L’Occident s’étonne qu’un enfant se fasse sauter à 12 ans : quelques actes barbares du GIA en Algérie pour rappel

Des rescapées d'un massacre commis près d'Alger en janvier 1997. D. R.

Un kamikaze âgé «de 12 à 14 ans» s’est joint aux invités d’un mariage qui se déroulait, samedi soir, à Gaziantep, en Turquie, non loin de la frontière syrienne ; bilan : 54 morts et des dizaines de blessés. Du fait de l’implication d’un enfant dans un acte terroriste aussi meurtrier, cette information a surpris, sans doute, les profanes en la matière qui continuent de penser qu’il existe des terroristes «modérés» dont ils légitiment les crimes perçus par eux comme des actions de résistance. Les Algériens qui ont combattu ce fléau et les spécialistes et tous ceux qui ont suivi les activités terroristes dans notre pays, durant la décennie 1990, ne sont, malheureusement, pas étonnés d’apprendre que Daech, ou ses semblables avec un autre nom, utilisent des enfants pour frapper les populations civiles. Ils savent également que les terroristes n’épargnent pas les enfants quand ils échappent à leur mainmise malgré tout le matraquage idéologique, à travers les programmes pédagogiques, qu’ils subissent déjà dans les écoles en vue de les fanatiser.

L’école et les enfants ont été d’ailleurs les cibles privilégiées des terroristes en Algérie. Un rappel utile des faits. Avant la rentrée scolaire 1994, les groupes terroristes ont placé l’école algérienne dans une situation de terreur absolue, précédée, durant l’été, d’actes de sabotage visant à détruire les établissements d’enseignement, puis pendant l’année par les assassinats en pleine classe d’élèves et d’enseignants, de la façon la plus horrible.

En 1994, à Mostaganem, le 1er novembre, fête nationale en Algérie, quatre enfants scouts (Chouarfia Abdellah, Ayachi Chawki, Hachlaf Mohamed et Boualem Mehdi) ont été tués par l’explosion d’une bombe placée par les terroristes dans un cimetière où se déroulaient les activités commémoratives. Autre cas illustratif : lundi 12 mars 1995, à Oued Djer (wilaya de Blida), quatre terroristes ont fait irruption dans une classe du CEM Lazhar Mohamed, à 8h15, à peine les enfants assis sur les bancs, ils ont enlevé une collégienne de 15 ans, l’ont emmenée dans la cour et égorgée devant ses camarades de classe. Le samedi 27 septembre 1997, sur la route de Sfisef (Sidi Bel-Abbès), ce sont onze enseignantes (Dich Amina, Tounsi Aziza, Boudaoud Kheira, Bouteraa Rachida, Mehdane Zohra, Bouhend Fatima, Fliou Sahmadia, Louhab Naïma, Lenfad Hafida, Cherrid Kheira, Bouali Hanafi Sahnounia), qui ont été égorgées ainsi que le chauffeur du véhicule (Saber Habib) qui les transportait vers l’école. Elles avaient bravé les menaces des terroristes et se rendaient à l’école qui venait juste d’ouvrir après les vacances. Faut-il citer tous les massacres de populations par dizaines, les cadavres piégés, les décapitations et exhibition des têtes coupées sur des piquets ?

Le terrorisme a donné toute la mesure de sa barbarie en Algérie, dans les années 1990, mais une partie de l’opinion publique, intoxiquée par la campagne ignoble du «qui tue qui», n’y accordait aucune importance. Aujourd’hui, d’autres parties du monde découvrent l’horreur. Dimanche soir, c’est dans le quartier Tisin de Kirkouk, dans le nord de l’Irak, que la police irakienne a réussi à empêcher un enfant de 14 ans, muni d’une ceinture d’explosifs, de commettre un attentat. Tous ces faits ont-ils influé sur la lutte antiterroriste dans le monde ? Apparemment pas encore, face à la barbarie, ici et là, les autorités annoncent des mesurettes sans effet réel au lieu de méthodes plus sérieuses et plus efficaces qui correspondent à la détermination des terroristes qui en donnent chaque jour la preuve, par leur sauvagerie, là où ils frappent.

On a l’impression que le monde occidental est encore timoré et sceptique devant ce que ces monstres drogués sont capables de faire. Jusqu’à quand ? Que faut-il de plus aux dirigeants de ces pays pour saisir qu’il faut prendre au sérieux la menace qui s’est déjà concrétisée chez eux par les attaques terroristes menées à Paris, Nice, Bruxelles, Munich et d’autres villes européennes.

