Le violeur marocain Saâd Lemjarred déguise ses instincts bestiaux en «cabale algérienne»

Le chanteur marocain Saâd Lemjarred décoré par son roi. D. R.

Le chanteur marocain dont les chansons sont diffusées en boucle par les radios algériennes au point qu’il est difficile de ne pas y voir une «opération préméditée», a accusé l’Algérie d’avoir monté une cabale contre lui en France, où le perroquet de Mohammed VI vient d’être arrêté pour agression sexuelle commise sur une jeune fille. Son avocat a déclaré au juge que cette affaire était un coup monté par l’Algérie visant à ternir l’image de son client pour avoir «chanté la marocanité du Sahara» (sic). Selon plusieurs sources qui rapportent cette ineptie, le juge n’en revenait pas d’entendre cette plaidoirie désopilante tirée par les cheveux et complètement saugrenue.

Saâd Lemjarred, ce plagiaire à qui l’Algérie a ouvert ses portes pour y vendre sa camelote érigée en art, est le chantre du Makhzen qui a été décoré par Mohammed VI pour son engagement en faveur du régime monarchique dont il est l’ambassadeur à l’étranger. Sa musique, entièrement «inspirée» du tempo saoudien, sert, à la fois, à propager insidieusement ce genre musical au Maghreb et à s’introduire dans le marché juteux des pays du Golfe où l’argent coule à flots.

Si ce bouffon du roi est libre de défendre son maître et sa croute, il n’en reste pas moins que sa présence envahissante sur les différentes chaînes de la Radio publique algérienne a de quoi susciter des interrogations. Algeriepatriotique avait révélé, il y a quelques années, qu’une note avait été adressée aux différentes stations pour interdire – ou limiter – les chansons marocaines après que les auditeurs eurent remarqué une tendance inhabituelle et anormale à la promotion de ce genre musical dans notre pays. Mais des contre-instructions semblent avoir été données pour, au contraire, inonder les ondes de cette musique mi-marocaine mi-saoudienne portée par une nouvelle génération de chanteurs marocains opportunistes très présents sur les réseaux sociaux.

Ce n’est pas la première fois que les «décideurs» de la sphère culturelle algérienne imposent aux Algériens des artistes arabes – marocains et égyptiens notamment – qui, une fois leur cachet faramineux encaissé, déversent leur fiel contre l’Algérie et son peuple. Mais la leçon ne semble pas avoir été apprise, puisque des artistes égyptiens qui ont fait montre d’une haine viscérale contre notre pays durant la grave crise de novembre 2009, provoquée par l’agression des joueurs de l’équipe nationale algérienne de football au Caire, continuent d’être invités et honorés à toutes les éditions du festival du film arabe d’Oran, entre autres.

Lina S.

Comment (157)

    Rola merbah
    17 novembre 2016 - 22 h 03 min

    ce qui m’étonne le plus c’est
    ce qui m’étonne le plus c’est que, il a fait du succès dans les pays arabes du moyen orient et du golfe avec des chansons algériennes au su et au vue de tous le monde et malgré celà les pays arabes l’ont encouragé à celà en ignorant ce que disaient les algériens sur ces vols. Ils lui ont qu’en même accordés une notoriété malgré ce déli puni par l’islam (essariqua kabira mina el kabaeir), je lance un message aux pays arabes d’avoir poignardé encore une fois l’algérie dans son dos.




    0



    0
    Ali babi Loon
    6 novembre 2016 - 9 h 46 min

    Une de ses plus populaires
    Une de ses plus populaires chansons est bien un plagiat d’une mélodie écrite et chantée par notre maitre du chaabi EL HADJ MOHAMED EL ANKA dans les années 1940.i




    0



    0
    Justice
    5 novembre 2016 - 19 h 13 min

    Affaire Daniel Galvan Viña

    Affaire Daniel Galvan Viña
    30 juillet 2013 – 10 août 2013

    L’affaire Galvan est un scandale provoqué par la libération de Daniel Galvan Viña, un homme de nationalité espagnole, né en Irak, condamné pour pédophilie et emprisonné au Maroc, puis libéré dans le cadre d’une grâce collective au nom des bonnes relations entre les deux royaumes marocain et espagnol. Le Roi du Maroc, qui retira ensuite sa grâce, a affirmé ignorer le dossier.

