Document – Les mesures envisagées par la France pour faire face au terrorisme

Le président français, François Hollande, au défilé du 14 Juillet. D. R.

Algeriepatriotique a pu obtenir une copie du rapport portant restructuration de l’armée française, à la lumière des nouvelles menaces qui pèsent sur ce pays. Les changements qui devront être opérés en 2017 ont pour but d’«adapter» et de «réorganiser» les différents corps de l’armée. «L’engagement actuel des armées vise à assurer la sécurité des Français face à une menace exceptionnelle», lit-on dans la présentation du plan de réorganisation qui «vise à soutenir l’engagement des armées sur le territoire [français] et les théâtres extérieurs dans la durée». Sont concernés par cette réorganisation les missions opérationnelles, le renseignement et la cyberdéfense, note le rapport, qui indique que «les mesures arrêtées pour 2017 n’impliquent toutefois pas de dissolution d’unité majeure». «Il s’agit, lit-on, essentiellement de renforcement des domaines prioritaires et d’adaptations organisationnelles et capacitaires pour permettre ce renforcement».

La France, apprend-on, compte renforcer l’état-major du commandement des opérations spéciales en 2017, tandis que les états-majors interarmées des zones de défense et de sécurité en Ile-de-France et à Marseille le seront également «afin de faire face à l’accroissement des besoins opérationnels et de prendre en compte la création de la nouvelle zone de défense et de sécurité Sud». Marseille est le théâtre, depuis plusieurs années, de violences et de règlements de comptes dans lesquels sont utilisées des armes de guerre, semant la terreur dans la ville phocéenne et donnant l’impression d’une zone de non-droit. L’armée française compte aussi renforcer ses capacités dans le domaine de la cyberdéfense ; un «domaine prioritaire», souligne le rapport, qui «va poursuivre sa montée en puissance tant au sein des armées qu’au niveau central».

La France veut renforcer également le renseignement militaire qui bénéficiera, entre 2017 et 2019, de 323 postes supplémentaires, dont 135 en 2017. «Les cinq principaux domaines bénéficiaires de cette augmentation d’effectifs seront la géomatique, le cyber, le contre-terrorisme, la recherche humaine et le renseignement d’origine image», explique le document. A cet effet, apprend-on encore, trois organismes extérieurs «poursuivront leur montée en puissance». Il s’agit du Centre interarmées de recherche et de recueil du renseignement humain, du Centre de recherche et d’analyse cyberdéfense et du Centre de renseignement géospatial interarmées.

La France envisage d’accroître ses «forces de présence», c’est-à-dire ses effectifs opérationnels à l’étranger. «Les forces de présence rallieront le dispositif visé avec trois bases opérationnelles avancées à Djibouti, en Côte d’Ivoire et aux Emirats arabes unis, et deux pôles opérationnels de coopération au Gabon et au Sénégal», précise le fiche du ministère français de la Défense, qui veut «consolider» l’organisation fonctionnelle de ces forces. «Cet effort ciblé sera fait en Côte d’Ivoire et dans une moindre mesure à Djibouti», révèle le document, alors qu’aux Emirats arabes unis, le 5e régiment de cuirassiers, créé en juin 2016, «poursuivra sa montée en puissance pour s’approprier un environnement nouveau et développer les synergies avec les forces du pays hôte».

Le ministère français de la Défense, qui qualifie cette restructuration de ses forces armées d’«effort sans précédent», tente de s’adapter à la menace terroriste sur son sol, tout en maintenant sa présence sur le terrain des opérations hors de ses frontières. Un travail harassant qui nécessite une symbiose totale entre tous les intervenants dans la lutte antiterroriste, le «tout sécuritaire» ayant, depuis longtemps, prouvé ses limites.

Karim Bouali

Lire le rapport

Comment (31)

    Anonymous
    24 août 2016 - 9 h 15 min

    Regarder bien cette image en
    Regarder bien cette image en haut de Monsieur Holland?! en dirait que les ex colons d’algérie sont entrain de visiter un villge colon acceuillé par ses habitans, les Francais ont un complexe et ne sont pas encore indépendant et libre vivent dans les année 50.




