Le roi du Maroc Mohammed VI abandonne ses «sujets» en Libye

Libye Mohammed VI
Le roi du Maroc ignore son peuple. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Encore un fait qui prouve que Mohammed VI et le Makhzen se contrefichent du sort de la population marocaine.  Des centaines de migrants marocains sont, semble-t-il, encore retenus depuis des mois dans des centres de détention en Libye. Ils vivent dans des conditions inhumaines. Leur pays, le Maroc, ne fait rien pour les sortir de l’enfer dans lequel ils se trouvent.

Certains d’entre eux ont annoncé, le 27 mai, qu’ils entamaient une grève de la faim pour protester contre la lenteur de leur procédure de rapatriement. «Cela fait quatre à cinq mois que nous sommes bloqués ici (…) Nous sommes fatigués, malades et il y a même ceux qui pensent au suicide…», explique l’un d’entre eux dans une vidéo publiée le 27 mai sur Facebook par la section de Tripoli de l’Agence de lutte contre l’immigration clandestine libyenne.

Ces migrants marocains qui escomptaient rejoindre l’Europe en veulent beaucoup à l’ambassadeur du Maroc à Tripoli qu’ils accusent de ne pas tenir ses promesse. «Il y a un mois, l’ambassadeur nous a promis de nous rapatrier avant le Ramadhan, mais rien n’a été fait (…) Plusieurs migrants de différentes nationalités ont été rapatriés, sauf nous les Marocains», lancent-ils dépités.

Certes, une délégation marocaine s’était bien rendue à Tripoli, en avril, pour enclencher la procédure de retour de plusieurs d’entre eux. Le président de l’Agence de lutte contre l’immigration clandestine libyenne à Tripoli a confirmé qu’ils seraient de retour au pays «avant le mois de Ramadhan», pouvait-on lire sur la page Facebook de l’organisation. Mais force est de constater que le Ramadhan est sur le point même de toucher à sa fin et aucun rapatriement n’a eu lieu. Cette délégation a certainement dû constater que les Marocains séquestrés en Libye ne valaient pas la peine d’être secourus.

S. S.

Comment (18)

    Sid'Ahmed
    1 juin 2018 - 13 h 03 min

    Souvent je lis sur les sites marocains que le président algérien vit sur une « chaise roulante » et ce qui est vrai.
    Tout comme souvent je répond que le plus grave est que tout le Maroc qui vit sur « une chaise roulante » malheureusement mes posts ne passent jamais sur les Sites marocains.

    8
    4
    Fodil
    1 juin 2018 - 11 h 54 min

    Il a bien abandonné son ex épouse dans les bras d’un gigolo grecque orthodoxe alors pourquoi il n’abandonnerait pas ses « sujets » dans les bras des musulmans libyens ?

    9
    3
    Anonyme
    1 juin 2018 - 9 h 17 min

    Ils ont voulus aller en Europe et maintenant ils pleurent pour rentrer au pays! qu’ils se débrouillent tout seules. Qui dit que parmi ces gens il n’y a pas pas des marocains de retour de Syrie après avoir combattus avec daesh?

    9
    8
    CHAOUI-BAHBOUH
    1 juin 2018 - 7 h 38 min

    « Le roi du Maroc Mohammed VI abandonne ses «sujets» en Libye », je ne suis pas du tout d’accord avec ce titre, mais néanmoins, la vérité, ce pseudo Roi Makhnez, il cultive son image en Occident et visite les Magasins Parisiens, pour faire ses emplettes en produits de luxe, ils dépense à tout vent et sème l’€uro là où il passe et trépasse, et pour duper son peuple, il est en mèche avec ses gardes de corps, qu’ils autorisent les pseudos FANS, de prendre des photos avec lui, pour vendre sa publicité Royale, qu’il est le Roi des Pauvre, tant que cette jeunesse est droguée à ce point de faire de lui comme un envoyé d’Allah, « YA ADHOU BI’ALLAH », il ne prend pas de photos pour le plaisir des jeunes Marocains, mais une sorte de pub, puisque les Média Marocaines, n’arrivent plus à convaincre personne, comme les Journaux « Yabilad, le 360 Maroc » et bien d’autres torchons de propagande qui sèment des mensonges au quatre coins du Maroc, une chose m’échappe, comment des intellectuelles, ayant fait des études supérieurs et ils vendent leurs consciences au plus offrant leurs cerveaux sont devenus des encriers et les sommes d’argent perçus suite à leurs dictées et ces journalistes les mercenaires de la plume mentent à leurs peuples !
    Cordialement: Un Algérien Paris 5, les Gobelins.

