Ali Haddad : «La fin de l’ère du pétrole cher est une réalité»

Ali Haddad. New Press

Lors de la conférence sur la transition énergétique en Algérie qui a eu lieu aujourd’hui à Alger, le président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), Ali Haddad, a insisté sur la transition énergétique qui est, selon lui, une étape cruciale de la transformation de l’économie algérienne. «C’est une phase aussi importante que la nationalisation des hydrocarbures qui est intervenue en 1971», a-t-il indiqué, relevant que le secteur de l’énergie «a toujours constitué le socle de l’économie nationale», cependant ce modèle économique n’est pas viable à long terme.  

Pour lui, il faut tenir compte des changements qui ont touché le marché des hydrocarbures. La fin de l’ère du pétrole cher, a-t-il souligné, est une réalité. «Nous devons nous engager dans une politique nouvelle nous affranchissant définitivement du tout hydrocarbures».

Le patron du FCE a invité à la réflexion sur la transition énergétique dont l’émergence d’un marché d’hydrocarbures non conventionnels et la nécessité d’avoir une industrie non polluante qui respecte l’environnement. «Les énergies renouvelables s’imposent comme l’alternative la plus sérieuse, la plus propre et, commercialement, la plus rentable», a-t-il affirmé, rappelant par là même le programme de l’Etat à l’horizon 2030 qui prévoit  une puissance totale de 22 000 mégawatts dédiés à la seule consommation locale. Le développement d’un large éventail de filières technologiques où le photovoltaïque et l’éolien se taillent la part du lion avec respectivement 13 575 mégawats et 5 010 mégawats, le reste étant réparti entre l’énergie solaire thermodynamique, la biomasse, la cogénération et la géothermie.

 Il a recommandé aux différents acteurs publics et privés de «créer» une véritable filière, de «construire» le marché des énergies renouvelables autour des acteurs locaux et étrangers, des technologies, du financement et des marchés cibles.

Houneïda Acil

Comment (24)

    Anonymous
    10 novembre 2016 - 6 h 37 min

    ALI HADDAD n’est peu être pas
    ALI HADDAD n’est peu être pas un mokh,mais lui au moins investit dans son bled,contrairement aux autres « grands spécialistes et ingénieurs en la matières » ,qui ont été formés gratis par l’état algérien et qui ont fouttu le camp les poches pleines de « algéro- pétro dollars « ! Allez-y ,faites mieux que lui si vous en êtes capables,participez à la construction de votre pays,chiche ! NON ,les arrivistes préfèrent claquer leur argent dans les cabarets,construire des chateaux en Espagne,bouffer leur argent jusqu’à l’obésité,mais jamais ils n’investiront dans leur pays ou leur douar pour construire au moins une piscine,un stade,une salle de sport,un hopital,etc… Alors, laisser les vrais HOMMES travailler en les aidant du mieux que vous pouvez !




    0



    0
    mahamed_16000
    9 novembre 2016 - 20 h 14 min

    Hi All,

    Hi All,

    C’est de la pure speculation et personne ne peut dire si le pétrole atteindra un autre pic pour 150$ ou plus, cela depend de la geopolitique qui change tout le temps. une Arabie saoudite en guerre avec Iran peu pousser le petrole a 200$.

    La uqestion importante mais amis n’est pas cela mais moi je me demande qu’a t’on fait de presque 1000 Milliards de dollars de 2000-2014 une manne d’argent astronomique, a t’on profiter pour batir une économie solide, des usines, de grand ports comme Tanger-Med au Maroc… la réponse on la connais tous, NO.

    C’est triste et en même temps nous avons raté une autre occasion de percer et de faire de notre pays mieux que le marasme actuel ou seul les tradendiste islamiste trouve leur compte.

    Mes amis, vous devez savoir que la Corée du Sud avait en 1974 les même potentialité humaine, financière que l’Algerie, aujourd’hui cette Corée-Du Sud qui fait les merveille Smartphone SamSung, les 4+4 SnataFee que les islamiste Algerien aiment conduire , ce pays concurrence la Japon et les pays Europeen a la pointe de la technologie.

    Et nous Algériens, en 2016 on a boufés 1000 Milliard $ et on ne produit rien, que salam alik, sahit khoya, ki rak avec les analyses bidons d’hommes comme Heddad.

