Mokri critique Nahnah, dévoile sa loyauté au FIS et se prosterne devant Erdogan

Abderrezak Mokri. New Press

En prenant la tête du MSP, Abderrezak Mokri se retrouve visiblement dans une position inconfortable face à une mission qui le dépasse totalement. Il n’a pas le charisme et encore moins le capital idéologique «historique» appuyés sur un statut d’activiste de terrain – le fameux «scieur de poteaux» –, dont jouissait Mahfoudh Nahnah au sein de la mouvance islamiste en Algérie, ce qui donnait au «cheikh» une place incontestée parmi les leaders dans le paysage politique algérien où il se présentait comme un rival dangereux, non pas pour le pouvoir qui a su en faire un allié, mais pour le FIS qui s’était lancé dans l’aventure du recours aux armes et au terrorisme. Une question vient à l’esprit : Nahnah se serait-il prosterné toute honte bue devant le Turc Erdogan comme le fait Mokri qui n’hésite pas à se présenter comme son vassal même ?

Par ailleurs, il suffit de consulter dans les archives les déclarations de Mahfoudh Nahnah pour se convaincre qu’il était un véritable allié du pouvoir au point où des personnalités algériennes expertes en politique disaient même que «Nahnah roule pour le pouvoir». On a beaucoup parlé d’«entrisme» pour caractériser la ligne politique de Nahnah à l’époque, et Mokri veut accréditer cette thèse pour faire passer la ligne que lui-même veut imposer au MSP, non pas la ligne du réalisme, voire du patriotisme, qui inspirait certainement Nahnah, mais tout simplement celle du louvoiement opportuniste en faisant le parallèle avec ce qu’a fait son maître Erdogan avec l’armée turque.

Pour couper avec le legs de Nahnah, il ne reste à Mokri qu’à recourir à de vaines tentatives de se distinguer en déformant la ligne et les choix du fondateur du MSP Mahfoud Nahnah dont il «critique» la démarche à partir d’une évaluation fausse de la participation de celui-ci, qui était basée sur une adhésion consciente au consensus antiterroriste mis en place dans les années 1990 et en pleine connaissance de l’enjeu qui était la sauvegarde de l’Algérie. Le symbole de ce consensus antiterroriste a été Bouslimani, président de l’association Irchad oua islah et proche de Mahfoudh Nahnah, enlevé en novembre 1993 puis assassiné. On est loin de la petite tactique de Mokri pour prendre un strapontin dans les instances en laissant croire que le MSP s’inscrit ainsi dans une stratégie de prise du pouvoir. C’est cette petite tactique qu’il vient de confirmer dans sa communication présentée à Doha, au Qatar, où se sont réunis les dirigeants des Frères musulmans à la recherche de formes d’adaptation qui permettraient la survie de leur mouvement menacé par l’évolution des événements dans les pays, comme l’Algérie, qui sont leurs cibles.

Les islamistes du MSP opposés à Mokri sont convaincus que la place «naturelle» du MSP est au sein du pouvoir, dans le gouvernement, au «centre des décisions», et dans ce but, toutes les initiatives sont bonnes. Ils estiment que c’est la substance de la ligne politique de Cheikh Nahnah. C’est le projet de Bouguerra Soltani : préparer la base islamiste à l’illusion que le MSP pourrait occuper une place centrale et influente dans la prise de décisions. Pour cela, pas de chaise vide, pas de boycott, mais la participation et la présence permanente dans les événements politiques, disent les tenants d’une politique d’alliance avec le pouvoir, qui donne pour argument le fait que le MSP doit devenir un acteur incontournable sur la scène politique, en perspective des évolutions futures encore incertaines.

En fait, ceux, au sein du MSP, qui ont goûté au pouvoir savent qu’il présente des avantages non négligeables, à condition d’arrondir les angles. C’est ce que fera Mokri, après bien des circonvolutions.