    10
    7
    El Watani
    1 juin 2018 - 6 h 24 min

    Svp,monsieur le roi des Marocain,venez récupérer vos Marocains oublié chez nous,en particuliers le SG des corrompus

    11
    8
    BabElOuedAchouhadas
    31 mai 2018 - 21 h 38 min

    Moralité, le titre de «roi des pauvres» est en parfaite adéquation avec l’actuelle réalité politico-socio-économique du Maroc.

    18
    8
    Anonymous
    31 mai 2018 - 20 h 39 min

    Site espagnol : Excentricités et raretés du roi du Maroc Mohammed VI.
    Mimi5, qui a récemment divorcé de Salma Bennani, a quelques particularités qui font de lui un « monarque » différent. Le début du règne de Mimi6 en 1999 fut une petite mais importante rupture avec ce qui, jusque-là, le pays avait vécu avec le Glaoui H2. Mimi6 a voulu s’ériger en « monarque » modernisateur, et dans ses presque 19 ans de règne absolue il a introduit une certaine libéralisation économique et sociale au Maroc. En fait, dans la controverse sur la succession, le secteur le plus conservateur de la société préférait son frère cadet, Mulay Rashid, parce qu’ils se méfiaient de Mimi6 étant considéré comme trop libéral et moderne. Et, en effet, dans ses premières années il a adopté des mesures qui se sont éloignées des vieilles coutumes marocaines et qui ont supposé un engagement avec une société plus ouverte et démocratique. Par exemple, il a immédiatement limogé le ministre de l’Intérieur Driss Basri, la main droite de son père, qui était lié aux violations des droits de l’homme les plus cruelles au Maroc.
    Cependant, cette apparente démocratisation du pays n’était pas si grande, et a donné lieu aux protestations marocaines de 2011, dans le contexte du mouvement du Printemps arabe.

    Ces protestations, contextualisées à un moment de crise économique, nées aussi de la corruption et le mécontentement politique général dans le pays, et il est certain qu’elles ont gagné l’approbation de certaines réformes politiques proposées par Mimi6 en personne, qui ont réussi à les apaiser momentanément. Mais qui est vraiment ce monarque «moderne» et particulier?

    1/–Travail de «relations publiques».

    Malgré l’apparence démocratique, le Maroc continue d’être aujourd’hui un pays pratiquement dirigé par une «monarchie absolue». De cette façon, Mimi6 est au sommet du système, pouvant dissoudre les Chambres, nommer le chef du gouvernement, présider le Conseil des ministres, etc. Cependant, le véritable pouvoir n’est pas détenu par le fils du Glaoui N2. Au Maroc il y a le «MAKHZEN», une sorte de gouvernement de l’ombre, qui contrôle tout. De cette façon, le rôle de Mimi6 est principalement celui des relations publiques, étant l’ambassadeur parfait de son pays en ce qui concerne les relations internationales.

    Mimi6 parle l’arabe, l’espagnol et le français, et compte tenu des relations étroites que le Maroc entretient avec les Etats-Unis, il est très habituel de le voir dans des photos avec les différents présidents de ce pays.

    De plus, au Maroc il y a une station de radio Med VI du Saint Coran, fondée en 2004 et avec un grand nombre d’auditeurs, où des sujets principalement religieux et liès au Coran sont traitées.

    2/–Son cadeau à Obama.

    Précisément, ces excellentes relations entre le souverain Alaoui et les présidents américains successifs ont permis de connaître un peu plus en profondeur les goûts de Mimi6. A ce titre, il y a lieu de souligner principalement le cadeau que Mimi6 a fait à Barack Obama en 2016 dans sa dernière année et qui est considéré comme l’un des plus coûteux en ce qui concerne les relations diplomatiques. Mimi6 a décidé d’offrir à Obama rien de moins qu’un ensemble de bijoux d’une valeur de 100 000 $.

    Ce cadeau ostentatoire était composé de 4 articles: une broche en or en forme de fleur, ornée de diamants et de rubis, une montre en or avec des diamants et émeraudes incrustés et deux paires de boucles d’oreilles en or et argent respectivement et avec de pierres précieuses aussi.

    L’existence du présent trop ostentatoire et probablement inconvenable, n’a pas été connue jusqu’à cette année, mais elle reflète certainement une bonne partie de la personnalité de Mimi6.

    4/–Roi sans harem

    Une autre des singularités apportées par Mimi6 lors de son intronisation fut la dissolution du harem royal, quelque chose de très commun dans les feodales Maonarchies arabes.

    Bien qu’il était d’usage que le prince héritier soit marié avant qu’il ne devienne roi, ce ne fut pas le cas du monarque alaouite, qui a épousé Salma Bennani en 2002, trois ans après le décès de son père.

    Selma Bennani, 15 ans plus jeune que lui, n’appartenait pas à la noblesse: Elle était ingénieur en informatique, et sans doute son image et sa présence ont contribué à moderniser le pays.

