islamophobie» est donc devenu chez nous, en Suisse, un museau pour les esprits critiques. 

S’il y a aujourd’hui un malaise concernant l’Islam, c’est que, malheureusement, il ne s’agit pas d’une peur irrationnelle comme suggérée par le mot «phobie», mais d’une réalité bien concrète qui nous met tous mal à l’aise : la terreur quotidienne dans divers pays du monde dit musulman. On nous sert tous les jours des obscénités au nom de l’islam : esclavage, viol, meurtres – la violence dans tous ses états. Dire que cette violence n’a rien avoir avec l’islam non seulement ne suffit pas, mais c’est aussi intellectuellement malhonnête, car nous savons que les terroristes se réfèrent bien à des textes que ce soit ceux du Coran ou du hadith (tradition racontée). 

Nous ne pourrons remédier à la maladie de ce corps «islamique» qu’en nommant honnêtement et courageusement les maux dont il souffre. Il est indispensable de mener ce débat publiquement, aussi douloureux soit-il. Ce n’est qu’ainsi que se préparera la voie de la guérison et de l’équilibre. 

Interview réalisée par Mohamed El-Ghazi

Comment (50)

    Amihemed
    21 août 2016 - 8 h 02 min

    Une chose que beaucoup de
    Une chose que beaucoup de gens ignorent, le Coran est préservé par Allah et les musulmans aussi tant qu`ils lui seront soumis selon le Livre et la tradition du Messager ASS




    0



    0
    Augustin
    19 août 2016 - 23 h 52 min

    L’isalm protestant tant voulu
    L’isalm protestant tant voulu par les talmudistes et leurs toutous soit disant Musulmans des loges Maçonniques ne verra jamais le jour, quant à la superscherie Maçonnique des frères Musulmans, salalfistes et autres mécréants Wahhabistes qui se prennent pour des substitus d’Allah, leurs jours sont comptés.




    0



    0
    FreeWill
    19 août 2016 - 15 h 21 min

    Il est biensur possible de
    Il est biensur possible de bla-bla-er des volumes entiers sur le sujet, ou tout simplement, rappeler aux charlatans non-Arabes qui se meles des affaires, culture, pratiques et croyances Arabes, qu’elles nous foutent la paix, qu’elles aillent exposer leur Q pour des coups de cravache, si ca leur donne plaisir – mais foutez le camps bon sang. Si Si Dieu ou je ne sais quoi vous manque autant, lisez et pratiquez celui issu de parmis nous – St Augustin fils de Souk-Ahras !

    L’Islam ou la theorie du psychopathe a ses heritiers et guardiens, et ceux-la ont les moyens, tous les moyens du monde, de proteger leur heritage contre des charlantans non-Arabers. Ils ont meme des allie’s, les plus forts au monde, pour proteger et promouvoir leurs saloperies ! Bouffez votre izlam de mes 2, et tant que vous y etes, partagez avec votre tarik ramdan et du vent svp.




    0



    0
    Anonymous
    19 août 2016 - 5 h 33 min

    L’islam ou toutes religions
    L’islam ou toutes religions se fait dans le coeur et ça regarde que celui qui la fait.




    0



    0
    Amiahmed
    19 août 2016 - 2 h 53 min

    L`Islam est sacre et il est
    L`Islam est sacre et il est sous la protection d`Allah, personne ne pourra y toucher et ce jusqu`a l`avènement de l`Heure, ceux qui essaieront auront en face d`eux Allah




    0



    0
      Reine Zinzin
      19 août 2016 - 6 h 56 min



      L’islam au singulier n’a jamais existé et il est pitoyable de voir des gens soutenir l’agenda politique des islamistes.




      0



      0
    Marie
    18 août 2016 - 21 h 25 min

    Les musulmans sont ceux qui
    Les musulmans sont ceux qui ont lu le Coran, les islamistes sont ceux qui obéissent au Coran…




    0



    0
      el milia kvayl
      18 août 2016 - 22 h 32 min

      Non sérieux? écoutes
      Non sérieux? écoutes évangéliste sioniste qui infiltre les forums, la secte protestante à laquelle vous et vos suiveurs êtes affiliés aux Usa, a été à la rencontre de ces malheureux Indiens qu’elle a exterminé et pour les rescapés elle a été leur chanter Alléluia
      Résultat les Indiens avaient une Bible et perdu leur terre…

      Donc va jouer le troll ailleurs




      0



      0
        Reine Zinzin
        19 août 2016 - 6 h 58 min

        Il est l’heure d’aller
        Il est l’heure d’aller prendre vos gouttes et d’ouvrir un dico.