    0



    0
    Anonymous
    24 août 2016 - 6 h 44 min

    La france ou bien ce qu’il en
    La france ou bien ce qu’il en reste ne peut pas et N’A pas les moyens de quoi que se soit, hollande peut annoncer toutes les mesures possibles et inimaginable ces dernières n’aboutirons jamais, pour simple raison que la france c’est engagé dans un cercle de violence qu’il a commis dans des pays pour défendre les intérêts sionistes et américains et nullement pour ses propres intérêts.
    De plus les américains et les juifs sionistes sont derrières les attentats commis en france afin créer un conflit interne contre les musulmans sur le territoire francais et créer un désordre avec la complicité des racailles de politiciens francais d’une incompétence incroyable pour couvrir le résultat désastreux de la gestion de la france.




    0



    0
    Anonymous
    23 août 2016 - 23 h 47 min

    Pendant que les musulmans
    Pendant que les musulmans sont honteusement assimiles aux terroristes wahabites, dans Paris, l’ostentation d’une autre religion, elle n’est jamais l’objet d’un débat. La démocratie est devenu un mot-chantage pour contraindre la réelle égalité entre les gens. https://youtu.be/neUZj66Wfd4




    0



    0
    L'étrange !
    23 août 2016 - 21 h 00 min

    Aussi étrange que cela soit,
    Aussi étrange que cela soit, pas pour les initiés, France attend un sauveur nommé Mohammed… Ya salam ! Tout le reste est du vent. Il est vrai comme l’ont bien exprimé certains intervenants que c’est amer pour certains Pieds Noirs, type Zemmour, par exemple, ou Enrico Macias, bizarrement des Juifs, toujours contre la fraternisation, il n’y a qu’un Macias pour écrire Paix en Pet… Mais quand ça pétera pour de bon, il regrettera : Trop tard !




    0



    0
    Anonymous
    23 août 2016 - 19 h 05 min

    Le climat social et politique
    Le climat social et politique en France rappelle très fort celui de l’Algérie durant le colonialisme. Un climat de haine, de mépris, d’exclusion et de discrimination typique de certaines sociétés occidentales du 19 siècle. La France régresse dangereusement.
    Le virus « anti-l’autre » qui a des origines historiques lointaines semble avoir été importe en grande quantité dans les valises des certains rapatriés revanchards à l’indépendance de l’Algérie.
    Une étude sérieuse sur les positions accaparées en France par les fervents supporters de l’Algérie française dans les années soixante (Media, Politique Sécurité…), pourrait expliquer en grande partie cette récurrence « de bouc émissaire à exterminer ».
    En ce moment, il semble que pour gagner des élections il faut taper sur « l’autre » et en particulier sur le bougnoule le plus fort possible pour que cette société, travaillée depuis des lustres, donne ses voix à celui qui aboie le plus. Il est à se demander quand es ce que les musulmans de France vont s’organise en force politique capable de protéger la dignité et les intérêts de ses membres par le jeu politique et économique (boycotte des produits et magasins).
    Quand il y a un attentat terroriste en France, on remarque une jouissance de certain personnel politique dès que les auteurs sont identifiés en tant qu’« Islamiste ». Des fois la jouissance est précoce. Elle est exhibée avant que l’enquête ne se termine. Il y est à se demander si certain personnel politique ne prie pas toute la nuit pour que ses attaques criminelles envers des Français (musulmans et autres) continuent pour qu’eux récoltent des dévident électoraux.
    La sémantique « islamiste » doit être bannie du langage décrivant les attentats terroristes. Elle contient la racine « Islam » qui est cher aux vrais musulmans qui sont les premières victimes de ses atrocités. Certains pays (Anglophones en particulier) font attention à la sémantique pour ne pas que les jeunes musulmans se sentent concernés par les accusations, insultes et exclusions générées suite à ses attentats criminels. Malheureusement ce changement de sémantique n’arrange pas les « businessmen » de la politique a la tête desquels se trouve une certaine « aile politique » des pays musulmans eux même.




    0



    0
      Ahmed
      23 août 2016 - 20 h 56 min

      « La sémantique « islamiste »
      « La sémantique « islamiste » doit être bannie du langage décrivant les attentats terroristes.  » J’APPROUVE ! OPTONS PAR EXEMPLE POUR LE TERRORISME WAHHABITE. Ce sera exPlicite.