    Pendant le règne du Glaoui H2, aucune de ses trois femmes n’a jamais paru en public. Cela n’a pas été le cas de Lalla Salma, nom que Bennani a acquis après le mariage. L’ex-épouse de Mimi6 a non seulement décidé de paraître publiquement sans voile et avec son visage à découvert, en exhibant toujours ses cheveux roux caractéristiques, mais a également poussé Mimi6 à mettre fin au harem.

    En effet, alors que le harem de son père se composait de plus de 50 femmes, en plus des jeunes filles reçues habituellement comme « cadeau », apparemment Lalla Salma aurait posé comme condition pour son mariage que Mimi6 passe à la monogamie, ce que le souverain a fait sans rechigner au regard de son penchant sexuel.

    5/–Un divorce commenté

    Malgré que le mariage de Mimi6 et Salma Bennani n’était pas un événement célébré en excès (au moins publiquement) en raison de la situation economique que traversait le pays, leur divorce, annoncé en mars 2018, a été très commenté.

    Le couple a eu deux enfants, le Prince Mulay Hasan, né en 2003, la Princesse Lala Khadija, venue au monde en 2007.

    Il n’y a absolument pas d’antécédents de monarques marocains qui ont divorcé. Donc ce fait marque sans aucun doute le caractère d’un contemporain.

    Le divorce de Mimi6 et de Salma Bennani a apporté avec lui quelques inconnues, principalement ce qu’elle allait devenir après cet épisode.

    En outre, il a ravivé les rumeurs qui pèsent sur le monarque depuis longtemps, celles liées à son orientation sexuelle.

    Il se trouve qu’autour de Mimi6 ont toujours émergé, d’une manière ou d’une autre, des informations qui pointeraient vers son homosexualité.

    On raconte que lorsqu’il était étudiant à Bruxelles, il fréquentait régulièrement et selon plusieurs témoignages, des bars d’ambiance gay, que le Glaoui H2 avait même engagé un espion pour suivre ses traces.

    Ce fait serait une autre des raisons pour lesquelles le peuple marocain préférait son jeune frère pour l’accès au trône.

    6/–Un roi absent et mal aimé dans la discrtion.

    Certaines des critiques que Mimi6 a reçues tout au long de son règne sont celles liées à ses absences trop fréquentes. Certains attribue cela à la rumeur citée. En 2014, un livre controversé a été publié, « Mémoires d’un soldat marocain », qui parlait des récentes évasions du monarque en Amérique du Sud.

    En outre, récemment, Mimi6 a passé plus de deux mois hors du Maroc, puisqu’il a dû subir une intervention chirurgicale à cause d’une arythmie cardiaque.

    Paris a été la destination choisie par Mimi6 pour mener à bien cette opération, un fait qui a été mis en cause dans son pays, puisque certains ne comprennent pas qu’il n’ait pas été opéré au Maroc.

    D’ailleurs, sa proximité, qui ne correspond pas tout à fait à son pays, l’a conduit à mériter le titre de «roi des selfies».

    La page Facebook qui lui est dédiée

    Cette relation entre Mimi6 et la photographie est l’un des aspects les plus curieux qui entourent sa vie. Certains le qualifient d’excentrique, pour avoir posé à plusieurs reprises pour des couvertures de magazines tels que « Time » ou « Tel Quel »; d’autres mettent en avant sa proximité avec le milieu gay , alimentée principalement par des milliers de photos personnelles d’une page Facebook dédiée au monarque.

    En effet, Mimi6 dispose d’un réseau social avec le milieu gay et un compte qui porte le nom de «Roi du Maroc» créé par le jeune Soufiane El Bahri, que certains considèrent comme son photographe personnel.

    Sur cette page vous pouvez trouver de nombreuses photos de Mimi6, des selfies avec meme des gens ordinaires dans la rue mais aussi des photos de ses vacances privées avec sa famille.

    Il est et restera un mystère comment ce jeune de 27 ans arrive à obtenir ces images de Mimi6 que certains presentent comme son concubin actuel, alors que même les paparazzi ne peuvent parfois les obtenir. Et encore plus, connaissant le contrôle exercé par la Maison Royale du Maroc sur toutes les informations qui circulent à propos du monarque dans les médias.

    Le jeune homme, qui est devenu très célèbre grâce à cela, a été interrogé à plusieurs reprises sur ce mystère. En 2016, il a affirmé que les photos étaient fournies par les photographes eux-mêmes, cependant, il y a quelque chose qui cloche avec les instantanées les plus personnelles. «C’est un secret», a-t-il déclaré. Quoi qu’il en soit, grâce à ces photos, il a été possible de connaître une facette complètement inconnue et quotidienne de Mimi6, puisque dans « l’album » on peut le voir jouer de la guitare, jouer au billard ou se promenant dans la rue.

    15
    7
      Anonyme
      1 juin 2018 - 6 h 39 min

      Bravo pour cet exposé, très intéressant.

