Le RCD appelle à marcher contre la politique d’austérité

Des militants du RCD lors d'un meeting animé par Mohcine Belabbas. New Press

Dans un communiqué adressé à la rédaction, le bureau régional de Béjaïa du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) appelle les citoyens à «venir nombreux» à la marche qu’il prévoit d’organiser samedi prochain au chef-lieu de wilaya pour dénoncer la politique d’austérité qui «frappe la région», et notamment l’annulation des projets structurants, dont un complexe pétrochimique, un CHU et le dédoublement de la voie ferrée Béjaïa–Béni Mansour. Le parti de Mohcine Belabbas s’insurge également contre le «bradage» du patrimoine public «au profit des clientèles» et la soumission de l’APW à l’exécutif. 

Dressant un tableau peu reluisant de la situation socio-économique du pays, le RCD de Béjaïa estime, néanmoins, que le pouvoir accentue la pression sur les régions qui sont «traditionnellement rebelles» à une gouvernance faite d’«incohérences, de régionalisme, de passe-droits et de postures antiéconomiques».

«Vous savez toutes et tous, lit-on dans l’appel, que depuis 2001, la Kabylie fait l’objet, de manière plus flagrante, d’une politique de contre-développement préméditée. Elle est aujourd’hui désignée pour subir de plein fouet les restrictions budgétaires et la faillite d’un pouvoir central aux abois», accuse le RCD qui cite comme exemple les restrictions budgétaires imposées à l’université de Béjaïa. Plus caustiques, les initiateurs de l’appel crient à la discrimination, en trouvant injuste que, «plus de sept ans après l’ouverture de l’axe autoroutier Alger-Tlemcen, les bretelles de Béjaïa, Bouira-Est et Tizi Ouzou se heurtent encore à des problèmes d’expropriation et de financement». 

Pour rappel, le RCD a déjà organisé, en octobre 2015, une action similaire à Tizi Ouzou, pour dénoncer une politique de «contre-développement» dans cette wilaya. 

Rabah A.  

Comment (27)

    MELLO
    1 novembre 2016 - 12 h 00 min

    Pour rester dans le sujet, ce
    Pour rester dans le sujet, ce qui est demandé aux dirigeants de ses partis, comme le RCD et autre CNTD – pour être reconnus comme membres de la « classe politique – est de jouer la partition destinée à donner l’apparence du pluralisme. On « pense » pour eux… L’abdication des structures partisanes est désormais totale. Elles sont dans des logiques d’allégeances monarchiques depuis l’avènement de Bouteflika. La réussite du régime atteint désormais la « perfection ». Hormis un FFS, qui essaie de maintenir dans un contexte particulièrement hostile un peu de vie, le système partisan est en état de coma. Les partis politiques sont une réalité moderne destinée à favoriser la structuration de la société et à exprimer, à travers les idées et les programmes, les intérêts contradictoires qui la traversent. Le système algérien, avec une obsession policière du contrôle, a « désactivé » ces partis qui n’ont plus aucune signification sociale.. Les signes de cette dangereuse dérive sous un système policier sont là : l’informel est devenu la règle. Le régime orchestre la régression car il interdit les formes d’organisation moderne qui n’ont de sens que si elles sont autonomes. Les zaouïas, les religieux et les hommes d’argent, tous sous « égide » prennent déjà les devants.




    0



    0
    Anonymous
    30 octobre 2016 - 14 h 18 min

    « les citoyens du Sud du pays »
    « les citoyens du Sud du pays » ils n’ont pas été endoctriné par un quelconque parti ? et tout citoyen de l’Algérie à le droit de dénoncer la gestion de la wilaya où il vit et même au delà.
    qu’on cesse de voir au niveau de son nombril et respecter les aïeux et ceux qui ont donné leurs vie,, pour l’Algérie et ont défini nôtre identité algérien musulman , malgré les coups bas et le diviser pour régner des « civilisés ».




