Un affidé d’Al-Qaïda jugé en costume-cravate par la CPI et qualifié de «terroriste présumé»

Le terroriste malien lors de son procès. D. R.

Le procès d’un terroriste d’Ansar Dine, nommé Ahmad Al-Faqi Al-Mahdi, alias Abou Tourab, qui s’est ouvert lundi devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, aux Pays-Bas, comporte des aspects plus qu’indécents. D’abord, ce tribunal international nous «expose» le terroriste en costume cravate, et lunettes de vue qui le font ressembler à un intellectuel, en contraste total avec l’archétype médiatique habituel de l’énergumène en barbe hirsute et en tenue de combat «islamiste», arme et cartouchière en bandoulière. Qu’est-ce à dire ? Décidément, autant les terroristes islamistes font tout pour montrer que ce sont des sauvages prêts à massacrer et à réduire des villes entières en ruines, autant les Occidentaux s’échinent à les montrer sous un visage humain, évitant jusqu’à les qualifier de «terroristes» – il est question de «présumé terroriste», comme si une enquête avait été en cours pour confirmer la culpabilité du prévenu alors qu’il a été arrêté sur le terrain des opérations.

D’ailleurs, pour ce cas précis, le tribunal ne dit rien des crimes commis contre la population, viols et assassinats dont les victimes sont souvent des personnes désarmées et innocentes. La seule accusation portée à son encontre, «maître d’œuvre» – c’est l’expression utilisée par certains médias – de la destruction, en 2012, de monuments historiques et religieux dans la ville malienne de Tombouctou, paraît conforter l’idée qu’il serait presqu’un terroriste «propre». Pour le premier procès international de ce genre, les attentes de l’opinion publique concernent l’ensemble des crimes que ce terroriste a commis ou ordonnés, ce qui en ferait, en même temps, le procès du programme de l’Etat théocratique qui justifie et légitime ces crimes parmi lesquels la destruction de mausolées classés au patrimoine mondial de l’humanité.

Le message du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, diffusé à cette occasion, va dans le sens de la mauvaise démarche du CPI en évoquant «la destruction délibérée du patrimoine culturel dans les situations de conflit armé», sans inscrire ce fait dans la série des actes terroristes. On dirait que tout est fait pour fausser le procès de ce criminel et banaliser son acte en l’assimilant à n’importe quel délit susceptible d’être pardonné, sans lien avec ses activités terroristes. La «mansuétude» des Occidentaux à l’égard de ce terroriste est incompréhensible après les derniers attentats qui les ont frappés sur leur territoire, mais elle ne surprend pas les Algériens qui se souviennent de la campagne de parasitage qui a ciblé leur armée et qui visait à aider les terroristes à instaurer un Etat théocratique, pour faciliter une nouvelle colonisation.

L’Etat théocratique, qui est l’objectif déclaré là où ces groupes terroristes réussissent à s’implanter, à recruter et à agir, présente, en effet, les «meilleures» conditions de l’asservissement des pays où il est proclamé. A l’égard de l’Algérie, dans les années noires de la décennie 1990, en plus de la thèse du «qui tue qui ?», dont le but était d’exonérer les terroristes et leurs sponsors, tout en enlevant leur légitimité aux institutions de la République qui luttent contre le terrorisme, les pays occidentaux ont ajouté le refus de répondre aux besoins de notre pays en matière de lutte contre le terrorisme, notamment l’acquisition des systèmes de vision nocturne indispensables à la lutte antiterroriste. En fait, toute une décennie d’embargo sur la vente des armes au profit de l’Algérie qui a fait le jeu du terrorisme. De leur côté, dans leur travail d’intoxication de l’opinion publique internationale, les «experts» des pays occidentaux laissaient croire que c’est à la suite de la décision des autorités algériennes d’annuler le second tour des élections en janvier 1992, que les groupes islamistes intégristes ont intensifié leur campagne pour renverser par la violence le pouvoir.

La nature du terrorisme et ses méthodes sont mieux perçues aujourd’hui, mais le comportement de la CPI montre que les pays occidentaux n’ont pas l’intention de lui opposer la riposte appropriée.