Houari Achouri

Comment (46)

    jokerpic
    28 septembre 2016 - 22 h 23 min

    Chaque Nation protège son
    Chaque Nation protège son pays , le faite est que chacun de nous doit donner l’exemple et dénoncer ce qui ne va pas des enfants qui traversent ,d’un vieux qui demande de l’aide ,ou tout simplement du respect de la rue.
    Les choses doivent évoluer même si le retard est grand et que tout a été fait pour cela par des ennemies potentiels ou éternelle .
    Le Cap barbare que l’Algérie a passé et douloureux et historique mais le sang versé par des milliers d’algériens ne doit que renforcer la détermination et la sécurité de Tous.
    Zerouala a été un fervent défenseur contre la Barbarie d’ou qu’elle vienne seul lui sait pourquoi sa démission fut irrémédiable et sans appel ! « peut être la pression subit n’est pas supportable pour un Homme seul  » seul sont témoignage donnera une version qui approchera la vérité pour Tous.Beaucoup de théories furent avancés?

    Le chamboulement des mentalités et d’une partie du système augurent j’espère a des jours encore meilleure .
    Et les pièges hier évité …




    0



    0
    Anonymous
    24 août 2016 - 13 h 37 min

    BTS , Tlemcen , kabyle ,
    BTS , Tlemcen , kabyle , chaoui , oujda et puis quoi encore … que des bêtises inventées par les demokhrates incapables de faire une analyse politique et historique fiable et un projet pour l’Algérie et qui empoisonnent la jeunesse algérienne avec ces idioties .. régression intellectuelle misérable !!!!!! on ne va pas importer encore nos chefs et nos dirigeants du Luxembourg non ????




    0



    0
    TheBraiN
    24 août 2016 - 10 h 00 min

    Simple rappel : le GIA n’est
    Simple rappel : le GIA n’est pas une organisation terroriste mais un groupe d’opposition armée pour l’occident !




    0



    0
    NI BTS NI OUDJDA
    24 août 2016 - 8 h 35 min

    LE BTS DE BOUMEDIENNE PUIS DE
    LE BTS DE BOUMEDIENNE PUIS DE CHADLI AINSI QUE L ACTUEL CLAN DE TLEMCEN TOUT 2 ENFANT D OUDJDA HISTORIQUE ONT DETRUIT L ALGERIE.ALORS OUI A UNE TROISIEME VOIE CELLE DE FARHAT ABBES AIT AHMED ET BOUDIAF….GLOIRE ETERNELLE A AIT AHMED ET LONGUE VIE A ZERROUAL




    0



    0
      Ahmed
      24 août 2016 - 11 h 28 min

      Inculte. Boumedienne était
      Inculte. Boumedienne était Kabyle. Mère kabyle berbérophone. Père kabyle arabophone. Zeroual est chaoui donc BTS…




      0



      0
        Sifax
        25 août 2016 - 4 h 44 min

        Inculte mokoko, ne les
        Inculte mokoko, ne les corrigez pas juste les insulter suffit




        0



        0
          W19 - TP
          25 août 2016 - 13 h 08 min

          Treha-Politik Ahmed.
          Treha-Politik Ahmed. Boumedienne etait kabyle c’est vrai. Siphax, l’explication a son poids pour les lecteurs d’AP. Sinon personne ne comprend. Treha-Politik et explicite ! Bonne journee.




          0



          0
    Anonymous
    24 août 2016 - 7 h 45 min

    on ne cache pas le soleil
    on ne cache pas le soleil avec un tamis, Zeroual est un président honnête,sage et moudjahid de suroit, et les algériens le respecte pour cela n’empêche qu’il à bondonné le navire Algérie en pleine tempête, et cela personne ne l’oubli,




    0



    0
    Slimane
    24 août 2016 - 6 h 54 min

    Oui mais le terrorisme d
    Oui mais le terrorisme d’aujourd’hui est fomenté par des musulmans ,dévoyés sans doute et manipulés , mais musulmans tout de même . C’est ce sectarisme qui empêche toute intégration dans le monde occidental. Il suffirait d’un peu plus de diplomatie , de discrétion et de bonne volonté pour que notre religion soit ignorée et donc acceptée .Au lieu de cela certains veulent faire passer nos coutumes et notre philosophie en force et bien sûr cela na passe pas.
    Imaginez que des Chrétiens arrivent chez nous en nombre et que des curés en soutanes et des bonnes sœurs en cornettes se promènent dans les rues d’Alger. Nous n’accepterions pas ! Alors!!!!!!!!!!!!!!!




