RCD : «Le droit de partir à la retraite après 32 années n’est pas négociable»

Mohsen Belabbès, président du RCD. New Press

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a réagi aux propos tenus par le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Mohamed El-Ghazi, sur la grève de l’intersyndicale pour exiger le maintien de la retraite sans condition d’âge. Par la voix de son secrétaire national à la communication, Atmane Mazouz, le RCD affiche un soutien franc aux travailleurs et désapprouve les propos du ministre qui a accusé les syndicats autonomes de recourir à des «manœuvres de mauvaise foi» pour appeler à la grève contre les décisions unilatérales du gouvernement au sujet de la suppression du dispositif des retraites anticipées. Le parti de Mohsen Belabbès estime, en reconnaissant, sans le vouloir peut-être, la représentativité des syndicats autonomes, que le ministre du Travail ferait mieux de les intégrer comme partenaire social dans les prochaines tripartites. Quant à la question de la retraite anticipée, le RCD considère que si l’on doit parler d’irresponsabilité, c’est celle du gouvernement.

«En dictant à la direction de l’UGTA, lors de la dernière tripartite, sa décision de mettre fin à la retraite anticipée en janvier 2017, il a créé un appel d’air pour les dizaines de milliers de fonctionnaires, enseignants et travailleurs de l’industrie dont les pratiques clientélistes érigées en règles de gestion ont ruiné leurs plans de carrière», a relevé le responsable de la communication du RCD pour lequel il est absurde d’empêcher des travailleurs de partir à la retraite malgré eux. «Même s’ils gardent un espoir que les choses changent, ils ne veulent pas être bloqués de partir à tout moment. Alors, ils ont décidé de partir avant janvier 2017 ; c’est le cas des enseignants, des cadres marginalisés dans les ministères, des travailleurs de la SNVI, du textile…», a affirmé M. Mazouz qui insiste sur le problème des retraites qui «ne peut être, selon lui, abordé par la bande».

«Le droit de partir à la retraite après les 32 années légales n’est pas négociable.» Quant à la retraite proportionnelle, sa suppression ne peut toucher que la «masse des smicards». C’est pour ce parti, qui met en garde contre les risques d’une explosion sociale, un minimum vital pour ceux qui ont passé le plus clair de leur vie à travailler. S’il y a lieu de réformer le régime des retraites, il faut que cela se fasse par étapes.

«La refonte doit être générale et graduelle. Quand on gère les affaires publiques, avant de dénoncer les autres, il faut au moins faire preuve de cohérence. A moins que le but recherché est autre», conclut ce parti qui réitère sa solidarité avec les grévistes.

Hani Abdi

Comment (11)

    un déprimé
    26 octobre 2016 - 9 h 20 min

    en lisant les commentaires de
    en lisant les commentaires de la majorité des internautes une conclusion malheureuse me traverse l’esprit au lieu de donné un point économique, social et politique aux déclarations du porte parole du RCD vous vous acharnez à le dénigré et à le nommé de tout les noms, la question que je me pose Est-ce que ce n’est pas du régionalisme et du racisme flagrant ? du moment que tout ce qu’il viens de dire l’ont dit d’autres hommes politique et syndicalistes, au lieu d’avoir une vision lointain pour ce qui traitent les défenseurs des acquis de fainéants, que va être le sort des acquis après un long combat tâché de beaucoup de sang pour les générations futures, j’invite tous ce bon monde a se procuré une copie du nouveau code de travail et l’étudier attentivement et tiré les conclusions de ce qui attend les nouvelles générations et même ceux qui vont encore restés jusqu’à 60 ans,les questions que je me pose pourquoi SIDI SAID et compagnie ont accepter les ordres du gouvernement sans protester? la réponse c’est lui le premier responsable de la faillite de la caisse en prenant la décision de déposé l’agent des travailleurs dans la banque KHALIFA sans oublier les gestionnaires de ces fond une simple question Combien perçoit un simple employé dans toutes les caisses, et vous serez pourquoi il est en faillite , SIDI SAID doit terminé sa mission afin qu’on ferme les yeux sur tout ses dépassements d’ailleurs lui même est de tendance capitaliste avant de le dégommé comme SAIDANI.
    Par la suite tous ce beau monde partira en retraite doré en laissant derrière eux des victimes, rien que pour faire plaisir a leu bienfaiteur HADDAD et sa bande HASBIA ALLAH YA NIAMA WAKIL je ne vous pardonnerez jamais a vous et vos compagnons VIVE AISSAT IDIR VIVE BOUALEM BENHAMOUDA , ils étaient vivant pour l’Algérie et les travailleurs et ils sont mort pour l’Algérie et les travailleurs par contre vous l’histoire vous rattrapez pour les crimes que vous avez commis contre l’Algérie et les travailleurs




    0



    0
    TheBraiN
    26 octobre 2016 - 9 h 04 min

    Franchement depuis 1988 , je
    Franchement depuis 1988 , je n’ai jamais compris les orientations économiques du RCD !!!