Houari Achouri

Comment (28)

    Hanafi
    25 août 2016 - 20 h 17 min

    Sincèrement, je suis sidéré
    Sincèrement, je suis sidéré devant tant d’ignorance. Avant d’être autorisé à s’adresser à des milliers de lecteurs sur un dossier aussi sensible que la Justice, à fortiori, internationale, M. Achouri doit en connaître au moins lesfondamentaux les plus indispensables. Mais il est désolant que ce ne soit pas le cas. 1/ M. Achouri, dans tous les pays de droit, tout inculpé ou accusé est présumé innocent jusqu’à ce qu’un tribunal légalement constitué reconnaisse sa culpabilité. C’est la condamnation par le tribunal qui met fin à son innocence. Bien qu’accusé, ce monsieur n’a pas encore été condamné; il est donc innocent aux yeux de la loi. Et nul n’a le droit de le traiter de terroriste. 2/ M. Achouri, lors de sa presentation devant le tribunal appelé à le juger, un accusé a le droit de s’habiller comme il l’entend. La seule limite est le respect qu’il doit au tribunal: il ne peut se présenter dans une tenue indécente: short, à moitié habillé, en slip, torse nu, vêtements sales ou déchirés pouvant montrer sa nudité etc… Personne n’a le droit de contraindre un accusé de porter telle ou telle tenue. Suggerer, comme vous le fait dire votre ignorance, qu’une personne accusée de terrorisme islamiste doit être contrainte à se laisser pousser la barbe, à porter l’habit noir de Daech et à se presenter avec une Kalachnikov en bandoulière et un couteau entre les dents. C’est affligeant!! A se demander quelles études vous avez faites pour être journaliste et donc avoir le privilège de vous adresser, régulièrement, à des milliers de lecteurs.




    0



    0
    Anonymous
    25 août 2016 - 18 h 14 min

    Il leur faut d’autres
    Il leur faut d’autres attentas terroristes pour qu’ils comprennent une fois pour toutes que le gars à la cravate et aux lunettes d’un intellectuel n’est pas un enfant de coeur.




    0



    0
    HAMOUDI
    25 août 2016 - 15 h 36 min

    Quelle tête ce « Ansar Dine,
    Quelle tête ce « Ansar Dine, nommé Ahmad Al-Faqi Al-Mahdi, alias Abou Tourab, » malgré le costume cravate !!!! Dans quelques années, l’Algérie sera dirigée par une tête de ce genre. Promis, car les islamistes fondamentalistes sont de plus en plus nombreux dans notre pays grâce à la « réconciliation nationale » du fauteuil roulant !! Ce n’est qu’une question de temps ! Les ruines romaines de Tipaza et la statue de reine Kahina subiront le même sort que les mausolées mauritaniens de Tombouctou ! Il n’y aura que la statue de l’ami de la France l’Emir Abdelkader qui échappera, bien sûr, à la hargne de ces vandales du début du 3ème millénaire !




    0



    0
    Algérienne
    25 août 2016 - 15 h 28 min

    Ils auraient dû lui faire un

    Ils auraient dû lui faire un défrisage pour avoir des cheveux lisses




    0



    0
    Mlaoua
    24 août 2016 - 22 h 37 min

    Et oui, c’est louche le
    Et oui, c’est louche le fonctionnement du tribunal appelé : CPI. Ce tribunal accorde beaucoup plus d’importance à la destruction d’un monument historique et religieux qu’aux vies de tant d’innocents massacrés par ces fous de dieu. Je n’ai pas encore entendu ce tribunal mettre en mouvement une affaire pour juger au moins un terroriste sur la planète. Et pourtant les noms ne manquent pas. Et il y en a des milliers de ces criminels qui ont tué ou égorgé des dizaines (sinon des centaines) d’innocents mais sans que ces derniers ne soient jamais jugés pour leurs crimes. Chez nous, nous avions beaucoup : Madani Mezrag, qui avait avoué avoir égorgé un militaire. Il était chef des terroristes. Nous avions aussi Antar Zouabri, Djamel zitouni, Hassan Hattab et bien d’autres…mais jamais ce tribunal n’avait réagi. Qu’avait fait alors ce tribunal quand nous avions perdu 200000 Algériens à la fleur de l’age ? Rien. Qu’avait fait ce tribunal contre les dirigeants Israéliens quand ces derniers larguaient des bombes à fragmentation sur la population Palestinienne, et dont certaines de ces bombes étaient radioactives, pour pouvoir tuer durablement et aussi polluer la terre des Palestiniens?
    Tout le monde sait que ces tribunaux sont utilisés comme moyen de pression par les puissances étrangères contre (surtout) certains dirigeants des pays pauvres.
    Peut on imaginer un instant que ces pays (impérialistes) puissent justifier l’embargo sur l’achat des armes imposé contre l’Algérie, qui se battait seule contre ces criminels islamistes qui représentent une menace sur toute la planète? Surtout quand l’armement demandé n’est qu’un simple instrument permettant de voir la nuit.
    Vouloir imposer un tel embargo contre notre pays mis à sang et à feu par ces terroristes, c’est vouloir prendre parti aux cotés de ces criminels. L’analyse des événements liés au terrorisme qui se succèdent depuis la naissance du terrorisme islamiste, m’indique d’une manière formelle, que les Européens, les Américains et l’Israël sont derrière ce phénomène d’islamisme radical, car il est le moyen idéal utilisé pour pouvoir déstabiliser l’ensembles des pays musulmans. Et pour le faire ils se servent de certains de leurs relais, c’est-à-dire certains pays musulmans traîtres, pour propager une idéologie utile à cet effet, d’où la naissance de la doctrine du Wahhabisme en Arabie saoudite.




