Un téléthon pour venir à bout des ordures ?

Par Samir Arnaoui – Quel est l’Algérien qui n’enrage pas de voir se développer chaque jour un peu plus des décharges à ciel ouvert ? Aucune ville ou village n’échappe à ce phénomène. Et la saleté qui était jadis une exception est désormais érigée en règle dans nos cités. Comme bon nombre de problèmes dans notre pays, le phénomène résulte d’un processus de non-gestion, d’abandon et de démission généralisée. Mais je me refuse à jeter la pierre aux seuls citoyens et associations qui tentent spontanément, mais épisodiquement, d’endiguer la chose.

Car la tâche (la tache aussi) a pris d’énormes proportions pour se passer d’une véritable stratégie, visant à asseoir les règles d’une gestion de l’hygiène, saine et durable, dans notre pays. L’hygiène doit devenir une «constante» de la nation ; elle devrait être inscrite en lettres d’or sur le fronton de chaque mairie, voire dans la Constitution (là, je plaisante). Comme chaque chose difficile, l’hygiène publique et la salubrité coûtent de l’argent. Les budgets erratiques, inconstants dans ce domaine sensible, conjugués au désintérêt des élus municipaux n’arrangent pas les choses.

Netcom fait ce qu’elle peut à Alger, mais il lui reste beaucoup à faire ; aussi, il convient à mon sens de révolutionner la prise en charge de cette question, et confier définitivement ce boulot à des entreprises privées, que l’on pourra évaluer avant de les payer. Car les écuries d’Augias ont besoin de beaucoup d’Hercule technologiques, de matériels neufs appropriés en quantité et d’hommes responsables. Rien ne doit être laissé au hasard. Le «capital» faisant toujours des miracles, les résultats dépendront du prix qu’on y mettra. Le titre de cet article évoque un téléthon, mais l’hygiène ne peut pas et ne doit pas dépendre de la charité. Par contre, il faut en finir avec les budgets inconsistants ; en plus des subventions données aux communes, il faudra sans doute collecter un impôt «propreté», puis mesurer le retour sur investissement de cette contribution citoyenne.

Je pense aussi qu’il faudra payer grassement les nettoyeurs de nos cités. La pénibilité et autres nuisances justifieraient qu’un agent versé dans cette activité perçoive au minium 100 000 DA par mois ; peut-être plus, cela n’en vaut-il pas la peine ? C’est au gouvernement d’établir ce budget, et de fixer les conditions qui assureront son équilibre dans le temps.

S. A.

Comment (41)

    Grace
    13 septembre 2016 - 8 h 57 min

    Il ne s’agit plus de faire
    Il ne s’agit plus de faire des constats mais des propositions. Un ministère délégué. Créations de cellules par APC. Impliquer les étudiants résidants dans ces communes et les payer. Mettre en place une stratégie,,: horaires strictes pour la sortie des poubelles comma avant. Campagnes de sensibilisation. Campagnes de nettoyage ou tout le monde met la main à la merde hachakoum. Placards publicitaires pour un meilleur environnement. Espace veets. Des arbres, du gazon. Il y a des solutions. Impliquer l’école.




    0



    0
    iffis
    12 septembre 2016 - 23 h 58 min

    mes amis nous avons besoin de
    mes amis nous avons besoin de décideurs !!!! les constats tout les algeriens savent ce qui est bien et ce qui l’es pas !!!! ya plus de chef la hooooo!!!!




    0



    0
    Anonymous
    12 septembre 2016 - 13 h 11 min

    Pourquoi ne pas dire que la
    Pourquoi ne pas dire que la saleté fait partie de notre culture si la saleté est dans toutes les villes.




