Ouargla : un parc d’attractions de 4 milliards de dinars abandonné

Parc d'attractions de Ouargla. AP

Des habitants d’Ouargla dénoncent de plus en plus la mauvaise gestion et les négligences des responsables locaux. Dans une série de photos adressées à notre site, ils démontrent l’abandon total d’un parc d’attractions, qui aurait coûté aux contribuables la bagatelle somme de 4 milliards de dinars.

Sur les photos, on voit bien ce parc situé dans la ville d’Ouargla complètement délabré, envahi par toutes sortes de détritus mais surtout fermé. Ces habitants, qui pointent d’un doigt accusateur les responsables de la wilaya à tous les niveaux, affirment que cet immense espace qui aurait pu être un haut lieu de détente, de divertissement et de loisirs a été transformé, à cause de la bêtise humaine, en un lieu de délinquance et de débauche. Ils assurent qu’il est depuis des années fermé. «Aucun investisseur n’a été désigné pour l’exploitation de ce parc qui aurait pu générer tout au moins une trentaine de postes d’emplois», écrivent-ils dans un courriel dans lequel ils dénoncent en des termes durs l’abandon de la wilaya qui souffre d’un manque criant en matière de développement.

Ce n’est pas la première fois que des habitants d’Ouargla montent au créneau pour dénoncer l’absence de développement dans leur région. En effet, il y a à peine une semaine, un groupe de citoyens de cette wilaya, complètement désabusés, se sont adressés à Algeriepatriotique pour décrire leur désarroi face à la dégradation intenable du cadre de vie dans leur région. Par des images édifiantes, voire même choquantes, qu’ils nous ont fait parvenir, ces habitants démontrent que, bien qu’officiellement riche notamment grâce à son pétrole, Ouargla souffre d’un manque terrible d’infrastructures indispensables pour assurer un cadre de vie appréciable. Cela alors que le gouvernement dit œuvrer, depuis une décennie, pour rattraper le retard dans le Grand Sud.

Tout un fonds a été créé pour assurer le développement de cette immense partie du pays. Mais les images affreuses que nous ont fait parvenir ces habitants donnent une preuve bien palpable et visible de cette absence de développement dans cette région. Des routes abîmées, trouées, des trottoirs qui n’ont que le nom, des bâtisses en ruines, des édifices publics totalement dégradés, des eaux usées qui remontent à la surface en plein centre urbain, des gravats et des détritus qui auréolent les allées et les artères de la ville. Ce triste décor est malheureusement le même dans toutes les communes et les localités de cette wilaya, considérée comme l’une des plus riches d’Algérie. Nous pouvons même dire que c’est le propre de toutes les régions du Sud qui n’échappent pas à cette triste réalité de manque criant de développement, à tout point de vue.

Et les gens du Sud commencent à dénoncer sérieusement les graves négligences des responsables locaux. Ils exigent leur part de développement et s’intéressent de très près à la gestion des deniers publics. Il est à espérer que les autres populations du Sud suivent l’exemple des habitants d’Ouargla qui refusent de se taire et de taire la lamentable situation de leur wilaya.

Sonia Baker

Comment (13)

    Anonymous
    31 août 2016 - 12 h 36 min

    Ouargla vit sur un volcan de
    Ouargla vit sur un volcan de dépassements, de débordements, de scandales divers, et d’atteintes aux fonciers
    Il est urgent de redresser, et de remédier les graves distorsions , et atteintes à la propriété de l’état
    Par des « Mafias locales » de l’argent sale




    0



    0
    Walid17
    31 août 2016 - 6 h 26 min

    Mais pourquoi aller jusqu’a
    Mais pourquoi aller jusqu’a Ourgla, venez visiter le parc zoologique de Ben Aknoun et le Dounia parc des grands vents pour voir l’immense gachis des parcs nationaux.Une question pourquoi l’Etat incapable de gerer ces complexes ne les donnent pas en location a des prives tout simplement avec des partenariats moyennant des redevances




    0



    0
    le citoyen
    30 août 2016 - 22 h 35 min

    Il ne s’agit pas d’un parc d
    Il ne s’agit pas d’un parc d’attraction abandonné, mais de tout un pays…




    0



    0
    Anonymous
    30 août 2016 - 21 h 55 min

    Ouargla : un parc d
    Ouargla : un parc d’attractions de 4 milliards de dinars abandonné
    Ainsi que pour d’autres projets non prioritaires, et non urgentes , et les détournements du foncier
    Il faut des missions d’audit inopinées
    L’austérité, et la rareté des ressources financières commencent
    Par les bons suivis des projets les plus rentables, et les moins couteux
    …..Et les audits crédibles, et transparents