    0



    0
    Anonymous
    24 août 2016 - 21 h 00 min

    Vous avez juste oublié de
    Vous avez juste oublié de préciser que ce mouvement Ansar Ddine a été reçu à plusieurs reprises à Alger et au plus haut niveau.




    0



    0
    Laetizia
    24 août 2016 - 20 h 34 min

    les espagnols prétendent que
    les espagnols prétendent que les mausolées appartiennent à des oulémas andalous (époque islamique) et sont donc patrimoine espagnol, pourtant j’ai lu sur ce site que les oulémas enterrés à Tombouctou étaient algériens ainsi que la majeure partie des manuscrits brulés par ces chaytanes, quelqu’un pour éclairer ma chandelle?




    0



    0
    Prolétaire
    24 août 2016 - 20 h 04 min

    Se serait-il présenté à la
    Se serait-il présenté à la barre des accusés en tenue de djihadiste patenté, en kamisse, ou en tout autre uniforme moyenâgeux islamique, que notre journaliste n’aurait pas manqué également
    de réagir avec la même véhémence pour fustiger le terroriste décidément effronté pour s’affubler en costume-cravate. Il aurait crié au scandale que l’Occident laisse ainsi un terroriste se pavaner en tenue islamique de combat dans l’enceinte du tribunal.
    Il semblerait que, aux yeux du journaliste, le costume-cravate est réservé exclusivement aux Occidentaux. Même les lunettes, apparemment, selon le journaliste, symbole de l’homme intellectuel, ne devaient pas se trouver accrocher sur le nez du terroriste tant elles le rendent sympathique. Autre coup de gueule du journaliste : l’Occident ferait preuve de mansuétude à l’endroit du terroriste présenté sous un jour par trop favorable. Que dire de l’Algérie ? L ‘Algérie n’a-t-elle pas gracié, absous, des milliers de terroristes, avec en prime, pour nombre d’entre eux, un substantiel pécule, et pour les veuves des terroristes une généreuse pension.
    Enfin, en quoi serait-il erroné ou mensonger d’affirmer que le déclenchement du terrorisme en Algérie a effectivement commencé au lendemain de l’arrêt du processus électoral décidé par le régime pour empêcher le FIS d’accéder démocratiquement au pouvoir comme les suffrages des électeurs algériens l’avaient officiellement tranché en sa faveur. Soutenir ce fait historique irréfutable me rendrait – il coupable de sympathie ou de complicité avec les islamistes, moi l’ennemi de tous les partis réactionnaires islamiques et séparatistes, sans oublier les partis officiels bourgeois.




    0



    0
      anonyme
      24 août 2016 - 23 h 21 min

      avant j’étais terroriste mais
      avant j’étais terroriste mais ça c’était avant … costard cravate chemise blanche immaculée, lunettes (kriss ? comme celles de glaoui), y a pas à dire le gendre rêvé!