Houari Achouri

Comment (37)

    Aziz le Chéllalien
    15 novembre 2016 - 13 h 20 min

    Drôle de personne ce Moquerie
    Drôle de personne ce Moquerie. ‎Mokri critique Nahnah ……. C’est l’hôpital qui se moque de la charité ‎




    0



    0
    mehdi mountather
    1 octobre 2016 - 13 h 53 min

    Ces partis politique a la
    Ces partis politique a la poubelle de l’histoire.Aux algériens de 48 wilayas d’appliquer le Coran a 100% et de mettre fin a face book aujourd’hui urgent pour éviter la mort ce mois d’octobre 2016 par ces punitions d’ALLAH les inondations les séismes plus 5 tsunami les foudres tornade grêlon météorite les accidents de la route de train crash d’avion naufrage Zika les virus dépression et arrêt cardiaque aux terroristes de poser leurs armes les responsables de ces inondations et séisme les algériens qui passent leurs temps a face book et ne lisent pas le Coran le maire chef daira le wali aucune relation avec les inondations




    0



    0
    anti moquerie
    30 septembre 2016 - 13 h 42 min

    ce mokri est une pure
    ce mokri est une pure « moquerie » du siécle, il est plus dangereux qu’ali benhadji, tous les salafistes criminels du fis, du gia, du gspc, d’el qaida, du daech et de tous les criminels barbares réunis du monde.
    si par malheur ce mokri accéde au pouvoir en Algérie, il cédera le pays a tous ces maitres aventuriers d’erdogan, des ibn « yahoud et autres homo6;
    il commenceras a céder sur la question du sahara occidental au profit des mokokos et procéderas a l’ouverture des frontières terrestres avec notre ennemi lache et perfide de l’ouest.
    cet individu est a surveiller comme le lait sur le feu !!.




    0



    0
    Illetre
    29 septembre 2016 - 7 h 51 min

    A.P. Je crois qu’il fallait
    A.P. Je crois qu’il fallait écrire  » dévoile sa loyauté à l’ex FIS »




    0



    0
    Anonymous
    29 septembre 2016 - 7 h 22 min

    Il faut savoir que les
    Il faut savoir que les islamistes tout comme les arabistes, leurs lubies restent la «oumma islamique» pour les uns et la «oumma arabe» pour les autres et Le pire des deux ennemis du nationalisme, étant les Frères musulmans qui affichaient clairement un programme rétrograde et obscurantiste et rêvent de restaurer le califat ! L’Histoire nous donne raison : ils n’ont eu de cesse de détricoter et de bloquer de l’intérieur les rouages de l’Etat en y plaçant massivement les leurs pour les dédommager d’un prétendu militantisme et non pour leur compétence, qui pour la plus part ne l’ont pas.
    Si Mokri savait que le fondateur des freres musulmans, Hassan El-Banna, grand père maternel de Tariq Ramadan, était admirateur de Hitler auquel il a piqué quelques idées pour peaufiner son parti … il changera de regard sur cette organisation internationale islamiste aux ramifications touchant tous les pays dits «arabo-musulmans», jusqu’en Occident; et ce, depuis la chute du mur de Berlin !
    Les responsables politiques du PS Francais veulent nous vendre les Frères musulmans en nous assurant cyniquement que leur islamisme est light/modéré et compatible avec la démocratie, pour nous convaincre de les accepter.
    Ce que ces intellectuels refusent de voir c’est que la doctrine qui fonde les Frères musulmans n’est autre que le wahhabisme, qui n’a rien à envier au fascisme totalitaire d’autres doctrines que l’Occident a connues lors de la seconde guerre mondiale : le nazisme et le fascisme. Sauf que le wahhabisme a vocation à l’expansionnisme, et veut convertir par la violence au besoin, tout le monde arabe et non arabe à cette doctrine !
    Ce qui est sur,c est que Monsieur Mokri est membre de l internationale des freres musulmans issue du Wahabisme aux cotes du Turc Erdogan et du Tunisien Ghannouchi.
    Le Wahhabisme que subissent les pays du monde «arabo-musulmans» depuis que les Ibn Saoud et leur frère ennemi l’émir du Qatar, riches de leurs pétrodollars, ont mis tout en oeuvre pour diffuser cette doctrine : par voie satellitaire en multipliant les chaînes de TV et les émissions «religieuses»; lors du pèlerinage à la Mecque où tout est organisé sur place pour convertir au wahhabisme les pratiquants qui se chargeront de le diffuser autour d’eux une fois rentrés dans leurs pays; par le financement des écoles coraniques, des mosquées et des centres «culturels» en fournissant au besoin les imams et autres prédicateurs pour les animer …
    Est ce que Monsieur Mokri n a pas compris la stratégie du Frère musulman Erdogan quand il veut en finir avec le régime laïc de la Turquie où il veut remplacer la constitution par la charia; tout comme son frère Ghannouchi d’Ennahdha, l’autre branche des Frères musulmans en Tunisie, qui a transformé ce pays pacifique en premier exportateur de terroristes dans le monde et plus particulièrement en France?
    N a t il pas compris les dégâts que les Frères musulmans ont produits en Egypte,ont transforme ce pays phare de la culture «arabe» en pays où la bigoterie le dispute à la misère intellectuelle? N’ont-ils pas tiré les leçons des années noires de l’Algérie quand le FIS, branche algérienne des Frères musulmans, décimait les intellectuels.
    Cet homme est dangeureux pour la stabilite de l Algerie,il est un membre actif du Wahabisme aveugle




