La liste des métiers pénibles sera définie dans la nouvelle loi sur la retraite

El Ghazi a insisté sur l'importance du renforcement des rencontres d'information. New Press

Le ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité  sociale, Mohamed El Ghazi, a indiqué samedi à Alger que la liste des métiers  pénibles sera définie dans les décrets exécutifs qui seront promulgués après  l’adoption de la nouvelle loi sur la retraite. 

«L’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), en sa qualité de  partenaire social, procèdera au recensement des métiers pénibles qui seront  définis par le ministère dans les décrets exécutifs de la nouvelle loi sur la  retraite après sa présentation aux deux chambres du Parlement pour débat et  sa publication au Journal officiel», a précisé El Ghazi lors de la rencontre  nationale des cadres de l’Inspection du travail.  

La liste des métiers pénibles sera arrêtée en coordination avec les  partenaires sociaux, a-t-il ajouté. Il a souligné que «la conjoncture actuelle ne permettait pas de continuer  à appliquer la retraite proportionnelle, rappelant que la révision de la loi  sur la retraite a été dictée par le souci de préserver l’équilibre des caisses  de la sécurité sociale et la pérennité du versement des retraites à leur échéance».         

Il a insisté sur l’importance du renforcement des rencontres d’information  pour expliquer «les résultats négatifs de la retraite anticipée», a-t-il dit,  affirmant que «l’Etat veille à protéger les droits des travailleurs et à préserver  les emplois».

A une question concernant la prise en charge des dossiers de demande  de retraite proportionnelle qui continuent de parvenir à la Caisse nationale  des retraites (CNR), le ministre a appelé les travailleurs des secteurs de la  santé et de l’éducation notamment à «rester à leurs postes jusqu’à l’âge du  départ à la retraite (60 ans)», les rassurant quant à «la préservation de leurs  droits professionnels».

R. N.

Commentaires

    ANONYME
    22 octobre 2016 - 17 h 26 min

    Les caisses sont vides?

    Les caisses sont vides?
    Il est temps de dire la vérité à nos compatriotes sur la situation financière du pays.
    Il est temps que nos compatriotes se réveillent pour travailler.
    Il est temps de ne plus accepter de partir à la retraite à l’âge de 50 ou 55 ans.
    Il est temps de regarder l’âge de départ à la retraite(65 ans voire 67 ans) dans les autres pays du monde.
    Ça suffit……..penser à l’intérêt de nos enfants et de la nation.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.