Le fiasco Dounia Parc à Alger : retard, détournement de terrains et incendie

Plusieurs colonnes de pompiers ont été dépêchées sur place. New Press

Un gigantesque incendie a ravagé une bonne partie de Dounia Parc, aux Grands-Vents, à l’ouest d’Alger. Plusieurs colonnes de pompiers ont été dépêchées sur place pour tenter de maîtriser ce feu qui a dévoré des centaines d’arbres et d’importants espaces verts, constate-t-on sur place. L’origine de ce gigantesque incendie reste inconnue, même si certains le lie à la forte chaleur de la journée. L’urgence pour les sapeurs-pompiers est de limiter les dégâts qui risquent d’être énormes. Selon la Protection civile, l’incendie s’est déclenché à 14h23mn. Les unités de la protection civile, soutenues par  l’unité nationale d’instruction et d’intervention ainsi que des brigades de la wilaya de Tipasa sont toujours sur place où elles luttent contre cet immense feu.  Seize engins d’incendie ont été mobilisés pour venir à bout de cet incendie qui a provoqué un état de panique au sein de la population habitant les localités environnantes. Il s’agit, selon la Protection civile, d’un  feu de broussaille  « qui a ravagé des palmiers». Toute la zone entourant cet immense parc en construction depuis de longues années est couverte de fumée noire.

Des tristes images qui rappellent l’histoire tumultueuse de ce projet lancé il y a dix ans sans qu’il voie vraiment le jour. Depuis son annonce par l’ancien ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, ce projet peine à se réaliser. Sur maquette, il a tout d’un grand parc tels qu’on les voit dans les grands pays. Le montant de l’investissement global dans ce projet est de 5 milliards de dollars. Un investissement d’un groupe émirati. Au fil des ans et après avoir exproprié plusieurs propriétaires terriens qui se trouvaient sur cet immense espace qui s’étalait sur quatre communes, la maquette du projet se transforme jusqu’au dernier scandale, dénoncé par l’actuel ministre du Tourisme et de l’Aménagement du territoire Abdelwaheb Nouri. Il s’agissait du détournement de quelque 65 hectares de leur vocation initiale pour les donner à des «investisseurs» afin d’y implanter des restaurants et des commerces.

Les difficultés financières du groupe Emirati International Investment Company (EIIC) qui semble se retirer de ce projet qu’il a présenté sur maquette en 2007, attise les convoitises de nombreux affairistes. Aujourd’hui, Dounia Parc n’existe réellement que sur maquette. Sur place, les terres mobilisées sont presque à l’abandon. Une partie est couverte d’arbres qui poussent difficilement. On trouve également une aire de jeux pour enfants, un petit lac plein d’eaux usées, quelques panneaux photovoltaïques qui ne servent pas à grand-chose.

Dounia Parc est aujourd’hui le symbole d’un immense gâchis. Il attise l’appétit des grands promoteurs immobiliers qui veulent en faire une «affaire immobilière».

Sonia Baker

Comment (68)

    Miloud
    26 octobre 2016 - 16 h 42 min

    Salem les amis ont est
    Salem les amis ont est toujours les PERDANT

    Rachd elrachd
    26 octobre 2016 - 13 h 00 min

    Il doit bien exister un dépot
    Il doit bien exister un dépot de plainte de la part du maire de la commune à laquelle est rattachée ce parc Dounia suivie d’une enquete sérieuse sinon le silence équivaut à acceptation des faits d’où complcité et qui dit enquete dit résultats sérieux Il faut que l’etat se saisisse vite de ce dossier « parc Dounia » tant qu’il est encore tot .
    ´

    Dzair
    26 octobre 2016 - 9 h 54 min

    l’administration algérienne
    l’administration algérienne post indépendance ressemble à se méprendre à l’administration coloniale française dans ses rouages dans sa mentalité et dans ses pratiques elle est la digne héritière dans la spoliation des terres des algériens et le vole par détournement de la loi sous des raisons fallacieuses ou par des slogans socialistes et de l’utilité publique ensuite vient l’accaparement pur et simple beaucoup de familles algéroises ont fait les frais des agissements de de cette administration fantoche il y a qu’a se rapprocher des familles algéroise qui ont vu leur terre s’envoler pour se rendre compte, l’histoire de ce parc est l’une d’elles.