        0



        0
      Reine Zinzin
      19 août 2016 - 6 h 57 min

      Confondre musulmans et
      Confondre musulmans et islamistes, comment dire ….

      On n’est pas rendus.




      0



      0
      Anonymous
      19 août 2016 - 7 h 49 min

      Les islamistes sont les
      Les islamistes sont les créations sataniques des USA, soutenus par vos états. Ne prenez pas le nom de la Sainte-Vierge, c’était une Dame, la plus grande. La plus OBÉISSANTE pour la cause de Dieu.




      0



      0
      souk-ahras
      19 août 2016 - 16 h 36 min

      Vous inversez l’ordre des
      Vous inversez l’ordre des choses par ignorance tout comme le ferait un islamiste convaincu de sa  »supériorité » attachée à son inculture. Revenez nous voir avec d’autres  »bulles » de votre cru vous êtes la bienvenue.




      0



      0
      Augustin
      19 août 2016 - 23 h 42 min

      « Les musulmans sont ceux qui
      « Les musulmans sont ceux qui ont lu le Coran, les islamistes sont ceux qui obéissent `ceux qui ont lu le Coran de travers… »




      0



      0
    La Cigale
    18 août 2016 - 21 h 22 min

    Les Sionistes sont sur le
    Les Sionistes sont sur le site de .A.P.ils envahissent les sujets qui traitent de L’ISLAM des musulmzns du Noble CORAN pour la dénigré et surtout ils se mettent des pousses en l’air pour faire croire que les algériens sont d’accord pour remettre l’islam en cause et l’adapter selon le 21 ème siècle avec une majorité qui approuvent de critiquer l’islam.
    Et tout ceux et celles qui défendent l’islam le Coran les Musulmans Malikite ou chafihite un islam modéré comme l’était nos prophètes ((paix et salut en leurs âmes à tous)) tous cela ont leurs met des pouces en bas pour les dévaloriser et les rejeter.
    REVEILLEZ VOUS ALGERIENS .les sionistes et wahabistes sont à l’oeuvre pour DÉTRUIRE l’islam les musulmans et modifier le saint Coran pour les plus naïves.




    0



    0
      el milia kvayl
      18 août 2016 - 22 h 35 min

      Tout à fait

      Tout à fait

      Je ‘lai parfaitement remarqué, quand il y a des opinions très pertinentes pour le bien de l’Algérie ils essayent d’influer par un votre négatif, mais heureusement les Algériens tiennent bon
      C’est infesté de ces rats de sionistes




      0



      0
        Anonymous
        19 août 2016 - 7 h 56 min

        Oui c’est remarque aussi. Ils
        Oui c’est remarque aussi. Ils squattent. Voyons le cote positif : on apprendra a les cerner . tu connais leur adage a ceux-la ? Par la ruse, ils fonctionnent, par la ruse seulement,




        0



        0
    Anonymous
    18 août 2016 - 15 h 19 min

    IL FAUT UN DEBAT PUBLIC
    IL FAUT UN DEBAT PUBLIC AUTOUR DES DELINQUANTS ,DES DESAXES QUE PRODUIT LE SOI DISANT PAYS DES DROITS DE L HOMME

    CAR TOUS LES PROFILS SONT EXACTEMENT LES MEMES , CE SONT DES JEUNES QUI N ONT JAMAIS VU LES PROMESSES DE LIBERTE EGALITE FRATERNITE ETRE TENUES POUR EUX……ET QUI N ONT JAMAIS BAIGNE DANS L ISLAM

    PAR AILLEURS LA FRANCE JOUE DOUBLE JEU ET SES RELATIONS AVEC LE QATAR DEMONTRENT QUE CE N EST PAS DU COTE DE L ISLAM POPULAIRE QU IL FAILLE CHERCHER MAIS DU COTE DU POLITIQUE

    LE RACISME A TOUJOURS EXISTE EN FRANCE,DANS LES ANNEES 80 C ETAIT L ISLAM EGALEMENT DONT IL FALLAIT PARLER? OU TOUT SIMPLEMENT DE LA FRANCE ET DE SON IMPOSTURE

    AILLEURS EN EUROPE IL Y A AUCUNE SOUCI SAUF POUR CELLES ET CEUX QUI S INTOXIQUENT AVEC LES DEPRESSIFS FARNACIS ET LEUR MERDIAS




    0



    0
      Reine Zinzin
      19 août 2016 - 7 h 01 min

      C’est faux, et vous le savez.
      C’est faux, et vous le savez.
      Par ailleurs, oui, l’islam a un problème, il est gangréné par l’islamisme, que celui-ci se soumette aux lois tout en tentant de les rogner, ou qu’il passe à l’action violente.