      0



      0
      Kenza
      25 août 2016 - 16 h 00 min

      Le terrorisme en Algérie
      Le terrorisme en Algérie avait commencé bien avant l’arrêt du processus électoral! De plus, le FIS avait utilisé le moyen d’accéder démocratiquement au pouvoir, pour que par la suite il mette fin à la démocratie et établir une théocratie, une Dawla islamiya pure et dure! D’après l’illuminé Ali Belhadj, lui-même, la démocratie est Kofr: https://www.youtube.com/watch?v=6Atm9z4ER1w
      Voilà qui est un fait historique! Et présenté ainsi, en relatant la réalité, on ne peut que saluer notre armée qui a pris les choses en mains et a mis fin à ce plan diabolique de porter les islamistes au pouvoir. Et quels islamistes! des incultes et des obscurantistes nourris aux Wahabisme, inféodés qui à l’Iran qui aux Saoudiens et complètement dénués de tout PATRIOTISME et de NATIONALISME! En tout cas, plus de 20 ans après, tous les événements dans différents pays nous donnent raison et donnent raison à notre armée.




      0



      0
        Prolétaire
        25 août 2016 - 18 h 29 min

        Bonsoir Kenya

        Bonsoir Kenya
        « plus de 20 ans après, tous les événements dans différents pays nous donnent raison et donnent raison à notre armée. », ecris-tu. Sans tomber dans la politique fiction, que serait-il advenu de l’Algérie si les résultats électoraux avaient été respectés ? En d’autres termes, si le FIS avait pu accéder démocratiquement au pouvoir comme les suffrages des Algériens l’avaient décidé lors de ce scrutin. Quel avenir aurait eu l’Algérie ? Peut-être que le FIS, une fois installé aux postes officiels de l’État, handicapé par l’absence d’expérience dans la gestion des affaires publiques, aurait-il rapidement dévoilé son incapacité à gouverner le pays et finir par être totalement désavoué. Jusqu’à devoir, en raison de sa gabegie, se retirer sous les huées des citoyens qui l’auraient hisser au Pouvoir. D’ailleurs, c’est ce qui s’est passé en Tunisie récemment. Trêve de fiction. L’Histoire réelle, elle, nous a réservé une macabre surprise. La perspective adoptée par le régime dominant à l’époque s’est révélée calamiteuse. Par sa décision de suspendre le processus démocratique électoral, il a impulsé un embrasement sanguinaire qui aura coûté presque 300 000 morts algériens engloutis en moins de dix ans. La vraie histoire a tranché. Et de manière tranchante.
        PS: je n’ai aucune sympathie pour le FIS. Je l’ai toujours combattu. Mais pas au point de prôner son éradication par des moyens les plus sanguinaires comme cela a été mené par le régime de l’époque.




        0



        0
    Anonymous
    24 août 2016 - 18 h 34 min

    La guillotine a bien achevé
    La guillotine a bien achevé Louis XVI, bien qu’il faut un honnête roi, cerne par des opportunistes illuminés. Il s’en est suivi la Terreur (tiens, tiens…). La guillotine devrait cette fois-ci près de 220 ans après devrait chatouiller ces terroristes. La guillotine pour ces ordures ne serait que logique justice.




    0



    0
    Tinhinane
    24 août 2016 - 16 h 53 min

    Ce terroriste costumé est
    Ce terroriste costumé est leur homme. Il va être recyclé pour d’autres missions. C’est pour cette raison que ses regrets ont été fortement médiatisés. Des regrets en costume ??




    0



    0
    Trinita
    24 août 2016 - 15 h 32 min

    Je connais ce gars là. C’est
    Je connais ce gars là. C’est un « khobziste » qui ne croit en aucune idéologie. Il a sûrement été loué et son employeur a du se retourner contre lui. Rien de plus.

    Ansar Eddine? Hahahahahahaha…Une autre ONG pour faire entrer un peu de devises dans une régions ultra-déshéritée.




    0



    0
    Aguellidh
    24 août 2016 - 14 h 30 min

    Je me courbe de rire, si cet
    Je me courbe de rire, si cet homme est un agent de LQAIDA, je parie très fort qu’il est un agent d’espionnage qui joue la tentacule de la pieuvres obscurantistes qui sapent leurs pays. Il est connu ce jeu de la mort dans la combinaison des formules de tuer et essuyer sur le dos du naïf. Dieu protége mon pays.