      0



      0
    anti-khafafich
    23 août 2016 - 17 h 51 min

    il ne faut jamais oublier ce
    il ne faut jamais oublier ce qu’ont fait ces hypocrites de première : https://www.youtube.com/watch?v=fCRjyosNhUk




    0



    0
      anti-khafafich
      23 août 2016 - 18 h 35 min

      AP, je crois que ça mérite d
      AP, je crois que ça mérite d’être archivée dans vos vidéos en ligne




      0



      0
        Ahmed
        23 août 2016 - 20 h 59 min

        Effectivement… le
        Effectivement… le terrorisme colonialiste… 🙁




        0



        0
        Omria
        23 août 2016 - 22 h 00 min

        C’est super dur. Oh la la .
        C’est super dur. Oh la la . Oui il faut archiver cela.




        0



        0
    Paru sur Sputnik...
    23 août 2016 - 16 h 36 min

    En cinq ans de guerre,
    En cinq ans de guerre, différents pays ont refusé de fournir aux autorités syriennes des informations sur leurs citoyens ayant rejoint les groupes terroristes en Syrie.

    Les pays dont les citoyens se sont rendus en Syrie pour prendre part aux activités terroristes et abattus par la suite par l’armée syrienne refusent de coopérer avec Damas en vue de l’identification des cadavres et de leur rapatriement.

    Le président du Comité suprême d’expertise médico-légale de Syrie Hussein Nofal a déclaré dans une interview accordée à l’agence Sputnik que même les pays voisins de la Syrie refusaient de reprendre les corps de leurs citoyens identifiés comme djihadistes ayant combattu en Syrie. Rien que pour 2016, le nombre de ces corps s’élève à plusieurs dizaines de milliers.

    « Nous avons réussi à identifier des dizaines de milliers de djihadistes abattus, qui étaient citoyens de France, de Turquie, d’Irak, d’Arabie saoudite, de Jordanie, du Liban et d’autres pays arabes. À part cela, nous sommes en présence de 30 000 cadavres non-identifiés », indique l’expert.

    Par ailleurs, le Comité d’expertise médico-légale fait face au problème de l’identification des civils syriens torturés et exécutés par les djihadistes.

    « Lorsque nous trouvons des fosses communes dans les localités libérées, le plus souvent nous ne réussissons qu’à établir la cause du décès, beaucoup trop de temps s’étant écoulé depuis le moment de la mort. Très souvent, nous découvrons que les habitants tués ont été torturés, battus, blessés, ou ont subi des injections de fuel et d’huile dans le sang. Certains cadavres féminins contenaient des objets étrangers introduits du vivant des femmes », a déploré l’expert.

    Selon lui, le Comité a établi qu’au cours de la guerre, 60 % des violences dans le pays visaient des enfants. Les enfants, tout comme les femmes, font de plus en plus souvent l’objet de violences corporelles et sexuelles.




    0



    0
    Anonymous
    23 août 2016 - 13 h 11 min

    Ils ont peur des internautes.
    Ils ont peur des internautes. Du coup, la Louise Dimitriakis vient de pondre un article sur la « cyber-violence ».
    Écoute bien la Louise, avec les deux oreilles, s’t’plait ! Personne ne me paie, Je lis, j’analyse, je compare et je reflechis. Vous ne parviendrez plus a nous impressionner avec votre chantage pseudo-moral. On ne vous fait plus confiance, vous etes dans la projection. Vous etes des medias a la solde et nous, nous sommes des Algeriens qui avons compris et realise votre arnaque. Les seuls journalistes independants que vous defendez ce sont les journalistes qui decident de salir l’Algerie. Les verrous ont saute, c’est fini, les verrous ont saute, On ne laissera plus des journalites de ton genre (dont on ne sait rien et dont on n’a jamais vu le visage) faire sa m*** contre notre pays. Les choses ont change. W19




    0



    0
      Ahmed
      23 août 2016 - 15 h 30 min

      L’Équation est simple, on
      L’Équation est simple, on laisse les gens en paix, on en fait des amis. On les attaque, on en fait des ennemis. Il faut cesser de penser que parce qu’on est occidental, on soit amené à rester « on the top » pour l’éternité. La France doit cesser de soutenir les pays financiers du terrorisme. Mais entre la raison et la réalité, il y a un parasite de taille : l’arrogance.




      0



      0
    Slimane
    23 août 2016 - 12 h 21 min

    Ceci n’est pas bon pour nos
    Ceci n’est pas bon pour nos jeunes qui sont allés là-bas même si ils ne sont pas clairement désignés….
    Jeunes ! restez chez nous!