      Frères musulmans, salafistes, wahhabites, djihadistes : imposer LEUR loi…. Les moyens diffèrent, le but est le même.




      0



      0
    Mustapha
    18 août 2016 - 14 h 44 min

    L’islam est parfait. Y a rien
    L’islam est parfait. Y a rien à critiquer. Sinon comment peut-on critiquer l’oeuvre de Dieu?!!! Certains se le permettent comme c’est le cas de la peine de mort. Mais Wallah on sera toujours bons derniers si on continue à importer ce qui ne marchera jamais pour nous.
    C’est le comportement des musulmans qui est à critiquer. Leur compréhension de l’islam est perfectible. Depuis 62, on ne fait que mettre les vrais valeurs de l’islam de côté. Résultats : accumulation d’échecs. Générations de fainéants ou/et de magouilleurs. Crimes et corruption généralisés….




    0



    0
      Mustapha STAMBOULI
      18 août 2016 - 17 h 20 min

      L’interprétation et non les
      L’interprétation et non les fondements de l’Islam doit être revue afin de se coller à la réalité contemporaine. Cet n exercice est nécessaire afin de dépoussiérer les pratiques archaïques, résultats d’une période de décadence des musulmans.




      0



      0
    Mustapha STAMBOULI
    18 août 2016 - 13 h 28 min

    ’Edmund Burke a raison quand
    ’Edmund Burke a raison quand il dit que : «Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens biens. » Je pense que l’initiative de Saïda est fort pertinente, car l’idéologie musulmane traverse une grave crise qu’il faut traiter rapidement par la réflexion, la concertation et surtout par le dialogue inter-religieux.

    Tout laisse à croire qu’un projet de « big bang religieux » est en cours de finalisation et constitue l’épine dorsale de la mondialisation et de l’uniformité de la planète. Un Monde nouveau se construit sous nos yeux : soit on y adhère soit on se « somalise ». Les américains ont imposé l’anglais comme langue universelle, la libéralisation-« planétisation » économico-financière à travers l’OMC et le dollar américain, la communication à travers l’internet et maintenant ils attaquent le champ culturel et spirituel pour l’uniformiser voire le fusionner. Tous ces symposiums à travers les capitales de la planète pour discuter du dialogue interreligieux participent sans doute à l’uniformisation religieuse. Un projet bien ficelé pour diriger et exploiter le Monde pour le bien–être des américains et américaines bien sûr !




    0



    0
    tounane76
    18 août 2016 - 13 h 13 min

    Si le déclic de sa démarche
    Si le déclic de sa démarche est le 11 septembre, c’est qu’elle croit à la version hollywoodienne des 19 arabes armés de cutters qui détournent des avions qu’ils ont appris à piloter grâce à des logiciels !! A qui profite le crime…Pas aux msulmans mais comme dirait BHL « C’est bon pour Israêl ».




    0



    0
    Amirouche
    18 août 2016 - 10 h 39 min

    ELLE A ETE A HEBRON CETTE
    ELLE A ETE A HEBRON CETTE DAME QU,ELLE NOUS RACONTE UN PEU DES EXTREMISTES JUIFS SI ELLE A LE COURAGE AU LIEU DE PARLER DES MUSULMANS QUI VIVENT EN HARMONIE DANS LE MONDE PAS A CAUSE D,UN PETIT GROUPE D,EXTREMISTE QUI NE SONT MEME PAS PROTEGER PAR UN ETAT COMME LE FAIS BIEN NETANYAHU EN PALESTINE OCCUPPEE SALAM AZUL.




    0



    0
      Anonymous
      18 août 2016 - 13 h 37 min

      Sa reference a Abdelwahhab
      Sa reference a Abdelwahhab Meddeb me semble d’un toupet incroyable. S’il faut lutter contre l’islamisme terroriste et l’islamisme politique, ce n’est pas en choisissant des intellectuels pro-sionistes que ca fonctionnera. Le grand Bennabi est a relire. Il est a equi-distance de ces deux pensees clivantes. Ils vont pas nous saouler avec une autre tentative de manip. Lisez Bennabi, il est epoustouflant de lucidite et d’analyse. Mais comme il est algerien, c’est difficile pour certains d’accepter que ce monsieur a dit les choses, au moment de l’emergence des Freres musulmans egyptiens pour lesquelles il etait defiant. Qu’importe. La verite finira bien un jour par s’imposer.