    0



    0
    Gouigua
    28 septembre 2016 - 19 h 28 min

    Azety
    Je suis musulman et j’aime beaucoup l’islam mais je trois chose :
    1) tous ces islamistes n’ont aucune relation avec l’islam ;
    2) ils tableent sur leur comprehenssion limitée de l’islam pour régler les grands problèmes de la cité ;
    3) ils n’ont rien à voir avec les qualités de notre prophète (sas);

    Leur programme
    1
    Etakfir
    2
    deuxième femme
    3
    Les 4×4
    4
    L’argent
    5
    La neutralisation de l’intiligencia
    6




    0



    0
    Mohamed l'Algérien
    28 septembre 2016 - 14 h 17 min

    @ amari (non vérifié 28 Sep
    @ amari (non vérifié 28 Sep 2016 – 08:14 )
    Cher compatriote bonjour,
    Vous avez admirablement et en très peu de mot résumé le cas de « mokri », ce harki du colonisateur turc. Mokri est un nouveau harki des sales turcs et un traître à la nation. Et il y a des preuves.
    Je rappelle que le turc merdogane et l’arabie saoudite tayehoudite sont les plus pires ennemis des musulmans. Ce sont les plus fidèles alliés d’Israël. Comme mokri est une marionnette de merdogane, il est directement au service d’israël et de l’arabie saoudite tayehoudite. Que font nos services secrets ? Pourquoi n’ouvrent-ils pas une enquête approfondie concernant ce traître multiple de mokri ?




    0



    0
    algerien
    28 septembre 2016 - 8 h 32 min

    Ferhat Mehenni et Abderrezak
    Ferhat Mehenni et Abderrezak Mokri mêmes objectifs déstabilser l’Algerie, l’un avec israel , l’autre avec la turquie alliée d’israel .. y voyez vous la différence




    0



    0
    amari
    28 septembre 2016 - 7 h 14 min

    Comment qualifier un
    Comment qualifier un serviteur des ex colons turcs ? c’est le colonialisme turc qui a préparé et ouvert les portes au colonialisme français . maintenant il se trouve que des courants politiques s’inspirent du colonialisme turc et on ne les considère pas comme des harkis ???????




