Clubs sportifs amateurs : modification des articles relatifs aux indemnités et primes

Ould Ali a promis de porter les préoccupations des clubs devant les hautes autorités. D. R.

Les articles 6 et 10 de la loi 15-74 fixant les dispositions et le statut-type applicable au club sportif amateur ont été modifiés dans le volet indemnités et primes allouées aux sportifs, selon le décret exécutif 16-241 paru le 21 septembre 2016 sur le journal officiel N 55.

«Le décret a pour objet de modifier et compléter les dispositions des articles 6 et 10 comme suit : à l’exception des primes et indemnités, aucune rémunération attribuée à un sportif du club sportif amateur ne peut être puisée sur les subventions publiques de l’Etat ou des collectivités locales accordées au club sportif amateur, sous peine de sanctions prévues par la législation et la réglementation en vigueur», indique le journal officiel.

Des responsables de clubs de basket-ball, handball et volley-ball avaient contesté les dispositions de l’article 6 applicables à partir du 16 février 2015, leur interdisant de verser des salaires, primes ou indemnités aux sportifs amateurs sous peine de prison. Après des menaces de gel des championnats des disciplines citées, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali a promis de porter les préoccupations des clubs devant les hautes autorités assurant par la suite que la décision «était prise» et qu’il fallait attendre sa parution dans le journal officiel. Réagissant à cette «bonne nouvelle», le président de la section basketball du NA Hussein Dey et coordinateur des clubs contestataires, Djamel Benalioua, s’est félicité de cette «sage décision».

«Nous remercions les autorités et le MJS qui ont répondu favorablement à nos doléances en modifiant l’article 6 qui aurait stoppé l’évolution et le développement du sport amateur en Algérie», a-t-il dit dans une déclaration à l’APS. Le décret dans son article 10 invite «les clubs amateurs à adapter leurs statuts avec les nouvelles dispositions dans un délai d’une année».

R. S.

 

 

Commentaires

    EL BOUDHISTE
    17 octobre 2016 - 22 h 17 min

    Monsieur le ministre, penchez
    Monsieur le ministre, penchez-vous plutôt sur les salaires faramineux, qui dépassent ceux des ingénieurs de Sonatrach, de ces joueurs qui se disent professionnels et qui ne payent pas d’impôts! des joueurs qui dictent leurs loi en nous offrant un spectacle des plus ennuyeux chaque week end, en ne faisant que courir de temps en temps sur le terrain et qui en plus dictent leurs loi en demandant le limogeage des entraineurs. Vous voulez vous pencher sur les causes des violences dans les stades? eh bien voilà une des causes sur laquelle tout le monde est d’accord. des clubs qui se disent professionnels ( donc des entreprises privées) qui demandent l’argent des communes et des wilayas, des joueurs qui se disent professionnels, donc travaillant pour une entreprise privée, qui signent d’autres contrats avec l’équipe militaire, du jamais vu! Les pauvres supporteurs qui ont du mal à ramasser les 500 dinars pour voir leurs clubs favoris, ont ras-le-bol de voir des joueurs qui touchent plus de 120 millions par mois avec des primes de match en plus, marcher sur le terrain. Payez-nous juste 10 millions par mois sans primes et on pourra TOUS MARCHER COMME EUX SUR LE TERRAIN.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.