      0



      0
    Abou Stroff
    18 août 2016 - 10 h 23 min

    un débat critique sur l’islam
    un débat critique sur l’islam ou sa réinterprétation auront autant d’impact sur les adeptes de cette religion qu’un pet et un seul dans la stratosphère. en effet, des sociétés archaïques, comme le sont toutes les sociétés dites musulmanes, sans exception, ne peuvent produire qu’une interprétation archaïque de textes où les métaphores et les allégories sont légion. car, l’interprétation archaïque de la religion, en général et la place réservée à la femme, en particulier sont des « murs porteurs » à préserver à tout prix. en effet, dans une société de classes en général et au sein d’une société archaïque, en particulier, l’oppression de la femme est la base de toutes les autres formes d’oppression. en effet, à partir du moment où n’importe quel « moins que rien » (un mâle opprimé) observe qu’il y a toujours quelqu’un, une femme, en particulier et toutes les femmes, en général, qui est moins que rien que lui même, il acceptera son sort de « moins que rien » comme un statut entrant dans la normalité. ainsi, opprimé par son patron ou par n’importe quel autre mâle, le « moins que rien » ne pensera guère à changer l’ordre des choses (à faire la révolution) puisqu’il pourra facilement se contenter d’opprimer les femmes étant donné qu’elles lui sont, par construction sociale, inférieures. quant aux islamistes, ils ne font que défendre le monde ancien qui ne veut pas mourir et qui leur permet de camoufler toutes leurs frustrations sexuelles en général et de possibles déviances en particulier. l’islamisme, en tant qu’interprétation archaïque de la religion, ne peut que souscrire à l’idée que la femme est inférieure à l’homme dans la mesure où l’ordre archaïque est incompatible avec l’existence d’un société civile et de citoyens égaux et conscients de leur droits et de leurs devoirs. cependant, les islamistes, tout comme ceux qui défendent l’inégalité des hommes et des femmes, ne font que mener un combat d’arrière garde. en effet, le capitalisme qui jette sur le marché du travail, hommes et femmes sans distinction des sexes, permet à la femme de s’autonomiser par rapport à l’homme et par conséquent de s’imposer en tant que travailleuse d’une part et en tant qu’être humain à part entière, d’autre part. en d’autres termes, la dynamique du capitalisme étant ce qu’elle est, la liberté de la femme ne se décrète pas et n’a pas besoin de se décréter; elle s’impose d’elle même dès que le femme devient financièrement indépendante.
    PS1: un viel adage populaire avance: quand les hommes font péter Makhlouf (un quelconque mâle), Makhlouf fait péter sa femme ou son chien.
    PS: je conseille à tous ceux qui croient que la femme est, par nature, inférieure à l’homme de lire, « la psychologie de masse du fascisme » de W. Reich.




    0



    0
    Laetizia
    18 août 2016 - 9 h 47 min

    Mme Saïda, joliment prénommée
    Mme Saïda, joliment prénommée la bienheureuse, que penseriez vous de joindre votre voix à celles des musulmans lettrés tout comme vous, qui se trouvent en France en Suisse ou ailleurs dans le monde pour échafauder une stratégie éducative en direction des musulmans d’Europe? une stratégie qui soit basée sur des valeurs saines et qui contrecarrerait la stratégie saoudienne wahabite dont vous dites qu’elle est extrêmement organisée et dotée de grands moyens? si vous intellectuels qui portez un regard progressiste sur l’islam ne vous unissez pas, si vous n’établissez pas des liens solides et durables entre vous, alors comment comptez vous lutter efficacement contre le fléau wahabite dont on continue d’espérer qu’il ne soit pas irréversible ? si l’échelle du fléau est mondial peut-être vaut-il mieux un front mondial unique, ou alors c’est que nous n’avons pas de réponse à leur opposer?




    0



    0
    Amiahmed
    18 août 2016 - 9 h 34 min

    Mettre l`Islam en débat c`est
    Mettre l`Islam en débat c`est se suicider , ou pire, l`Islam, il faut le pratiquer avec foi, ya madame…




    0



    0
    TheBraiN
    18 août 2016 - 8 h 42 min

    Ce genre de personnes semble

    Ces discours dignes des fameux « peuples colonisables » (dixit Bennabi) se fait de plus en plus audible .
    Ils veulent peut-être nous obliger à « réécrire le Coran » ?
    Ce qu’elle semble ignorer c’est que tous les textes sacrés , pris dans leur état brut et appréciés en dehors des conjonctures locales et temporelles, contiennent des expressions d’une extrême violence .
    Mais , à ma connaissance, personne parmi les intellectuels juifs et chrétiens n’appelle à leur « réécriture » .
    Elle feint aussi d’ignorer que ces interprétations « extrémistes et violentes » de l’islam sont d’abord et avant tout encouragées (n’est-ce pas Mr Fabius) par les gouvernements occidentaux eux-mêmes !