    0



    0
    Thidhet
    24 août 2016 - 2 h 26 min

    Je n’aime pas quand nos
    Je n’aime pas quand nos journaux publient des photos de nos femmes éplorées, pleurant la perte de leurs enfants. Réveillons-nous enfin. Soyons dignes et arrêtons de nous donner en spectacle. Avez-vous déjà vu un journal français, américain, anglais, etc, etc, afficher des photos de françaises, d’américaines ou d’anglaises en train de pleurer les leurs?




    0



    0
      Yeoman
      24 août 2016 - 15 h 00 min

      Tu as raison Thidhet. Le
      Tu as raison Thidhet. Le deuil, la douleur ont toujours été des choses intimes dans notre culture. Ce sont les médias occidentaux qui ont toujours essayé de donner de nous l’image de gens impuissants qui ne savent que se lamenter. Bien sûr, il existe en Algérie quelques débris de culture arabo-marocaine, culture des chialeries et de l’aplaventrisme »




      0



      0
    Anonyme117
    23 août 2016 - 21 h 49 min

    La France à tout fait pour
    La France à tout fait pour facilité l’instauration d’un califat en Algérie, Souvenez-vous de l’intervention de F.Mitterrand en faveur du fis l’ors de l’arrêt du vote des le premier tour en Algérie.




    0



    0
      Anonymous
      23 août 2016 - 23 h 13 min

      Je me souviens que les visas
      Je me souviens que les visas pour se rendre dans une université française, étaient accordés à des barbus alors qu’ils étaient refusés aux sans-barbes, tous doctorants d’une même université et dans la même filière, alors que les demandes étaient introduites en même temps (les demandes étaient envoyées à Nantes). L ercteur qui eut le malheur de s’étonner de cette discrimination fut froidement assassiné: c’était le courageux et patriote Djilali Liabès.




      0



      0
        Anonymous
        24 août 2016 - 13 h 16 min

        Maintenant Émié fait le
        Maintenant Émié fait le marche aux visas pour les kabyles. Un kabyle qui ne peut pas sentir l’hypocrisie des autorités françaises. Ne jamais les croire, ils ne rêvent que de foutre e feu chez nous.




        0



        0
      Bekaddour Mohammed
      24 août 2016 - 19 h 43 min

      J’espère contribuer à
      J’espère contribuer à éclairer la lanterne de nos compatriotes. D’abord, sur Mitterrand, qui n’était pas un saint, mais un navigateur, il fut un partisan acharné de « L’Algérie française », il était donc raciste, et anti musulman, mais quelque chose l’a réveillé, il faut absolument lire le discours qu’il a prononcé pour inaugurer l’institut du monde arabe, lire ABSOLUMENT ! Cela fait, le lecteur comprendra ce que je vais énoncer. Le FIS est advenu sur la scène après ce discours là, qui rappelait aux Français tout ce que Europe devait à la civilisation musulmane. Or le FIS ça se passait dans une ex colonie embourbée, dans la mouise mentale, spirituelle, matérielle
      , politique, administrative, à cause de la barbarie de la « civilisation » de Mitterrand… Observez la photo de Mitterrand avec Chadli, lors de la première visite d’un président algérien à Paris, une photo très éloquente… Boumédiène n’aurait pas accepté le FIS, pourquoi ? Boumédiène avait lu, Chadli avait bu, voilà la différence, et Mitterrand a versé le poison que boira le peuple naïf, immature ! Mitterrand, et Machiavel ont M pour initiale, mais Mohammed aussi… Or Mohammed ne tue pas ses frères !




      0



      0
    badra
    23 août 2016 - 21 h 00 min

    Zeroual a donné l’espoir à l
    Zeroual a donné l’espoir à l’Algérie, malgré la guerre du FIS, en nous apprenant la dignité, le compter sur soi et le maintien de l’ordre avec un prix du baril de pétrole à 14 dollars. il a remis à sa place le défunt kadafi pour son arrogance, croyant que l’Algérie est à genoux et a refusé de serrer la main à un président français, des gestes historiques qui seront surement inscrits dans l’histoire de l’Algérie indépendante




    0



    0
      W19-TP
      23 août 2016 - 22 h 32 min

      Un grand Monsieur. Un homme
      Un grand Monsieur. Un homme qui nous manque.