    0



    0
    M'hand Oufella
    30 octobre 2016 - 12 h 22 min

    @TheBraiN (non vérifié), tu
    @TheBraiN (non vérifié), tu dis dans une tes réponse à un internaute : « un Kabyle » c’est un « Algérien » comme d’autres … ni plus ni moins! Laisse de dire de mon côté aussi : « un arabe » c’est un « Algérien » comme d’autres … ni plus ni moins » .

    Et si je suis ton raisonnement, je ne comprends pas alors pourquoi le FLN de 1962 et le pouvoir politique algérien a justement renié l’identité « algérienne » aux berbères (surtout le kabyles) et qu’il a fait de l’algérien « arabo-islamique », la seule identité exclusive, recevable et acceptable dans notre pays ! Tu es un intellectuel, et si tu es en plus honnête intellectuellement, tu dois reconnaître que le pouvoir algérien, pour des raisons politiques, a refusé de reconnaître l’identité berbère des algériens (surtout aux kabyles) et a tout fait pour étouffer et décourager le développement de la langue et de la culture berbère au nom d’une idéologie arabo-islamique bête, méchante et mesquine inspirée des pays du Golfe persique. Que Dieu extirpe de ton coeur ta haine et ton racisme envers les kabyles et pour que tu devienne enfin …….. « un algérien comme d’autres, ni plus ni moins » !




    0



    0
      TheBraiN
      30 octobre 2016 - 14 h 02 min

      Tous les Algériens sont égaux
      Tous les Algériens sont égaux en droits et en devoirs .
      « Arabe » ça ne renvoie pas à une ethnie mais à une langue et à une civilisation .
      Vous raisonnez en termes tribaux en 2016 !
      Le pouvoir Algérien que vous critiquez tant a bloqué les 2 lois de souveraineté qui sont :
      1-La généralisation de l’utilisation de la langue arabe.
      2-La criminalisation du colonialisme .
      Je me demande ;, de plus, pourquoi vous critiquez un pouvoir qui a « osé » vous « donner une langue » qui n’existe même pas.
      Et , de plus , je vouis mets au défi (vous et quiconque) de me prouver l »existence de ce que vous appelez par « langue berbère » !
      Je vous mets au défi comme j’ai mis tout le monde au défi et personne , je dis bien personne, n’a relevé ce défi.
      Sur le racisme , relisez vos écrits pour savoir ce que c’est .
      Sur ce , épargnez-moi votre complexe identitaire et




      0



      0
        youcef
        31 octobre 2016 - 8 h 03 min

        ma langue kabyle (une
        ma langue kabyle (une variante de la langue berbère) existe depuis des milliers d’années, je ne sais pas par quelle moyen mes ancêtres s’exprimaient pour appeler les choses et définir leurs besoins? si ce n’est pas par la langue kabyle; la langue kabyle était aussi la langue d’enseignement (orale) de toutes les disciplines de la vie courante, à savoir l’agriculture, l’aménagement du territoire, l’architecture, la culture, le commerce …etc.
        à l’instar des autres langues parlées au monde (les plus célèbres : l’anglais, le français…) mais aussi les langues peu parlée (le polonais, le catalan, le basque, flamand…) . donc pour toi les langues catalan, flamand récemment passé de l’oralité à l’écrit ne doivent plus être citées. saches une chose qu’aujourd’hui la variante kabyle dispose des docteurs d’état en linguistique amazigh. saches aussi que des romans (je dis bien des romans de renommés mondial ) sont traduit en tamazight. d’autres sont écrit directement par cette langue que tu veux l’effacer de la mémoire du peuple.
        saches encore une chose qu’aujourd’hui l’enseignement de tamazight en kabylie a fait découvrir une certitude que si l’enseignement se faisait exclusivement en kabyle (passage d’une langue enseignée à une langue d’enseignement) les résultats seront parfaits et excellents, tu sais pourquoi parce c’est leur langue maternelle.
        saches enfin une chose que la Kabylie aura son propre système éducatif (autonomie régionale dans le cadre de l’unité nationale comme en Espagne pour la catalan, la galicien, la basque ) a ce moment la tu vas retrouvé des journaux, des livres, des thèses toutes écrites en Tamazight.




