Contribution du Dr Bachir Dahak – Affranchir l’islam de France de ses mauvais démons

Les musulmans sont les premiers à rejeter et à condamner la violence. D. R.

Les propos qui suivent n’ont pas vocation à polémiquer avec les musulmans de France qui pratiquent leurs croyances dans le strict respect des lois de la République. Ils sont les premiers à condamner et rejeter toutes ces violences verbales ou physiques, tous les attentats terroristes, d’abord parce qu’ils en ont été aussi les victimes, mais surtout parce que cela contredit un principe essentiel de la lettre coranique : «Point de contrainte en religion» (sourate 2, Al-Baqara, verset 256). Les musulmans de France qui fréquentent pacifiquement leurs mosquées doivent bénéficier du même regard et du même respect que celui accordé aux autres religions, car dans leur grande majorité, ils ne sont les soldats de personne. Leur seule ambition – et elle est légitime –, c’est de pouvoir se consacrer à leur culte loin de toute accointance, relais ou symbole pouvant les assimiler à autre chose que des croyants.

Ce n’est certainement pas dans l’esprit d’un musulman ordinaire que naissent toutes ces initiatives qui relèvent de la communication et du spectacle avec pour principal objectif de singulariser encore plus les musulmans, d’accentuer leur différence, de signifier ainsi que tout leur fonctionnement social obéit d’abord aux règles religieuses avant de se conformer aux valeurs et principes qui font la cohérence des sociétés dans lesquelles ils sont nés ou dans lesquelles ils ont choisi de vivre.

Au milieu ou à côté de ces milliers de musulmans, aussi horrifiés par le djihadisme que le reste de la population, apparaissent, à ciel ouvert, des islamistes militants, des activistes radicalisés, des blogueurs connectés à une mouvance islamiste mondialisée, des imams qui n’hésitent pas une seule seconde à amplifier leurs discours de haine et de guerre par la production de supports audiovisuels sur la toile, y compris lorsque les propos révèlent, chez leurs auteurs, plus de symptômes psychiatriques que de références théologiques avérées.

Des milliers de musulmans en France ou ailleurs se demandent encore, aujourd’hui, comment le très controversé imam Abou Houdeyfa de Brest, et de nombreux autres, peuvent encore asséner leurs obscénités et leurs bêtises, dans l’impunité d’une république minée par ses lois et son énarchie(*) mollassonne. Mais, hélas !, ils ne sont pas les seuls et il y a de fortes chances que ces discours haineux, ces attitudes de défiance ou de repli, aujourd’hui incarnées par les extravagances vestimentaires, n’aient qu’une seule conséquence, c’est-à-dire d’alimenter les discours de M. Sarkozy, de Mme Le Pen ou de M. Wauquiez qui préparent une campagne électorale basée sur un leitmotiv commun : «Les musulmans nous font peur».

Nous serions mal inspirés de le leur reprocher puisque, en plus du contexte mondial peu rassurant, des voix extrémistes musulmanes, en France, sont là pour alimenter régulièrement ce credo, en donnant corps à toutes les préconisations d’affirmations communautaires régulièrement rappelées par les prédicateurs des chaînes saoudiennes ou qataries, certains étant même les invités vedettes du rassemblement annuel de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

Il y a bien une convergence entre l’existence et l’amplification d’un salafisme militant, radical et procédurier et la montée en puissance d’un discours politique tour à tour xénophobe, nationaliste ou chauvin, le premier alimentant le second au détriment des croyants sincères, beaucoup plus nombreux, qui ne veulent être ni les complices des uns ni les victimes expiatoires des autres à l’approche de chaque élection.

Tout l’enjeu est là : comment empêcher que la majorité écrasante des musulmans de France ne soit assimilée ou réputée consentante à la stratégie d’une minorité de militants islamistes très bien identifiés dont les rodomontades et les écarts servent directement la soupe à une droite qui ne peut rêver d’un meilleur argumentaire pour rallier à elles des électeurs déstabilisés, tout disposés à croire qu’effectivement les musulmans sont des terroristes potentiels et des enfants putatifs de Daech ?