      0



      0
      Anonymous
      23 août 2016 - 22 h 57 min

      …et qui lui valurent toutes
      …et qui lui valurent toutes sortes de trahisons, félonies et inimitiés qui le déstabilisèrent et le poussèrent à la démission pour ne pas subir le même sort que Boudiaf. Ces actions néfastes furent orchestrées à partir de la Présidence puis du premier ministère, du CNT, du RND, du FLN, des ministères, avec des personnages au départ anodins, illustres inconnus infiltrés et tapis dans les rouages de l’Etat, réapparaissant au grand au sommet de cet Etat où ils gravitent depuis plus de 15 ans dans un jeu de chaises musicales des plus tragiques menant le pays là où il se trouve: au bord du gouffre. En démissionnant, Zéroual refusa de recevoir son Brutus et partit au clap de fin, non pas dans l’avion présidentiel mais sur un vol régulier d’Air Algérie en aller simple qu’il paya de sa poche.
      Merci Badra. Une chanson populaire dit:
      == « ey tarja3chi layem oualla lala? » ==
      Cela arrivera un jour, grâce au sang des pauvres martyrs qui, s’ils revenaient comme dans la pièce de Tahar Ouettar, demanderaient des comptes à la plupart des tenants de la soi-disant « orthodoxie révolutionnaire ».




      0



      0
    Prolétaire
    23 août 2016 - 20 h 29 min

    L’Occident a bon dos ! On
    L’Occident a bon dos ! On peut, à bon compte, le rendre comptable de tous les crimes perpétrés dans le monde, l’accabler de tous les péchés. Par ces accusations portées uniquement contre l’impérialisme occidental, on parvient ainsi à blanchir l’État de son pays. A cautionner par cécité ou complicité les pires massacres commis par l’État de son pays contre son peuple. On aboutit aussi à soutenir ses politiques belliqueuses. À justifier son armement outrancièrement indécent eu égard à la misère de l’immense majorité de sa population. À couvrir ses entreprises idéologiques d’endoctrinement nationalistes et chauvines. À légitimer sa domination dictatoriale sur le pays. À dédouaner ses sanglantes répressions exercées contre sa population. À passer sous silence son rôle au service des dominants. À entretenir l’illusion de l’État au service de tout le monde, des intérêts généraux de toute la population.
    De tous temps, par ses fonctions intrinsèquement répressives et oppressives, l’État est toujours au service de la classe dominante. Et dans le cas de l’Algérie, dont le pouvoir est accaparé par la junte militaire depuis l’indépendance, l’État, comme il a prouvé par le passé et comme il ne manquera pas de le prouver à l’avenir, dévoilera sa vraie nature sanguinaire le moment venu. Contrairement à ce qu’on croit,
    dans cet univers dominé par le capitalisme, tous les pays sont impérialistes. Ils sont tous portés par la même logique impérialiste. Chaque pays, grand ou petit, est travaillé par cet irrépressible besoin d’envahir un autre pays plus faible (le Vietnam a envahi le Cambodge, l’Irak a envahi le Koweït, etc). Chaque pays, surtout dans cette période de décadence du capitalisme et de guerres généralisées, est susceptible de commettre d’épouvantables exterminations à l’intérieur comme à l’extérieur de ses frontières. Alors, cessez de livrer pieds et poings liés les masses à leurs bourreaux. De les enchaîner à leurs maîtres par la soumission idéologique distillée par les multiples canaux de propagande. Aucun État ne mérite notre soutien. Ils sont tous, à divers titres, responsables de la décomposition de la société à l’échelle de la planète, de la misère, des guerres.
    .




    0



    0
    esprit
    23 août 2016 - 19 h 41 min

    benchiha et madani mezrag
    benchiha et madani mezrag (personnalité nationale excusez va ne vous dis rien ) et d’autres emirs ils etaient au service de qui, le general qui vient d’etre libéré insinue des choses, je ne porte les barbus dans mon coeur, je ne suis pas croyant, je suis un liberal et democrate et laic oui




    0



    0
      Anonymous
      23 août 2016 - 23 h 02 min

      Tu oublies les frères Hattab,
      Tu oublies les frères Hattab, fils de harki repartis en France après les assassinats du valeureux Kasdi Merbah; BenHamouda; le recteur Djebaïli;Docteur Flici; Aslaoui;le fils de Benboulaïd; les ministres de l’intérieur Hadri et Belkaïd et bien d’autres…