    0



    0
    anonyme
    11 septembre 2016 - 23 h 41 min

    observez les balayeurs dans
    observez les balayeurs dans la rue , alors qu’ils balayent les gens qui passent jettent leurs déchets sous leusr yeux, aucun respect! si vous interpellez l’un d’entre eux , ils vous répond ah smehli machi belaani! un peuple vicieux




    0



    0
    zaid
    9 septembre 2016 - 8 h 39 min

    nous sommes des cochons de
    nous sommes des cochons de confession musulmane. trouvez l´erreur.
    et le lundi avec ces effleuves de sang et d´abats du pôvre kabch sur les trottoirs et peu partout.
    le pays a besoin d´une bon fleau (peste, cholera…) qui raflera une bonne partie de la population, comme en europe à la fin du moyen âge, pour que les algeriens et les musulmans en général (car cette situation est partout egypte, maroc, tunisie, irak etc.) prennent conscience. je garde espoir pours mes petits enfants, car nous sommes au sortir de notre moyen âge.
    allez visiter le poste frontalier egypte-israel et admirez le contraste frappant des 2 côtés de la frontière!




    0



    0
      sami
      9 septembre 2016 - 20 h 30 min

      Je suis d’accord avec toi.Les
      Je suis d’accord avec toi.Les vandales arabes Beni Hillel qui ont envahi notre pays ont laissé des rejetons Les Arabes sont sales et ils nous enfermé dans le carcan arabe.
      L’Arabo-islamisme a fait le reste.C’est une véritable malediction .
      Qu’on le veille ou non en 1962 ,les colons nous ont laissé un joyau de pays.52 aprés nous nous accommodons de la saleté,de la laideur,de la médiocrité.
      Lundi,on égorgera le kabch sur le trottoir public sous les yeux des enfants en bas âge qui ,avec l’habitude une fois grandis deviendront facilement eux-mêmes des égorgeurs potentiels de leurs prochains.




      0



      0
        izan
        9 septembre 2016 - 22 h 03 min

        la ville la plus salle je
        la ville la plus salle je pense cest tizi du moment j’habite dedans .et pourtant ce son des enfants de massinissa qui dirige ces communes .la mauvaise grene et partout




        0



        0
    Nasser
    9 septembre 2016 - 6 h 51 min

    le Civisme ….. pour les
    le Civisme ….. pour les enfants et les ado c’ est le rôle des parent s de les sensibiliser , mais aussi pourquoi pas de l’ école et de benevoles , quand aux adultes alors là c’ est comme on est censé être responsable et bien pourqouoi ne pas être en place des brigades de fonctionnaires chargés soit de fouiller les poubelles pour trouver des indices permettant d’ identifier le « propriétaire » et d’ acter un flagrent delit de depots d ordures sauvages afin de mettre une contravention.




    0



    0
    pdlp
    8 septembre 2016 - 21 h 16 min

    Ceux qui ont regardé Le Film
    Ceux qui ont regardé Le Film dédié à Ben Boulaïd, (Allah yerhmah), ont sans doute observé le moment où après discussion il met d’accord sur Le F.L.N, maintenant en 2016 il faut abolir tous les partis parasitaires, ils le sont tous, et créer, lancer La P.D. L.P, Le Parti de La Propreté, MORALE ET PHYSIQUE, vous verrez TOUS les politiciens ACTUELS fuir, demander l’asile EN… France !




    0



    0
    Erracham
    8 septembre 2016 - 15 h 36 min

    Vous faites fausse route
    Vous faites fausse route encore une fois. La propreté de nos rues, de nos voisinages ne dépend pas seulement des moyens matériels mis à la disposition des organismes nettoyeurs. C’est une affaire de CIVISME si cela a encore un sens aujourd’hui. Quand je me promène dans les rues de ma ville, je suis outré par l’absence de respect de l’espace public par des citoyens qui crachent partout, qui jettent leurs déchets (gobelets, cigarettes, papier, bouteilles, etc) à tout bout de champ, ignorant les poubelles publiques placées sur leur chemin. Nos écoles n’enseignent plus l’hygiène, la propreté, la salubrité. Et pourtant le Coran clame que « ennadhafa minel imane ». A-t-on un jour entendu un imam appeler à plus d’attention à ce problème? NON!, Ils se lancent dans des discours rétrogrades pour saper la réputation d’un ministre chargé de promouvoir l’Education des jeunes, les citoyens de demain.




