Libye : Kobler salue le rôle «constructif» de l’Algérie

Martin Kobler, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Libye. D. R.

Le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Libye, Martin Kobler, a salué samedi à Alger le rôle «actif» et «constructif» de l’Algérie en faveur de la restauration de la paix et de la réconciliation nationale en Libye .

«Je remercie l’Algérie pour son rôle actif, fort et constructif» en faveur de la restauration de la paix et de réconciliation nationale en Libye, a déclaré M. Kobler à la presse au terme de son entretien avec le ministre chargé des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel. Il s’est dit également «très ravi» du soutien de l’Algérie à la Libye et à la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL).

M. Kobler a indiqué avoir eu un entretien «très intensif» avec M. Messahel, estimant qu’il était «très important» d’échanger régulièrement des points de vues sur la situation en Libye. «On a également évoqué la lutte contre le terrorisme ainsi que la situation à Syrte», a-t-il ajouté, affirmant que «Syrte sera libérée très bientôt» du groupe terroriste autoproclamé «Etat islamique» (EI/Daech).

L’émissaire onusien a déclaré également avoir abordé avec le ministre la question de la réconciliation nationale en Libye, rappelant qu’une réunion sur cette question s’était tenue jeudi et vendredi derniers à Tunis avec la participation d’une centaine de libyens et des experts internationaux, dont des Algériens. M. Kobler a souligné l’importance pour les Libyens de s’asseoir autour d’une table et d’avoir un cadre pour discuter de la question de la réconciliation nationale.

Pour sa part, M. Messahel a fait savoir que son entretien avec M. Kobler «fait partie d’une série de rencontres périodiques qui nous a permis d’échanger les informations et les analyses et surtout de parler de ce qui est en chantier maintenant».

«Nous avons également parlé de l’expérience algérienne en matière de réconciliation nationale en Algérie», a-t-il ajouté, annonçant la tenue d’une réunion de dialogue politique libyen dans les prochains jours à Tripoli. Le ministre a affirmé avoir réitéré, lors de cet entretien, la position de l’Algérie concernant le dossier libyen, à savoir «l’urgence et l’importance» d’aller vers la mise en œuvre de l’accord du 17 décembre 2015 et que la question libyenne est d’abord une affaire des libyens eux-mêmes.

«Nous sommes en contact avec tous nos partenaires en Libye pour que le dialogue interlibyen inclusif puisse accélérer la mise en oeuvre de cet accord qui a été difficilement et patiemment conclu», a-t-il dit.

Après avoir souligné que les Nations Unies ont un rôle dans le règlement de la crise libyenne et ont un mandat pour le faire, il a toutefois réaffirmé que la solution «doit être inclusive faite par les Libyens pour préserver leur pays». «Nous avons discuté également de la situation sécuritaire en Libye et abordé l’implication de la communauté internationale» dans le processus de paix dans ce pays, a-t-il ajouté.

M. Messahel a annoncé la tenue prochaine de réunions sur le dossier libyen à New York notamment «pour amener la communauté internationale à s’impliquer davantage afin d’accompagner la Libye dans ce processus, soit à travers les Nations Unies ou les pays membres du Conseil de sécurité».

«La situation est complexe mais il y a des chances d’aller de l’avant vers la mise en œuvre des engagements pris par tous les acteurs dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord du 17 décembre 2015», a-t-il conclu.

R. I. 

Comment (6)

    Quenelle
    4 septembre 2016 - 16 h 14 min

    Je me méfie toujours des
    Je me méfie toujours des compliments de ces roublards !




    0



    0
    Anonymous
    4 septembre 2016 - 10 h 59 min

    Est-ce que ces compliments
    Est-ce que ces compliments garantiront que rien ne sera fait contre notre pays par ces as de la politique destructive ?? Pourquoi avoir permis le bombardement de la Libye ???? C’est pas mal hypocrite, comme d’hab.




    0



    0
    Anonymous
    4 septembre 2016 - 9 h 17 min

    Malheureusement, la classe
    Malheureusement, la classe politique libyenne, actuelle, se méfie encore de l’Algérie, et de ses dirigeants
    Et pour preuve: le vote récent ,incompris, et stupide, de la délégation libyenne ,
    Pour l’exclusion de la R.A.S.D de l’U.E
    Il aurait été plus sage, pour les libyens, de s’abstenir au vote, et de ne pas toucher à la sensibilité des algériens
    Sur une question cruciale, de vie, où de mort (l’expansionnisme élastique marocain)
    Les marocains , et leur organisation des pourparlers de Skhirat (activités secrètes des coulisses)
    ont été pour quelques choses, dans la balance libyenne

    Les libyennes ont d’autres chats à fouetter que de s’occuper, et de trancher sur une question de principes
    Ils devraient s’attacher, en priorité, à s’unir, puis à reconstruire à nouveau leur pays
    Détruit par les conflits idéologiques internes,
    et par ,…..les interventions discrètes, et secrètes étrangères dans leurs affaires

    Le très compétent, sérieux, et dynamique allemand Martin Kobler n’y est pour rien
    Les allemands sont ,relativement, moins hypocrites, que d’autres , surtout à ce stade avancé, et crucial du niveau de responsabilité d’un conflit qui dure, et qui menacera, dans l’avenir, l’Europe dans son ensemble




    0



    0
      Anonymous
      4 septembre 2016 - 10 h 57 min

      Qu’attendre de gens qui ont
      Qu’attendre de gens qui ont seuls suicidé leur pays en acceptant l’oiseau de malheur de BHL quand ils ont accueilli les bombardements de Sarkozy comme une libération ? Ils ne perçoivent pas encore avec quoi ils sont manipulés… S’ils n’avaient pas ouvert la porte de la bergerie au loup et s’ils avaient attendu la mort naturelle de Khadafi ils n’auraient pas perdu toutes ces années. Oui l’autoritarisme est preferable a la destruction. Le dictateur finit par être bouffé par ses collaborateurs quand il vieillit ou par mourir.




      0



      0
    Rayes El Bahriya
    4 septembre 2016 - 6 h 47 min

    Les puissances occidentales
    Les puissances occidentales ont mené ce
    Pays vers la catastrophe.
    Sarkophage le virus Sioniste a grandement
    Contribué à cette grande fitna.
    Que Dieu vous brûle tous en enfer
    In sha allah




    0



    0
    Hypocrisie !
    3 septembre 2016 - 20 h 10 min

    Hypocrisie !
    Hypocrisie !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.