    0



    0
    La Cigale
    17 août 2016 - 22 h 32 min

    Condamnés les terroristes
    Condamnés les terroristes extrémistes d’accord sans la moindre ambiguïté.
    Mais remettre en cause l’islam ou le Coran ou tout les musulmans NIET NIET NIET




    0



    0
    souk-ahras
    17 août 2016 - 18 h 16 min

    Le nombre de musulmans dans
    Bonsoir Madame Saïda. Le nombre de musulmans dans le monde est estimé à 1,57 milliard de personnes. Pour les débarrasser de la burqua, du foulard, du burkini, du chèche, de la barbe hirsute, du qamis, de la gandoura, du Dieu a dit, du Prophète a dit, du wallah par-ci, du wallah par-là, du yajouz, du laa yajouz, du hram zaqoum (indélébile donc permanent), de leur abandon de poste pour cause de prière, etc, etc, etc, il faut pour cela rééduquer 1,569 milliard d’entre-eux. Rendez-vous en 3017 !!! N’oubliez pas de prendre un ticket s’il vous plait.




    0



    0
      himsal58
      25 août 2016 - 11 h 44 min

      Malheureusement une tache c
      Malheureusement une tache c’est indelebile a moins que




      0



      0
    mouatène
    17 août 2016 - 17 h 48 min

    madame saida-keller,
    madame saida-keller, réellement; vous estes fille d’un athé. et vous maintenant, quelle votre ligne de conduite ? et juste une chose, savez vous pourquoi votre pays d’origine est instable ? et bien c’est très simple. c’est parce que ses enfants, comme vous, l’on abandonné. vivez tranquillement en suisse, buvez le bon vin et chantez haut et fort. je l’ai fais exprès, ce résumé, pour que cela donne à réfléchir à tous ceux qui ont FUI leurs pays.




    0



    0
    Alter
    17 août 2016 - 17 h 47 min

    Pour s’en sortir, continuant
    Pour s’en sortir, continuant l’œuvre de Mohammed ARKOUN.




    0



    0
    schtroumf barbu
    17 août 2016 - 15 h 50 min

    Mes défunts parents vivaient
    Mes défunts parents vivaient en tant que musulmans en France, mon père priait a la maison, quand ma mère sortait elle mettait un foulard . Depuis que » les pathologiques de tout poils » se sont mis dans la tête de porter des gandouras ostentatoires, c’est devenu l ‘enfer pour ceux qui veulent vivreen paix leur foi en Europe.
    Ces emmerdeurs caractérisés ne comprennent pas que les autres ont droit au chapitre, c’est à dire le droit à la différence. Les valeurs de l’islam, tel que le respect de l’autre, la propreté de soi et de l’environnement , l ‘équité dans la conduite des affaires de l ‘État etc…! Whalou
    En revanche le es règles concernant les femmes et le déchainement des passions psychopatholiques aveugles et sanguinaires là pas de problèmes on y va.
    Que Dieu soit le seul juge entre tous, de quel droit toi qui as un orifice anal comme tout un chacun tu te targues de régir la vie d ‘autrui avec des lois de ton propre millésime.




    0



    0
      Que faire !
      17 août 2016 - 17 h 05 min

      par calcul, les officiels
      par calcul, les officiels français se vantaient de voir leurs ex colonies se bousculer pour aller chez eux, ils ont accumulé sur leur territoire toutes les laideurs, parce qu’eux aussi sont laids, plus laid qu’eux tu meurs. Ajoute à ça l’Europe, les Roms, les délinquants des pays de l’est. Ajoute la politique saoudienne, possible par achat des officiels français, ennemis de la France traditionnelle racée, type de Gaulle, la facture est déjà salée, il y a eu des morts, il y a une psychose, sincèrement je pense que chaque état européen a besoin de son général de Gaulle, bref un beau coup d’état militaire, franc et net, il y aura du nettoyage, et les états pourvoyeurs de délinquants et d’aventuriers seront mis au pied du mur, il y a tant de « nettoyages » en vue, Toute chose nait et tend vers une limite !