    0



    0
      samirarnaoui
      8 septembre 2016 - 19 h 30 min

      CIVISME et ENGAGEMENT AUSSI.
      CIVISME et ENGAGEMENT AUSSI. LA TACHE EST COLOSSALE : Evidemment qu’en parallèle des gros moyens, et des structures pérennes, et contrôlables à mobiliser pour venir à bout du désastre, il faudra mener la lutte contre l’incivisme, et revoir la place de l’hygiène dans le système éducatif, et dans tout ce que compte la société Algérienne, de Ministères, d’entreprises , d’administrations , et de mosquées, monsieur Erracham.
      Vous, moi et tous les autres qui croyons au civisme, faisons comme le colibri :

      l’histoire raconte qu’il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

      Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »




      0



      0
    Amar
    8 septembre 2016 - 12 h 17 min

    Une réaction rapide est plus
    Une réaction rapide est plus que nécessaire pour éradiquer une situation aussi catastrophique qui est celle de l’environnement et de l’hygiène, sauf que le fossé qui nous sépare de la solution est gigantesque, surtout quand je vois
    l’état des sanitaires de l’aéroport internationale, la vitrine du pays.
    quand vous voyez des urinoirs bouchés pleins à rat le bord condamnés par un film transparent en attendant que les
    extra terrestres viennent les déboucher, il y a de quoi être découragé.
    On peut ramasser ces ordures qui défigure l’un des plus beaux pays au monde mais là aussi les mettre où ?
    La mer est pleines, les rivières sont pleines, les villes sont pleines et, et, et.




    0



    0
      sami
      8 septembre 2016 - 19 h 17 min

      Pourtant ,il est géré par une
      Pourtant ,il est géré par une entreprise frrançaise n’est ce pas.
      SANS COMMENTAIRES.Pauvres de nous!!!!
      C’est le résultat de l’arabo-islamisme!!!
      Qu’on le veuille ou non,en 1962 les colons nous ont laissé un joyau de pays.Qu’en est-il de ce pays en 2016 apres 52 ans d’Istiqlal.NOUS SOMMES SOUS_DEVELOPPÉS POINT BARRE.




      0



      0
        Amar
        9 septembre 2016 - 9 h 32 min

        Qu’il soit géré par une
        Qu’il soit géré par une entreprise française et les stations service de la première entreprise d’Afrique (NAFTAL), elles sont gérées par des bras cassés de chez nous.
        Je suis entièrement d’accord avec toi, ils ont voulu faire un pays Arabe et ils l’ont fait; l’Algérie ce beau pays mais « ça c’était avant » comme dit la pub peut être comparée au Yemen ou soudan.




        0



        0
          anonyme
          11 septembre 2016 - 23 h 26 min

          c’est tout à fait ça amar, l
          c’est tout à fait ça amar, l’algérie est un pays arabe fainéantise saleté importations massives destruction de l’environnement et des belles choses, tout ce que ibn khaldoun détestait est là et tout ce qu’il sublimait des berbères est presque perdu du moins perdu de vue; le pire dans cette histoire de saleté c’est que même quand ils se mettent à nettoyer ils ne savent pas le faire , avez vous déjà observé les femmes de ménage ?




          0



          0
    kamelbouabdallah
    8 septembre 2016 - 1 h 16 min

    Tout ce que vous dit je crois
    Tout ce que vous dit je crois est juste
    Un autre point la formation
    Et bien ils ou elles doivent etre payes convenablement
    Merci




    0



    0
    sami
    7 septembre 2016 - 19 h 53 min

    Qu’on le veuille ou non,les
    Qu’on le veuille ou non,les français ,en quittant l’Algérie nous ont laissé un joyau de pays.Qu’est ce qu’on en a fait .après 50 ans ? un dépotoir à ciel ouvert..Les colons français nous ont appris par la force du bâton à être propre,les colons arabo-islamistes nous ont permis de retrouver notre nature qui est de vivre dans la saleté,la laideur,la médiocrité,l’assistanat.
    Voici une histoire qui reflète la situation actuelle.
    Un ouvrier travaillant dans un champ pris de maux de ventre,n’hésita pas à se soulager sur place plutôt que de se déplacer aux latrines réservées aux ouvriers de la ferme..Le patron,un colon le surprit et se prit d’une colère sourde au point d’enchaîner le pauvre bougre.un des collègues qui s’apprétait à rentrer chez apres avoir terminé son quart ,lui dit« Mon cher compatriote,patience,patience,notre indépendance n’est pas loin et tu pourras chier ou tu veux!!!!