L’autre enjeu pour les autorités françaises est bien de protéger les musulmans de France de l’influence mortifère de cet extrémisme religieux à très forte connotation saoudienne et wahhabite, qui constitue le courant le plus rétrograde et le plus réactionnaire de l’islam. Il s’agit, qu’on le veuille ou non, de la principale munition idéologique du terrorisme puisqu’il en est l’antichambre, la banque et la logistique.

Faisons écho à ce qu’écrivait hier dans Libération l’éditeur égyptien Aalam Wassef et crions fort «que nous n’avons pas peur de dire qu’islam et wahhabisme sont deux choses radicalement distinctes, et que le second menace le premier depuis plus de deux siècles».

Allons-nous accepter passivement que les musulmans de France subissent, malgré eux, le diktat de quelques illuminés en perdition qui ne voient dans le Coran qu’un code pénal bis, à l’instar de l’Arabie Saoudite, alors que partout du monde musulman et de France, montent des voix rassurantes qui intègrent l’importance du discours spirituel, mais qui affirment concomitamment que le Coran reste un texte temporel marqué par le contexte socio-économique de son apparition et qu’il appartient aux musulmans de s’en saisir pour en faire la trame de leur reconstruction ?

Méditons ce verset peu connu du Coran où Dieu, s’adressant au prophète Moussa, dit : «Prends-les et commande à ton peuple d’en adopter le meilleur» (sourate 7, Al-A’râf, verset 145). N’est-ce pas là une exhortation divine à insérer les sociétés musulmanes dans une sorte de rationalité universelle qui les éloignerait du rigorisme saoudien dont le seul objectif est de prolonger dramatiquement «le long hiver des Arabes», selon l’expression d’Abadallah Laroui ? N’est-ce pas là la plus noble mission à laquelle devront s’atteler en urgence les instances de réflexion et d’action en cours de constitution, celles déjà en place n’ayant fait que relayer béatement les desiderata de leurs puissants donateurs, y compris les plus contestables ?

Reste évidemment la dimension internationale du problème, car tout ce bourbier vient peut-être du fait d’avoir une diplomatie militaire et commerciale au lieu d’une diplomatie politique, du fait d’avoir longtemps tu ou ignoré les turpitudes des «amis» saoudiens et qataris qui promettent toujours d’acheter plus d’armes que les autres, mais qui savent parfaitement exporter le terrorisme et le wahhabisme loin de leurs frontières après y avoir consacré environ 100 milliards de dollars.

Les Français ont-ils élu des députés ou un président de la République pour faire de la France et de son armée un auxiliaire de ces monarchies sunnites, à l’arrogance financière démesurée, dont la seule préoccupation historique ou géostratégique est de combattre l’influence des chiites ? Les ont-ils élus pour que la France contribue benoîtement à la destruction de républiques laïques et multiconfessionnelles et au déplacement inhumain de millions de personnes, faisant ainsi un travail de sous-traitance pour une politique étrangère américaine bien plus pragmatique ?

Reste, enfin, la question de l’arsenal juridique antiterroriste qu’il conviendrait peut-être de ne plus adosser systématiquement aux droits de l’Homme si on ne veut pas voir se répéter le tragi-comique de ce terroriste islamiste qui se plaint, par avocat interposé, d’être trop surveillé, ou encore le spectacle affligeant de ténors du barreau qui déroulent les mêmes arguments pompeux, creusés dans les ambiguïtés coupables des textes du législateur, pour la défense de crimes incommensurablement, et surtout moralement, indéfendables.

Bachir Dahak
Docteur en droit, militant associatif

 

Comment (23)

    Les faux croyants
    22 août 2016 - 15 h 12 min

    RADICALISATION – Les vacances
    RADICALISATION – Les vacances au Maroc de Shayh Alami ne se sont pas achevées sur un happy end. Ce dimanche 21 août dans l’après-midi, le prédicateur marocain, sa femme et son fils ont été interpellés à Liège par des membres de la police fédérale belge en civil, rapporte le portail d’informations L’Avenir.

    L’arrestation s’est déroulée sans résistance, selon des témoignages recueillis par L’Avenir auprès des voisins. Le fils de l’imam, âgé de 17 ans, a d’abord été emmené pour être interrogé avant que ses parents ne soient conduits à leur tour au poste de police. L’arrestation de la famille Alami pourrait avoir un lien avec une récente vidéo publiée deux semaines après l’assassinat du prêtre de l’église Saint-Etienne-du-Rouvray en France, et qui appelait au meurtre des chrétiens.