    Cela m’attriste meme si je suis loin de tout ce m…dier gigantesque mais au fond de moi et aimant mon pays cela me fais mal un peu.

    thks all




    0



    0
    T'ZAGATE
    9 novembre 2016 - 12 h 09 min

    @sudiste (non vérifié) 08 Nov
    @sudiste (non vérifié) 08 Nov 2016 – 23:38 , merci d’avoir précisé que les corrompus doivent payer comme vous dîte … »sur terre » (sous entendu jugés par les lois terrestres) et de ne pas dire comme certains : « kayène rebi » … »Dieu saura le punir » … »ils vont payer dans l’au-delà » … etc… etc… ! Non, ils doivent d’abord payé ici-bas sur terre , et pour la justice divine on verra car de toute façon ce que fera Dieu on n’en sait rien du tout. Il faut arrêter cette sentence fataliste qui revient comme un leitmotiv dans nos propos au sujet de tout : « kayène rebi » !! sous entendu on laisse à Dieu …. la sentence dans l’au-delà. Moi, je pense qu’il faut laisser Dieu à sa place car il a déjà assez à faire avec nous les musulmans et nos problèmes et qu’il a mieux et plus à faire à s’occuper du cosmos et de l’Univers !! Merci cher @sudiste




    0



    0
    Anonymous
    9 novembre 2016 - 10 h 22 min

    Ce Monsieur est un Génie
    Ce Monsieur est un Génie Woulah…. Il vient découvrir avec Sellal, ce que des experts internationaux et algériens disent depuis au moins 2 ans… Il est vraiment fort. ..C’est sûr, c’est avec des gens comme eux que l’Algérie va partir à la Conquête économique de l’Afrique, continent des «  » Combos et des Conglos «  ». Il fait bien de dire que le Pétrole est une Ressource Fossile qui ne se renouvelle pas et qui ne se mange pas et qui va forcément un jour arriver à son terme. Sans lui, les algériens ne l’auraient jamais deviner !!! Bravo 3Likoum. Avec des gens visionnaires comme lui et ses acolytes, le Pays va aller loin, très loin et devenir un Leader incontesté dans le Maghreb, en Afrique et dans le Monde !!!!




    0



    0
      PATRIOTE
      9 novembre 2016 - 14 h 51 min

      Anonymous; tu es un vrai
      Anonymous; tu es un vrai lèche bottes un vrai (…) certainement tes origines viennent du maroc ou de la tunisie ;ou fort possible d’origine esclave;alors n’oublie pas de remercie ceux qui ton donner la liberté




      0



      0
    Anonymous
    9 novembre 2016 - 8 h 00 min

    Question à 1 DA troué mister
    Question à 1 DA troué mister Haddad :
    pourquoi le pétrole qui est une ressource épuisable et , à terme, de plus en plus rare est elle condamné à être bradée ?
    ceci étant, sortir de la dépendance du pétrole est une question vitale pour le pays et le peuple attend des réponses de tes amis du pouvoir sur le pourquoi avoir attendu la crise pour réagir, pourquoi ne pas avoir utilisé les 800 ou 1000 milliards de dollars pour préparer notre économie, pourquoi avoir favoriser les containers et brisé toute tentative, même privée, de produire algérien, excepté pour la transformation des céréales.




    0



    0
    sudiste
    8 novembre 2016 - 22 h 38 min

    Nous espérons la fin de l’ère
    Nous espérons la fin de l’ère des rapaces opportunistes qui je ne sais par quel miracle sont devenus ministres
    Bien avant que je crève (car en Algérie on ne meurt pas mais en crève), j’espère que tous les corrompus qui ont amassé des fortunes colossales payeront sur terre
    La peuplade est résponsable de tout ce qui nous arrive mais quand ils se réveilleront ça sera déjà trop tard
    Ya si Haddad ne nous adressez pas la parole de grâce, on ne vous reconnait pas




    0



    0
    le goudron aussi
    8 novembre 2016 - 20 h 41 min

    Ali Haddad : «La fin de l’ère
    Ali Haddad : «La fin de l’ère du pétrole cher est une réalité» ah bon ? tant mieux :comme ça au moins tous les dérivés du petrole ( goudron …etc ) vont baisser si je comprends bien , et donc les routes vont couter moins chéres à réparer …..et donc réparez les de grâce ! !! lol




    0



    0
    algerien pur et dur
    8 novembre 2016 - 20 h 34 min

    Ah baba! Mr slow motion
    Ah baba! Mr slow motion personifie. C’est maintenant qu’il realize. Avec ses yeux qui lui donnent l’air d’un perpetual endormi, il ne faut pas s’etonner.




