Deux historiens dévoilent une face cachée de la barbarie française en Algérie

Les restes mortuaires doivent être rapatriés pour avoir une digne sépulture. Photo : Ali Farid Belkadi

La chaîne de télévision France 24 a diffusé ce matin une émission consacrée à l’affaire des crânes de résistants algériens du début de la colonisation française, dont les restes mortuaires sont au Musée de l’homme de Paris. On a pu voir un condensé de la barbarie du colonialisme français qui a été étalé par cette émission. Ce sont 18 000 crânes qui se trouvent, apprend-on, dans ce musée sur lesquels 500 seulement sont identifiés dont 37 d’Algériens, tués lors des massacrés de l’armée française en 1849, et décapités et dont les crânes ont été considérés à la fois comme trophées de guerre et exposés à la vue du public, et comme objets scientifiques destinés à la recherche sur les peuples indigènes «peu connus à l’époque», explique le commentaire de l’émission. C’est le chercheur en histoire, Ali Farid Belkadi qui a révélé, en 2011, l’existence de ces crânes entreposés depuis 1880 dans les sous-sols du Musée de l’Homme de Paris. Après cette révélation, les crânes ont été aussitôt retirés de la visite du public.

Une première pétition a été suivie d’une autre initiée en mai 2016 par Brahim Senouci, écrivain algérien, résidant en France, et par six autres universitaires, qui a recueilli 30 000 signatures pour exiger la restitution de ces restes mortuaires. Les images ont montré des photos des crânes, avec leurs numéros, et l’armoire métallique fermée, une banale armoire de bureau, dans laquelle ils sont conservés. Il s’agit de restes mortuaires qui appartiennent à Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, dit Cherif Boubaghla, Cheikh Bouziane, chef de la révolte des Zaâtchas (région de Biskra en 1849), Moussa El-Derkaoui et Si Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui, Aïssa El-Hamadi, qui fut le lieutenant de Cherif Boubaghla, et Mohamed Ben-Allel Ben Embarek, lieutenant de l’Emir Abdelkader. Intervenant au cours de l’émission, Ali Farid Belkadi a fait observer que les Algériens dont les crânes sont ainsi séquestrés n’étaient pas des bandits, mais des résistants.

Pour Brahim Senouci, qui est intervenu lors de l’émission, les restes mortuaires doivent être rapatriés pour être inhumés, et pour avoir une digne sépulture sur le sol du pays pour lequel ces martyrs ont combattu et sont morts. Au cours de l’émission, les intervenants ont fait ressortir la dimension morale qui domine dans cette affaire pour laquelle «le temps du silence n’est plus possible», a fait remarquer l’un d’eux. D’après la journaliste qui a commenté l’émission, le rapatriement de ces restes mortuaires exige un décret du gouvernement français qui doit être pris sur la base d’une demande des descendants des résistants concernés ou d’une demande de l’Etat algérien. En juin dernier, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni a affirmé que l’Etat a pris en charge la restitution des crânes de résistants algériens.

Au début de cette année, Tayeb Zitouni a effectué une visite de travail de trois jours en France, la première du genre, qualifiée d’historique et qui s’est terminée, selon les sources officielles, par une «note d’optimisme quant à la volonté des deux pays de régler les dossiers liés à la mémoire en particulier ceux relatifs aux archives, aux disparus et aux essais nucléaires dans le Sud algérien durant la colonisation».

Houari Achouri

Comment (65)

    W19 - TP
    2 octobre 2016 - 23 h 43 min

    18 000 cranes… Ya Rabbe,
    18 000 cranes… Ya Rabbe, ils n’ont toujours pas compris que ce qu’ils prennent pour de la grandeur historique revele la realite simple et factuelle : ce sont des barbares.

    Mostefa Zemani
    30 septembre 2016 - 20 h 46 min

    Gloire à nos CHAHIDS, les
    Gloire à nos CHAHIDS, les barbares nous savons qui ils sont ; des donneurs de leçons et des prix nobels de paix aux assassins. Nous algeriens nous avons tellement de choses à raconter ……..Dommage que notre president aille se faire soigner chez eux.

    karimdjazairi
    29 septembre 2016 - 17 h 34 min

    Je trouve cela choquant et
    Je trouve cela choquant et cela me donne également de la peine, des algériens ont non seulement été massacrés, mais en plus, leur tête est devenu un objet d’exposition et de curiosité/

    Même les nazis n’ont rien fait de pareil dans la barbarie.