      0



      0
    Ange contre Adam
    23 août 2016 - 19 h 25 min

    Franchement, tout ça ne fait
    Franchement, tout ça ne fait que mettre en lumière le récit coranique où les Anges refusent initialement de se prosterner devant Adam, en osant dire à Leur Créateur qu’il s’agit d’une créature sanguinaire, ce à quoi Il leur a répondu que Lui savait ce que Eux ne savaient pas, ils ont fini par obéir, sauf Satan.Chacun de vous sait que l’histoire humaine universelle n’a été, et reste qu’une constante boucherie, qui pourtant nous révolte, car il s’agit d’un fratricide ! Durant le fameuse « Décennie » algérienne, j’ai été touché, immensément, par la manière dont a été tué un jeune qui venait à peine d’achever son service national algérien, un bédouin, naïf, inculte, un musulman mais naïf, un mouton que des criminels ont égorgé de façon abjecte, en lui liant les mains avec du fil de fer, qui avait servi à botter le fouin ! Criminels toujours en liberté ! Dites ! Vous aimez vos mères, vos pères, vos frères, soeurs et enfants ? Vous en êtes sürs ? Vous aimez ? Aimer, tout court, juste aimer ? Ces boucheries ne vous ont-elles pas lassés ? La France et l’Occident ont été et restent sanguinaires, donc barbares, mais sommes nous meilleurs ! Bilan, que sait Dieu que nous ne savons pas , nul ne le sait ni saura, Il a dit « Je vous expliquerai Le Jour de La Résurrection » (Coran)… Cruel ! savoir pourquoi, pourquoi le mot HORREUR existe.




    0



    0
    NATION
    23 août 2016 - 19 h 20 min

    Le Président Zeroual l
    Le Président Zeroual l’Algérien, en se retirant comme un Général victorieux sur l’agression saoudienne et ses mercenaires wahabistes terroristes et en homme d’état républicain authentique , en allant vivre comme citoyen à Batna , a donné une grande leçon de morale , de droiture et de probité politique d’abord aux roitelets arabes qui fanfaronnent sur les valeurs religieuse alors qu’ils ne sont que des voyous , des pervers et des chiffons , ensuite aux mafias occidentales qui fanfaronnaient sur les valeurs de la démocratie alors qu’ils ne sont que des flibustiers et des vendeurs d’armes .. TAHIA EL DJAZAIR et vivent tous les présidents algériens et tous les généraux de l’ANP … tout mercenaire en Algérie malade d’ingratitude envers son pays et qui a l’amour de la servitude et de l’asservissement dans son âme et qui aspire à être le sujet d’ un roi Carthaginois juif ou arabe ou le valet d’un César romain , eh bien il mérite la déchéance ( Edhel) de son destin




    0



    0
      Cruelle fatalité
      23 août 2016 - 20 h 01 min

      Zeroual est un noble, nul ne
      Zeroual est un noble, nul ne peut le contester, sa tâche était impossible, « L’Algérie française » avait laissé un héritage impossible. Bouteflika n’est pas celui qu’on critique, il a été chargé d’une mission impossible, notre histoire collective exige beaucoup pas que de ceux qui prennent les rênes, mais de chaque individu vivant sur ce territoire. D’accord NATION : TAHYA EL JAZAÏR, vive l’ANP.




      0



      0
    anti-khafafich
    23 août 2016 - 18 h 40 min

    je suis plutôt étonné de l
    je suis plutôt étonné de l’étonnement de cet occident « civilisé »




    0



    0
    Innas
    23 août 2016 - 18 h 08 min

    Nous sommes plus timorés que
    Nous sommes plus timorés que les occidentaux, nous donnons aux terroristes d’hier et qui ne cesseront jamais de l’être la possibilité de se racheter de leur crimes sans passer par la détention ou la peine capitale.Ces criminels comme ce Madani MEZRAG qui il n’y a pas encore si longtemps de cela se vantait devant des millions de téléspectateurs d’avoir abattu des gens pour soi disant se défendre. Dans un pays digne de ce nom il aurait été embarqué sur le champ pour rendre des comptes sur ses activités meurtrières.