    0



    0
    sami
    27 septembre 2016 - 19 h 12 min

    Grand Dieu,ni parmi ceux qui
    Grand Dieu,ni parmi ceux qui nous gouvernent ,ni parmi l’opposition ,il n’y a de véritables patriotes dignes des martyrs de Novembre.
    Nahnah et les responsables du fis mangeaient dans la main des saoudiens pour répandre du venin dans notre pays.
    Et makri qui se prostitue à erdogan se permet de parler de l’Identité Algérienne et que sa palce est au pouvoir.Waoo.
    Tout comme Feu BenBella qui se prosternait devant Nasser et `qui sans le coup d’état de Boumédienne,il nous aurait offert à lÉgypte pied et point liés ,makri aurait été capable d’ouvrir grandes les portes de notre pays à erdogan qui rêve de raviver l’empire ottoman dont fera partie notre pays avec makri comme chef de régence.
    Òu sont les vrais patriotes!!!




    0



    0
    souk-ahras
    27 septembre 2016 - 17 h 47 min

    Mensonges, refoulements,
    Mensonges, refoulements, confabulations, bassesse, hypocrisie, fausseté… Il se dévoile, l’obscurantiste rentier, qui souhaite réduire l’avenir de notre pays aux dimensions d’un tapis de prière.




    0



    0
    الهوارية..في أمريكا
    27 septembre 2016 - 17 h 39 min

    Qu’est qu’il veut ce voyou?
    Qu’est qu’il veut ce voyou? Pour moi un mec qui insulte une femme politique en public.
    C’en est juste un délinquant et n’en parlant pas son mépris à l’égard des algériens
    issus de l’immigration d’Europe, on en le voit jamais marmonner un discours à leur égard
    Lui se prend pour l’acteur Mohaned et fait la navette en Turquie pour épater les turcs.
    Non, mais Ho ! calme toi, tu crois devenir le Mollah de l’Algérie, tu prends les algériens pour des amnésiques ou quoi.
    Monsieur tu seras jamais le Président de mon pays!
    L’Algérie a des beaux yeux, elle mérite un président que tous les algériens aimeront!




    0



    0
    UMERI
    27 septembre 2016 - 16 h 39 min

    Mokri est une girouette, qui
    Mokri est une girouette, qui change de direction, en fonction de la vitesse du vent. Sachez qu’un islamiste est un activiste qui fait de la politique. Il n’ y a pas d’islamiste modéré, ils ont tous le même objectif, la prise du pouvoir, soit par les armes,soit par la ruse et le mensonge. Le musulman pieux, pratique sa religion et renonce a la politique synonyme de mensonge, il ne veut pas salir son âme en mentant a ses semblables.




    0



    0
      H'didwane
      27 septembre 2016 - 17 h 43 min

      Ay’ umeri, vous avez tout
      Ay’ umeri, vous avez tout expliqué. En effet, la politique est la science du mensonge et de la décéption. Et si on accepte de faire de la politique, donc de mentir en se camoufflant dans la religion, c’est synonyme de mélanger les serviettes et les torchons. Comme il n’y a rien qui reste pour faire de la décéption et les contres pieds ils salissent la religion. Imaginez ces bouchers qui grandissent des barbes, décorent leur étalage avec des versets coranques pour couler de la viande de vache malade mélangée a celle de l’ane. Ils sont capables de tout. Ils sont l’incarnation du diable sous forme humaine.




      0



      0
      sami
      28 septembre 2016 - 14 h 40 min

      Prendre le pouvoir pour
      Prendre le pouvoir pour porter allégeance aux saoudiens et aux turcs WAOOO.Les islamistes algériens sont à éradiquer.Ils sont ennemis de notre peuple ,de notre façon de vivre,de penser.Ils ne sont même pas capables d’avoir une idéologie propres à eux,à lé’instar des Iraniens qui développent leur pays dans un cadre islamique.
      Ce ne sont que des agents des Saoudiens et turcs.
      Ce qui malheureux ,c’est leur impunité,et la laxisme des autorités au point de penser qu’il y a collusion entre eux et le gouvernement.