    Je demande au Président Bouteflika, d exiger le retour des dépouilles mortelles, afin qu elles soient inhumées dignement selon notre religion musulmane et qu elles soient définitivement en paix.

      Anonymous
      30 septembre 2016 - 8 h 59 min

      Ton président bouteflika est
      Ton président bouteflika est au courant. Il ne fera rien.
      Un contrat ça se respecte. S’il était patriote cela se saurait et on serait nombreux sur ce site à chanter ses louanges comme le fait un petit groupe de baltaguis…

        Anonymous
        30 septembre 2016 - 12 h 57 min

        choisis toi un pseudo au
        choisis toi un pseudo au moins, peureux

          Anonymous
          30 septembre 2016 - 13 h 29 min

          Peur de naturalisés et de
          Peur de naturalisés et de rescapés des rafles de 1975?
          D’abord c’est quoi ton pseudo ? Votre accent marocain (….) vous trahira toujours…

    Rien-ne-va-plus
    29 septembre 2016 - 13 h 56 min

    La seule et unique réaction
    La seule et unique réaction vint de la valeureuse Moudjahida Madame Zohra Drif suite parallèlement aux récents propos odieux du président de l’Association française des familles des victimes du terrorisme (AFDT), en comparant l’acte de fidaynes algériens contre le Milk Bar, en 1956, à Alger avec la barbarie de Daesh MAD in Usa dans le monde. Le Général vietnamien Giap ne disait-il pas vrai lorsqu’il qualifiait le colonialisme de mauvais élève, redoublant à chaque fois de classe !
    Dieu seul sait qu’il s’agit de la énième provocation restée sans suite de la part des nostalgiques de l’Algérie-française. Si c’est pour jauger l’esprit des algériens jaloux de leur algérianité madame la France colonialiste est servie. Ne va-t-elle pas l’être encore mieux si elle persiste dans ces exercices dangereux. Ou faut-il à chaque fois qu’on soit bousculé pour répondre, et être au diapason à l’algérianité du peuple. Le silence est en effet une trahison disait-elle face au cynisme têtu de la France colonialiste.
    La diplomatie n’a pas sa raison d’être dans pareils cas. Elle ne règle rien du tout. C’est la politique des faibles. C’est aussi la politique de ceux qui chez nous exploitent le combat des chouhadas, animés uniquement par l’appât du gain et du profit sur le dos de ses vaillants guerriers.
    Ces spéculateurs n’arrosent-ils pas la place publique à chaque occasion nationale de discours théoriques flatteurs louant le dévouement des chouhadas pour d’un côté anesthésier l’auditoire, et de l’autre, continuer copieusement de profiter de leurs sacrifices consentis pour la liberté, l’indépendance et le progrès de l’Algérie. Cette Algérie ne risque-t-elle pas désormais par leur permissivité confirmée de ne plus être celle qu’ils ont voulu réellement qu’elle soit.
    Lorsque le couteau est retourné dans votre propre chair ne devrez-vous pas réagir concrètement au su et au vu de tous pour d’abord vous faire respecter et ensuite faire comprendre à votre vis à vis qu’il y a encore des algériens qui ne plaisantent pas avec ceux qui dévalorisent ne se rait-ce qu’un simple doigt d’un chahid de la révolution de novembre 54.

      Anonymous
      1 octobre 2016 - 9 h 17 min

      Ton héroïne de tueuse d
      Ton héroïne de tueuse d’enfants défend sa peau une terroriste comme elle devrait être en prison et ceux qui utilisent son nom pour parler de gloire, de révolution …. ne valent pas mieux qu’elle.
      Comment ça ! dans n’importe quel pays du monde à n’importe quelle époque cette femmes serait considérée comme une véritable terroriste qui mérite la peine de mort et en Algérie on en a fait une héroïne, on met là le doigt sur les vraies origine du terrorisme islamiste ! Si on glorifie des criminels et tueurs d’enfants il ne faut pas s’étonner de voir d’autre courir après la gloire en utilisant les même méthodes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.