      0



      0
      Aherbebou
      18 août 2016 - 0 h 34 min

      Les islamistes qui veulent se
      Les islamistes qui veulent se montrer radicaux,ceux qui portent ostensiblement « kamis et Barbe » doivent aller le faire en Arabie Tayhoudite et non en Europe ou dans tout autre pays Occidental et même dans d’autres pays dont les peuples veulent vivre librement,tels que : « l’Algérie,le Maroc et la Tunisie ». Entendre par là « Libérté de culte ».Dieu a bien créer un paradis et un enfer dit-on,,donc on a le choix.Á bon entendeur.




      0



      0
    Nabil Bouzaiene
    17 août 2016 - 15 h 33 min

    Toujours et encore les mêmes
    Toujours et encore les mêmes commentaires. Entre ceux qui voient la main des sionistes partout et ceux qui veulent imposer leur croyances inspirées par les chaines satellites wahhabites à tout le monde.
    Nous n’avons besoin de personne, ni des sionistes ni des américains, nous sommes largement capables d’étaler notre schizophrénie au regard de la planète entière sans aucune aide.
    Nos sociétés, soit-disant musulmanes, n’ont aucun ciment, aucune valeur commune, nous n’avons pas d’identité propre et les plus fragiles se réfugient naturellement vers un extrémisme de plus en plus absurde et suicidaire.
    Quelles sont nos principes fondateurs ? Sur quoi sommes nous d’accord entre nous ? trouvons les réponses, avant d’aller chercher un coupable ailleurs…
    Dans mon pays (la Tunisie), les contradictions sont flagrantes. A peine avons-nous eu un peu de liberté de parole pour que surgissent dans la même semaine des voix qui veulent exciser les femmes et d’autres qui veulent interdire l’appel à la prière.
    L’islamisme et tous les noms qu’on lui donne n’est que le symptôme d’un mal bien plus profond. Nous ne savons pas qui nous sommes. La réponse la plus fréquemment citée est : arabo-musulmans ? Vraiment ???
    Un tunisien, un marocain, un égyptien et un saoudien appartiennent-ils à la même société, au même peuple ?
    Qu’ont en commun les tunisiens entre eux ?? nous ne sommes même pas d’accord sur l’histoire des 50 dernières années.
    Le chantier est titanesque et tout reste à faire.
    Nos sociétés doivent se construire sur des bases solides et malheureusement cela ne se fera ni après un débat ni en une génération, cela se fera après des sacrifices douloureux et après avoir touché le fond.
    L’Histoire sera impitoyable avec cette période.




    0



    0
      Anonymous
      17 août 2016 - 16 h 48 min

      Merci de ne pas juger ce site
      Merci de ne pas juger ce site. Il appartient aux algeriens et ils ont les seuls a legitimement en faire la critique. Je ne vais pas chez toi te montrer comment penser et comment vivre. Ensuite c’est ta vision du monde, si tu considere que les sionistes n’usent jamais le pouvoir immense qu’ils ont entre les mains. On a evidemment le droit de croire au conte de fees toute sa vie. Eni effet, le mal est plus profond. De nombreux algeriens souhaitent la rupture avec la Ligue arabe et ne souhaitent pas pour autant construire le fameux Grand-Maghreb. Chaque pays, en tout cas le mien doit s’occuper de ses affaires, de ses bases, de ses fondamentaux. Je ne crois pas en la confiance possible avec ces pays. Il est impossible d’avancer si on ne sait pas d’ou on vient. L’Algerie n’est pas arabe a la facon des arabes, elle est arabophone. Nous ne sommes pas musulmans comme l’arabie saoudite ou l’egypte ou l’irak. Nous ne sommes pas une monarchie. Elle n’est meme pas berbere a la facon des marocains. Notre peuple est diverse et de toutes les couleurs, notre travail est de servir ce peuple, son territoire a travers la continuite de son histoire.
      Quand a l’excision, c’est une tradition egyptienne anterieure a la religion musulmane.