        0



        0
          TheBraiN
          31 octobre 2016 - 9 h 05 min

          1-Un dialecte et une langue ,
          1-Un dialecte et une langue , ce n’est pas du tout la même chose .
          2-Prouvez-moi vos assertions :
          allez juste un petit document officiel en …kabyle !
          Allez un « édit royal » de Massinissa rédigé pour le peuple en …kabyle ??
          Je vous mets au défi !
          Si vous me montrez le moindre document officiel datant de 500 ou 1000 ans rédigé en Kabyle , j’arrête d’écrire !
          Expliquez-moi alors pourquoi les Rois Numides utilisaient la langue Punique (Latin Romain) s’ils avaient leur propre langue ????
          Peut-être que la langue Punique était la langue des ….technologies ???
          MDR

          3-Docteur d’état ?
          Moi aussi je peux me proclamer docteur d’état en Derdja !
          Qui a accordé ces doctorats et sur quelle base scientifique ?
          Je persiste et signe que je m’accorde à moi-même un doctorat d’état en Derdja sur des critères qui me sont propres !!!
          Un peu de sérieux SVP !!!!
          4-Vous dites que cette « langue » date de plusieurs siècles mais je constate que ces « traductions » sont faites en caractères latins .
          MDR
          La France a-t-elle occupé l’Algérie en l’an de grâce 500 ???
          5-Ayez l’honnêteté de dire que vous « voulez » un enseignement en Français en Kabylie !
          Un peu d’honnêteté SVP !!!!




          0



          0
          youcef
          31 octobre 2016 - 10 h 22 min

          allez y voir les romans écrit
          allez y voir les romans écrit en tamazight (la foire du SILA est encore ouverte) , même la constitution algérienne est traduite par le HCA en tamazight (tu es en déphasage) tu ne sais pas combien de licenciés a produits la langue amazigh. pour ce qui est de la langue parlée, apparemment vous ne savez pas que toutes les langues étaient à la base orale avant de passe à l’écrit. la quasi totalité des langues écrites aujourd’hui étaient encore orale jusqu’au 20 ème siècle (le flamand était une langue parlée sous la domination du français des Wallons, le catalan était dominé par l’espagnole), aujourd’hui ils sont passé de l’oralité à l’écrit en créant leur propre terminologies et grammaires.
          pour ce qui est du latin, ça fait plus d’un siècle que les kabyles ont écrit en latin, le dernier grand linguiste mouloud Mammeri a façonné ses règles d’usage et d’écriture en latin et sans complexe. saches que 90% des langues au monde (à part le mandarin et l’indou) sont écrite en latin. tu ne trouves aucun inconvénient que les turc utilise le latin qui est un caractère universel mais vous dénigrez aux kabyle de l’utiliser parce que au fond de toi tu le sais parfaitement qu’avec le latin elle se développera et se vulganisera rapidement, c’est ce que te rend encor fou de rage et de haine.
          saches encore que si uniquement les kabyles seulement étudient leur langues comme langue d’enseignement et non pas comme langue enseignée, elle va s’exploser en matières de production, parce que tu le sais au fond de toi que seuls les kabyles lisent et écrivent dans ce pays, le reste ils soutiendront le 5ème mandat de ton président