    0



    0
    FreeWill
    24 août 2016 - 14 h 05 min

    « … Le procès d’un
    « … Le procès d’un terroriste d’Ansar Dine, nommé Ahmad Al-Faqi Al-Mahdi, alias Abou Tourab, qui s’est ouvert lundi devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, aux Pays-Bas, comporte des aspects plus qu’indécents. D’abord, ce tribunal international nous «expose» le terroriste en costume cravate, et lunettes de vue qui le font ressembler à un intellectuel, en contraste total avec l’archétype médiatique habituel de l’énergumène en barbe hirsute et en tenue de combat «islamiste», arme et cartouchière en bandoulière. Qu’est-ce à dire ? … »

    Apprenez donc, que ces Cours se respectent. Les condamnations decoulent de FAITS PROUVE’S et non d’ALLEGATIONS. La Justice n’a que faire de l’habit et uniformes, mais des FAITS. On n’est pas vierge parce qu’on porte un hijab ou qu’on se couvre les genoux ou le visage.

    Il n’y a q’un tel process, qui a les chances de retracer la responsabilite’ des crimes dont il est accuse’ et peut-etre commis, jusqu’aux costumes-cravates, qui sevissent labas-meme en europe et ailleurs dans le monde.

    Avant de se foutre dans la tenue « islamiste », il portait certainnement le costume cravate, et son enguagement a probablement decoule’ d’un conflit de gestion d’une rente quelconque.

    La verite’ et rien que la verite’, se doit d’etre le sujet d’interet, sinon votre bla bla bla, n’est qu’une tricherie. Belmokhtar, venait casser son Jun (ftour) a al-mouradia, au meme moment qu’il etait le plus recherche’ au monde, apres l’assassinat d’OBL.

    Ce mec a ses chefs et si la tenue pour vous guider vers eux, cette tenue-la est connue. Mais les porteurs de la tenue islamiste, version privilegie’e et propre, ont eux-meme leurs tenues c.a.d. costume cravate et souvent lunettes.

    Bref, ces Courts-la l’ami, ne cherchent pas a rendre Justice a tant d’enfants assassine’s a coup d’Obus ou de Gleve Mohamediste – Ils cherchent a denicher les acteurs au sein de leur societe’-meme, de ceux-la qui se cachent derriere le costume-cravate et lunettes.

    Les lunettes sont pour les defectifs visuels et non les intellos. Les intellos, en general savent se nourrir et finissent avec une vision claire. Ce sont les rats-sauvages bouffeur de tout, qui finissent aveugles dans tous les sens…

    Salutations.




    0



    0
    Kenza
    24 août 2016 - 13 h 11 min

    El Qaîda, El Nosra, L’EI,
    El Qaîda, El Nosra, L’EI, Daesh, Boko haram….. des terroristes barbares ( non, ce n’est pas un pléonasme)! Puisque, aujourd’hui, les occidentaux nous créent et nous présentent le terroriste BCBG!




    0



    0
    Anonymous
    24 août 2016 - 11 h 43 min

    Les peuples en viendront a
    Les peuples en viendront a demander la peine de mort pour les terroristes, leurs complices et leurs commanditaires.




    0



    0
      FreeWill
      24 août 2016 - 14 h 10 min

      Si on traitait la liste dans
      Si on traitait la liste dans l’autre sens, c.a.d. commencant par les commanditaires, on n’arriverait peut-etre meme pas aux acteurs meme. Mais n’est-ce pas ces commanditaires-memes, qui organisent ces proces, afin de nettoyer les mauvais acteurs de leurs Squads lache’es sur la societe’ civile ? Avant, ils le faisaient ailleurs, puis voila que leurs poules rentrent au poulailler, a la maison.




      0



      0
    Kenza
    24 août 2016 - 11 h 25 min

    Les lunettes, le costume et
    Les lunettes, le costume et la cravate…ils viennent de Paris?




    0



    0
      Kahina
      24 août 2016 - 14 h 49 min

      Sûrement !!

      Sûrement !!
      Il est leur gentleman patriote qui aime les habits à l’occidental. Il est intégré dans la société. À cet effet, la sentence ne sera que légère.




      0



      0
    souk-ahras
    24 août 2016 - 11 h 04 min

    CPI ===> suaire de l
    CPI ===> suaire de l’hypocrisie  »blanche » pénitente, burka  »blanche » auto-absolutionniste, étalage pompeux de la  »blanche » arrogance, copie maquillée du tristement célèbre Ku Klux Klan, énième outil de mépris fabriqué par le blanc, pour le blanc, et contre tous ceux qui ne le sont pas. Je m’en contre-fiche de ce ridicule scénario destiné à faire croire aux non blancs la bienveillance néo-paternelle du blanc.




