Le terrorisme, cette monnaie du burkini

Par Saadeddine Kouidri – Quand on affirme que «le libéralisme porte en lui le terrorisme comme la nuée dormante porte l’orage», on n’est pas loin de la vérité, mais on n’est pas dans le vrai, car le libéralisme ne porte pas mais se sert des religions pour nous faire la guerre et nous éloigner des préoccupations de la vie où tout simplement nous l’ôte. Ce qui porte le terrorisme, ce sont les religions aux mains des politiques.

Depuis toujours, les démocrates à travers le monde s’étaient accommodés des royaumes qui pratiquent l’islamisme et soumettent leurs peuples à la charia, la loi divine, tout en dénonçant jusqu’à la moindre des failles aux libertés dans les Etats nouvellement indépendants. Ils ont préféré faire la guerre à la république de Libye que de faire la guerre ne serait-ce que commerciale, un boycott des produits, au royaume d’Arabie Saoudite ou à cette autre pratique du terrorisme de l’Etat d’Israël sur le peuple palestinien depuis plus de soixante ans.

Le monde occidental a l’expérience du pouvoir religieux et de ses méfaits, d’où il en est sorti grâce à la révolution qui arracha le pouvoir au clergé et qui permit la laïcité. Ce monde, et particulièrement ces intellectuels, ne veulent pas nous faire bénéficier de leurs expériences, de leurs acquis, bien au contraire, alors que l’islam a cette particularité de refuser tout clergé contrairement aux autres religions. Le pire, aujourd’hui, est que des laïcs préconisent à leurs citoyens de culture et de religion musulmane non seulement un clergé, mais, en sus, un leader à ce «clergé», un étranger à l’islam alors qu’il est plus facile de commencer à faire respecter la loi républicaine-laïque tout simplement pour aboutir à un meilleur résultat, c’est-à-dire la neutralisation de l’islamisme.

Il y a un lien direct entre cette démolition des républiques afghane, irakienne, somalienne, libyenne syrienne, yéménite, et ce refus d’exiger la sécularisation dans ces pays «musulmans», alors qu’on exige à ces mêmes républiques et à juste titre «la démocratie du processus électoral». Ce lien est le refus de plus d’émancipation, d’égalité aux ex-indigènes qui découle de la lutte néocoloniale que livrent les anticommunistes au monde, sachant que seule l’existence de l’ex-URSS avait permis un Mouvement de libération national. L’anticommunisme après la chute du mur de Berlin ne pouvait être la liberté des peuples comme il a été entrevu par la majorité des démocrates, mais bien au contraire. Le contraire ne pouvait mener qu’à la remise en cause des indépendances.

Pour cette tâche, le terrorisme islamiste devenait une stratégie et pour commencer, il a fallu s’assurer que dans ces républiques, la conscience religieuse, maintenue et développée durant la période coloniale, demeure dominante y compris dans la diaspora.

Après les associations religieuses, le MIA, le FIS et ses GIA luttaient pour le pouvoir au nom de Dieu contre le peuple algérien de 1979 à 1999. Les pouvoirs, à travers le monde, ont cet intérêt de maintenir les peuples dans une conscience religieuse avec une charia dont ils fixent les limites, mais pas dans le même but. Le pouvoir national pour s’éterniser et le pouvoir étranger pour faciliter le travail à sa cinquième colonne.

Certains affirment que l’islam en France est importé ; un cheval de Troie. Avec une telle approche, on pousse à mal nommer les choses. Le terrorisme aujourd’hui, s’il est islamiste, il était chrétien, il est celui de l’Etat juif à ce jour. Il peut se manifester en tout temps et en tout lieu du monde capitaliste. Il est latent ou en activité.

L’arme la plus efficace contre l’utilisation des religions reste la sécularisation comme loi universelle. Cette arme doit s’adosser à la lutte contre le chômage, et tous les maux sociaux, sinon le capitalisme finira par imposer, comme il a imposé aux peuples et à leurs Etats sa monnaie, ses tenues particulières au tiers-monde pour l’évacuer encore une fois de l’histoire à l’instar du colonialisme des siècles précédents. A la monnaie s’ajoute donc la tenue que Monia Sanekli dévoile en rappelant que «la burqa que portent certaines musulmanes n’est pas un simple habit, c’est une ontologie qui porte et transmet un système de valeurs, un mode de vie, un projet de société et une résolution de conquête». Parler de reconquête serait plus juste.

