Merkel veut des accords pour le renvoi des migrants maghrébins

Angela Merkel. D. R.

Angela Merkel fait pression sur l’Union européenne afin d’aller vers la signature d’accords de réadmission de migrants avec les pays nord-africains. Cherchant par tous les moyens à arrêter le flux migratoire important vers l’Allemagne, Angela Merkel est ainsi décidée à peser de tout son poids pour la conclusion, dans les plus brefs délais, de ces accords qui vont lui permettre de renvoyer facilement et rapidement les migrants maghrébins. La chancelière allemande veut en effet rééditer le pacte controversé conclu avec la Turquie. Le pacte signé avec Ankara, faut-il le souligner, prévoit que le pays reprenne les migrants rejoignant illégalement la Grèce. En contrepartie, l’UE lui verse trois milliards d’euros sous forme d’aide à la bonne prise en charge des millions de réfugiés, notamment syriens, qui se trouvent sur son sol.

L’UE s’est aussi engagée, pour chaque Syrien renvoyé, à en «réinstaller» un autre depuis la Turquie. «Nous allons devoir conclure des accords semblables avec d’autres pays, grosso modo en Afrique du Nord, pour mieux maîtriser les routes migratoires dans le centre de la Méditerranée», a-t-elle déclaré au Passauer Neue Presse et au Ruhr Nachrichten. Angela Merkel estime que «de tels accords sont aussi dans l’intérêt des gens qui fuient». La chancelière allemande veut qu’il y ait des accords similaires avec l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, la Libye et l’Egypte. Cela, au moment où la Turquie menace de ne plus appliquer cet accord crucial limitant l’afflux de migrants en Europe faute de libéralisation du régime de visa pour les Turcs. Angela Merkel a déjà sollicité l’Algérie pour la facilitation du renvoi des demandeurs d’asile.

Lors de la visite du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en Allemagne, la chancelière avait officiellement demandé plus de souplesse dans les procédures de réadmission des demandeurs d’asile algérien expulsés vers leur pays d’origine. Aussi, le Parlement allemand avait adopté un texte dans lequel il considérait l’Algérie comme un pays sûr, dont les ressortissants ne peuvent plus bénéficier du droit d’asile en Allemagne. Il faut rappeler que des centaines d’Algériens sont partis ces deux dernières années en Allemagne où ils demandent l’asile politique. 

Hani Abdi

Comment (6)

    FreeWill
    24 août 2016 - 13 h 44 min

    De 10000 pieds d’altitude, je
    De 10000 pieds d’altitude, je me pose ces questions:

    -> « Qui fuit comme refugie’ politique en Allemagne ? »
    -> S’agit-il vraiment d’asile politique ?
    -> Pourquoi, les Algeriens comme d’autres d’ailleurs, cherchent-ils a aller travailler dans un pays hostile de son environnement, et ou tout est fait et robotise’, laissant derriere, un pays ou tout est a faire ?

    La/es reponses sont pourtant simples et evidentes:

    On ne peut jouir du fruit de ses efforts en Algerie, qu’on soit un simple bon manoeuvre, Docteur, Ingenieur ou meme Entrepreneur. Les dernieres affres contre Issad Rabrab, en disent tout, tout de meme.

    Ca coute tout de meme enormemment en energie de fabriquer, tout ce que les Algeriens importent.
    Pourquoi ne fabrique-t-on pas, ne serait-ce la moitie’ en Algerie ? Il y a toute la matiere 1ere et la Jeunesse du monde.

    Il y a le besoin/marche’, la matiere premiere et la main-d’oeuvre. Il ne manque que le savoir-faire et le capital. Et ce savoir-faire et capital, sont le coeur de l’activite’ « gestion » – l’Algerie est mal gere’e.

    La mauvaise gestion en question, est dans les affaires communes, c.a.d. d’ordre politiques. Les refugie’s Algeriens, meme en absence d’une « guerre declare’e », car guerre y en a tout de meme, sont des refugie’s politiques. Les Algeriens peuvent s’exprimer, mais ne peuvent agir.