    Diffusée via la messagerie cryptée Telegram, la vidéo aurait été tournée au mois de juin dans le centre-ville de Verviers, là même où une cellule terroriste mise en place par Abdelhamid Abaaoud a été démantelée en janvier 2015. La vidéo avait fait scandale et l’avocat du jeune homme avait indiqué que son client s’expliquerait devant les autorités belges.

    Le fils de l’imam a été relâché ce lundi 22 août, le procureur du Roi ayant ordonné aux policiers de le relâcher, selon La Libre. Le jeune homme comparaîtra tout de même devant un juge de la jeunesse. Son père, l’imam Shayh Alami, qui a fait appel d’un double arrêté d’expulsion fédéral, reste au poste pour une audition.

    De nationalité néerlando-marocaine, Shayh Alami était imam de la mosquée de Verviers depuis dix ans avant d’en être écarté sur des accusations de propagande salafiste, d’appel à la guerre sainte et de prêche auprès des jeunes pour leur départ en Syrie. L’homme est sous la menace de deux arrêtés d’expulsion délivrés en 2015 et 2016. Le verdict de son recours en appel n’a pas encore été donné.




    0



    0
    Nadir
    22 août 2016 - 14 h 58 min

    Prenez le temps de lire cet
    Prenez le temps de lire cet article sur les frasque des islamistes qui s’occupent de la libido de tous et ne regardent pas la leur. HILARANT. http://www.bladi.net/adultere-personnalites-mur,46129.html




    0



    0
    Aich Benguendouze
    21 août 2016 - 20 h 18 min

    Contribution du Dr Bachir
    Contribution du Dr Bachir Dahak – Affranchir l’islam de France de ses mauvais demons…Peit etre introduire Karlo Marxo un peu dans les discours musulmans a l extrieur du monde arabo musulman…ca pourrait amadouer les Islamophobes…Les discours du FLN entre 54 et 62 a travers la planete s inspiraient pas mal de certaines idees de Karlo Marxo….c est vrai qu’apres 1962 ells ont toutes presque disparu d Algerie. Faire comprendre qu on a besoin d une economie basee sur la justice sociale et non….uniquement sur la charite religieuse




    0



    0
    abdlah
    21 août 2016 - 14 h 41 min

    je peut dire que les
    je peut dire que les Musulmans en France vivent une dure période en se moment. j’été hier faire mes courses, jai vu un jeune couple, la femme été voilé, elle marché la tète en bas, je voyer vraiment un profond malaise. la je peu dire que les médias ont un vrai pouvoirs dans la société Française. un états au service des USA et d’Israël et un états vicieux et malhonnête. d’un coté il fabrique, soutienne, protège et arme des terroristes en Libye, Syrie, Irak et même en France, et de l’autre coté il se plaigne d’aux tel un pompier pyromane. je sais que les Français ne sont pas tous dupe, et qu’il y a beaucoup qui ont vue et compris la manipulation. je vois un manque de communication entre Français de tout les jours, loin des médias et de leur manipulation. car la peur et dans tout les yeux et ça donne du renfermement et encore plus de peur… je demande au Français de pas oublier que vous avais colonisé les musulman, les même qui ont donner leur vie pour la liberté de la France contre l’Allemagne, les même qui ont travailler dure pour la France. je demande a tout les Français d’être juste et intelligent car je croix que vous l’êtes naturellement.




    0



    0
      Morad
      21 août 2016 - 17 h 41 min

      Il ne fallait pas suivre
      Il ne fallait pas suivre pendant des années les idioties de Tariq Ramadan, de Sos Racisme et du PS. Il fallait regarder nos parents, sommes-nous plus musulmans qu’eux ? On est loin de leurs endurance. L’illusion tombe et c’est eux qui paient.




      0



      0
        abdlah
        21 août 2016 - 18 h 46 min

        cher ami Morad, je suis d
        cher ami Morad, je suis d’accord avec toi. jais jamais suivi ni Ramadan ni autre, et c’est le cas de beaucoup de Musulmans en France qui ont rien demander, mais subis quand même des attaques médiatique. j’ai écrit se commentaire pour décrire une réalité triste que vivant nos compatriotes, pour que les Algériens comprennent que la dignité le respect et le bonheurs sont en Algérie et nul par ailleurs.