    La nouvelle a provoqué une vive contestation, relayée par les réseaux sociaux, la presse et les médias internationaux. Le 2 août à l’heure de la rupture du jeûne, un sit-in d’une centaine de riverains débute à Rabat6. Le lendemain des manifestations sont organisées dans tout le pays. Le surlendemain, le Roi retire sa grâce, et plus tard dans la semaine s’entretient avec les familles des victimes.

    Les commentateurs se sont interrogés sur l’affaiblissement du Trône et sa désacralisation, étant donné l’opportunité offerte d’attaquer la personne du Roi. Certains expliquent la grâce initiale par le fait que le coupable serait aussi un espion pour le compte de l’Espagne.

    Sommaire

    1 Contexte
    2 Chronologie

    Contexte

    Le 17 juillet 2013, Juan Carlos Ier d’Espagne arrive chez le chef du gouvernement marocain Abdel-Ilah Benkiran avec une requête, il lui demande de transférer un prisonnier âgé de 74 ans, atteint d’une maladie cardiaque, condamné à 4 ans pour trafic de drogue, ensuite, le 19 juillet, lors du retour du roi d’Espagne Abdel-Ilah Benkiran informa le roi Mohamed VI de la demande du monarque espagnol pour le transfert d’Antonio Garcia, le roi du Maroc lui signifie son accord et lui demande d’accélérer la procédure. Le lendemain, à la suite d’un appel téléphonique de la part de Fouad Ali El Himma, les services de l’ambassade espagnole à Rabat ont dressé deux listes. La première de 30 individus concernent les demandes de transfert, la deuxième composée de 18 individus concernent les demandes de grâce. Puis le 30 juillet, à l’occasion du 14e anniversaire de l’ascension au trône, le roi Mohamed VI accorda, à la demande du roi d’Espagne Juan Carlos un pardon royal à 48 ressortissants espagnols, dont leurs noms figuraient dans les deux listes initiales. Parmi les prisonniers graciés, on trouve, Antonio Garcia Ancio, fils d’Antonio Garcia Vidriel, celui que Juan Carlos avait intercédé. Le fils était considéré comme le principal accusé dans l’opération de transport de 9 tonnes de Haschich et avait été condamné à 10 années de prison, on trouve aussi Daniel Galvan Viña, âgé de 63 ans, espagnol d’origine irakienne qui a violé 11 enfants de quatre à 15 ans et a filmé ses actes. Il y a 18 mois, Daniel Galvan a été condamné par un tribunal de Kénitra à 30 ans de prison ferme pour des actes de pédophilie6,7,8,9,10 au Maroc.

    Daniel Galvan Viña, surnommé « Le violeur de Kénitra », dont le prénom d’origine est Salaheddine, est né à Bassora le 1er juillet 1950 de père et de mère irakiens; il travaillait entre 1996 et 1998 comme stagiaire au département de Relations internationales de l’Université de Murcie, « pour sa connaissance des langues, notamment l’arabe », puis sous contrat entre 1998 et 2002. Ensuite, il retourne en Irak, où il sera emprisonné dans la Prison d’Abou Ghraib «pour effectuer un travail dangereux et secret». D’après Le Monde, El País et Lakome, Daniel serait un espion espagnol travaillant pour le Centro Nacional de Inteligencia, et a été officier de l’armée irakienne ayant aidé à renverser Saddam Hussein. Il obtient la nationalité espagnole grâce à son mariage avec une espagnole, dont il divorcera. Lors de son séjour en Espagne, Galvan a été traité pour schizophrénie. Puis en 2005, il s’installa à Kénitra11,12,13,14.

    Chronologie

    « Nous sommes ici pour déterminer qui est responsable de ce pardon. C’est une honte qu’ils vendent nos enfants » Najat Anwar, présidente de l’association Touche pas à mon enfant6

    Le vendredi 2 août 2013, après la rupture du jeûne, une manifestation a été organisée à Rabat, devant le Parlement. Des centaines de personnes y participent. Des dizaines de personnes, dont des journalistes ont été blessées lors de l’intervention de la police antiémeute munies de matraques8,9,15,16.

    En France, l’Association marocaine des droits humains à Paris – Île-de-France – a également appelé à manifester samedi 3 août à 18 heures devant l’ambassade du Maroc à Paris17.