      8
      5
    Ahmed ADDOU
    31 mai 2018 - 19 h 37 min

    Que peut faire un Mongolien connu pour etre un personnage simple d’esprit vautré dans le mensonge et la tricherie ?
    Il sufit de voir l’image que le despote entretient de sa personne et qu’il tente de projeter sur les médias tous supports confondus est fausse comme tout le reste d’ailleurs.
    Au lieu de s’occuper du bien etre de ses « sujets » Il prefere s’afficher comme un «roi cool» avec des accoutrements qui dépassent même et de loin la tenue des jeunes. La supercherie cependant saute aux yeux du simple fait que ce roitelet reste en tout et pour tout fidèle à une monarchie des plus archaïques au monde. Aucune réforme dans ses bases, pas même au niveau de l’étiquette ou des protocoles, n’a pu voir le jour. Les génuflexions, les prosternations et autres baises-mains, imposées aux courtisans et aux bénéficiaires des largesses du Makhzen, demeurent de rigueur.

    Comme atteint d’une schizophrénie, le despote n’a rien d’un homme moderne et pourtant il emprunte le masque de la modernité à travers sa tenue vestimentaire souvent par trop extravagante. Sans oublier que modernité rime avec libéralisme et libéralité, c’est-à-dire une part de rationalité dans la gestion politique, des notions hors d’atteinte dans le contexte despotique et tyrannique sous le règne de Mimi6 que le peuple marocain est en train de decouvrir.

    10
    6
    M'hamed HAMROUCH
    31 mai 2018 - 19 h 20 min

    Je pense que M6 n’a pas trop le temps pour s’occuper de ses « sujets » se trouvant en Libye tout comme pour tous ses autres « sujets » se trouvant au Maroc dans un etat de pauvreté jamais atteint a ce jour, du moment qu’il est tres occupé par les écheances édictées par la derniere Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU dont la date limite est prévue pour fin Octobre.

    13
    5
    Med Benhamou
    31 mai 2018 - 19 h 12 min

    Le peupe marocain n’a que ce qu’il merite du moment qu’il est, parait-il, heureux dans cet etat de soumission et donc on doit « feliciter » le Predateur M6 d’avoir su comment mater cette peuplade d’esclaves consentants. Enfin c’est mon point de vu

    15
    5
    Ziad ALAMI
    31 mai 2018 - 19 h 06 min

    LE PARADOXE MAROCAIN : une partie du peuple qui creve de faim et de soif et une autre partie se fait traiter en esclaves sexuels (en cueillant des tomates et des fraises en Espagne ou en faisant la femme de menage dans les pays du Golfe ou encore en exercant le plus vieux metier a travers le monde entier) alors que le Roitelet joue au colonialiste au Sahara occidental.
    Pendant ce temps la presse propagandiste du Regime Makhnaziste chante du matin au soir que le Maroc est un pays qui avance.

    13
    5
    Paris 75011
    31 mai 2018 - 19 h 00 min

    A ma connaissance c’est plutot ces Marocains qui ne veulent pas revenir au Maroc en ayant déclaré préférer etre traités en esclave en Libye que dans leur propre pays.
    Cette information est vérifiable.

    28
    10
    Jazayria
    31 mai 2018 - 18 h 56 min

    Et ça personne n’en parle, pas un mot dans les médias. Pauvres marocains!

    29
    8
    Rachid Djha
    31 mai 2018 - 18 h 54 min

    Apres la Pauvreté Collectiviste, le Haschich Euphémiste, le Tourisme Sexualiste, la Prostitution Exotiste, la Femme Mulétiste, le Terrorisme Marokaniste, le Baise-Main dégradantiste, le Paradis Fiscaliste : C’est au tour de l’Esclavagiste Libyiste.

    Voila ce qu’a fait du peuple Marocain cette féodale prédatrice famille allaouite venue de l’Arabie Yahoudite pour l’humilier et l’asservir.

    29
    9
    HANNIBAL
    31 mai 2018 - 18 h 39 min

    Shlo-homo VI est inconsolable la mère de ses enfants s’est enfuie pardon la
    mère de ses neveux quand a ses sujets ( esklaves ) au royaume ou en Libye
    ils ne changent pas de statuts c’est le cadet de ses soucis le makhnaz est endetté jusqu’au trognon !!

    21
    9
    RasElHanout
    31 mai 2018 - 17 h 28 min

    C’est plutôt ces «sujet » qui abandonnent Mimi6 et la dernière en date est Salma Bennani qui s’est barrée avec un jeune mâle grecque.

    22
    8
    Felfel Har
    31 mai 2018 - 16 h 48 min

    Mais non voyons! Il les laisse se perfectionner en suivant des stages avec les autres zombies. En grande difficultés financières, il a besoin d’exporter sa voyoucratie.

    31
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.