        0



        0
        Fertas
        22 août 2016 - 15 h 17 min

        Ils se reproduisent… La
        Ils se reproduisent… La nouvelle coqueluche des médias français, c’est Marwan Muhammad. Le baiser de la mort.
        La diaspora doit neutraliser ces gourous.




        0



        0
    nouari019
    21 août 2016 - 13 h 16 min

    cela commence sérieusement a
    cela commence sérieusement a être pesant , toujours ce justifié dire que tous les musulmans ne sont pas des terroristes ,moi personnellement tout ceci commence a me gonflé sérieusement je ne suis pas une perdrix de l’année presque depuis ma naissance (54ans) je mange Français/ pense Français / ch..z Français/je pense sincèrement que la majorité des Français préfère leur chien que nous alors si tu es d’origine algérienne là tu a gagner le pompon ,toute les religions sont acceptés sauf une l’islam et ne sera jamais accepté juste toléré, cela ne va pas en s’améliorant au contraire, moi je pense a cet jeunesse qui ne sait sur quel chaise s’assoir née en France ne seront jamais considéré comme les autres Français de souche, moi perso je pense de plus en plus au retour au pays …




    0



    0
      Anonymous
      21 août 2016 - 14 h 06 min

      Il faut songer au retour, je
      Il faut songer au retour, je pense la meme chose, Et nous fondre dans la societe algerienne que nous ne connissons pas compare a la societe francaise, mais ou l’on peut avoir le bonheur de nous reconnecter avec notre identite et notre histoire ancestrale. Apporter ce que nous pouvons et etre parmi les notres. On se pose mille questions alors que Israel fait un patchwork a partir de personnes totalement differentes unies par un egregore, pas forcement religieux d’ailleurs, mais plutot autour de la notion du peuple elu. Nous on a la chance de ne pas avoir ce souci, puisque nous sommes une partie du peuple algerien. La coupure avec l’Algerie s’est fait avec le depart economique de nos parents, pour certains de leurs grands-parents. La France n’a jamais ete notre pays, La facetie de l’histoire est de nous avoir fait naitre dans le pays qui a colonise la terre de nos familles. Il faut regler cette question, on frise la schizophrenie a ne pas reconnaitre qui nous sommes. On n’a toujours pas saisi que c’est la France qui a besoin de l’Algerie, bien plus que l’inverse.




      0



      0
      Truth & Tust
      21 août 2016 - 16 h 28 min

      @nouari019-

      @nouari019-
      Les Francais ont raison de se plaindre de ces « martiens » qui polluent leur environment au nom d’une religion qui promeut les massacres d’innocents. Il est encore heureux qu’il n’y ait pa eu de « pogroms » anti-arabes dans l’hexagone. La patience des Francais est à la limite de l’irréparable et l’on peut craindre q’un nouvel acte terroriste ne donne lieu à des vengeances de masse. Des avertissements ont déjà été donnés en Corse et ça et là en France par des groupes extrémistes. Vous vous interrogez sur le pourquoi de « justification » que l’on attend de « musulmans paisibles »? Qu’ont fait les autorités religieuses de l’Islam en France pour limiter l’emprise de l’extrémisme? Pour éduquer leurs so-called « croyants » en leur demandant de s’habiller decemment, d’être propres sur eux-mêmes, de respecter les us et coutumes du pays où ils vivent, de respecter les lois de la République et surtout de faire comme les israélites, les chinois, les vietnamiens, qui ne s’exhibent pas à toute occasion en provocant les gens dans la rue.
      Qu’a donc fait et que fera la « majorité silencieuse » des soi-disant musulmans « pacifiques » pour contrer les extremistes qui tuent à tout va? Rien!!
      Alors que les Francais mettent tous les musulmans dans le « même sac », rien d’étonnant.
      Au fait, quels sont les pays musumans qui sont aussi tolérants vis-avis des autres religions comme le sont les Francais envers l’Islam? Citez-en moi un seul et je compatirais avec vous à votre sort. Si vous ne voulez pas vous adapter en France, vous avez tout aussi raison de retourner au bled. Vous y goûterez les délices de la democratie, de la liberté de penser, et des droits de l’homme. A+




      0



      0
        nouari019
        21 août 2016 - 17 h 22 min

        entièrement d’accord avec
        entièrement d’accord avec votre commentaire a 100 % tous ce que vous dites et juste, sauf a la fin de votre commentaire qui ma fait sourire merci..