          0



          0
          TheBraiN
          1 novembre 2016 - 9 h 15 min

          Moi-même je pourrais écrire
          Moi-même je pourrais écrire 150 romans en Deerdja !
          En ferais-je pour autant une langue ??
          Toutes les langues étaient orales , bien entendu , mais tous les dielactes ne deviennent pas des langues ?
          une langue ce sont des « canons » bien précis, des règles , un orthographe , une conjugaison , une syntaxe , une grammaire …
          Sur les caractères universels dont vous parlez :
          1-Je dénie ce caractère d’universalité car la majorité des « terriens » utilise des caractères autres que le latin pour transcrire leurs langues .
          2-Lorsqu’on défend une langue qu’on présente comme « millénaire » , on la « défend » dans son intégralité , on protège toute son entité y compris les caractères « millénaires » supposés la transcrire.
          En conclusion (sur les caractères) ayez l’honnêteté de dire qu’il s’agit d’une francisation de cette « langue » , une tentative d’en faire un sous-Français pour , ensuite, imposer le Français parce que ce sous-Français n’est nullement viable ..
          Ayez l’honnêteté de le reconnaître et essayez de prendre exemple sur les berbères Marocains qui ont choisi les caractères Tifinaghs .
          Ah au fait , combien de langues amazighs risque-t-on d’avoir dans le monde ??.
          Je sais que pour vous , égocentrisme oblige , les seuls vrais berbères ce sont les kabyles et que donc la vraie langue berbère c’est le kabyle mais enfin réfléchissez !
          Entre le berbère « Français » de Kabylie , le berbère « arabe » du sud , le berbère « berbère » des Touaregs ….Rien qu’en Algérie on aurait droit à une bonne dizaine de langues …
          En Afrique du Nord , je vous dis pas !!!
          MDR
          Le ridicule ne tue pas , mais enfin , mieux vaut l’éviter !
          Ah j’allais oublier le « sans complexe » de Mammeri qui adopte le latin (sans complexe MDR) par pur complexe identitaire (ben oui faut surtout pas adopter les caractères arabes) et surtout par appât du gain (la France finançant ce diabolique plan de la « permanisation » de sa langue en Algérie via la parenthèse berbère).
          On ne raconte pas n’importe quoi avec Mr TheBraiN , vous devriez le savoir !!!




          0



          0
          MELLO
          1 novembre 2016 - 11 h 35 min

          Aussi coriace qu’une tortue
          Aussi coriace qu’une tortue qui fonce tout droit dans un trou, vous semblez ignorer ce pan de l’histoire du pays qui a , comme vous le signifiez, été maintes fois détourné. Pourtant Ibn Khaldoun, un amazigh de l’époque de la dynastie amazighe mérinide, il a arrêté sa vie politique à l’âge de 42 ans (1374) et se met fiévreusement à écrire pour la postérité les raisons profondes, qui se sont peu à peu imposées à son esprit, de ce phénomène de décadence dynastique qu’il compare à la croissance et à la vieillesse de l’être humain.
          Il est persuadé d’assister au début du déclin du Nord de l’Afrique. Sa célèbre Moqaddima (introduction) à l’histoire du Maghreb, qu’il écrira par la suite, est une véritable analyse spectrale d’un pays qu’il connaît parfaitement pour l’avoir parcouru en tous sens et parfois gouverné. Texte remarquable par la recherche des causes et des effets, qui donne à son auteur la gloire d’avoir précédé de plusieurs siècles Descartes, Montesquieu, Michelet, et même Marx, et d’être redevenu aujourd’hui un moderne. Ibn Khaldoun a du reste conscience d’avoir découvert une science nouvelle, celle de l’évolution des sociétés, que l’on appellera plus tard sociologie. « Citons ensuite les vertus qui font honneur à l’homme et qui étaient devenues pour les Berbères une seconde nature; leur empressement à s’acquérir des qualités louables, la noblesse d’âme qui les porta au premier rang parmi les nations, les actions par lesquelles ils méritèrent les louanges de l’univers, bravoure et promptitude à défendre leurs hôtes et clients, fidélité aux promesses, aux engagements et aux trairés, patience dans l’adversité, fermeté dans les grandes afflictions, douceur de caractère, indulgence pour les défauts d’autrui, éloignement pour la vengeance, bonté pour les malheureux, respect pour les vieillards et les hommes dévots, empressement à soulager les infortunés; industrie, hospitalité, charité, magnanimité, haine de l’oppression , valeur déployée contre les empires qui les menaçaient, victoires remportées sur les princes de la terre,dévouement à la cause de Dieu et de la religion; voilà, pour les Berbères; une foule de titres à une haute illustration, titres hérités de leurs pères et dont l’exposition; mise par écrit, aurait pu servir d’exemple aux nations à venir, »




          0



          0
          TheBraiN
          2 novembre 2016 - 8 h 50 min

          J’apporte juste une précision
          J’apporte juste une précision à savoir que Ibn Khaldoun écrivait en arabe ce qui relègue toute cette agitation berbériste sur la « langue » au statut d’un chahut de gamins irresponsables .




