Ged rend une visite de courtoisie aux journalistes

Ged a dirigé le lancement de nombreux services qui ont changé la vie des clients. New Press

Appelé à de nouvelles fonctions au sein du groupe international Ooredoo, Joseph Ged, qui quitte ainsi l’Algérie, a rendu une visite de courtoisie aux journalistes de la presse nationale. Joseph Ged a passé plusieurs années à la tête de l’opérateur de la téléphonie mobile Ooredoo en Algérie.

Depuis sa nomination en 2007, Joseph Ged a dirigé le lancement de nombreux services qui ont changé la vie quotidienne des clients d’Ooredoo et introduit de nouveaux usages grâce aux technologies 2G, 3G et 4G (lancement pré-commercial) et d’internet mobile. Les investissements consentis ainsi que la démocratisation du mobile ont contribué à consolider le leadership de l’opérateur dans le pays. Grâce aux résultats du deuxième trimestre, Ooredoo dépasse à nouveau ses concurrents et devient officiellement le leader du marché.

Dans le dernier communiqué diffusé par cet opérateur, Joseph Ged a rendu hommage à «la glorieuse Algérie». «L’Algérie est un grand pays, stable et accueillant pour les investissements internationaux et je n’ai aucun doute pour le futur et les grandes réalisations à venir en Algérie», avait-il soutenu tout en exprimant toute sa fierté de quitter ses fonctions «sur d’aussi bonnes performances».

Joseph Ged part pour occuper de hautes fonctions au sein du groupe dans une conjoncture marquée par les succès réalisés par Ooredoo en Algérie. Des succès, avait-il souligné, qui «ont été atteints grâce au soutien des employés, de ses clients ainsi que de la glorieuse nation algérienne». «Je remercie tout le monde pour leur confiance continue et le soutien illimité du groupe Ooredoo», avait conclu Joseph Ged, qui entretenait d’excellentes relations avec les médias algériens.

S. B.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

    Anonymous
    29 août 2016 - 0 h 09 min

    Il faut respecter ce monsieur
    Il faut respecter ce monsieur ,j’espère seulement que son au revoir est au peuple mais pas au pouvoir.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.