        0



        0
        juste
        23 août 2016 - 20 h 03 min

        quand vous parlez faite leu
        quand vous parlez faite leu pour vous, vous été qui ? les Français payent une dette qui leur a été imposer (2000 Milliards usd), cherche dans se sens et tu prendrait tout sur la France… vous contrôlait rien du tout. si au jourd’hui vous poster ce com c’est qu’on vous as conditionné pour le faire, ou que vous été un vulgaire outil de conditionnement . si l’émigration musulmane dérange en France, il faut régler cela d’une maniéré civilisé en votent des lois… mais comme je vous et dit vous contrôler rien et vous le savais très bien. A+




        0



        0
    nifak planet
    21 août 2016 - 13 h 07 min

    les religions sont des
    les religions sont des convictions individuelles et personnelles , donc que chacun garde sa religion pour lui et c’est déja pas mal !
    le prosélytisme devrait être totalement interdit , car en réalité combien de gens se disent etre par exemple musulmans ( dans la forme ) alors que dans le fond ils sont à l’opposé !!!




    0



    0
      Anonymous
      21 août 2016 - 14 h 18 min

      Je suis musulman. La da3wa
      Je suis musulman. La da3wa est un non-sens. C’est du proselytisme, je suis tout a fait d’accord. Une personne qui voit un comportement detestable avec des mots mielleux a le droit de se mefier. C’est l’inverse, la logique, etre interessee par le comportement d’une personne la philosophie qui le tient debout. C’est vrai la religion musulmane que j’ai recu de mes parents n’est presque plus. L’hypocrisie prend trop de place. C’est pour cela que je dis ici souvent que la diaspora algerienne, en matiere religieux, doit faire l’objet d’une strategie des autorites algeriennes de containment par rapport aux ideologies des FM, wahabites et salafistes. Il est impossible de sauver le monde, ni de le convaincre. Que chaque parent s’occupe de ses enfants. Je suis fatigue de voir la diaspora se faire manipuler par ces questions. La personne que nous devons empecher d’avoir de l’influence en France est Marwan Muhammad le boss du CCIF, c’est un clone de Tariq Ramadan version new-look. Dans notre culture algerienne, avant la decennie, on n’avait pas ce delire ostentatoire. Avec la decennie noire et l’acculturation de la diaspora voulue des autorites francaises, on est face a des personnes qui recherchent un sens et un lien avec leur histoire. Ils souffrent d’amnesie pas de manque religieux (les gens deviennent mauvais, ils ne naissent pas mauvais). L’amnesie historique permet le greffage des ideologies de mort. Il faut recuperer la diaspora. La reconnecter avec son identite. Seule la diaspora algerienne connait ce souci en France, pas les francais de pays etrangers, marocains, ni les espagnoles, ni les portugais, ni les polonais, ni les italiens, ni les turcs. Il faut proceder a l’extraction de la tumeur wahabite du corps social le plus influencable de la diaspora. Un maillage solidaire est a reconstruire. C’est un combat de contre-manipulation. La foi n’a a etre imposee a personne. C’est un acte reflechi et consenti et ce n’est plus le cas avec ces sectes.