    0



    0
    souk-ahras
    23 août 2016 - 17 h 19 min

    L’Occident moralisateur,
    L’Occident moralisateur, grand fournisseur de démocratie aéroportée explosive (Vietnam, Irak, Afghanistan, Libye, Syrie, Yémen…), qui a accueilli, hébergé, protégé et élevé au rang de  »combattants pour la liberté » les menteurs de Dieu coupeurs de têtes, violeurs et éventreurs de femmes, tueurs d’enfants, ne mérite aucune complaisance de notre part, nous qui avions subi en huis clos, 10 ans durant, la furie barbare islamiste dans une indifférence méprisante quasi planétaire assortie d’un embargo total punitif pour cause de non asservissement de notre pays au nouvel ordre mondial de l’Empire. Mais, il est dit que toute action entraîne naturellement une réaction et l’effet boomerang répond à ce principe mécanique universel : il revient toujours à son point de départ. Ainsi, le non initié à ce  »jeu » peut être grandement surpris et sa toute puissance militaire se montrera vaine car l’ennemi est virtuel, il est désormais partout et nulle part. Ma complaisance, je la dédie aux miens et aux victimes innocentes de tous les terrorismes extrémistes dont les chefs de files ne sont pas moins les complexes militaro-industriels occidentaux dédaigneux de la souffrance humaine.




    0



    0
      Anonymous
      23 août 2016 - 23 h 19 min

      Je salue ton pseudo qui écrit
      Je salue ton pseudo qui écrit son nom en lettres d’or pendant la guerre de libération avec Sakiet -sidi-Youcef, et actuellement avec l’actualité sportive des Jeux de Rio avec le coup de pied dans la fourmilière de la corruption à grande échelle, coup de tonnerre provoqué par un enfant de Souk-Ahras, Taoufik Makhloufi et qui n’a pas fini de faire des vagues.




      0



      0
        souk-ahras
        24 août 2016 - 10 h 06 min

        Sans oublier la  »grande
        Sans oublier la  »grande bataille de Souk-Ahras » qui débuta le 26 avril 1958, durant laquelle 639 martyrs du 4ème bataillon de l’ALN basé à l’est de la ville, firent face une semaine durant, à l’armada française de retour d’Indochine la queue entre les jambes, haineuse et revancharde (car vaincue et humiliée militairement par le Général Giap à Dien Bien Phu en 1954). Armada qui compta tout de même dans ses rangs quelques 300 soldats tués et près de 700 autres blessés. Je suis Souk-Ahrassi.




        0



        0
          anonyme
          24 août 2016 - 21 h 40 min

          J’ai lu les mémoires d’un
          J’ai lu les mémoires d’un parachutiste Français qui parlait de cette bataille il disait qu’il y avait 25 bombardiers qui ont participé à cette bataille, même lors de la deuxième guerre mondiale il n’y avait pas un nombre aussi nombreux qui participait en même temps.




          0



          0
    Kassaman
    23 août 2016 - 14 h 46 min

    Il faut en finir avec cette
    Il faut en finir avec cette schizophrénie! Le phénomène du terrorisme wahabiste (auquel il faut ajouter les attaques sous fausse bannière) est avant tout le résultat d’une ingénierie socio-psychologique d’une frange de la population afin de servir les intérêts des mouvances impérialiste & sioniste.
    Il est vain de demander à la classe politique des pays occidentaux de mettre en place des mesures visant à endiguer ce phénomène. Ces politiciens, pour l’essentiel, ont au contraire pour ordre de précipiter « Le choc des civilisations ».




    0



    0
    Anonymous
    23 août 2016 - 14 h 29 min

    Non Monsieur …..Le Monde
    Non Monsieur …..Le Monde occidentalocentriste n est pa Timoré comme vous emblez le croire . Le monde occidentalocentriste et notamment ceux qui ont decidé d en prendre les Renes depuis maintenant plus de 45 ans , est dans son Role . Il ont decidé , ces DESAXÉS , alter ego des Salafocriminalopervers , que le CHOC DES CIVILISATIONS est une NECESSITÉ HISTORIQUE . Analysez les parcours des psychopathes Rumsfeld , Perle , Rockfeller , etc…….et vous decouvrurez que le Pooooovre Samuel qui avait eventé le « concept » sans avoir l aval des Decideurs , n etait pas un Huberlulu comme voudraient justement nous le faire Croire ces CRIMINELS .