    0



    0
      Bekaddour Mohammed
      8 septembre 2016 - 5 h 51 min

      Les Français ne nous ont rien
      Les Français ne nous ont rien laissé, tout était à eux, l’économie était exogène, pour le bien de Paris, nous étions des vaincus, chez nous sans chez soi, et depuis leur départ, c’est comme la récréation de l’école, mais bientôt nous vivrons à l’enseigne de « L’école est finie », tu verras l’Algérien chier dans ses mains, et porter sa chiure là où elle doit être, car tout se paie ! Je te souhaite d’être encore de ce monde pour voir !




      0



      0
        samirarnaoui
        8 septembre 2016 - 10 h 42 min

        bien dit Bekaddour. la
        bien dit Bekaddour. la facture sera salée et on ne pourra plus se dérober.




        0



        0
    Déguelasse
    7 septembre 2016 - 17 h 23 min

    Vous dites: »Netcom fait ce qu
    Vous dites: »Netcom fait ce qu’elle peut à Alger, mais il lui reste beaucoup à faire ».Cette société qui s’occupe du nettoyage dans l’aéroport d’Alger, des lignes domestiques,faut au quotidien à ses obligations. L’état de propreté des toilettes en dit beaucoup.
    (…)




    0



    0
    le citoyen
    7 septembre 2016 - 12 h 53 min

    Il y a quelques années de
    Il y a quelques années de cela , de passage à alger , j’ai remarqué un gros tas d’ordures derrière l’assemblée nationale coté ville . J’ai posé la question a un vice président de cette honorable assemblée avec qui j’avais rendez vous , pourquoi ce tas d’ordure n’était pas ramassé ? Il m’a expliqué que les services de ramassage sont dépassés par le manque de civisme de la population qui ne respecte pas les horaires de passage des camions de ramassage et qui jette ses poubelles sur la chaussée .
    Je lui ai fait remarqué, que pour accéder à l’assemblée , je suis passé par l’entrée principale coté front de mer , oû là par contre il y’a un tapis rouge sur le trottoir sous les arcades , trottoir fermé par des haies de part et d’autre , obligeant les passant à descendre sur la chaussée pour le contourner, au péril de leur vies . Bien sur il a ignoré ma remarque en me parlant d’autre chose .
    J’en ai tiré deux conclusions : la saleté qui n’est pas visible ne dérange pas les responsables .
    Et que le citoyen algérien nest pas plus responsable que ses dirigeants.
    On le voit dans les parties communes des immeubles qui sont des dépotoirs , par contre l’intérieur des appartements est propre. Je crois qu’il y a beaucoup à faire en matiére du respect du vivre ensemble .




    0



    0
    Wallace
    7 septembre 2016 - 12 h 34 min

    Sur les routes et autoroutes
    Sur les routes et autoroutes,il faut faire allé ses essuie glace pour éjecté les papiers et plastique!
    Je propose 5 minutes de responsabilité civique(jeter ses déchets dans une poubelle,séparé les bouteilles en plastique dans des sacs contenu à cette effet et les écrasé ça fait un gain de place ainsi que les cartons dans un containeur exprès(recyclage des déchets) dans toute les écoles avant de donner cour!
    Pour la génération actuel je crois que c foutu à moins de forte amende?
    Dans tous les cas toute la politique lié à l,environnement es à revoir!




    0



    0
    Anonymous
    7 septembre 2016 - 11 h 29 min

    Pour en « venir à bout », une
    Pour en « venir à bout », une seule condition: faire superviser les prochaines législatives par l’Union Européenne.