      0



      0
    Erracham
    27 septembre 2016 - 15 h 45 min

    Honnêtement, je ne vois pas
    Honnêtement, je ne vois pas ce que fait cet énergumène en Algérie. Qu’il aille en Turquie, en Arabie ou en enfer! Il aura rendu service à tous ceux qui ont l’Algérie au coeur et qui ne se laisserons pas asservir par quiconque. Si j’avais le pouvoir, je mettrais tous ces wahabites, ces faux frères dans un bateau pour le Moyen Orient en aller simple. Qu’ils s’y épanouissent!




    0



    0
    anti-khafafich
    27 septembre 2016 - 15 h 12 min

    « Mokri critique Nahnah,
    « Mokri critique Nahnah, dévoile sa loyauté au FIS et se prosterne devant Erdogan » = fait un clin d’oeil a israhell




    0



    0
    bof!
    27 septembre 2016 - 15 h 07 min

    Le grand conclave des poux
    Le grand conclave des poux soi-disant musulman et ses lentes ne lacheront rien tant que les etats ne feront pas une loi constitutionnelle comme la loi 1905 separant la politique de la religion, ça perdurera tant que n’importe quel va-nu pieds aura audience dans les mosquées en interpretant le coran a sa guise et que leur relais propageront leur miasmes dans les ecoles.Quand est ce que la curée se mettra en branle???




    0



    0
    Anonymous
    27 septembre 2016 - 14 h 39 min

    Faire la religion c’est
    Faire la religion c’est croire en dieu et a son prophète. Faire la politique c’est croire en son intelligence pour tromper le peuple et faire fortune grâce l’hypocrisie et au mensonge .Je ne pense pas que les 2 puissent être ensemble. Ceux qui font les 2, en faite trahissent ce que dit la première phrase et ce Mokri et ceux qui lui ressemblent font les 2.




    0



    0
    AZIZ
    27 septembre 2016 - 13 h 58 min

    JE VOUS AVEZ DIT A PLUSIEURS
    JE VOUS AVEZ DIT A PLUSIEURS REPRISES QUE CE CRIMINEL DE MOKRI EST UN TERRORISTE AU SERVICE DE L;’AUTRE TERRORISTE A LA CRAVATE QU’EST ERDOGAN ET AU BEDOUINS D’AHL EL YAHOUDE QUI ONT DETRUIT DES PAYS (SYRIE- YEMEN…) ET MASSACRE LEURS PEUPLES




    0



    0
    kad
    27 septembre 2016 - 13 h 49 min

    Il est inconcevable qu’avec
    Il est inconcevable qu’avec tout ce que nous avons eu comme problèmes avec les islamistes de laisser ces cocos utiliser une valeur nationale Tous les partis qui utilisent des valeurs nationales (islam, révolution, culture etc…) devraient disparaître . tous les partis islamistes , le fln et le rcd.




    0



    0
    Kahina
    27 septembre 2016 - 13 h 01 min

    Mokri est un danger pour le
    Mokri est un danger pour le pays. C’est une vipère qui attend juste sa chance pour déverser son venin sur l’Algérie.

    Ces islamistes ne se sentent pas Algériens, au nom de leur OUMA, ils sont tout sauf Algérien. Ils sont wahhabites, Turcs, Afghans, Égyptiens, Qataris. …Ils sont atteints d’un dédoublement de personnalité.




    0



    0
      BabElLOuedAchouhadas
      27 septembre 2016 - 14 h 41 min

      Il faut savoir que le sieur
      Il faut savoir que le sieur Mokri est plus dangereux pour l’Algerie que Ali Benhadj et je pese mes mots ……




      0



      0
        les damnes de la terre
        27 septembre 2016 - 22 h 19 min

        En effet Ali Belhadj est plus
        En effet Ali Belhadj est plus ou moins franc ds ses propos a l inverse de Mokri D ailleurs la mouvance islamiste ds son ensemble est en perte de vitesse.Le citoyen n est pas dupe.Il a vite decouvert le vrai visage de ces cameleons.