    0



    0
    FLN Canal Historique
    24 août 2016 - 10 h 56 min

    Il était chef d’un groupe de
    Il était chef d’un groupe de terroristes (suspectés de travailler pour les Renseignements Français) le groupe constitué de marginaux Maghrebins de nationalité Française.. Selon d’autres renseignement, Ce groupe comprenait deux ou trois israéliens arabes des collabos et quelqus marocains, venu de la Mauritanie après un bref passage à l’ambassade sioniste pour s’approvisionner en liquide et en ….Instructions!
    Fkih el Mahdi aurait reçu des garanties , s’il ne parlait pas il sera très vite libre




    0



    0
    Mon œil !
    24 août 2016 - 10 h 15 min

    Le CPI est en fait composé de
    Le CPI est en fait composé de « juges » (maintenir les guillemets, merci) membres du système répressif non-mondial mais essentiellement occidental dont le rôle est sous couvert de légalité internationale, d’établir, d’étendre, de défendre et protéger, mine de rien, les néo-colonisations des pays du « tiers-monde » . Ce gredin criminel qui va être jugé est un de leurs mercenaires, et à tout casser, après des années d’expertises, de contre-expertises, de pseudo-témoignages, et de délibérations-bidon, sera condamné à une peine symbolique ou libéré pour vice de forme




    0



    0
    TheBraiN
    24 août 2016 - 10 h 08 min

    La CPI c’est juste un moyen
    La CPI c’est juste un moyen créé pour « juger » les arabes et les noirs .
    Ce procès est franchement lamentable !
    Un arabe ….noir jugé pour avoir détruit un mausolée ?
    Au lieu de juger les criminels , les vrais, que sont les Sarkozy , Obama, Cameron et Erdogan , qui aidaient ce « Mr » et ses amis des « combattants pour la démocratie » avec leurs bombes sur la Libye , on « vend » ce lampiste « destructeur de la culture » .
    150 000 morts , 200 000 disparus et 3 millions d’exilés Libyens et on fait un procès ….culturel !
    Quelle mascarade !




    0



    0
    nations
    24 août 2016 - 9 h 39 min

    Il faut aller au fond des
    Il faut aller au fond des choses et ne pas s’arrêter au milieu du chemin ! Tant que Israël et l’Arabie saoudite subsistent en tant qu’états impériaux , tant que leurs idéologies le sionisme et son ferre siamois le wahabisme subsistent sur terre , tant que leur puissance tutélaire absolue subsiste et trouve la protection de la part des grandes nations du monde , tant que les états du monde et les humains des cinq continents ont peur de ces états , de leurs monarques et de leurs mercenaires à cause de leur Terreur et de de leurs religions , tant que les élites du monde cachent la vérité du mal absolu que causent ces deux entités sataniques aux nations et aux peuples de la Terre , tant que les hommes de la terre et leurs états gaveront de milliards de dollars ces deux théocraties criminelles et leurs pontifes et ne les détruisent pas , tant que les berbères , les germains , les slaves , les noirs africains , les gaulois , les anglo-saxons , les scandinaves , les turcomans , les chinois , les nippons , les perses , les kurdes , les amérindiens , les hindous , les esquimaux , les mongols , les thais , les birmans et tous les peuples Goys de la Terre ne se soulèvent pas pour s’allier et détruire ces deux entités et remettre les juifs et les arabes à leur vraie place d’entres humains comme les autres et non pas des peuples supérieurs , arrogants et cannibales Elus par leur Dieu .. Jamais la Terre ne connaitra la paix universelle et jamais les peuples , les états et les sociétés, dans le monde ne connaîtront la concorde et la tranquillité …En toute vérité , je vous le dis !




    0



    0
    Kenza
    24 août 2016 - 9 h 39 min

    Le CPI, c’est quoi ce machin?
    Le CPI, c’est quoi ce machin?




    0



    0
    le citoyen
    24 août 2016 - 9 h 37 min

    Je suis bien triste…Pour le
    Je suis bien triste…Pour le costume et la cravate




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.