    0



    0
    Sprinkler
    7 septembre 2016 - 11 h 17 min

    ….Pourquoi ne pas recycler
    ….Pourquoi ne pas recycler les urnes de nos chers partis politiques en poubelles…Les citoyens ne bouderaient certainement pas le plaisir de les bourrer pour interpeller tous ces candidats au bail parlementaire sur le triste sort fait à leurs villes et villages pendant qu’ils se prélassent au Club des Pins où règnent quelques ordures innommables depuis l’Indépendance…




    0



    0
    TheBraiN
    7 septembre 2016 - 9 h 48 min

    Les Algériens subissent les .
    Les Algériens subissent les ….Algériens !




    0



    0
    momo
    7 septembre 2016 - 9 h 45 min

    trouver moi un village ou une
    trouver moi un village ou une ville avec des poubelles aparentes . nos elus s en foute royalement des ordures et des nids de poules etc au contraire ils en profite pour demander des subventions mais ne font rien.il faut des sanctions exemplaire contre nos maire et walis que l on ne voit que le jour des elections .




    0



    0
      Wallace
      7 septembre 2016 - 18 h 41 min

      Près de mon village y en a
      Près de mon village y en a des bennes à ordures mais tous le monde tape à côté pareil pour les w.c.
      Les Algériens savent pas visé…




      0



      0
    Sprinkler
    7 septembre 2016 - 9 h 25 min

    …Ces amoncellements d
    …Ces amoncellements d’ordures sont les strates sédimentaires de la gabegie à laquelle sont abandonnés les villes et villages algériens jadis si propres et agréable. Le spectacles désolant et répugnant qu’elles offrent aujourd’hui en plus des  » bavures  » architecturales qui les défigurent est désespérant. C’est toute la gestion des déchets ménagers qu’il faut revoir en y intégrant une bonne dose de  » répression  » pour mettre à l’amende les citoyens insoucieux du bien être de la cité. La culture de la propreté doit réinvestir l’école et la famille pour ne plus offrir ce spectacle déplorable d’un pays croulant sous les ordures et les immondices de tous genres !!!




    0



    0
    Phil
    6 septembre 2016 - 20 h 37 min

    Si j étais président je
    Si j étais président je ferais travailler tous ces bras cassés de ministres a nettoyer
    tous les ordures dans les rues d Algérie




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    6 septembre 2016 - 19 h 34 min

    Additif… Comment ne pas
    Additif… Comment ne pas sympathiser avec ces pauvres frères qui, parfois dès l’aube, sont à l’oeuvre pour nettoyer au moins les artères principales, oui ils méritent des salaires plus importants que certains fonctionnaires INUTILES, mais ça ne règlera pas LA DIARRHÉE MENTALE DES ALGÉRIENS
    Aux grands maux les grands remèdes !




    0



    0
      samirarnaoui
      6 septembre 2016 - 20 h 56 min

      en effet, leur labeur n’a pas
      en effet, leur labeur n’a pas de prix.




      0



      0
    lyes
    6 septembre 2016 - 18 h 23 min

    Et pourquoi pas un ministere
    Et pourquoi pas un ministere des « ordures »




    0



    0
      Grand mystère !
      6 septembre 2016 - 18 h 49 min

      Le mini (stère) ne suffit pas
      Le mini (stère) ne suffit pas et c’est un grand mister qu’il faut, car malheureusement ces ordures que tu mets entre guillemets c’est nous tous, sauf exceptions qui confirment la règle… Situation abracadabrante !




      0



      0
    Bekaddour Mohammed
    6 septembre 2016 - 18 h 18 min

    Essayons de « comprendre » :
    Essayons de « comprendre » : Cet Algérien qui jette tout partout n’est-il pas proie à une diarrhée MENTALE sévère, comment soigner une diarrhée mentale, voilà une des pistes à explorer… En portant un masque mental anti odeurs, anti ordures car même 1000 000 dinars par mois à chaque agent municipal n »y changera rien !