    0



    0
    HAMOUDI
    30 août 2016 - 15 h 11 min

    L’auteure de l’article (Sonia
    L’auteure de l’article (Sonia) nous dit que « sur les photos, on voit bien ce parc situé dans la ville d’Ouargla complètement délabré, envahi par toutes sortes de détritus  » . Je suis désolé Madame Sonia car sur la photo proposée, moi je trouve que çà a l’air très très « jouli », « jouli » !!!!




    0



    0
      Hadjoudj Ouargla
      31 août 2016 - 6 h 52 min

      Mr Hamoudi , Madame Sonia a
      Mr Hamoudi , Madame Sonia a dit Les Photos ,pas la Photo , tu n’es pas en mesure de critiquer une journaliste professionnelle comme Madame Sonia , alors taisez vous Stp , et concentres Toi a Ton Job




      0



      0
    Laetizia
    30 août 2016 - 8 h 19 min

    « Des routes abîmées, trouées,
    « Des routes abîmées, trouées, des trottoirs qui n’ont que le nom, des bâtisses en ruines, des édifices publics totalement dégradés, des eaux usées qui remontent à la surface en plein centre urbain, des gravats et des détritus qui auréolent les allées et les artères de la ville. Ce triste décor… », pareil pour Alger ! dans les années 1970 nous avions un slogan qui disait « l’homme qu’il faut, à (a) la place qu’il faut/méritée  » aujourd’hui ce serait plutôt « tout il est faux »! je compatis sincèrement avec nos compatriotes de Ouargla, capitale des oasis, mais que faire ? nous avons beau dénoncer et même proposer des solutions dans tous les domaines (qui pour certaines me semblent viables parce qu’elles proviennent de gens compétents dans leur domaines et qui ont le recul nécessaire pour analyser les multiples situations catastrophiques dépeintes ici régulièrement), personne ne nous écoute ! Nous voulons que le système s’amende de l’intérieur, que des réformes de fond soient menées mais il semble que la résistance au changement et la sauvegarde des privilèges des uns et des autres soient plus forts que le devoir de servir avec rigueur et probité. C’est désolant ! car ceux qui en souffrent sont les citoyens, mais jusqu’à quand ?! Je le redis : nos villes sont mal gérées et LAIDES et cela très GRAVE! Il est temps d’avoir un débat sérieux et de haut niveau pour s’en sortir !




    0



    0
    Anonymous
    29 août 2016 - 15 h 52 min

    Malheureusement ce problème
    Malheureusement ce problème existe partout à travers le pays ,des responsables irresponsables a tous les niveaux mais pour eux tout va bien.




    0



    0
    Hamadi
    29 août 2016 - 14 h 47 min

    Algerie Patriotique vous avez
    Algerie Patriotique vous avez bien su choisir votre Titre , un titre qui défend pleinement tout les Algériens la ou il se trouves sans racisme ni régionalisme, un journal CITOYENS et engagée pour le développement de l’Algérie, Baraka Allah Fikoum




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    29 août 2016 - 14 h 21 min

    C’ est fait express par les
    C’ est fait express par les responsables anti algeriens qui cherche a tout prix que le sud explose.




    0



    0
      Mounir
      29 août 2016 - 15 h 19 min

      une Bonne Analyse Mr Mohamed
      une Bonne Analyse Mr Mohamed El Maadi, Ouargla fait toujours l’exception dans tout les Programme de l’etat , une flambee des Prix de Location de Loyer, Une Crise de Logement bat son record, tout est gele a Ouargla, aucun lot de terrain n’as ete distribue depuis 1999, AADL aucune Traces, CHU Gelee, ou annulee, Route Degradee , Maleuresement a Part Notre Journal Algerie Patriotique que Nous Saluons Chaleuresement personne n’as devoile notre respiration bruyante , nous mourons doucement mais en Silence .Merci encore une fois Algerie Patriotique




      0



      0
    Wallace
    29 août 2016 - 14 h 07 min

    Y a un grave problème de
    Y a un grave problème de gouvernance dans ce pays!




    0



    0
      Anonymous
      29 août 2016 - 23 h 56 min

      Depuis que seydek est arrivé
      Depuis que seydek est arrivé au pouvoir en 1999…




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.