        0



        0
      W19 - TP
      27 septembre 2016 - 15 h 03 min

      Non ce n’est pas un danger
      Non ce n’est pas un danger pour notre pays, c’est un homme perdu, le danger pour notre pays vient du fait que des algeriens, en plus qui font de la politique, sont etrangers a eux-memes, sont perdus dans leurs racines, ils veulent nous emmener on ne sait ou, alors qu’ils ne savent pas ou ne veulent pas admettre d’ou ils viennent. Mokri sera credible pour commencer, quand il se sentira algerien, quand il n’aura pas honte de ses origines. Un homme qui veut changer la nature de son peuple est un homme perdu. La desorientation, c’est ca le danger. On est devenu un pays ouvert aux pires mepris. Les wahabites, les turcs, les egyptiens, les qataris ne nous reconnaissent pas dans notre culture profonde, chacun reve de faire de nous soit un laboratoire (deja fait avec les FM), soit des suppletifs, soit leur bordel. Tant que nous ne retournerons pas a la reconnaissance de notre propre culture, ils essaieront de se foutre de notre gueule avec leurs stars locales. Mokri est en fait intellectuellement limite. Il devrait cesser de se referer a la religion puisqu’il n’en a pas compris ni le role, ni l’essence, ni le but. Meskin. Rien d’autre a dire.




      0



      0
    NATION ALGERIENNE
    27 septembre 2016 - 12 h 54 min

    Tous les algériens ne sont
    Tous les algériens ne sont pas dupes , Mokri n’est pas un politicien algérien ,qui pense algérien et travaille dans l’opposition pour la soit disant démocratie algérienne dans le cadre de la nation algérienne qu’il ne reconnaît même pas …( comme tous les islamistes qui sont en fait tous d’obédience wahabiste, qui disent que la Démocratie est Kofr mais dans le secret , ce qu’ils considèrent comme Kofr , comme le gros morceau , la grande digue contre leur projet impérial et un os dur en travers de leur gorge c’est l’idée même de Nation Algérienne , ils n’osent pas le dire , pour le moment mais ils travaillent les jeunes générations pour cette destruction du concept de nation , d’où la lutte farouche dans la question de l’éducation nationale …. Comme tout islamiste wahabiste en Algérie Mokri ets un agent , un mercenaire , un pro consul qui travaille pour quelque chose de supranational , un projet impérial au calife le plus offrant ( c’est à dire qui finance le mieux ) , d’ailleurs il ne cache pas que c’est un agent des frères musulmans Egyptiens….mais ceux qui ont été les plus criminels parce qu’ils ont détourné le vrai débat en dissimulant les vrais enjeux aux algériens depuis 1988 , depuis toujours , en noyant le poisson ce sont d’une part ce qu’on appelle les « Démocrates  » et d’autre part les faux nationalistes du FLN ( baathistes FLN et oulamas ) introduits dans les structures de l’erat et dans les appareils idéologiques surtout apures la prise du pouvoir de Chadli et qui ont profité de ses largesses et de sa réactions épidermiques après les événements de Kabylie de 80 pour ouvrir le champ idéologique aux stars de la secte égyptienne et ses Gourous .. c’est de ce fait que au moment de la crise l’ANP bastion naturel du nationalisme algérien s’est retrouvée seule en 90 , face au projet de destruction antinationale des milices mercenaires de l’Islamisme .. l’agitation et la surenchère activiste des partis démocrates notamment le RCD , le FFS , le PT , et quelques résidus communistes ont fait le reste , pour embrouiller le peuple , en lui faisant croie que le débats porte sur le démocratie alors que le vrai débat et enjeu c’était entre deux projets historiques de grande ampleur qui déterminent à mort , la survie de l’Algérie en tant que nation ou sa disparition en tant que nation … l’action politique , théologique et militaire des islamistes dits « algériens  » comme Mokri et les autres , ayant été et sera toujours conforme à leur projet mercenaire impérial de faire de ce pays non pas une nation souveraine pour la première fois dans l’Histoire , mais une simple province , une wilaya d’un empire Ommeyade au profit du calife du moment ou du sultan le plus puissant d’Orient .. les algériens doivent savoir définitivement que le débat sur démocratie est un leurre , la démocratie ne s’appliquera jamais dans le monde arabo-musulman , ni cette partie du monde n’est apte à la démocratie tant que subsisteront les mouvements wahabistes et les royaumes arabes .. les authentiques nationalistes algériens n’ont jamais cru en cette mascarade démocratique et ce débat de gamins et savaient depuis toujours que le vrai enjeu et le vrai débat était en vérité en ces termes cruels : ou les islamistes wahabistes l’emporteront politiquement et militairement et leur marcheront sur le corps pour détruire la Nation Algérienne et installer leur wilaya , ou bien c’est le nationalisme algérien qui leur marchera sur le corps et détruira leur projet impérial , pour la pérennité de la république algérienne et l’éternité de la nation algérienne . la guerre n’est pas encore finie et nous sommes entrain de vivre un sursis .. mais la vie des hommes et des nations c’est justement leur combat pour survivre …




