France : plusieurs blessés dans de nouvelles manifestations

Les jeunes criaient : «Tout le monde déteste la police !» D. R.

Plusieurs manifestants et cinq policiers ont été blessés, et au moins 15 personnes interpellées lors de la manifestation parisienne qui s’est déroulée sous la surveillance de 1 200 policiers entre Bastille et République.

Un CRS, pris dans les flammes de manière spectaculaire après le jet de cocktails Molotov place de la République, a été brûlé à la jambe. Un autre policier, blessé par un jet de projectile à la tête, a été évacué par hélicoptère.

Comme lors de précédentes journées, notamment celle du 14 juin dans la capitale, des échauffourées ont éclaté à plusieurs reprises entre CRS et jeunes criant «Tout le monde déteste la police !», avec tirs de gaz lacrymogène et dégradations de mobilier urbain.

La CGT a assuré que 170.000 personnes avaient manifesté dans toute la France. Le cortège parisien a réuni 40 000 personnes selon la CGT, 12 500 à 13 500 selon la préfecture de police.

Tours, Marseille, Nantes, Rennes, Le Havre, Lyon, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lille, Châteauroux…: dans plus de 110 villes, les opposants sont descendus dans la rue pour cette 13e journée d’action depuis mars – la 14e en comptant le 1er mai – contre la loi travail, promulguée en août, qui aura déclenché des mois d’affrontements politiques et de conflit social, sans faire plier l’exécutif.

Une journée aux allures de baroud d’honneur, alors que la plupart des décrets de la loi, dont les plus décriés (temps de travail, référendum en entreprise, accords offensifs), doivent être publiés en octobre.

Lors de la précédente journée, le 5 juillet, les syndicats avaient compté 45.000 manifestants dans la capitale, la police 6 500 à 7 500. Au total 30.000 personnes avaient manifesté à travers le pays, selon les autorités. Au plus fort de la contestation, le 31 mars, ils étaient entre 390 000 (autorités) et 1,2 million (syndicats).

Soixante-deux personnes ont été interpellées pendant les manifestations en France contre la loi travail jeudi, dont 32 ont été placées en garde à vue, a annoncé le ministre de l’Intérieur.

«Depuis le début des manifestations autour de la loi travail, 620 policiers et gendarmes ont été blessés. Ces violences sont inacceptables et ont conduit les forces de l’ordre à interpeller aujourd’hui 62 individus, dont 32 ont été placés en garde à vue», a précisé Bernard Cazeneuve dans un communiqué.

«Au total, 15 policiers et gendarmes ont été blessés à Paris et en province, dont deux grièvement, qui ont été hospitalisés», a-t-il ajouté, regrettant des incidents dans la capitale mais aussi à Nantes, Rennes, Rouen, Grenoble, Toulouse et Montpellier.

Selon la préfecture de police de Paris, 16 personnes ont été interpellées pendant la manifestation parisienne, pour « port d’armes prohibées, rébellion, violences sur agents de la force publique et dégradations de biens publics ».

Quatre manifestants ont été blessés, ainsi que huit policiers et gendarmes, dont «2 présentant des brûlures suite aux jets de cocktails Molotov». Quelque 78 000 personnes – 65 000 en province et environ 13.000 à Paris – ont défilé contre la loi travail jeudi en France, selon les autorités, contre 170.000 manifestants selon le décompte de la CGT.

R. I. 

Comment (7)

    New kid
    18 septembre 2016 - 11 h 31 min

    Vive le printemps
    Vive le printemps democratique français. Les états tiers-mondistes doivent soutenir le printemps français et le changement de gouvernance en France !
    Fournissons les armes nécessaires pour le peuple français à se défendre contre cette autorité despotique à la Robespierre !
    Allez les gouars réveillez-vous et renversez le gouvernement du père François qui mène votre pays a la faillite !




    0



    0
    TheBraiN
    16 septembre 2016 - 14 h 50 min

    J’ai beau chercher et
    J’ai beau chercher et chercher , je ne trouve pas la moindre condamnation droitdelhommiste de cette répression !
    Dire qu’un simple chat blessé chez nous par un policier aurait immédiatement fait réagir A.I et la LADDH .




    0



    0
      Question
      26 septembre 2016 - 8 h 04 min

      Et combien de morts en
      Et combien de morts en République congolaise? Et au Gabon? Et à Alep?




      0



      0
    Anonymous
    16 septembre 2016 - 8 h 36 min

    Je suis pour une
    Je suis pour une manifestation pacifique,mais je peux dire que les français défendent leur droit on peut pas dire autant pour nous




    0



    0
    CHAOUIdeBARBES
    16 septembre 2016 - 8 h 19 min

    Pourquoi la presse Algérienne
    Pourquoi la presse Algérienne les Journalistes dans leur totalité, censure les Manifestations contre et devant les appartements achetées par SELLAL ET SA FILLE RYM, AU 76, Avenue des Champs Elysées à Paris, celui de SAIDANI DANS PARIS 14ème, à Neuilly SUR SEINE, celui de BOUCHOUARBE à 3 millions d’€UROS en face de notre Dame de Paris face à la Seine à Paris 5ème, ces Manifestations en eu lieux le 8, 9, 10, et 11 septembre 2016 et vous pouvez tous les voir sur Youtube. Et ils ne dénonce pas ces magouilles de la honte, notre presse fait le lit des fraudeurs, des voleurs et magouilleurs de tous bords !!!, Le peuple Algérien est victime de cette presse au service du Clan et des voyous. Nos Journalistes sont devenus des Pousses crayons sans gommes !!!, Argent oblige, plus que l’intérêt du pas et de son peuple vivant dans la misère !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!.
    Cordialement: Un Algérien parmi les enfant du peuple des bas Etages !!!




    0



    0
    49.3
    16 septembre 2016 - 2 h 07 min

    Ses voyous du gouvernement
    Ses voyous du gouvernement Francais leurs ont fait passer une loi de travail sans l’avis du peuple le 49.3 qu’ils n’en veulent pas, une forme de dictature !
    C’est donner plus de pouvoir au PATRONA etc…UNE ARNAQUE contre le pauvre peuple Francais.
    Les Algériens sont avec vous !!




    0



    0
    anonyme
    15 septembre 2016 - 22 h 22 min

    et voilà pourquoi valls et
    et voilà pourquoi valls et hollande veulent garder l’état d’urgence le plus longtemps possible, tout simplement pour empêcher la contestation, c’est vraiment minable! la loi connerie ne passera jamais , les patriotes français ne lâcheront jamais




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.