    0



    0
    chaoui ou zien
    23 août 2016 - 14 h 15 min

    Quand je pense a la situation
    Quand je pense a la situation courante des patriotes compares a celles des chefs de ces hordes sauvages qui sont devenus plusieurs fois milliardaires grace aux « facilities » de l’import a outrance. Maudit soit l’annee 1999 et tout ceux qui y ont contribute. Le President Zeroual continue de faire preuve de clairvoyance en ne recevant pas ces usurpateurs: Bouteflika d’abord lors de son unique passage a Batna, ensuite mr el fakakir lors d’un passage recent qui s’est compte en heures dans les differentes wilayates des Aures. Ne vous en faites pas, les Aures, c’est bien plus haut, bien plus beau et bien plus noble que vous et les demi portions (cheyatines) que vous avez mis a sa tete.Ces derniers, au sense propre et figure, font echo aux caids (gueyades) du temps de la france.




    0



    0
      chaoui04
      23 août 2016 - 16 h 57 min

      Non cher compatriote chaoui.
      Non cher compatriote chaoui. Le Président Zéroual ne s’est pas montré à la hauteur en 1999 en désertant le bateau Algérie en l’ abandonnant.
      En réfléchissant un peu ,il est accusé d’inconscient et porte l’entière responsabilité de cette faillite.
      L’histoire le jugera …..




      0



      0
        Anonymous
        23 août 2016 - 18 h 14 min

        Le respect ne fait jamais de
        Le respect ne fait jamais de mal, au contraire. Qui etes-vous pour juger un homme d’etat qui avait la charge la plus difficile, celle de diriger un pays en plein terrorisme ? Avez-vous ete a sa place pour comprendre ce qu’il devait faire ? Les raleurs ont ceci de particulier qu’ils commentent toujours ce que les autres font sans rien faire eux-memes. Personne n’a ete a la place de ces hommes qui ont evite la disparition de l’Algerie avec le lachage de tous. Un peu de respect. Il n’a pas deserte. Les mort ont un sens. Il a eu l’honneur de travailler pour sa patrie dans les heures noires Sa3at Chedda. Tu n’as de chaoui que le nom ecrit. Il a fait beaucoup pour ce pays. Comme d’autres qu’on ne peut pas nommer et sur lesquels on tire dessus sans cesse. Les laches viennent toujours prendre la galette apres les faits d’armes.




        0



        0
          chaoui04
          24 août 2016 - 12 h 07 min

          Anonymous (non vérifié)

          Anonymous (non vérifié)
          23 Aug 2016 – 19:14
          Les mots déplacés et les insultes de ta part n’ont pas lieu d’être. ALLAH GHALEB c’est à l’ image de notre sale caractère .Dés qu’on se sent incapable d’accepter l’avis d’autrui on commence à déverser son venin ,à être vulgaire et désagréable. Toi tu en fais partie.
          Pour Monsieur le PRESIDENT ZEROUAL qui est un homme sincère ,pieux ,honnête et de NIF ,je te le dit et le redit il n’aurait pas du quitter sa fonction avant qu’il ne soit sûr de l’intégrité de l’homme qui va le remplacer.ALLAH GHALEB .En toute logique ,il est responsable de ce qui arrive à cette pauvre Algérie.
          Pour ton info ,je suis CHAOUI qui a connu pas les vertes et les mures.Et fier de l’être.
          Alors Monsieur arrêtes ton char et pense à ce qu’on endurera comme M’HAÏNE à l »avenir .Sans rancune et à bon entendre je te salue.




          0



          0
        Mlaoua
        23 août 2016 - 22 h 48 min

        chaoui04 (non vérifié)

        chaoui04 (non vérifié)
        23 Aug 2016 – 17:57
        …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