    0



    0
    elkhayam
    27 septembre 2016 - 12 h 50 min

    Ce Mokri devrait être déchu
    Ce Mokri devrait être déchu de sa nationalité ce n’est qu’un valet et une taupe d’Erdogan  » L’homme politique qui a besoin des secours de la religion pour gouverner n’est qu’un lâche ! […] Or, jamais un lâche ne devrait être investi des fonctions de chef de l’État. » Mustapha Kémal.




    0



    0
    fennec
    27 septembre 2016 - 12 h 46 min

    je respecte plus NAHNAH dans
    je respecte plus NAHNAH dans sa tombe que toi, tu lui arrives même pas a la cheville.




    0



    0
    Lotfi
    27 septembre 2016 - 12 h 05 min

    Irham baba koume ya el
    Irham baba koume ya el khaoua les internautes, comment se fait-il que des partis politiques osent encore utiliser Dieu et sa révélation pour accéder au pouvoir politique ici sur terre ??? C’est une insulte, une injure, une offense à Dieu lui-même. Il reste encore malheureusement beaucoup d’arabo-musulmans qui jugent légitime d’utiliser ce stratagème (Dieu) pour rester ou prendre le pouvoir politique. Quelle mentalité primaire, moyenâgeuse et rétrograde , mon Dieu. je pense que Dieu lui-même en a marre de nous,…. les musulmans…. !




    0



    0
    Anonymous
    27 septembre 2016 - 12 h 04 min

    Et pourtant dans les années
    Et pourtant dans les années 80, ce Mokri collaborait étroitement avec son maitre Nahnah à SCIER des poteaux électriques et téléphonique du coté des villages de la mitidja… donc son allégeance aux terroristes du FIS et sa prosternation devant l’apprenti dictateur Erdogan n’est qu’un juste retour des choses




    0



    0
      Kenza
      27 septembre 2016 - 20 h 58 min

      Avant il sciait les poteaux,
      Avant il sciait les poteaux, aujourd’hui il nous scie le moral……hier il nous plongeait dans l’obscurité, aujourd’hui il nous plonge dans l’obscurantisme!




