La RASD et l’élection du nouveau SG de l’ONU au menu

Le Dossier du Sahara Occidental et l’élection du nouveau  secrétaire général des Nations unies sont parmi les points évoqués lors d’un  entretien tenu mardi à New York entre le ministre d’Etat, ministre des Affaires  étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra et le président  du Conseil de sécurité de l’ONU, Murray McCully. 

Les deux parties ont évoqué, lors d’un entretien en marge de la 71ème  session de l’Assemblée générale de l’ONU, nombre de questions à l’ordre du jour  du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale de l’ONU, notamment le Sahara  Occidental et l’élection du nouveau Secrétaire Général de l’Organisation, précise  mercredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Lamamra a en outre, félicité McCully également ministre des Affaires étrangères de la Nouvelle Zélande, pour le rôle «remarquable» que joue son pays en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité, en rappelant que ceci «s’inscrit en parfaite cohérence avec les positions de principe de la Nouvelle Zélande depuis son adhésion à l’Organisation onusienne». 

Abordant par ailleurs, les relations bilatérales, les deux parties ont exprimé «la volonté partagée et la détermination d’œuvrer au renforcement des liens de la coopération économique et commerciale entre les deux pays», ajoute le communiqué.

Comment (8)

    DZLander
    22 septembre 2016 - 20 h 05 min

    J’ai le sentiment que de trop
    J’ai le sentiment que de trop nombreux Algériens n’ont pas encore compris que l’affaire du Sahara Occidental est une question de principe et que ce n’est pas l’Algérie qui a décidé que c’est une question de décolonisation ; c’est bel et bien l’ONU et le Conseil de sécurité ! Alors, si en tant que voisin direct d’un territoire frauduleusement occupé par la soldatesque de la féodale narco-monarchie marocaine sous protectorat français, nous autres Algériens ne réagissons pas ne serait-ce que pour aider les Sahraouis dans leur combat politique et armé pour leur indépendance -je suis contre le processus d’autodétermination dans la mesure où l’importante colonie marocaine de peuplement risque désormais de fausser le référendum d’autodétermination- , si donc nous ne faisons rien d’honorable en ce sens, qui le ferait à notre place ? Ne risquons nous pas, une fois l’indépendance arrachée de haute lutte par le peuple sahraoui, d’être montrés du doigt comme ayant été de lâches voisins dans la mesure où nous n’aurions nullement entrepris, ne serait-ce que dans les cénacles internationaux, de défendre une cause dont il n’est plus besoin de prouver qu’elle est juste ? Et qu’à ce titre, c’est tout le droit international auquel nous sommes censés adhérer qui aurait été bafoué, contrairement à ce qui s’est produit pour notre propre indépendance en 1962 ?




    0



    0
    HATIM
    22 septembre 2016 - 18 h 51 min

    Vous allez attendre très très
    Vous allez attendre très très longtemps pour avoir gain de cause, cela dure depuis 41 ans sans que
    ce dossier bouge d’un millimètre , pour l’indépendance il vous reste encore l’éternité, continuons l’ONU nous donnera raison et les Sahraouis récupéreront leurs terre, quand les autres peuples de la planète, iront habiter sur Mars.




    0



    0
    HATIM
    22 septembre 2016 - 14 h 36 min

    @ ALIMAZ

    @ ALIMAZ
    Et les autres pays de la planète que font il à l’ONU sinon défendre les intérêts de leurs pays respectif, quant à l’Algérie elle se démène pour défendre les interets d’un autre peuple, juqu’au boutisme, quitte à faire une guerre pour une tierce partie,, décidément l’Algérie a un bon cœur, plus que tous les pays composant notre chère terre. Et que gagnera t’elle en contre partie? Ah oui vaincre l’injustice d’après elle.




    0



    0
    Alimaz
    22 septembre 2016 - 12 h 18 min

    Pour ceux qui ne sont pas
    Pour ceux qui ne sont pas convaincu de l’absolu nécessité de défendre nos frères Sahraoui et qui attendent d’autres interventions…Je leur dis que, les wilayas d’Algérie sont Algériennes et n’ont pas besoin d’être défendu. A bon entendeur salut.




    0



    0
      Rouichedz
      22 septembre 2016 - 15 h 41 min

      Le peuple algérien a toujours
      Le peuple algérien a toujours défendu les justes causes des peuples sous colonisation pour le recouvrement de leur indépendance et ce n’est certainement pas pour les beaux yeux du fils du glaoui H2 que nous allons faire une exception pour le peuple frère du Sahara occidental. Bien au contraire.




      0



      0
    HATIM
    22 septembre 2016 - 11 h 08 min

    C’est bien et après?
    C’est bien et après?




    0



    0
    HATIM
    22 septembre 2016 - 10 h 25 min

    Que veux tu qu’il défende,
    Que veux tu qu’il défende, les autre dossiers sont extrêmement complexes pour lui, il n’a absolument rien à dire a part la cause sahraoui, laissons le défendre cette cause , nous verrons bien à quel résultat il arrivera




    0



    0
    Anonymous
    22 septembre 2016 - 9 h 11 min

    Notre Pays est-il le seul
    Notre Pays est-il le seul défendeur de la cause Sahraouie. On mobilise notre Ministère des AE comlme s’il s’agissait d’une Wilaya d’Algérie. Pourquoi tout cela. Sommes-nous le seul Pays au monde à vouloir défendre les « opprimés »?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.