    Mlaoua
    26 octobre 2016 - 5 h 55 min

    C’est un incendie provoqué
    C’est un incendie provoqué volontairement par la mafia du foncier.Ceux qui cherchent à s’accaparer de ces terres (65 hectares c’est vaste!), ils peuvent être soient des hauts placés pour y construire des villas à eux-même et à leurs progénitures,sinon ils seront les promoteurs immobiliers avec la complicité de l’APC et de la wilaya.Et oui au lieu de penser à construire quelque chose de très urgent et utile au peuple, on cherche à faire des gains faciles. C’est le gain facile et rapide qui devient de plus en plus le vrai cauchemar de notre peuple et de notre pays.Mais pourquoi les ministres concernés ne réagissent pas pour s’opposer à ces pilleurs? Et s’ils ne peuvent pas le faire pourquoi ne pas dénoncer et ensuite déposer leurs démissions?…Chez nous, cette culture de démission, pour avoir subi des pressions ou été empêché de faire son travail n’existe pas.Je dirai alors que ces responsables sont tous complices car le silence équivaut complicité.Malgré cette anarchie,ces détournements des terres de leurs vocations,nous n’avons jamais connu des destitutions ou des emprisonnements d’aucun responsable. Cela équivaut à dire que la situation est très grave.Nous n’avons pas affaire alors à la mauvaise gouvernance mais au népotisme,c’est à dire le stade supreme du pourrissement de nos institutions.

    Anonymous
    25 octobre 2016 - 15 h 24 min

    Pour comprendre ce qui s’est
    Pour comprendre ce qui s’est passé et se passe à Dounia Park, il faut remonter aux origines du projet .
    – Qui a décidé de choisir les Emiratis et pourquoi?
    – A combien le mètre carré du terrain exproprié a été indemnisés?
    – Qui sont les « heureux » bénéficiaires des lots destinés aux « fast food » que le ministre Nouri a dénoncé?

    Journalistes d’investigation, si vous existez, à vos plumes et carnets pour enquêter !!!
    Osez révéler la triste réalité de la prédation du Domaine privé et public de l’Etat …cette pratique qui élargie la fracture sociale, bouche l’horizon des jeunes et prépare l’enterrement de la Nation algérienne en tuant l’espoir d’une renaissance économique, sociale et culturelle, digne de nos héros; ceux qui ont déclenché la lutte armée pour l’indépendance de l »Algérie un certain 1er Novembre, il y a 62 ans

    fatigué
    25 octobre 2016 - 15 h 14 min

    quand je pense que ce terrain
    quand je pense que ce terrain aurait pu donner des tonnes de pommes de terre depuis des années…………..

      nabil
      25 octobre 2016 - 20 h 59 min

      Bien parlé
      Bien parlé

    Kahina
    25 octobre 2016 - 15 h 07 min

    Le peuple Algérien a perdu l
    Le peuple Algérien a perdu l’équivalence de 10 Hôpitaux ultra-modernes. Ça aurait pu être un projet pour le bien du peuple. MAIS on préfère voir mourir les cancéreux faute d’équipements médicaux appropriés. Un seul Appareil pour la radio-thérapie………
    Quel gâchis.
    Pauvre pays rongé par des prédateurs de tout bord.