    Le 3 août, quatre manifestations ont été organisées une à Agadir, une autre à Tanger et à Tétouan. Ces deux dernières ont également été dispersées par la police antiémeute18. Contrairement à celles de Tanger et de Tétouan, la manifestation d’Agadir n’a pas connu d’interventions policières19. L’autre manifestation fut organisée à Nador16.

    Les principales revendications de la population concernaient le fonctionnement de la justice, la remise en cause du droit de grâce et la demande d’excuses royales20, certains ont aussi demandé le départ de Fouad Ali El Himma un des proches conseillers du roi Mohamed VI soupçonné d’être impliqué dans la grâce20,21.

    Le soir, le cabinet royal a rendu public un communiqué au sujet de la libération du pédophile espagnol22:

    « À la suite de la libération, ces derniers jours, du dénommé Daniel Galvan Fina de Nationalité espagnole, condamné par la justice marocaine, le Cabinet royal tient à apporter à la connaissance de l’opinion publique les éléments d’information et les précisions suivants : #Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste n’a jamais été informé, de quelque manière que ce soit et à aucun moment, de la gravité des crimes abjects pour lesquels l’intéressé a été condamné. #Il est évident que jamais le Souverain n’aurait consenti à ce que Daniel Galvan Fina puisse arrêter de purger sa peine, au regard de l’atrocité des crimes monstrueux dont il a été reconnu coupable. #Sa Majesté le Roi, en tant que premier protecteur des droits des victimes, de surcroît enfants, et de leurs familles, ne ménagera aucun effort pour continuer à les entourer de sa sollicitude. L’ensemble de l’action royale démontre, à l’évidence, l’attachement du Souverain aux immuables valeurs morales, à la centralité de la promotion des droits de l’Homme et de la protection de l’enfance ainsi qu’à la défense de la société marocaine contre toute atteinte et actions condamnables par la conscience humaine.

    Pour toutes ces considérations, Sa Majesté le Roi a décidé, dès qu’il a été informé des éléments du dossier, qu’une enquête approfondie soit diligentée en vue de déterminer les responsabilités et les points de défaillance qui ont pu mener à cette regrettable libération et d’identifier le ou les responsables de cette négligence afin de prendre les sanctions nécessaires. Les instructions seront également données au ministre de la Justice afin de proposer des mesures de nature à verrouiller les conditions d’octroi de la grâce à ses différentes étapes. »

    Le dimanche 4 août, le roi Mohamed VI décide d’annuler la grâce qu’il avait accordée au pédophile espagnol multirécidiviste, évoquant une décision «à caractère exceptionnel», malgré l’annulation, une manifestation fut organisée à Kénitra, qu’a connu l’assistance policière mais sans incident14,16,23.

    Le lendemain, le roi Mohamed VI révoque le délégué général de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion Hafid Benhachem après avoir mené une enquête approfondie, celle-ci a été confiée à une commission présidée par le ministre de l’Intérieur et le Procureur Général près la Cour de Cassation. Plus tard dans la journée, Daniel Galvan Viña a été arrêté dans la ville de Murcie, au sud de l’Espagne, en vertu d’un mandat d’arrêt international lancé par le Maroc24.

    Le soir, une manifestation fut organisée à Safi, à la suite d’un appel sur Facebook16,25.

    Le mardi 6 août, le roi Mohamed VI a accueilli les familles des enfants violés par le pédophile gracié, afin de témoigner de sa compassion et de son empathie, a indiqué le Palais royal dans un communiqué3. Durant la journée, des manifestations ont été organisées à Casablanca, à El Jadida, à Beni Mellal, à Ouezzane, à Tanger, à Ouarzazate, et à Marrakech16,26,27,28. La manifestation de Casablanca a connu la participation de plus de 2 000 manifestants, elle a connu l’assistance policière mais sans incident3.

    Le lendemain, une manifestation fut organisée à Rabat, près de 500 personnes y participé, contrairement de celle du vendredi dernier, cette manifestation n’a pas connu d’interventions policières4.

    D’autres rassemblements d’indignation sont d’ailleurs prévus la semaine prochaine dans de nombreuses villes du Maroc ainsi qu’à l’étranger9.