    0



    0
    Issam
    23 août 2016 - 12 h 18 min

    Olivier Roy vient de donner
    Olivier Roy vient de donner la réponse. A la question de savoir « Pourquoi ce débat sur la compatibilité entre islam et laïcité n’a pas eu lieu avec la même ampleur en 1995, lors de la vague d’attentats terroristes perpétués par le Groupe islamique armé ? » Olivier Roy a répondu qu »En 1995, on était dans une logique d’intégration, dans la foulée de « la marche des beurs ». Mais dans l’esprit de la gauche, à l’époque, intégration signifiait sécularisation. Aujourd’hui, ce que la gauche ne pardonne pas aux immigrés maghrébins, c’est d’avoir fait des enfants musulmans. Elle s’attendait à ce que la deuxième et la troisième génération soient sécularisées et a été très surprise de découvrir une génération de croyants… ——————————————————————————– Non seulement vous nous enlèverez pas notre religion et mieux ! vous nous enlèverez pas nos racines algériennes. Vous avez manipuler la diaspora algérienne pendant la décennie noire, vous nous avez menti, vous nous avez trompés, vous vous êtes joués de nous. Vous étiez dans vos médias heureux de la tragédie algérienne. Nos vies sont des quantités négligeables pour vous, comme l’ont été celles de nos ancêtres que vous avez détruits. Nous dissocierons le peuple français qui n’a jamais été concerné par la colonisation. Mais nous n’oublierons pas les méfaits de la colonisation française. Nous n’oublierons pas. Votre honneur aurait grandi si vous aviez tenu les leçons de l’histoire. Les prières des innocents seront entendues au moment opportun. N’avez-vous pas honte ? Vous pensiez que ces malades n’allaient pas se retourner contre vous ? A moins que ce ne soient des False-Flag… Vous pensiez faire de nous des supplétifs et l’histoire qui se jour est en train de vous défaire. Vous allez perdre, si vous ne changez pas, votre échec est sur et certain.




    0



    0
      Amazighkan
      26 août 2016 - 21 h 14 min

      Au tout début la France
      Au tout début la France voulait l’assimilation (échec) puis l’intégration (semi échec), maintenant c’est le vivre ensemble ( re-échec). Comme pour la GB ou les USA, le communautarisme est sur la bonne voie, malheureusement !




      0



      0
    Anonymous
    23 août 2016 - 10 h 27 min

    « Il ne faut pas se payer de
    « Il ne faut pas se payer de mots ! C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. » (A l’Elysée, le jeudi 5 Mars 1959. Dans « C’était De Gaulle – Alain Peyrefitte – Editions de Fallois/Fayard, Paris 1994 ».)
    ======================================= « C’est très bien qu’il y ait la France, cela montre que l’humanité a une vraie vocation universelle de nous garder en son sein. Mais à condition que nous, Français, restions à notre place et ne semions pas la mort avec nos bombardements d’innocents pour le compte des Wahabites, bien qu’il faut reconnaître qu’ils nous paient trop bien pour ces choses ».




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    23 août 2016 - 10 h 01 min

    De sakozy ki ki…à hollande

    De sakozy ki ki…à hollande da da la france
    Est devenu un cloaque. Elle rumine échecs
    En échecs et n’as aucun poids sur l’échiquier
    Elle subit les aléas et le boomerang d’une
    Politique lâche et suicidaire.
    Elle fonce droit au mur.




    0



    0
    mouh
    23 août 2016 - 9 h 57 min

    Il peut ramener toutes les
    Il peut ramener toutes les forces de l’Otan chez lui, renforcer tous ses services de sécurité, réorganiser, réorienter, et je ne sais quoi encore, il ne pourra régler le problème du terrorisme chez lui, qu’en associant le peuple à cette « guerre ». Tout le peuple…




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    23 août 2016 - 9 h 47 min

    Nous Algerien on n’a regler
    Nous Algerien on n’a regler le problème. Voila on peut fanfaronner car on n’ a monte une equipe gagnante mais on n’a foutu la bible des droits de l’homme a la poubelles. C’etait cela ou se faire egorger comme des moutons.