          0



          0
    reda
    29 octobre 2016 - 19 h 06 min

    Cher frères et sœurs
    Cher frères et sœurs Algériens, votre union sera votre force, pourquoi vous ne saisissez pas cela .Que la manif ce fasse à tizi ouzou pourquoi pas, demander à la faire à annaba : pourquoi pas , à adrar etc etc




    0



    0
    Karim Merabet
    29 octobre 2016 - 16 h 28 min

    @Affuley N Madaure (non
    @Affuley N Madaure (non vérifié) , pourquoi tu n’as pas fait cette remarque quand les citoyens du Sud du pays ont fait des manifestations de rues ou ont manifesté bruyamment leur mécontentement. D’ailleurs, ils sont en ce moment en train de réagir pour les tarifs d’électricité et du gaz alors qu’ils sont citoyens algériens comme tout le reste du pays ??? Pourquoi quand des kabyles veulent s’exprimer, tout de suite c’est le rejet total de leur revendication et une interprétation inapproprié et raciste qui se manifeste d’abord ??? Je crois que tu es de la même trempe que l’internaute @TheBraiN (non vérifié) . Pardon de te le faire remarquer ! Dès qu’un kabyle pète, c’est tout le reste du pays qui réagit ! Il faut, à la fin, se demander pourquoi , il faut se poser des questions sur le pourquoi du comment ?????????????????????




    0



    0
      TheBraiN
      30 octobre 2016 - 10 h 17 min

      « Un Kabyle » c’est un
      « Un Kabyle » c’est un « Algérien » comme d’autres …
      Ni plus ni moins!




      0



      0
        AzulamanN
        31 octobre 2016 - 11 h 44 min

        Un algérien est un amazigh ni
        Un algérien est un amazigh ni plus ni moins ni oriental ni occidental . Culturellement , les us est cotumes algériennes , de tout algérien , sont amazigj. Musics nourriture , mariage agriculture artisanat … note problème identitaire viens des complexes envers les orientaux ensuite un complexe vers les occidentaux . Pour réussir soyons nous même amazigh afriquain




        0



        0
          TheBraiN
          1 novembre 2016 - 9 h 19 min

          Un Algérien est un Algérien !
          Un Algérien est un Algérien !
          Ibn Badis l’avait défini !
          Parler d’un peuple en termes tribaux et ethniques relève d’un esprit intellectuel primitif .
          Un peuple , une nation ce n’est ni une ethnie ni une tribu .
          On peut très bien aller vers les notions de « race pure » avec ce genre de raisonnement primitif !