    0



    0
    ideem
    3 novembre 2016 - 13 h 40 min

    l’identité de la fille a été
    l’identité de la fille a été dévoilé aujourd’hui par un bloggeur people, aussi il y a le témoignage
    http://www.jeremstar.fr/exclu-affaire-saad-lamjarred-voici-fille-a-depose-plainte-contre-lui-viol-recit-de-soiree.html




    0



    0
      Anonymous
      4 novembre 2016 - 16 h 40 min

      Que vous êtes bêtes ya les
      Que vous êtes bêtes ya les MOKKOKO,
      Ce n ‘est pas la nationalité de la Fille qui est importante, mais l’agression que le salaud-violeur lui a fait subir.
      Mais quand on est esclave opprimés broyés, la séquestration devient une chose normale.




      0



      0
    ALI
    3 novembre 2016 - 13 h 20 min

    VIVE L’ALGERIE
    VIVE L’ALGERIE




    0



    0
    kamel
    2 novembre 2016 - 15 h 19 min

    Il n’est pas encore jugé,
    Il n’est pas encore jugé, donc il est encore innocent.
    Ne faisant donc pas dans l’excès de zèle et haine aveugle.
    Kamel d’Alger




    0



    0
      Azo Gour
      3 novembre 2016 - 11 h 19 min

      Il n’y a pas eu un jugement,
      Il n’y a pas eu un jugement, mais il y a un constat. Nuance !




      0



      0
        Anonymous
        4 novembre 2016 - 17 h 01 min

        Le rapport médical est clair.
        Le rapport médical est clair. La Fille a été bel et bien agressée.

        Ce n’est pas la justice de la narco-monarchie et des broyeurs des humains.




        0



        0
      ANTI MAKHNEZ
      3 novembre 2016 - 19 h 03 min

      INCH ALLAH et je souhaite qu
      INCH ALLAH et je souhaite qu’il va étre jugé et condamné lourdement.
      ensuite il seras rattrapé par une autre affaire de viol aux USA et il payeras ce qui avait enduré le jeune Islam agé de 11 ans a l’époque condamné a 1année de prison pour un pseudo viol qu’il n’avait pas commis par la cour de sa majesté Homo6 amir des pédophiles et des violeurs.
      l’EXCES DE ZELE ET la HAINE est UNE PURE FABRIQUE made in makhnez !!.




      0



      0
    salim
    2 novembre 2016 - 12 h 13 min

    oui c’est le general mohamed
    oui c’est le general mohamed mediene qui a monté ce coup contre cette decadence humaine
    oui c’est le general mohamed mediene qui a provoqué le seisme d’italie
    oui c’est le general mohamed mediene qui vous ai crée avec une cervelle defaillante (…)




    0



    0
    nordine aljazairi
    2 novembre 2016 - 11 h 08 min

    pourquoi pas c’est le pouvoir
    pourquoi pas c’est le pouvoir algérien qui a broyait le poissonnier hicham d’el houssaima Allah yarahmou
    ou bien selon saadani c’est bien entendu le general toufik qui est derrière ce drame heureusement que Ammar saadani n’est plus mais personnellement j’aimerai bien que le Drs de toufik le poursuivra en justice
    si le Maroc est l’ennemi de l’Algérie saadani aussi c’est un agent du makhzane affaire à suivre




    0



    0
    Anonymous
    2 novembre 2016 - 10 h 19 min

    La monarchie marocaine l’une
    La monarchie marocaine l’une des plus grandes corruptrices monarchies au monde
    The « Hillary Clinton Foundation », l’une des fondations corrompues aux U.S.A
    De  » l’éternelle souriante,…?! », Hillary qui sait fermer les yeux, et les oreilles, pour se remplir les poches,
    Et de sa fondation de la part de « donnateurs très discrets »

    Imprudence, et manques d’expériences, où mauvaises habitudes acquises ?

    Le Maroc a donné 28 millions de dollars à la Fondation Clinton en échange de « deux énormes faveurs »
    |
    hillary-clinton-fondation

    Le royaume du Maroc a fait des dons d’un montant global de 28 millions de dollars à la Fondation Clinton, du temps où Hilary Clinton était secrétaire d’État, révèle ce lundi 31 octobre, le site internet du média américain The Daily Caller. En échange, l’ancienne première Dame désormais favorite pour les élections présidentielles américaines, a accordé « deux énormes faveurs » au Maroc, selon la même source.
    Aides pour l’extraction illégale de phosphate au Sahara occidental

    Pendant ses fonctions à la tête du Département d’État américain, Hilary Clinton a facilité et réduit les restrictions sur l’octroi d’aide extérieure au Maroc, indique The Daily Caller. Le royaume a donc pu bénéficier de fonds américains pour financer l’exploitation par des compagnies publiques marocaines de mines de phosphate située au Sahara occidental, poursuit la même source.