      0



      0
        anonyme
        17 août 2016 - 23 h 01 min

        soyons aimable avec notre ami
        soyons aimable avec notre ami tunisien qui nous fait l’amitié de venir discuter avec nous alors soyons accueillants et puis il a tout à fait le droit de critiquer nos commentaires je ne vois pas où est le problème nous ne sommes pas parfaits nous ne savons pas tout de tout loin de là




        0



        0
          Anonymous
          19 août 2016 - 7 h 54 min

          La politesse c’est de se
          La politesse c’est de se critiquer chez soi d’abord et s’ameliorer avant de critiquer les autres chez eux. Vous pouvez aller chez vous aussi, en faire de meme, au Maroc ou en Tunisie ou ailleurs. Le ton que vous employez est si aimable…




          0



          0
          Nabil Bouzaiene
          26 août 2016 - 10 h 54 min

          Bonjour cher Anonyme

          Bonjour cher Anonyme

          Je n’ai pas eu l’impression que l’article concernait spécifiquement l’Algérie et j’y ai reconnu des problématiques générales que vivent beaucoup de pays, y compris la Tunisie. C’est pour cela que j’étais intervenu.

          Cela étant dit, merci de votre accueil et bravo d’avoir si clairement illustré mes propos.

          CQFD.




          0



          0
      anonyme
      17 août 2016 - 22 h 55 min

      je la trouve vraiment bien
      je la trouve vraiment bien votre réflexion: le problème résiderait dans le désir d’établir un nationalisme soft qui reste à construire pour les raisons que vous évoquez et un « mondialisme » ou trans nationalisme arabo musulman qui le parasite tout en l’enrichissant… une instabilité constante qui empêche de se projeter dans l’avenir et même d’assumer le présent




      0



      0
    abdel
    17 août 2016 - 15 h 13 min

    tous ces débats,ces problemes
    tous ces débats,ces problemes liés a une religion n’éxistaient pas il ya 30 ou 40 ANS ? a croire que certains ont découvert qu’ils sont musulman s depuis une certaine révolution en IRAN actuellement tout se résume a un aspect vestimentaire,et donc ,le paraitre prime sur le fond……,a savoir le vrai ISLAM de nos grands parents,un ISLAM pronfond discret,alors qu’aujourd’hui,ceux qui sont mis en avan s dans les médias, sont parfois des délinquants incultes manipulés ou pas, formés ou plus tot déformés dans les prisons françaises !!!!




    0



    0
    Faridus
    17 août 2016 - 14 h 41 min

    **

    **
    Mais dans quel but ce débat sur l’Islam en tant que religion? L’édulcorer ou le radicaliser? Pour qui? Pour les non-musulmans? Et pendant qu’on y est pourquoi pas un débat sur le Judaïsme, le Catholicisme et le Protestantisme, ils n’ont rien à se reprocher? Tout est parfait? Qui a parlé de « conflit de civilisation »?Le débat, si débat est nécessaire concernerait les classes politiques européennes et les médias qui n’ont cessé par leurs activités, leurs déclarations, leurs stigmatisations d’être les PRINCIPALES CAUSES DES « RADICALISATIONS » qui transforment des individus frustrés dans le pays où ils vivent et subissent quotidiennement l’injustice sociale en machine à tuer. Il est incroyable que tous ces politiciens et médias fassent semblant de l’ignorer. Pour quel objectif au fait?




    0



    0
      numide
      25 août 2016 - 12 h 13 min

      il faut leur raffraichir la
      il faut leur raffraichir la memoire dans un passe lointain demandant leur se qu’ont fait les jessuites ils ont decimer tout un continant au nom de quoi et de qui sont ils mieux que eux leur religion est ‘elle meilleure que la leur l’arrogance la pretention il ny a pas pire chez l’homme et voila que nos pretendus barbus veulent refaire le monde ils devraient eclairer leur esprit et se remettre en question et lutter contre leur propre ignorence personne n’est parfait




      0



      0
      numide
      25 août 2016 - 12 h 14 min

      il faut leur raffraichir la
      il faut leur raffraichir la memoire dans un passe lointain demandant leur se qu’ont fait les jessuites ils ont decimer tout un continant au nom de quoi et de qui sont ils mieux que eux leur religion est ‘elle meilleure que la leur l’arrogance la pretention il ny a pas pire chez l’homme et voila que nos pretendus barbus veulent refaire le monde ils devraient eclairer leur esprit et se remettre en question et lutter contre leur propre ignorence personne n’est parfait




      0



      0
    Je suisse, donc je...
    17 août 2016 - 13 h 11 min

    Cette dame peut-elle
    Cette dame peut-elle expliquer ce morceau : »questionner d’une manière critique un texte religieux considéré par la doxa immuable parole de Dieu. »… Et que veut dire « Humaniste » ?
    L’extrait de naissance de sa réflexion elle le date du 11 septembre 2001, bien avant une personnalité française, Roger Garaudy, faisait le constat, lucide, que TOUTES les communautés étaient malades, la juive, la chrétienne et la musulmane, bref le monde était malade, d’où toutes ses suites. Encore une fois, c’est quoi « Humaniste » ? Mme a le droit de porter un regard critique y compris sur Dieu, on en est là. Heureusement qu’il a créé la Suisse, n’est-ce pas !