    0



    0
    Algérie Authentique
    25 octobre 2016 - 20 h 44 min

    on peut dire que populisme et
    on peut dire que populisme et baise babouches sont les deux mamelles du rcd




    0



    0
    les damnes de la terre
    25 octobre 2016 - 19 h 10 min

    Les declartions de ce
    Les declartions de ce ministre de l Ansej ne font que rendre impossible une eventuelle entente.Le gouvernemt est a l origine de ce malaise.un gouvernement qui pratique l exclusion ne recoltera que le fruit de ses pratiques .Il a table et table tjrs sr l ugta et on voit le resultat.Au fait ,l erreur n incombe pas uniquement au gouvernement mais aussi a ses relais de paris microscopiques a s exiber sr les plateaux de tele pr traiter les enseignants de ts les maux.




    0



    0
    T'ZAGATE
    25 octobre 2016 - 16 h 39 min

    …RCD : «Le droit de partir
    …RCD : «Le droit de partir à la retraite après 32 années n’est pas négociable»

    Ya le RCD , de toute façon bientôt tu vas faire partie du système et du pouvoir avec ta participation aux élections législatives. Donc tu auras le temps de voir cette questions ( et d’autres aussi) avec Sellal et Boutef qui vont devenir nécessairement tes amis puisque tu vas les crédibiliser avec ta participation à la future mascarade électorale ! La traitrise va te servir bien sûr au détriment du combat pour la vraie démocratie et le changement de gouvernance tant souhaitée par les démocrates authentiques !




    0



    0
    Géronimo
    25 octobre 2016 - 16 h 31 min

    Va proposer tes idées à ton
    Va proposer tes idées à ton sidek Momo 6. Celà te mènera certainement à la prison de Tazmamart qui devrait être ton lieu de résidence permanente! C’est des gens comme toi qui encouragent les Algériens à devenir fainéants. Les grandes sociétés industrialisées ont reculé l’âge de départ à la retraite à 63 ans pour certaines et à 65 ans pour d’autres et vous voulez que les Algériens partent à la retraite à la fleur de l’âge? L’espérance de vie en Algérie est la même que celle des pays industrialisée. Le départ à la retraite proportionnelle n’a jamais été un aquis des travailleurs après une quelconque revendication , mais une exigence du FMI lorsque le pays en mauvaise posture économique. Arrêtez de créer des troubles dans ce pays. Personne ne vous fait plus confiance depuis que vous vous êtes fait le supporteur de l’ennemi N° 1 de l’Algérie, Escobar 6, le jouflu pédéraste.




    0



    0
    Anonymous
    25 octobre 2016 - 16 h 26 min

    si le peuple subit les
    si le peuple subit les incohérences des gouvernants « révolutionnaires » et autres « militants » , il ne doit pas laisser les nouveaux arrivistes foutre l pagaille dans le pays , c’est à lui de reprendre son autorité et mettre aux rênes de l’État ceux qui sont aptes à gérer ses affaires après éjection des politicards de salon et des charlatans qui le prennent, pour un attardé.
    2017 est là ?




    0



    0
    Ahcène
    25 octobre 2016 - 14 h 21 min

    TRISTE RCD . En arriver à
    TRISTE RCD . En arriver à défendre l’indéfendable est stupide, non Scandaleux…..C e mazouzi est un pitre, son chef MOUSII pas mouhcen BELABES est un nervi, un nullard




    0



    0
    Anonymous
    25 octobre 2016 - 14 h 02 min

    C’est ce qu’on appelle
    C’est ce qu’on appelle essayer d’acheter des voix alors que le pays sombre
    cette grève est illégale




    0



    0
    el wazir
    25 octobre 2016 - 12 h 30 min

    C’est du pure populisme de la
    C’est du pure populisme de la part du RCD (depuis le départ de SAID SAADI , ce parti est géré sur le modèle du DREBKI) cette revendication du RCD ne travaille ni les intérêts des travailleurs ni celui de l’employeur qui fait tout pour éviter la banqueroute de la caisse des retraites, décidément le RCD a besoin de limogeages de type FLN version DREBKI




    0



    0
    lhadi
    25 octobre 2016 - 10 h 53 min

    Je soutient que le peuple
    Je soutient que le peuple algérien, maltraité contre tout droit, ne laissera pas passer une occasion dans laquelle il peut se délivrer de ses misères.

    Ainsi s’il arrive un malheur dans la résistance aux injustices, il est à imputer non à ceux qui ne font que défendre leurs droits, mais à ceux qui envahissent ce qui appartient à leurs prochains.

    Cette gouvernance est coupable d’un des plus grands crimes qu’on puisse commettre et elle est responsable de tous les malheurs, de toutes les rapines, de tous les désordres qui détruisent les institutions et désolent le pays.

    Tous ceux qui sont coupables d’une si terrible conséquence, doivent être regardés comme les ennemis de notre peuple, comme une peste fatale à la nation algérienne, et être traités de la manière qu’ils méritent.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.