    Les restrictions sur ces aides étaient justement liées à « l’occupation illégale du territoire depuis 1974 », selon le média américain. En effet, « aucun pays ne reconnait la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental », tandis que l’Organisation des Nations unies (ONU) et la Cour internationale de justice exigent toutes deux que « Mohamed VI mette fin (…) à l’extraction illégale de minerais » au Sahara occidental, rappelle The Daily Caller.
    Volonté de fermer une mine de phosphate aux États-Unis

    Par ailleurs, Hilary Clinton est accusée d’avoir tenté, avec la directrice de l’agence américaine de protection de l’environnement, Lisa Jackson, de faire fermer la Mosaic Company en 2011, une entreprise américaine qui exploite la plus grande mine de phosphate aux États-Unis, affirme la même source.

    L’entreprise étatique marocaine de phosphate OCP « aurait ostensiblement bénéficié (…) de la fermeture de Mosaic », indique le média américain. Ainsi, le Roi « Mohamed [VI, NDLR] a fait un don de jusqu’à 15 millions de dollars à la Fondation Clinton, à travers OCP », affirme The Daily Caller.

    Il s’avère que Lisa Jackson, l’ancienne chef de l’agence américaine de protection de l’environnement est une proche des Clinton, faisant preuve d’une loyauté inconditionnelle. À son départ de l’agence qu’elle dirigeait, Jackson a rejoint le Conseil d’administration de la Fondation Clinton en 2013, révèle le média américain.




    0



    0
      kamel
      2 novembre 2016 - 15 h 25 min

      Idem chez nous. Il suffira de
      Idem chez nous. Il suffira de changer les noms des personnes et des scandales. On n’est pas des cousins pour rien.




      0



      0
        ANTI MAKHNEZ
        3 novembre 2016 - 19 h 07 min

        l’idiot on lui montre la lune
        l’idiot on lui montre la lune et lui regarde la lune
        DEGAGE TU EMPESTES LE SITE on n’est ni cousins ni fréres !! .




        0



        0
        amal
        6 novembre 2016 - 16 h 31 min

        tu connais un violeur
        tu connais un violeur algérien qui aurait plaidé innocent en accusant le maroc de vouloir l’enfoncer? alors arrête de dire des inepties




        0



        0
    BOUARIF - AURES
    1 novembre 2016 - 10 h 46 min

    Tous ceux qui sont arrêtes en
    Tous ceux qui sont arrêtes en France, en Belgique où dans toute l’Europe, sans papiers, ils, où elles, se présentent comme Algériens, c’est une pratique très connue, pourquoi cette usurpation d’identité, elle est bénéfique sur tous les plans, ( il ne seront pas expulsés, de bénéficier d’un certain temps de recherches avec les différents Consulats et leurs services Juridiques, afin de déterminer son identité, où bien d’après son accent ses origines du Maghreb, cette pratique est très courante dans les gardes de vue et dans les centres de rétentions pour ceux qui ne possèdent pas de papiers immigration « Harragas », toutes les racailles du Monde Arabe disent Algérien, pourquoi pas ce violeur Médaillé par un Roi Pédophile ils possèdent le même gène et la même ADN !!!
    l’Algérien est un pure sang, ne macule pas son son identité, qui vaut un très lourd tribut au prix de 1 500 000 Valeureux Martyrs !!!
    Cordialement : Un Algérien des Montagnes de mon trèsbeau pays !!!




    0



    0
    mr so
    30 octobre 2016 - 20 h 46 min

    Avec un roi homosexuel des
    Avec un roi homosexuel des chanteurs violeurs les femmes des prostituées les enfants victimes de pédophilie et les hommes des droguées à défaut d’être violeur Bravo le Maroc vous êtes vraiment l’exemple à ne pas suivre..l loool

    vive l’Algérie viVe son peuple tehya bladi




    0



    0
    Anonymous
    30 octobre 2016 - 20 h 46 min

    Pourquoi la monarchie
    Pourquoi la monarchie monarchie marocaine valorise et défend , et honore ses sujets,
    Défend ses richesses diverses économiques: énergetique, minérale, culturelle, touristique,
    Avec un nationalisme chauvin, et agressif ?