    0



    0
    Abou Stroff
    17 août 2016 - 12 h 32 min

    « Cette petite minorité
    « Cette petite minorité réclame régulièrement au nom de l’islam des «droits» supplémentaires, tels que la dispensation des filles du cours de natation, leur séparation des garçons, le refus de garçons de serrer la main de leur professeur femme ou encore celui de faire porter aux filles le foulard dit «islamique». » dixit S. K. M..
    je remarque que la seule revendication palpable et quantifiable de la minorité citée a un rapport direct avec la femme, ses rondeurs et sa petite culotte. je réitère donc mon défi aux gardiens du temple. si nous faisons abstraction de la femme, de ses rondeurs et de sa petite culotte, que proposent d’original les islamistes? rien, absolument rien. moralité de l’histoire: pour combattre et vaincre les islamistes, il faut et il suffit de leur montrer que la femme, ses rondeurs et sa petite culotte ne peuvent, en aucun cas constituer un projet de société en tant que tel et que ceux qui mettent l’accent sur la femme, ses rondeurs et sa petite culotte ont besoin d’être psychanalyser. je parie que nous découvrirons que les hurluberlus ont des problèmes sexuels qu’il est inutile d’étaler en public. après tout, chacun sait que les sociétés, en général, se moquent souvent (pour ne pas dire méprisent) des impuissants, des eunuques et des « déviants », n’est ce pas?




    0



    0
      Amina Bhouri
      17 août 2016 - 15 h 51 min

      Merci cher ami d’avoir
      Merci cher ami d’avoir compris l’enjeu »phallocratique »maladif des Wahabites dont le rêve unique est d’couvrir la femme musulmane comme il en ferait d’une momie égyptienne,bien sûr après lui avoir fait un lavage de cerveau quotidien d’où sont absents les mots:droits,humanité,féminité,culture,espoir….pour finir par la cloîtrer à vie entre 4 murs et là,ces Wahabites ne font rien qu’appliquer ce qui est dit dans le coran(la femme doit rester chez elle et obéir à son mari,le coran le dit d’une façon nette et compréhensible)!bref,tout ce que ces femmes islamistes progressistes essaient de faire,à mon avis,et sans être le moins du monde pessimiste,ne rime à rien pour la simple raison que ce qu’els font s’adressent à des sociétés musulmanes et arabo-musulmanes où le taux d’analphabètes dépasse les 70°/° et encore plus chez les femmes que les hommes!A vrai dire,j’émets là un avis qui ne plaira pas à beaucoup:si le terrorisme wahabite prend chez les jeunes comme prendrait le feu dans un tas de paille c’est parce que les gouvernements occidentaux,pour des raisons géo-politiques et économiques,ont vendu leur âme au diable!autrement,qui pourrait stopper les flux de capitaux saoudiens,qataris et turcs vers les terroristes à travers le monde si ce n’est pas ces mêmes gouvernements-là qui laissent faire!bref,puisqu’ils ont laisser faire pendant des décennies,maintenant le terrorisme est parmi leur jeunes et les attentats sur leurs sols quand à la solution,eux seuls peuvent la trouver,donc,attendons voir




      0



      0
    Saint-Augustin
    17 août 2016 - 12 h 13 min

    Madame Keller de quoi je me
    Madame Keller de quoi je me mêle?
    Chevènement veut voir les musulmans raser les murs,
    Valls sous influence sioniste chronique veut les rendre invisibles…
    Vous , vous voulez un débat public critique!
    Il ne s’agit pas d’une pièce de théâtre il s’agit de la foi de plus d’un milliard de croyants.
    Ce n’est pas L Islam le problème mais la place des musulmans dans un environnement non musulman comme en Europe.
    Et sur ce point il faut un vrai et profond débat public critique d’abord entre les musulmans et ensuite entre les musulmans et les sociétés qui les accueillent.
    Si les sionistes qui misent sur le pourrissement irréversible de la situation en Europe le permettent.
    Et si les classes politiques corrompues de ces pays européens se ressaisissent et cessent de jouer aux pompiers pyromanes.
    Sinon l Islam c tout simplement le saint Coran complété par les hadiths authentiques et la Sunna ou traditions du prophète Mouhamad.SAAS.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.