    Anti-chitta
    25 octobre 2016 - 14 h 56 min

    Tout le monde est complice,
    Tout le monde est complice, du ministre au maire. Il n’y a plus d’Etat. Allez voir ce qui se passe à la république de Bouzaréa …

    El aague
    25 octobre 2016 - 14 h 39 min

    Au fait,Comment a t on ose
    Au fait,Comment a t on ose soustraire une telle surface a l’activite agricole?
    Qui le premier a parle de parc? Et les beni oui oui ont suivi et soutenu une pareille abjection , rappelez vous, qu, on nous presentait comme  » exomars ».
    Voila comment nos « vizirs « gerent la chose publique…

    tangoweb54
    25 octobre 2016 - 10 h 49 min

    Qu’est ce qui marche dans ce
    Qu’est ce qui marche dans ce pays ? rien, a commencer par les enseignants voraces qui n’arrête pas leur maudite grève a répétition, Ils veulent toujours plus alors qu’ils sont des incapables.Les problèmes de l’Algérie ont commencé avec les tenus vestimentaires que se soit des chauffeurs de taxi,des enseignants, des employés des postes etc…etc…jusqu’en 1970 tous marchait bien, après chaque fois qu’on touche un secteur c’est la catastrophe, que se soit l’agriculture, l’enseignement, le commerce, la construction les services etc….des réformes qui n’apporte que désorganisation et laisser aller. Je suis passé y a deux hier du coté d’El Achour il y avait dix travailleurs de la direction des travaux de la Wilaya d’Alger sur les 10 y avait un seul qui bricoler les autre étaient sois assis soit carrément étendu sur l’herbe pour un petit sommeil et ceci presque toute la journée eux qui était sensé travailler et payés pour le faire.

    LILI
    25 octobre 2016 - 9 h 23 min

    Hereusement que Saadani n’est
    Hereusement que Saadani n’est pas la,sinon il va nous dire que c Toufik qui est derriere cet incendie.

    Anonymous
    25 octobre 2016 - 9 h 17 min

    du n importe quoi , le feu s
    du n importe quoi , le feu s’est declare au dounia parc est on parle du maroc ,

      Anonymous
      25 octobre 2016 - 15 h 13 min

      Arretez de défendre le
      Arretez de défendre le Makhzen ! presque sur que le pyromane a été manipulé par le palais royal de Rabat.

      Avez vous oublié les événements de Ghardaia ? et les manifs en cours au sud soit disant à cause des factures salés d’électricité ? vous pensez que le Maroc n’a aucune responsabilité ? ne soyez pas naifs

      Tangoweb54
      25 octobre 2016 - 16 h 26 min

      Le Maroc c’est tous dans le
      Le Maroc c’est tous dans le journal télévisé, on consacré beaucoup plus de temps à ce sujet qu aux problèmes cruciaux que vis le pqys

    Anonymous
    25 octobre 2016 - 9 h 01 min

    Il attise l’appétit des
    Il attise l’appétit des grands promoteurs immobiliers qui veulent en faire une «affaire immobilière». Ne cherchez pas plus loin la cause de l’incendie. C’est une pratique courante.

    Anonymous
    25 octobre 2016 - 8 h 57 min

    La grande MAFIA DU FONCIER,
    La grande MAFIA DU FONCIER,(des meilleures terres agricoles, pour les constructions de cités)
    Avec ses centaines de milliers de milliards
    (organisé comme un état dans l’état)
    Avec ses milliers d’employés, ses recruteurs, ses intermédiaires, ses corrompus nombreux,
    Qui ont infesté, et occupé l’administration bureaucratique,lourde,asphyxiée, complice,corrompue, oisive, et Paralysée
    Des services des domaines, des agences immobilières, des divers services dans les dairas, et wilayas,
    Une armée secrète dans les administrations publiques de corrupteurs-corrompus
    Qui menacent les fondements de l’état,à moyen, et à long terme,
    La survie, et l’existence meme de l’état algérien,
    En tant qu’état républicain, et moderne
    (l’état algérien est menacée par cette caste de mafieux- riches,excentriques, rapidement enrichie
    Sans,controles, sans justice, sans cour des comptes
    Villas somptueuses, voitures rutilantes allemandes,et autres…,
    Filles de joies, complexes, et hotels sur les cotes
    Et,……cerise sur le gateau : l’arrogance, le mépris, la violence, la drogue, les boissons, et alcools à gogo
    Avec les belles filles, aux moeurs légères, des collèges, lycèes, et memes universitaires