      0



      0
    Anonymous
    21 août 2016 - 12 h 09 min

    Comment empêcher que la
    Comment empêcher que la majorité écrasante des musulmans de France ne soit assimilée ou réputée consentante à la stratégie d’une minorité de militants islamistes très bien identifiés dont les rodomontades et les écarts servent directement la soupe à une droite qui ne peut rêver d’un meilleur argumentaire pour rallier à elles des électeurs déstabilisés, tout disposés à croire qu’effectivement les musulmans sont des terroristes potentiels et des enfants putatifs de Daech ?
    =======================================================================================

    REPONSE : ils doivent les denoncer dans leurs consulats pour que ceux-ci fassent l’objet d’une surveillance au cas ou ils iraient en Algerie. Quand on est sur d’avoir en face un terro en formation, il faut denoncer. Vous protegez aussi cet extremiste de faire une chose irrerversible. Quand on est sur, il ne faut pas hesiter a denoncer. Il faut les denoncers aux services de police concernes en France. Une denonciation calomnieuse c’est degueulasse. Mais une denonciation quand on sait c’est tres important. Ces illumines sont perdus, il faut les sauver du pire et parfois c’est comme ca, on doit leur faire un mal (« denonciation ») pour un grand bien (ne pas devenir criminel »). A mediter.




    0



    0
    Truth & Trust
    21 août 2016 - 11 h 50 min

    Je n’ai pas lu ni entendu le
    Je n’ai pas lu ni entendu le CFCM où la Mosquée de Paris condamner le « burkini » où toutes les tenues de clochards qui envahissent le paysage Francais sous le couvert de l’Islam. Ne nous voilons pas la face: Les Français sont agressés chez-eux un peu plus chaque jour et ne reconnaissent plus leur pays envahi par des hidjabs ou djellabas sales qui trainent derrière elles tous les detritus des trottoirs au nom de la « religion ». Si les autorités religieuses et officielles de l’Islam de France (qui sont, hélas, et sans aucun doute, complices de toutes les provocations des Islamistes et dont elles sont le terreau), que font les autorites politiques des pays d’origine? Elle se lamentent du « racisme » dont sont « victimes » leurs ressortissants! Quelle hypocrisie et quelle lâcheté! La communaute maghrébine vivant en Europe payera le prix fort si les gouvernants des pays d’origine ne collaborent pas avec les pays d’accueil en imposant à leurs compatriotes le respect des lois des pays d’acceuil avec risques de poursuites et de mesures coercitives au niveau des Consulats. Il n’y a jamais eu, au niveau des Consulats ni de la Mosquée de Paris –succursale religieuse des autorités du bled–, ne serait-ce q’une circulaire invitant leurs ouailles à se comporter dignement et à respecter les lois de leurs hôtes. Non! Les pleurnicheries et la victimisation c’est plus sayant contre l’ancienne puissance coloniale! La France n’a invité personne à s’installer chez elle. Ceux qui y vivent doivent se soumettre aux lois, us et coutumes des Francais. A ceux auxquels cela ne plait pas, retour au pays d’orifine et bon debarras!




    0



    0
    anonyme
    21 août 2016 - 11 h 33 min

    La France n’a jamais acceptée
    La France n’a jamais acceptée l’Islam.

    Ce n’est pas la peine de chercher….




    0



    0
    TheBraiN
    21 août 2016 - 8 h 50 min

    L’islam n’est ni de France ni
    L’islam n’est ni de France ni du Honduras !
    Avez-vous vu des chrétiens manifester pour dire « Les crimes de l’Amérique c’est pas nous , c’est pas le christ ! ».
    Ayez au moins un peu de respect envers vous-mêmes !




    0



    0
      anonyme
      21 août 2016 - 11 h 34 min

      Bravo.

      Bravo.
      En plus , la France n’a jamais acceptée l’islam.




      0



      0
    Slimane
    21 août 2016 - 7 h 02 min

    Bravo Monsieur Dahak pour
    Bravo Monsieur Dahak pour votre analyse . Les politiques Français sont trop frileux et manquent de l’autorité nécessaire pour combattre l’action des extrémistes. Ils ne pensent qu’à leur réélection et ne veulent donc pas faire de vague.
    Mais nous même en Algérie ne combattons pas ce phénomène en laissant les prédicateurs distiller la haine de l’occident dans leurs mosquées. Nos gouvernants devraient veiller à supprimer cette politique de la Religion unique pour laisser de nouvelles idées philosophiques enrichir notre vie spirituelle .
    Nous avons besoin de l’occident et surtout de la France qui sait accueillir nos jeunes en leur donnant travail, logements, protection sociale, allocations……… toutes choses qu’ils ne peuvent obtenir chez nous. Nous les remercions bien mal en cultivant le souvenir chez nos jeunes de la colonisation.
    Faisons en sorte que nos candidats au départ vers la France donnent une image valorisante de notre pays. Il n’y pas qu’aux JO qu’ils peuvent obtenir des médailles. Les prisons Françaises sont hélas le témoignage négatif de notre émigration.