        Je suis entièrement d’accord avec vous. Zerwal est entièrement responsable de n’avoir ramené le bateau « Algérie » au bon port.Il a préféré déserter le pays au moment où il faut continuer la bataille pour sauver l’Algérie.Certes il est de son droit de démissionner(c’est d’ailleurs il est l’un des rares présidents de notre pays qui l’ont fait, contrairement à ceux qui s’accrochent au pouvoir sans vouloir le lâcher). Mais sa démission est déplorable car est venue au mauvais moment.J’aurais souhaité qu’il reste encore quelque temps qu’il faut pour mettre de l’ordre dans la maison « Algérie » vu son intégrité et son patriotisme en pensant, au moins, à mettre en place les hommes intègres qui serviront le pays après son départ. Mais il en a décidé autrement. Probablement en prenant une telle décision parce qu’il n’a pas pu résister aux pressions, qui seraient fortes, exercées sur sa personne par quelques hommes forts de l’époque, qui cherchaient à piller le pays en ayant le monopole total sur l’import-export qui se fait au détriment de l’intérêt du pays?.Peut être ces hommes l’ont empêché de travailler? L’histoire retiendra que Zerwal a failli à son devoir envers le pays de n’avoir mené jusqu’au bout son combat pour permettre à l’Algérie de progresser.La constitution lui attribuait tous les pouvoirs pour pouvoir s’imposer, mais il avait préféré céder le terrain à ses adversaires.
        Quant au terrorisme, qui avait ravagé notre pays durant une décennie, il faut chercher la cause du coté de nos dirigeants précédents. Pour asseoir leur pouvoir, ils s’appuyaient sur l’idéologie baathistes et wahhabistes, au détriment de nos valeurs ancestrales et de notre identité authentique injustement persécutées.Nous avons payé un lourd tribut en perdant 200000 Algériens, mais malgré cela, nous risquons d’en payer encore à cause des égarements de nos dirigeants.




        0



        0
    fakou
    23 août 2016 - 13 h 53 min

    le General Ommeyade Okba ben
    le General Ommeyade Okba ben Nafii du Calife El Oualid faisait pire que ca , il a non seulement massacré des millions d’algériens et acheminé 800 000 femmes et garçons comme esclaves à son calife de Damas , mais il a brulé toutes les forêts de l’est algérien ( on voit son œuvre jusqu’ à ce jour) …et pourtant on lui a élevé une statue de Héros national en Algérie et les résistants sont insultés et reniés … c’est pareil , demain en cas de victoire de Mokri , il y aura la statue de Antar Zouabri tueur d ‘enfants et les patriotes algériens et les soldats de l’ANP assassinés en défendant l’Algérie , seront donnés pour traitres .. on est pas sorti du tunnel




    0



    0
      fatigué
      23 août 2016 - 15 h 27 min

      il me semble qu’il s’agissait
      il me semble qu’il s’agissait de Moussa Ibn Noceir t non de Okba. Amicalement.




      0



      0
        Anonymous
        23 août 2016 - 17 h 32 min

        pour ma part aucune
        pour ma part aucune différence, tous deux terroristes notoires de l etat terroriste ommeyade ou abbasside. meme le dernier discours présidentiel en faisait allusion d ailleurs




        0



        0
          Anonyme
          24 août 2016 - 10 h 19 min

          Un petit raciste qui se veut
          Un petit raciste qui se veut plus nationaliste que tous les Algeriens. Dans ce cas il faut aussi appeler tes maitres occidentaux de descendants de terroristes puisque toutes les colonisations de peuplement se sont faites par des missionaires chretiens…




          0



          0
      el mauro
      23 août 2016 - 17 h 23 min

      Allah yachfik
      Allah yachfik




      0



      0
    Amazighkan
    23 août 2016 - 13 h 21 min

    Le FIS, le GIA et tous les
    Le FIS, le GIA et tous les groupes terroristes islamistes ont certes perdu la guerre sur le terrain mais leur idéologie est encore intacte et est même plus renforcée qu’avant. Je rends hommage à tous les résistants qui ont barré la route à ces monstres sanguinaires qui n’ont épargné personne. Rien que pour honorer la mémoire des victimes de cette tragédie, jamais je ne suivrai un islamiste ni leur doctrine de m***.




    0



    0
      fatigué
      23 août 2016 - 15 h 30 min

      ils n’ont pas été battus, ils
      ils n’ont pas été battus, ils ont fait une retraite stratégique. En effet un de leur oulema leur a dit en 1997 car c’était un péché de faire la guerre sans être sur de gagner et qu’il fallait qu’lls fassent une trêve, qu’ils se préparent mieux ( 3adou lahoum el 3ouda) et de recommencer en étant sur de gagner.




      0



      0
    anonyme
    23 août 2016 - 13 h 08 min

    Les soldats Français au début
    Les soldats Français au début de la colonisation d’Algérie et pour tuer l’ennui découpaient les têtes des pauvres paysans Algériens et apportaient les oreilles de leurs victimes à leurs supérieurs qui leur versaient de l’argent pour chaque oreille.
    Vu les conditions misérables des Français de l’époque ont peurtimaginer le nombre des Algériens tués de cette manière.




    0



    0
    Nadir
    23 août 2016 - 12 h 40 min

    Tragique mémoire.
    Tragique mémoire.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.