    Pourquoi, il y a une continuité, cette ouverture, et ces liens entre le roi, d’un coté,
    Ses élite, et ses sujets, de diverses classes aux disparités criardes, moyen ageuses, de l’autre coté ?

    Et pas nous, en Algérie, pays des « révolutions… », et « patrie des révolutionnaires… »,
    « de la révolution, par le peuple, et pour le peuple… »
    Pays aux richesses naturelles, et des ressources humaines,encore jeunes

    Il ne manque que la confiance perdue, née d’une rupture totale, d’un grand mal entendue,
    Entre le peuple, et l’état algériens
    Et la mobilisation du peuple, pour faire face aux très grands défis, et taches de développements qui les attend

    Une rupture totale, un isolement, une froideur, une très grande, et tenace méfiance,
    Un dialogue des sourds, et muets

    Pourquoi on tire pas des leçons de nos malheurs tragiques, et sanglants du passé,
    Particulièrement, allusion faite à nos élites, à nos responsables, et à nos dirigeants
    Qui s’obstinent dans une voie sans issue  » No way  » , et  » la politique de l’autruche  »
    Malheureusement, aventureuse, très couteuse, et suicidaire, pour le pays, à moyen, et à long termes ?




    0



    0
      amal
      6 novembre 2016 - 16 h 23 min

      sujet honorés en chair à
      sujet honorés en chair à saussisses dans des bennes à ordures.
      avant de l’ouvrir pour dire n’mporte quoi faut se mettre à jour




      0



      0
    Anonymous
    30 octobre 2016 - 16 h 28 min

    Jack Lang va venir au secours
    Jack Lang va venir au secours du roi. Une affaire de quelques appels et de quelques jours. A suivre. Le panier de crabes va s’exécuter.




    0



    0
    Lotfi magh
    30 octobre 2016 - 15 h 51 min

    Salut AP , méfiez vous de
    Salut AP , méfiez vous de ces sites makhzeniens comme ce 360 ma je viens maintenant de lire quelques passages , ils n’arrètent pas de vous attaquer , il faut faire quelques chose
    L’alliance du clan d’oujda avec cette narcomonarchie se confirme, pour qu’un pays comme cette narcomonarchie nous attaque sans que les autorités algériennes ne réagissent ce n’est pas normal .




    0



    0
    Kahina
    30 octobre 2016 - 13 h 36 min

    Une fille a été agressée
    Une fille a été agressée physiquement et traumatisée moralement par Saad le psychopathe, les sujets et leur roi disent que c’est l’intégrité du territoire qui est visée. Territoire national marocain = Organe sexuel.

    Pauvre esprit arabe. Esprit dégradé, esprit des charlatans opprimés sans âme ni existence.
    Le ministre de la culture de la narco-monarchie veut s’ingérer dans la justice française pour libérer son violeur international. Ces pauvres marocains qui défendent un violeur mondial, alors que le rapport médical indique bien que la fille a été séquestrée. Aucune solidarité avec la fille agressées. Les messages des marocains disent qu’ils sont tous des violeurs et ils demandent la libération de leur violeur.
    Pauvre culture primitive, pauvre esprit arabe, pauvres esclaves sans cerveau.
    Du jamais vu dans le monde….Le Maroc ( peuple et palais) se met du côté de l’agresseur. Au pays où la dignité humaine et les droits de l’être humain non pas de traces, c’est NORMAL.
    Un esclave restera un esclave.




    0



    0
    HANNIBAL
    30 octobre 2016 - 13 h 32 min

    Regardez avec quelle
    Regardez avec quelle outrecuidance le 360 ma défend les soit disant victimes marochiennes qui ne demandent qu’a faire parler d’eux ; quelle honte leur torchons sont juste la pour faire la propagande de la luxure du royaume de sumo VI au royaume des innocents …
    (dans un coin ou ya que des cainmaros une marocaine qui ne parle pas le francais et un dealer est passé par la )
    http://fr.le360.ma/societe/une-jeune-marocaine-violee-a-bruxelles-93323




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.