          0



          0
          MELLO
          1 novembre 2016 - 11 h 53 min

          Ces questions relèvent de la
          Ces questions relèvent de la politique et ont besoin de traitements politiques. L’approche politique est une question d’élites et de leadership. Les élites sont des forces motrices renouvelables de la société. Elles aident à la prise de conscience, à l’engagement et à la sincérité. Elles veillent à corriger les erreurs et à éviter toute dérive. Toute légitimité et privilèges dont elles bénéficient sont conditionnées par ce qu’elles apportent comme intelligences et savoirs pour aider la société à faire face aux imprévus et à opérer avec succès et à moindre coût les adaptations qu’exigent les situations intérieures et qu’imposent les changements internationaux. Elles doivent atténuer les confrontations, corriger les distorsions, solutionner les conflits pacifiquement loin des règlements de comptes personnels.
          l’historien Ibn Khadoun (que les gens d’orient ont naturalisé Arabe, ainsi que les autres savants tels que Avicenne, Averroes, Elkhawarizmi…etc) consacré à l’étude sociologique des Arabes qu’il a vus à l’oeuvre en Afrique du Nord, et qu’il juge avec une grande lucidité. Ibn Khaldoun est une référence incontournable dans le domaine de la réflexion sur l’histoire sociale des peuples et civilisations méditerranéennes. En réponse aux arabo-staliniens et aux arabo-intégristes, qui érigent les arabes et leurs « civilisation  » en modèle « universaliste « , Les Arabes sont une nation sauvage (umma washiyya), aux habitudes de sauvagerie invétérées. La sauvagerie est devenue leur caractère et leur nature. Ils s’y complaisent, parce qu’elle signifie qu’ils sont affranchis de toute autorité et de toute soumission au pouvoir. Mais cette attitude naturelle est incompatible (mund-fiya) et en contradiction (munâqida) avec la civilisation (‘ùmrân). Toutes les habitudes des Arabes les conduisent au nomadisme et au déplacement. Or, c’est là l’antithèse et la négation de la sédentarisation (maskûn), qui produit la civilisation. Par exemple: les Arabes ont besoin de pierres pour leurs foyers et leur cuisine -ils les prennent aux maisons, qu’ils détruisent dans ce but. Ils ont besoin de bois pour leurs tentes, pour les étayer et en faire des piquets: ils abattent les toits, pour en tirer le bois dans ce but. La véritable nature de leur existence est la négation de la construction (binâ’), qui est le fondement de la civilisation. Tel est, généralement, leur cas. De plus, c’est leur nature de piller autrui. Ils trouvent leur pain quotidien à l’ombre de leurs lances (rizqu- hum fi zilâl rimâ-i-him). Rien ne les arrête pour prendre le bien d’autrui.




          0



          0
          TheBraiN
          2 novembre 2016 - 8 h 54 min

          Le texte en question ne
          Le texte en question ne parlait pas des arabes mais d’une tribu arabe précise !
          Manipuler les écrits c’est tout sauf nouveau !
          Le texte parlait des « Banu Hilal » pas des « arabes » et se rapportait à une conjoncture spécifique , à une époque bien donnée .
          Déformer le texte aussi grossièrement pour en faire un pamphlet raciste contre son propre peuple est honteux !
          Pouvez-vous vous regarder dans le miroir en vous rasant chaque matin ?
          La haine , le mensonge , le racisme , le mépris de soi-même ….LAMENTABLE !!!




          0



          0
    Affuley N Madaure
    29 octobre 2016 - 15 h 01 min

    Manifester pour l’austérité
    Manifester pour l’austérité qui frappe le PAYS, oui mais uniquement celle qui frappe une région est indigne d’un parti se disant « national ».
    Je ne marcherai que quant c’est dans l’intérêt de l’ensemble de la NATION ALGERIENNE
    et jamais pour une partie au détriment du reste.




    0



    0
    Karim Merabet
    29 octobre 2016 - 14 h 45 min

    Ya l’oiseau de mauvaise
    Ya l’oiseau de mauvaise augure @TheBraiN (non vérifié), toi tu dégaine très vite toujours pour taper sur les Kabyles et la Kabylie. Tu es hors sujet toujours. Le RCD est décrié ces temps c’est vrai, il est certes critiquable parce qu’il a accepté d’aller aux élections législatives par exemple, mais çà n’a rien à voir avec ce que tu racontes. C’est toi le vrai raciste qui défend l’arabo-islamisme exclusif en Algérie et ce n’est pas des arabes algériens comme toi qui vont décourager les kabyles patriotes qui combattent pour leur culture et leur langue dans un pays qui s’appelle ALGERIE , qui est le leur aussi , il ne faut jamais l’oublier. Va défendre ton idéologie là-bas chez toi dans le Hedjaz, nous les algériens (arabes, kabyles, chaoui, targui, mozabite, touaregs, arabophones, amazighophones, franophones ou anglophones) on arrivera tôt ou tard à s’émanciper de l’autoritarisme du pouvoir, de la dictatuire idéologique importée, à s’entendre entre nous pour enfin vivre en paix, entre nous TOUS ! Il suffit juste de faire partir le FLN de l’après 1962 qui défend la pensée unique comme toi, il suffit juste d’instaurer une vraie république libre et démocratique et après tous les Ferhat Mehheni et autres extrémistes absolutistes de tous bords (comme toi) disparaîtrons d’eux-même.

