Grèves et dialogue de sourds : qui veut le pourrissement ?

Les travailleurs de la SNVI attendent des commandes qui ne viennent pas. New Press

Les observateurs constatent qu’au moment où les entreprises de transport public, urbain et suburbain, manquent de bus, comme l’Etusa, ou roulent avec des cars déglingués, dans le secteur privé, avec les risques d’accidents, la SNVI qui en fabriquait n’en sort presque plus. Pourquoi ? La demande existe, les capacités nationales de la satisfaire sont à Rouiba, les travailleurs concernés sont prêts à répondre à la commande, à condition, bien sûr, que celle-ci soit formulée, et en attendant, ils protestent contre cette forme d’abandon d’un fleuron national de l’industrie et observent une grève qui est partie pour durer et même s’étendre, si les ingrédients sont réunis.

Car, en guise de réponse, c’est le silence de la part de leur direction générale, et les travailleurs trouvent légitime de se poser des questions sur «ce qui se trame» derrière le pourrissement dans ce complexe. Ils craignent pour leur avenir et les rumeurs à propos de mesures d’austérité décidées par le gouvernement ne sont pas pour les rassurer. Ils se disent convaincus qu’elles les toucheront de plein fouet, en dépit des déclarations du ministre des Finances, jeudi en marge de la séance du Sénat, affirmant que les dépenses sociales sont maintenues dans la loi de finances pour 2017.

L’UGTA, qui apparaît de plus en plus comme un syndicat «officiel» dépendant du pouvoir, perd du terrain et le peu de représentativité que lui garantissaient les mesures destinées à la paix sociale prises par le gouvernement et dont elle prenait la paternité. La situation financière du pays ne permet plus cette couverture «sociale» à l’inaction de la Centrale de Sidi-Saïd.

L’intersyndicale qui veut s’imposer comme alternative à l’UGTA, a choisi, elle aussi, ce samedi pour faire le point et décider. Ce qui motive ses animateurs, c’est un cahier de revendications précises auxquelles les pouvoirs publics tardent à répondre. L’intersyndicale est encouragée par les résultats de sa dernière grève dans les secteurs de la Fonction publique – pourtant réputée difficile – attestés par la forte mobilisation des travailleurs et la volonté perceptible dans d’autres secteurs de rejoindre le mouvement de protestation.

Si le gouvernement persiste à refuser d’ouvrir un dialogue assez sérieux pour désamorcer la bombe sociale amorcée par la dégradation des conditions socioprofessionnelles d’une grande partie de la population, la répression, sous une forme ou une autre, ne fera qu’envenimer les choses dans un contexte qui porte des perspectives plutôt pessimistes.

Houari Achouri

Comment (3)

    TheBraiN
    5 novembre 2016 - 13 h 43 min

    La SNVI souffre d’un
    La SNVI souffre d’un management obsolète !




    0



    0
    el wazir
    5 novembre 2016 - 12 h 11 min

    Ce n’est pas un abandon
    Ce n’est pas un abandon volontaire d’activité a SNVI , mais un cas flagrant « D’INCOMPÉTENCE » de la direction et notamment du PDG, qui trouve son salut dans la fuite de responsabilités pourtant bien rémunéré pour l’assumer, cette situation de faillite qui tend aujourd’hui au pourrissement, ne travaille ni l’intérêt de l’État qui est saigné a blanc par cette entreprise qui occupe environ 7000 salariés et environ 40 hectares de terrain mais qui ne produit que 500 véhicules par an, cette fuite de responsabilités se situe a deux niveaux: soit les rapports mensuels, trimestriels et annuels sont falsifiés (et le PDG et choisi pour cette mission) soit les rapports ne sont pas examinés a la SGP et/ou au ministère. parce que atteindre un tel résultat avec un investissement aussi gigantesque que la SNVI , est un motif suffisant pour faire passer les responsables y compris ceux de l’UGTA,(…)




    0



    0
      Naceur
      5 novembre 2016 - 18 h 29 min

      1 grand pays comme l’Algérie,
      1 grand pays comme l’Algérie, sans démagogie aucune, aux richesses inestimables, est mis à genoux !? et vous parlez de SNVI………. ces Zombies c’est des des génies !!!! du Mal




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.