    Par les criminalités économiques, financières, commerciales, douanières, des importations, et du foncier
    On se rapproche petit à petit, lentement, mais surement du Mexique, et de la Colombie des barons assassins
    Qui strangulent sous les ponts

    Il ne faut une véritable F.B.I à l’américaine, où de véritables commandos entrainés, et de services intérieurs de Criminalité à l’allemande, et à la russe

    Mais avant de mettre en place ses structures de luttes contre les criminalités diverses,
    Il faut avoir de véritables institutions fortes, puissantes, crédibles, d’une justice (complice, et trop laxiste),
    Non influée, et non infiltrée, et transparentes
    Par des hommes secrets, de l’ombre, très influents, très puissants qui ont infestés les institutions
    Coulisses, et rouages de l’état, et qui gravitent autour du pouvoir

      Samy
      25 octobre 2016 - 12 h 39 min

      En un mot cette pieuvre aux
      En un mot cette pieuvre aux mille tentacules a privatisé l’Etat à son seul profit sans oublier sa soeur de l’immobilier qui vend un appartement délabré de plus 100 ans d’âge dans un quartier sale et malfamé à plus d’un milliard de centimes à Alger notamment..Où étaient les responsables de l’Etat quand des affairistes déguisés en religieux lotissaient à tour de bras des vergers afin de les offrir à leur clientèle électorale pour bétonner et défigurer des terres agricoles particulièrement la mitidja.Ces gens-là se soucient peu du devenir de ce pays puisqu’ils ont tous un somptueux repli en Europe ou ailleurs quand ils auront fini de rendre ce pays invivables.

        anonyme
        26 octobre 2016 - 9 h 10 min

        ce n’est pas une question de
        ce n’est pas une question de repli , CES GENS SONT DES CRIMINELS ET RIEN D’AUTRE!!!!!

    Mohamed El Maadi
    25 octobre 2016 - 8 h 55 min

    Gachis .Voila le seul mot qui
    Gachis .Voila le seul mot qui me vient a l’esprit.
    Au lieu de construire des CHU digne de ce noms les vachards et porteur de foin les baggara en un mots sont en train de faire de ce pays un tas de fumiers.

    momo
    25 octobre 2016 - 8 h 45 min

    milliards de dollars vous
    milliards de dollars vous avez un probleme avec les titres et les chiffres

    TheBraiN
    25 octobre 2016 - 8 h 33 min

    MONEY …GET RICH OR DIE
    MONEY …GET RICH OR DIE TRYING !!!

    007 spectre
    25 octobre 2016 - 8 h 17 min

    Un peu exagéré les milliards
    Un peu exagéré les milliards de dollars Sonia Baker

      Anonymous
      25 octobre 2016 - 9 h 06 min

      milliards de dinars c’est
      milliards de dinars c’est plus juste

    KADDOUR
    25 octobre 2016 - 7 h 19 min

    Pourquoi ne pas construire un
    Pourquoi ne pas construire un grand hopital sur ce terrain ? Comme ca personne n’ira a paris pour se soigner.

    kamal
    25 octobre 2016 - 6 h 14 min

    moi je dirais que cest la
    moi je dirais que cest la preuve que ceux qui decident dans notre chere pays sont des etranger et non pas une goute de sang algerien dans leur veinne .

    La Cigale
    25 octobre 2016 - 6 h 06 min

    Des clandestins hostiles
    Des clandestins hostiles peuvent causés beaucoup de dégâts dans un pays si ils le voulaient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.