    0



    0
    saleh/Algerie
    23 août 2016 - 7 h 23 min

    la France  » officielle  » – de
    la France  » officielle  » – de gauche comme de droite – a besoin , pour faire face au terrorisme et éloigner la menace terroriste sur son sol , d’«adapter» et de «réorganiser» sa politique extérieure vis-a-vis du monde arabo- musulman et sa politique de deux poids deux mesure envers Israel et la Palestine et envers des monarchies du golf riches et d’autres pays arabe ou berbero-arabes pauvres , et de cesser le comportement de  » la grandeur de la France  » , car la grandeur démesurée a un prix a payer ,elle coute en vies humaines , en dollar et en pétro-dollar : source de terrorisme , et d’humiliation des officiels français qui se déplaçent jusqu’a Oujda chez le  » serviteur …  » saoudien afin quémander des aides analogues a celles servies par le » Quide  » lybien assassine .




    0



    0
    Pour les vieux
    23 août 2016 - 6 h 49 min

    L’Hexagone appelé France est
    L’Hexagone appelé France est cosmopolite, sa composition sociologique est le reflet de presque toutes les composantes de l »humanité, composantes mélangées par la logique des mariages et concubinages, adultères… Insulte à Dieu, à la nature, par la légalisation du mariage homosexuel, légalisation qui s’explique par le jeu « démocratique », « civilisé », électif, mais aussi comme ruse satanique. Cosmopolite, la France hexagonale, avec une politique étrangère en dysharmonie avec ça. De « France » elle même, quoi qu’on y fasse, ne peut pas naître la solution qui apaisera, et sécurisera. « La France » a atteint, historiquement, sa limite absolue, je vise « La France historique », cette expression employée par Giscard à Alger en 1975, qui parait-il avait irrité Houari Boumédiène. La France historique est non juive, non musulmane, non noire, non jaune, et elle est décadente, comme l’a reconnu Giscard, toujours lui, dans une interview accordée à l’homosexuel Frédéric Mitterrand. Ce branle bas de combat, si tout ça est vrai, est une réaction d’une vieille qui a encore la force de bouger, d’appuyer sur les boutons, y compris nucléaire, de composer un numéro de téléphone, d’appuyer sur une gâchette, que sais-je, mais une vieille, à moins que des anti-vieux comme Sarkozy n’en abusent, a besoin de mourir en paix, et cette paix elle ne l’aura pas si quelque chose d’autre que tout ça ne s’exprime pas, J’ai choisi d’écrire ce poste avec le masque « Pour les vieux », les conditions ne sont pas encore réunies pour que tombent les masques, et triomphe la paix. D’ailleurs Sarkozy a déclaré sa candidature aux primaires de 2017, lui l’ennemi des vieilles !




    0



    0
    Hadji
    23 août 2016 - 6 h 38 min

    La France par sa politique d
    La France par sa politique d’ingérence et de suppôt des régimes archaïques des roitelets au Moyen-Orient est responsable de la montée du terrorisme sur son territoire.
    Voici les mesures que la France doit envisager pour sortir de la spirale du terrorisme :
    1. Désengagement de tous les conflits au Moyen-Orient et en Afrique.
    2. Sortir de l’OTAN
    3. Revenir à une politique arabe sur la ligne de celle soutenue par le Général De Gaulle.( ce qu’a fait Chirac)
    4. Pas de politique d’ingérence.
    5. Combattre le chômage et la pauvreté , maux endémiques français .




    0



    0
    nouari019
    23 août 2016 - 5 h 49 min

    gouvernement de pacotille a
    gouvernement de pacotille a la solde des sionistes ,il peut mettre toute les mesures qu’il veut, il faut réfléchir avant de faire caca après trop tard il ne mérite pas cet fonction un psychopathe déjà a l’époque Mitterrand n’en voulait pas même comme planton ,a mon avis plus dangereux que les extrêmes , résultat toujours les mêmes qui vont trinqués les musulmans sont devenus des punchingball, est si tu es d’origine algérienne là ces le pompon (la totale) en clair je crois honnêtement qu’il faut tôt ou tard envisager le retour au pays, il faut savoir partir quand le meilleur s’est retiré ) paroles de CHARLE AZNAVOUR.