    0



    0
      samirarnaoui
      7 septembre 2016 - 5 h 02 min

      cher ami, Bekaddour, je
      cher ami, Bekaddour, je dirai que la résignation qui nous a fat attendre 132 ans pour nous libérer doit être combattue . Si certains s’en prennent par exemple aux éclairages publics de la cité : Que doit on faire ? Laisser la cité dans le noir, à cause de cette « diarrhée mentale » de certains zigotos ,ou réparer autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que ces gens comprennent que leurs saccages ne servent à rien, parce que les autres (cad nous tous) veulent à tout prix rester dans la lumière!

      Il faut avoir la souffle long pour gagner la partie. Ils finiront par se ranger.

      évidemment qu’il faut leur livrer une lutte sans merci, en parallèle, et réprimer ces actes, comme l’a dit un autre ami, mais la répression seule ne changera rien, il faut éduquer, et pratiquer l’hygiène à n’importe quel prix afin qu’elle rentre dans les mœurs .




      0



      0
        Bekaddour Mohammed
        7 septembre 2016 - 18 h 41 min

        Ce qui nous arrive est
        Ce qui nous arrive est gravissime, il y a un monde en dérive, on trouve des tas d’ordures même dans des endroits « impensables », depuis que le territoire a été inondé de voitures. Le problème de la propreté dans notre Algérie a des causes multiples, la période de 132 ans, oui, nous étions hors scène, privé d’état, mais il y avait un souci général de propreté parce qu’alors il y avait La Foi, (El imane), sans laquelle la 4ème puissance de l’OTAN n’aurait pas plié armes et bagages. « La propreté est l’épée du croyant », cet adage ou hadith accuse notre situation objective, mais le sujet exige un grand approfondissement, oui il faut l’épée de La Loi, bien des brigades à l’affût, mobiles, il y a chez nous une question de propreté morale d’abord de tous les agents de l’état, voilà pourquoi j’ai employé l’expression de diarrhée mentale… Toute chose a sa limite




        0



        0
    le citoyen
    6 septembre 2016 - 18 h 11 min

    Comme la valeur des choses
    Comme la valeur des choses est devenue toute relative dans ce pays , avec la démagogie en prime.
    Par ces temps de disette, vous allez sortir d’oû les 100000 DA ? Et aprés tout pourquoi pas 300000 voire 500000 DA . Et le réanimateur de garde on lui donne combien ? 1 million de DA .
    Soyons sérieux , la propreté est une affaire d’éducation et de répression , oui vous avez bien lu de repression . Si l’éducation est défisciente il faut réprimer les incivilités . Une amende dissuasive et des condamnations a des peines d’intêret général , comme balayer la rue, la plage ou le jardin que l’on a sali . Et trés vite tous ces affreux qui salissent l’espace publique fileront droit .




    0



    0
    benaouidire
    6 septembre 2016 - 17 h 01 min

    Travaillons de concert avec
    Travaillons de concert avec les suédois, ils maitrisent la PROPRETÉ ET LE RECYCLAGE de A à Z.
    En plus ils ne sont ni plein de suffisance ni moqueur, l’Algérie deviendras nickel aux quatre points cardinaux.
    Cessons de n’avoir comme partenaires que des mastodontes avides de d’argent, enfin n’oublions pas pas ces algériens qui aiment leur pays et sont prêts a retrousser les manches pour donner de la beauté et de la gaieté au payasage. Tahya el Djazair




    0



    0
    pegasse
    6 septembre 2016 - 16 h 47 min

    Il faudrait d’abord ouvrir
    Il faudrait d’abord ouvrir toute grande les vannes pour nous debarasser de la lie radio active au pouvoir, et le reste suivra mecaniquement




    0



    0
    dz
    6 septembre 2016 - 16 h 16 min

    Il faut aller vite a la
    Il faut aller vite a la gestion d’exploitation de ex ville d’alger , comme avant au debut de l’independancel. Ya pas d’autres solutions. Elle a fonctionne a merveille.




    0



    0
    Amazighkan
    6 septembre 2016 - 12 h 16 min

    Certaines « ordures » qui sont
    Certaines « ordures » qui sont entre autres responsables du désordre établi et des ordures sont plus difficiles à recycler.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.