    Vive l’Algérie ALGERIENNE , libre et démocratique !




    0



    0
      TheBraiN
      30 octobre 2016 - 8 h 58 min

      1-Apprenez d’abord à
      1-Apprenez d’abord à respecter les opinions d’autrui .
      2-Dénoncer le racisme devient du racisme , mais oui bien sur !
      Vous savez quoi !
      La dictature de la pensée via la culpabilisation (sauce sioniste) ça ne marche pas avec Mr TheBraiN , et ça vous devriez le savoir depuis bien longtemps .
      3-Tenir un discours raciste comme le votre (tout en m’accusant de racisme) en 2016 reste lamentable mais lorsque ça vient de si bas ….
      4-Mr theBraiN est d’un tout autre niveau , vraiment autre, du votre , veuillez éviter de parasiter ses écrits car vous ne réussirez jamais à lui faire changer de cap !




      0



      0
    Arezki
    29 octobre 2016 - 10 h 56 min

    Depuis 2001 seulement ? Je
    Depuis 2001 seulement ? Je dirais depuis 1963 plutôt, ou peut être même 1851 pour parler franchement. Le RCD…




    0



    0
    pegasse
    29 octobre 2016 - 9 h 32 min

    Une seule chose á dire: TROP
    Une seule chose á dire: TROP TARD




    0



    0
    Rascasse
    29 octobre 2016 - 9 h 21 min

    De quelle austérité vous
    De quelle austérité vous parlez ? Le sucre le café le pain le lait l’essence sont toujours subventionnés, le peuple ne comprends pas ce que c’est une voie un complexe ou un CHU , le peuple euthanasié croit vivre dans un paradis sur terre par ignorance ou fatalisme, le foot raouraoua et leekens sont plus important pour l’instant, le rcd a toujours été a côté de la plaque et faut dire qu’il a fourni les plus grande girouette de la politique khalida amara …




    0



    0
    TheBraiN
    29 octobre 2016 - 8 h 36 min

    Un parti ouvertement
    Un parti ouvertement régionaliste voire raciste qui emploie le terme « région » 50 fois par communiqué .
    Une honte que l’Algérie de 2016 ait ce genre de parti….cules et qu’elle ne l’interdise pas !
    J’aurai aimé qu’ils dénoncent la politique d’austérité sur l’ensemble du territoire Algérien , auquel cas le débat aurait été tout autre mais là , il préfèrent faire dans la victimisation comme si « leur région » était sous embargo !
    Qu’on interdise ce parti raciste une fois pour toutes !




    0



    0
    kader
    29 octobre 2016 - 6 h 55 min

    …pour dénoncer la politique
    …pour dénoncer la politique d’austérité qui «frappe la région»,
    Arretez votre sectarisme et racisme à deux sous
    Votre région est mille fois mieux lotie que les régions du sud où coule le pétrole
    Arretez le pays est déjà une poudrière prete à s’enflammer




    0



    0
      Arezki
      29 octobre 2016 - 10 h 59 min

      Les gens du sud n’ont qu’à se
      Les gens du sud n’ont qu’à se structurer et défendre leurs intérêts. Le régionalisme du RCD n’est qu’une maigre réponse au régionalisme étatique de la clique de Oujda.




      0



      0
    Thidhet
    29 octobre 2016 - 3 h 55 min

    Le RCD est le premier
    Le RCD est le premier responsable du blocage du développement de la Kabylie. Immatures, médiocres, arrogants, violents, sectaires, aliénés, complexés et un tantinet racistes, ils n’ont apporté que désordre, malaise et méfiance dans cette région.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.