    Pourquoi ne peut-on pas agir? La tyranie! Quand on sort des prisonniers d’El-Harrach pour aller bloquer chemins a des milliers d’Etudiants en marche pacifique, ca me rappele l’Afrique du Sud.

    Pour en finir, que vend cette grosse patate en Algerie? Des voitures de luxe aux indus et imposture politiques, et des vehicules de guerre pour leurs chiens de guarde.

    Le mal Algerien est dans la gestion des ressources naturelles et la culture dont l’element central l’ECOLE.

    La mafia responsable de cela se sert d’un pan de la societe’ pour dominer et aneantir l’autre, au nom d’un patriotisme BIDON ! C’est le seul pays au monde ou la majorite’ de la population rejette et pratique la langue et la culture de ses ailleux – se battent meme au nom des ennemis de leurs ailleux.

    Sans inttentions d’offenser personne, ce sont des verite’s verifie’es et verifiables, a tout moment.




    0



    0
    amal
    24 août 2016 - 12 h 00 min

    alors il faut formuler ainsi:
    alors il faut formuler ainsi:
    « nous voulons accueuillir les réfugiés. Nous garderons les bons, ceux qui seront capables de nous offrir un plus comme travailler et remplir les caisses, les autres on vous les renvoie, débroullez-vous avec 3 milliards pour les entretenir et les paitre loin de nos frontières, car nous, on n’a pas le temps de jouer au chat et à la souris, notre temps c’est de l’argent. Oui, on les attire sûrement en faisant la pub de leur offrir la belle-vie et ils sont obligés de traverser votre pays pour venir chez nous, mais vous n’avez qu’à refouler les mauvais aux frontières afin que vous portiez le chapeau de l’inhumanité pendant quenous portons celui d’une nation généreuse, aux traditions de générosité chrétienne millénaire »




    0



    0
    TheBraiN
    24 août 2016 - 10 h 12 min

    Autant l’Allemagne refusait
    Autant l’Allemagne refusait de livrer des « ressortissants Algériens » qu’Alger réclamait (et réclame toujours pour certains) autant Alger se doit de recevoir des « expulsés d’Allemagne » que Bonn chercherait à expulser contre leur gré , une manière de faire contraire aux fameux …..droits de l’homme !




    0



    0
    AIT MOKHTAR Omar
    23 août 2016 - 19 h 19 min

    Mais Madame Merkel! Quel
    Mais Madame Merkel! Quel accord voulez-vous ? On vous loue des avions ? Les islamistes seront mieux chez eux en Arabie saoudite ! Ne nous parlez surtout de notre pays ! L’Algérie n’en veut pas de ses terroristes ! Par contre, renvoyez nous, nos ingénieurs …Sinon, payez l’université algérienne qui les a formé ! AZUL FELLAM




    0



    0
      Anwa wiggi
      24 août 2016 - 9 h 06 min

      Azul fellawen,

      Azul fellawen,
      Ce sont des gens sans principes tel qu’Omar Ait Mokhtar qui sont responsables du départ massif de ces ingénieurs.
      Omar le représentant de Bouteflikas à Paris et nommé en 2014 par Saïd pour services rendus à la Familia ( trahison, reniement, plaventrisme et danse du ventre) .
      C’est fou le retournement de veste, une chkara, le peu de principe restant s’en va et Omar devient l’expert en reniement.
      Ils t’ont fait l’honneur de te présenter Chakib Khellil?
      Tu t’es sûrement exécuté à lui présenter tes excuses, tu n’es plus à un reniement près.
      Au fait, tu ne m’as toujours pas répondu, les chkaras 2015 et 2016 sont satisfaisantes?
      Autant que la Chkara 2014?
      Satisfait de ta condition de Chyate de luxe?




      0



      0
    anonyme
    23 août 2016 - 15 h 54 min

    Il faut se mefier,il se peut
    Il faut se mefier,il se peut que des personnalités de notre gouvernement ait proposé à cette angel de recevoir nos compatriotes contre le fric !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.