      0



      0
    Lghoul
    27 septembre 2016 - 11 h 44 min

    La religion est l’opium des
    La religion est l’opium des peuples. « Des que le savoir fini, la religion prend le dessus ».
    Pourquoi insistent ils tellement sur la religion (comme s’ils ont affaire a un pays de non-croyants) ? Evidemment pour que tout le monde reste dans le noir et n’osera jamais poser de question. Il avancera selon les ordres de ses maitres une fois la relation ESCLAVE – MAITRE est bien établie, donc huilée et c’est exactement ce qui est train de se passer en Algerie.
    L’age de la pierre est a l’horizon. On ne vivra que d’espoir et de promesses de paradis. Le pays, son futur, les enfants, leur futur, le savoir, la prospérité, la puissance pour que le pays se défende et se fasse respecter en cas d’attaque dans un monde lache et traitre, ne sont pas des priorités. Seules les 72 vierges sont la priorité priomordiale. Le ventre et le bas-ventre, comme toujours, priment SUR TOUT dans la philosophie wahabite. La vérité sur les desseins de ces diables qui ne sont ni religieux et ni humains, qui sont en fait les vrais ennemis de Dieu, sera peut etre connue un jour.




    0



    0
      Alilapointe59
      27 septembre 2016 - 18 h 45 min

      Tout à fait d’accord avec toi
      Tout à fait d’accord avec toi! ils ne pourrons rien faire, tant que l’armée garde un œil sur eux.




      0



      0
    Anonymous
    27 septembre 2016 - 11 h 29 min

    il n’ y a rien d’étonnant qu
    il n’ y a rien d’étonnant qu’il se prosterne devant son gourou Erdogan je me demande s’il n’a pas de lien de parenté avec les pacha de Casablanca et de Fès eux même descendants d’ottomans.D’ailleurs l’origine marocaine de certains algériens est en vogue dans les hautes sphères de l’état algérien.




    0



    0
    Anonymous
    27 septembre 2016 - 10 h 59 min

    Mokri, en fait, a honte d
    Mokri, en fait, a honte d’être algérien. Il préféré courir après ceux qui méprisent l’identité de son peuple.




    0



    0
    Abou Stroff
    27 septembre 2016 - 10 h 19 min

    au risque de déplaire à
    au risque de déplaire à certains , j’avance que la différence entre la marabunta qui nous gouverne et la vermine islamiste n’est pas une différence de nature mais, simplement, une différence de degré. en effet, dans un système qui se renouvelle grâce à la distribution de la rente et à la prédation et non grâce au travail, la seule idéologie qui peut servir de « ciment » à un ensemble disparate de tubes digestifs ambulants est la religion comprise comme une idéologie qui nie la contradiction (c’est d’ailleurs pour cela que les deux faces d’une même entité usent et abusent du discours religieux). en effet, l’absence du TRAVAIL en tant que moteur de la reproduction de la formation sociale algérienne implique une absence certaine de la cristallisation des classes sociales et donc une absence quasi-effective de contradictions de classes qui auraient servi de base à l’émergence d’idéologies contradictoires et opposées. en d’autre termes, la marabunta et la vermine, contrairement aux apparences, appartiennent à la même famille, celle des prédateurs dont les « drapeaux (nationalisme de bas étage pour les uns ou islamisme archaïque pour les autres) sont tout à fait substituables et interchangeables. moralité de l’histoire: que mokri critique nahnah, dévoile sa loyauté au FIS et se prosterne devant erdogan ne change rein au fait que mokri peut faire ce qu’il veut pour autant qu’il trouve un moyen de recevoir une portion de rente au même titre que les agents qui font partie de la marabunta qui nous gouverne.
    PS: je persiste et signe: la vermine islamiste sert d’un part de faire-valoir à la marabunta qui nous gouverne et dont les intérêts sont, malgré les apparences, tout à fait convergents avec les intérêts de puissances impérialistes d’une part et constitue un allié objectif et subjectif de l’impérialisme et du sionisme.




    0



    0
    Anonymous
    27 septembre 2016 - 9 h 56 min

    Tous les islamistes qui
    Tous les islamistes qui veulent faire de la politique ont ce droit en allant vivre en Arabie Saoudite, en Algérie on veut faire la religion comme nos ancêtres (prière à la mosquée ou a la maison) et travailler pour faire vivre nos famille et développer notre pays dans la paix.La religion est personnelle et demande la foi,elle n’a pas besoin de politique.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.