    0



    0
    amal
    21 août 2016 - 6 h 58 min

    Les occidentaux ont de tous
    Les occidentaux ont de tous temps décrit l’islam comme étant une religion d’intolérance, ont toujours raconté que le prophete mohamed était un guerrier farouche, l’ont dessiné avec une épeée dans la main, que l’islam est une religion matérialiste … ect.
    Ceux qu vivent leur religiion au quotidien dans leurs propres pays musulmans avec des parents qui ont bu à la vraie source, savent que ce que racontent les occidentaux est pure mensonge et ne peuvent par conséquent pas être trompés sur la vraie identité de leur religion. Ceux qui par contre ont grandi loin de cette religion reprennent cette identité occidentale de l’islam et l’intègrent à leur « foi ». Nous retrouvons ces élèments de violence dans leur 3aqida que nous refusons tout simplement parce que notre esprit a bu à la vraie source. Lorsque enfant, vous apprenez de votre papa qu’il ne faut pas tuer cette fourmi car c’est le allah de l’islam qui l’a créée et lui seul a le droit sur la vie et la mort, vous ne pourrez plus croire, ni les occidentaux qui qualfient l’islam de religion violente, ni les banu hilal qui prétendent avec leur manque de civisme et la brutalité de leur caractère que c’est eux qui ont emmené partout l’islam au bout de l’épée de leurs héros terribles. Vous comprenndrez que la propagation de l’islam était une chose et ceux qui ont volé et assassiné en trouvant l’islam comme prétexte est autre chose. D’ailleurs, faut-il le rappeler, les foutou7at n’ont pas eu lieu à l’époque du prophète, même si certains esprit étroits répètent avec orgueil le mensonge selon lequel le prophete aurait écri au qaysar « islem taslam », lettre qui n’existe que dans les esprits tordus qui croient que la rojola est synonyme de violence, alimentant ainsi la propagande selon laquelle le prophete était schizophrene, alors que le coran est là pour le décrire éternellement
    بسم الله الرحمن الرحيم فَبِمَا رَحْمَةٍ مِّنَ اللَّهِ لِنتَ لَهُمْ وَلَوْ كُنتَ فَظًّا غَلِيظَ الْقَلْبِ لاَنفَضُّواْ مِنْ حَوْلِكَ فَاعْفُ عَنْهُمْ وَاسْتَغْفِرْ لَهُمْ وَشَاوِرْهُمْ فِي الأَمْرِ فَإِذَا عَزَمْتَ فَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُتَوَكِّلِينَ
    Cette aya qui se trouve dans sorat al 3imrane, dans laquelle allah assure au prophete que se DÉFENDRE lorsqu’on est attaqué n’est pas interdit – libérant ainsi les croyants et faisant prendre conscience à leurs ennemis qu’ils ne resteront plus soumis à leurs attaques sans réagir – vient rappeler au prophete les traits de son caractère qui ne peuvent être altérés lorsqu’il entreprend une action juste. N’oublions pas que les croyants au début se lassaient torturer et assassiner car ils croyaient que c’était interdi de se défendre et ce n’est que dans ce contexte qu’l faut comprendre sorat al 3imrane, le prophete lui-même ayant été blessé par quelqu’un qui lui a balancé une pierre sur la tête sans réagir pour lui rendre la pareille et interdisant à un de ses accompagnateur de tuer l’assaillant.




    0



    0
    Anonymous
    21 août 2016 - 4 h 15 min

    Si tout le monde faisait sa
    Si tout le monde faisait sa religion avec la vérité le mensonge ne fait pas le poids et ne s’approche pas de la vérité..maintenant tout le monde se sert de la religion pour faire la politique. Le problème est là.




    0



    0
      Anonymous
      21 août 2016 - 14 h 20 min

      TOTALEMENT ! LA RELIGION EST
      TOTALEMENT ! LA RELIGION EST DEVENU LE NOUVEAU TERRAIN D’UN BUSINESS DES CONSCIENCES.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.