Au voile et à la burqa s’ajoutent aujourd’hui le burkini, ces étendards des terroristes-islamistes qui consolident la domination de l’hydre mondiale par quoi François Morin désigne l’oligopole bancaire

S. K.

Comment (9)

    agma
    31 août 2016 - 9 h 00 min

    derriiere chaque idee il ya
    derriiere chaque idee il ya de l;argent a faire . avec un milliiard de digestif et d,obsedesexuels on peut gagnner du fric . …l,eglise et la mosquee ont masacré l,algerie .pourquoi vivons nous dans les peaux des autres ?




    0



    0
    Algérienne Dz
    30 août 2016 - 11 h 46 min

    ALGERIE.PATRIOTIQUE ? Soignez
    ALGERIE.PATRIOTIQUE ? Soignez vos Titres et vos Sujets . certains de vos articles et vos Titres vont dans le Sens de ce Que désire Passer comme Messages BHL VALLS SARKOZY & CO …

    votre Journal a t il été récupéré ?
    Alors SVP Pensez Algérien et écrivez …

    Vive l’Algérie Gloire A Nos Martyrs




    0



    0
    anonyme
    29 août 2016 - 8 h 29 min

    j’ai beau tordre le titre
    j’ai beau tordre le titre dans ma tête, je n’y comprends rien… pour moi, le burkini est plutôt un avatar d’un terrorisme social d’obédience daesh




    0



    0
    Olympiquelyonnais
    28 août 2016 - 22 h 52 min

    Je francais maghrebin et ils
    Je francais maghrebin et ils nous foutent la honte bfm tv a repeter ca en boucle , jai peur pour ma mere se fasse agresser car elle parle mal le francais et porte le voile car ce tapage médiatique on va le payer je pense




    0



    0
    mouloud madoun
    28 août 2016 - 20 h 24 min

    tout a fait juste .
    tout a fait juste . maintenant, est il d`ailleurs encore temps, il faudrait promouvoir l`auto défense/défense culturelle et intellectuelle et ne pas se laisser entraîner dans ce processus de diversion/ divertissement alors que le sort de nos peuple est sous emprise du modèle neo libéral dont nos gouvernants et nos intellectuels ne sont qu`un rouage, voire un agent. En fait l`islamisme qui contribue lourdement a ridicule et discréditer l`islam et les dictatures qui nous piétinent sont objectivement allies pour perpétuer ce modèle neo libéral triomphant depuis la chute du Mur, mais aux abois car ses DEGATS sont tels qu`il sent sa fin proche. D`ou l`utilité de la diversion via l`islamisme et les guerres fratricides au nom de l`islam. pour ce modèle, ses dégâts sont encore supportables, car ne l`affectent pas directement.pas encore: qu`est ce que 100 morts a NICE face aux milliers quotidiens en syrie, yemen, libye…Ainsi Daesh est un bon moyen pour éloigner les musulmans et le monde des vraies préoccupations provoquées par la toxicité du modèle libéral.Nous avons tous relever la supercherie de DAESH qui massacre de la façon la plus barbare mais dont le chef affiche sa montre ROLEX…




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    27 août 2016 - 8 h 36 min

    La justice juste à faire
    La justice juste à faire utile.
    Elle suspend le port du BURKINI.
    QUEL FIASCO. !!!!
    D’OÙ LE BURKINI FIASCO
    À NE pas Confondre avec BURKINA FASSÔ.
    LA SEULE AMBITION QUI RESTE C EST DE NE
    PAS TOMBER PLUS BAS Q AUJOURD HUI
    CE QUI N EST PAS CON.




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    26 août 2016 - 15 h 51 min

    C’est triste de voir cette
    C’est triste de voir cette décadence 5e république française basée toute sa politique sur un « fait divers » qu’est ce burkini.




    0



    0
      habib
      29 août 2016 - 10 h 31 min

      Non mr ce n’est pas un fait
      Non mr ce n’est pas un fait divers, c’est un mouvement qui marche. si cette femme se dit musulmane elle n’a pas a aller regarder les aaoura des autres….hraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaam.




      0



      0
    Bekaddour Mohammed
    26 août 2016 - 10 h 34 min

    @ »«la démocratie du processus
    @ »«la démocratie du processus électoral»….. Eh ! Quand ce type de « Démocratie » permet à un cancre, (C’est ainsi que parait-il ne surnommaient ses professeurs à l’université), comme Sarkozy, de parler au monde, en étant y compris monnayé, payé, je dis : La « Démocratie » juive a trop fait de mal aux peuples de cette Terre, juive ou sioniste, peu importe, mais puisque, selon je ne sais quel roi de Jordanie, « La Lumière jaillira de la France, elle ne sera pas juive ou sioniste, ni chrétienne, ni de l’observatoire Machin contre l’islamophobie, mais DIVINE, malheur aux vaincus, soyons… Romains, oui malheur aux vaincus, que cessent les malheurs, sauf des vaincus/




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.