    0



    0
    Décadence
    23 août 2016 - 5 h 17 min

    Le petit nounours peut bien
    Le petit nounours peut bien changer ou structurer l’armée comme il l’entend, son pays est en chute libre et rien ne va plus, le francais n’ont toujours pas compris que le chef des terroristes c’est lui.
    Et attention en 2017 le satan en personne vient d’annoncer qu’il se présente a la présidence de ripoublique française, l’ennemi est à l’intérieur……




    0



    0
    Anonymous
    23 août 2016 - 4 h 57 min

    Quand les terroristes mettent
    Quand les terroristes mettent des bombes ils ne regardent pas qui est autour. Donc même immigré je défendrai la vie où que je sois contre ces barbares de terroristes. Donc facile de critiquer quand c’est les autres,ça peut arriver à tout le monde et là les critiques ne seront plus si ça touche une personne qui vous ai proche.




    0



    0
    Imposture et Errance
    22 août 2016 - 22 h 10 min

    Les membres jeunes de la
    Les membres jeunes de la diaspora algérienne devrait éviter de travailler dans ces milieux. L’histoire a montré et démontré que pour lutter contre un pouvoir injuste (pensées tristes aux Syriens), il ne faut pas le renforcer dans ce qu’il a d’injuste. L’actualité a définitivement prouvé l’imposture du discours démocratique devant l’argent, l’imposture française qui soutient les états terroristes du golfe pour remplir ses caisses en temps de crise. Ce sont des métiers qu’il faut refuser. Accepter de travailler dans ces milieux devenus mercenaires et barbouzes en France c’est être complice de la souffrance de peuples souverains. C’est être complice et la main armée d’un pouvoir colonialiste dans l’âme. Mieux vaut être un boulanger que de travailler pour ces officines. La France crée le désordre dans tout le Moyen-Orient et en Afrique et ensuite fait passer la pilule de la protection en bombardant plus de populations civiles.




    0



    0
      Nadir
      23 août 2016 - 12 h 38 min

      Il suffit de voir le sort des
      Il suffit de voir le sort des Harkis qui ont tout donné pour la France pour que les franco-algériens acceptent de réfléchir avant de s’engager dans ces secteurs. La vie des harkis s’est passé dans l’opprobre y compris et surtout par la France. Entièrement d’accord. Nos ancêtres étaient soldats de force dans toutes leurs guerres, la France a des reconnaissances du bout des lèvres. Faites circuler l’info : ayez un comportement convenable et élégant avec vos voisins de tous les jours, mais ne rentrez pas dans ces officines. Vous serez jetés comme des chiens une fois la job finie.




      0



      0
        Anonymous
        23 août 2016 - 15 h 51 min

        Quel est le sort des harkis
        Quel est le sort des harkis qui sont en France ? leur enfants prennent-ils des embarcations de fortune pour tenter de rejoindre l’autre rive ou restent-ils en France où ça leur arrive d’être très solidaires des haraga venu des terres que leur pères décrivaient comme les leurs et que le destins les en a éloignés. Combien d’enfants de harkis qui remueraient ciel et terre pour quitter la France ? Allez honnêtement combien de jeunes algériens resteraient en Algérie si du jour au lendemain la France leur ouvre ses frontières et leur permettent d’y rester travailler et y résider.

        Continuez à entretenir le mythe de l’après guerre d’Algérie.




        0



        0
          Ahmed
          23 août 2016 - 16 h 17 min

          Votre remarque ne correspond
          Votre remarque ne correspond pas au propos tenu précédemment. Le monsieur a dit une chose juste : ne pas faire confiance envers un état qui a maltraité indécemment ses supplétifs. Même imparfaite et en construction, une Algérie libre et indépendante sera toujours préférable à une Algérie colonisée. La richesse de la France vient de ses guerres de prédations, de l’esclavage du commerce triangulaire et des ses colonisations. Pas étonnant que la vie y soit plus simple puisqu’ils ont volé ces richesses. Argumentation bancale tout de même.




          0



          0
    Le Tlemcenien
    22 août 2016 - 21 h 13 min

    1-pas impressionné du mot
    1-pas impressionné du mot « france », 2-tout ce tralala c’est pour verrouiller encore plus les appareils de leur état au profit des sionistes et de leurs sujets consentants français. 3-remonter le moral du simple peuple qui est au bord de la révolte, 4-combattre « le terrorisme » c’est être juste, c’est à dire ne pas s’ingérer dans les affaires des autres en leur envoyant les terroristes appelés par eux « combattants ». 5-essayer de convaincre ceux qui aiment toujours leur pays d’origine pour rentrer et leur offrir les moyens d’investir dans les hauts plateaux et le sahara algériens, celui qui veut rester en france à lui de se faire sa place dans ce pays s’il pourra.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.