Oran : peine capitale pour trois terroristes auteurs de l’assassinat d’un maire

La peine capitale a été prononcée par contumace, mardi  par le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran, à l’encontre de trois  terroristes en fuite reconnus coupables de l’assassinat du maire de la commune  de Bordj Emir Abdelkader (Tissemsilt), perpétré en décembre 2014. Des peines allant de quatre ans de réclusion à la perpétuité ont été  également prononcées dans le cadre de cette même affaire à l’encontre de huit  accusés présents au procès, tandis qu’un autre a été acquitté.  

Les faits remontent au 12 décembre 2014 lorsque le corps sans vie du  maire, âgé de 56 ans, fut découvert dans l’enceinte de sa ferme située au lieudit  El-Fercha, à quelques kilomètres de Bordj Emir Abdelkader. La victime avait été atteinte de deux coups de feu et égorgée. L’enquête  enclenchée par les services de sécurité a vite abouti à l’identification des auteurs de cet acte terroriste et de leurs complices.  Parmi ces derniers figure le gérant de la ferme qui avait facilité la  tâche des criminels en attirant la victime dans un guet-apens après lui avoir fait croire que ses moutons étaient atteints d’une maladie Les accusés présents au procès ont nié les faits retenus à leur encontre, mais leurs arguments ont été qualifiés de contradictoires par le représentant du ministère public. 

R. N. 

Comment (2)

    MALIN
    28 septembre 2016 - 9 h 07 min

    Moi je dirais qu’ils va
    Moi je dirais qu’ils va falloir les capturer vivants et les torturer pour qu’ils parlent, suivit d’une prise de sang pour en connaitre la drogue qu’ils prennent, en les retournant contre leurs maitres qui nous cesse de nous les envoyer en les manipulants !
    Car Allah interdit de tuer son prochain donc ses mercennaires qui se disent Islamiques sont HORS ISLAM ET HORS CORAN !!!




    0



    0
    Anonymous
    28 septembre 2016 - 7 h 52 min

    La peine de mort pour ces
    La peine de mort pour ces individus, n’est pas de la bestialité, mais de la justice. Au contraire, on leur rend service.
    Il faut arrêter avec la naïveté. C’est cette mentalité pourrie qui tuait nos soldats. Il faut les retrouver et les mettre devant leurs actes.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.