    0



    0
    zoro
    8 novembre 2016 - 20 h 09 min

    Voilà des chouadas sortis de
    Voilà des chouadas sortis de je ne sais où qui viennent nous e…..
    TOUS LES CHOUADAS SONT A L’ ABRI
    un bled maudit




    0



    0
    el wazir
    8 novembre 2016 - 19 h 58 min

    la recherche et développement
    la recherche et développement dans les énergies renouvelables a commencé en Algérie depuis l’ère Boumedienne, certaines université s’était spécialisée même dans la RD de l »énergie solaire, par contre si les projets dans ce domaine n’ont pas connus le succès escompté, les opportunités au demeurant immenses ont étaient simplement gâchées par le truchement d’une mafia qui impose le paiement de pots de vin ou comme associé aux porteurs d’IDE; ce que découvre Ali Haddad aujourd’hui, faisait parti des plans de développement d’il y au moins quatre décennies




    0



    0
      Anonymous
      11 novembre 2016 - 2 h 19 min

      Avez vous la voiture
      Avez vous la voiture électrique aslan que les mokhs prétendent avoir construite
      C’est une fausse voiture sans moteur




      0



      0
    Slam
    8 novembre 2016 - 19 h 39 min

    Il est tout de même alarmant
    Il est tout de même alarmant que le discours sur la transition énergétique soit tenu par un grand pollueur à l’échelle industrielle : le goudron, le ciment pas du tout écologique, les engins des travaux publics qui roulent au diesel…
    Quels sont donc les investissements énergétiques du groupe Haddad ? Un hotel de luxe en Espagne ? des cimenteries ? Bel exemple de stratégie énergétique…




    0



    0
    Anonymous
    8 novembre 2016 - 18 h 52 min

    nou nou, il ya tijours de l

    nou nou, il ya tijours de l’ispoire
    Tou a oublié le plan Bi. l,iconoumi di la chakara.




    0



    0
    Anonymous
    8 novembre 2016 - 17 h 47 min

    Ali Haddad : «La fin de l’ère
    Ali Haddad : «La fin de l’ère du pétrole cher est une réalité»

    C’est maintenant que vous vous apercevez que «La fin de l’ère du pétrole cher est une réalité»
    Mais, bon sang, où étions-nous, pendant tout ce long sommeil, depuis 1999 ?! ….. صحة نومك

    On aurait la préparer dès,…..1999, …..
    …..Avec une stratégie de réformes politique, économique, financière, fiscale, commerciale, douanière,
    Et sociale à long terme,
    En luttant contre la corruption des lobbies, et des clans puissants (naissants,…) du pouvoir, et de l’argent

    Ca s’appelle prévenir tot , que guérir tardivement,
    Qui a pour corollaire:
    Compétence, fidélité, honneteté, et intégrité
    Justice, et transparence

    Si ,on avait des responsables, et dirigeants clairvoyants, compétents, démocrates, fidèles, honnetes, intègres, Lucides, et modestes qui croient , et lient le destin de la pauvre Algérie violée, souvent,
    De son pauvre et paisible peuple algérien humilié, et marginalisé , avec les leurs
    Malheureusement, ce n’est pas le cas :
    Régir tardivement et brutalement ( depuis 1999) pourrait conduire à des conséquences dangereuses,et graves
    Pour le pays, et pour le peuple (distorsions sociales,déséquilibres économiques, et déstabilisations politiques)




    0



    0
    Sam
    8 novembre 2016 - 16 h 56 min

    Tant que on a de grands
    Tant que on a de grands hommes comme haddad, sellal, bouchouareb,
    Le pays ne risque rien, nous avons la fine fleur de l’intelligence humaine
    Gloire a l’Algérie …. One two three viva l’Algérie




    0



    0
    T'ZAGATE
    8 novembre 2016 - 16 h 51 min

    Moi, s’il m’arrive un jour d
    Moi, s’il m’arrive un jour d’être en face de Haddad, le rab du FCE, je ne parlerai avec lui ni de stratégie, ni de la guerre entre sunnites et chiites , ni prix du pétrole, ni de la crise économique, si de stratégie de politique économique, ni de l’endettement, ni de transition énergétique, mais d’une chose qui est celle-ci : « comment une entreprise de travaux publics peut mettre plus de 4 ans pour refaire (je dis bien « refaire » et non « faire » avec sa conception, ses études etc…etc…, non, seulement « refaire » ) une route d’une vingtaine de km du côté de Bouira, déjà tracée, dans un délai qui approche les quatre années déjà et encore ce n’est pas fini ??!!!! Comment est-ce possible ??? Je veux juste lui dire quel est cet « exploit miracle » de faire une vingtaine de kms en autant de temps. ? Notre Haddad est quand même un mokh , puisqu’il le chef des tous les entrepreneurs algériens, donc il peut répondre à ma question. Je souhaiterai donc qu’il me l’explique, lui qui pense aller investir en Afrique et même, le comble, en Europe ou en Asie ??!!! Dîtes moi, ya el khaoua,s’il vous plait. Je veux comprendre avant de mourir !!! Mais, paraît-il, certains diront qu’il faut lui faire confiance car il soutient à fond la caisse le programme du Brizidène, donc il va s’en sortir quand même et il va réussir même au pôle nord !




    0



    0
      4 ANS contre 40
      8 novembre 2016 - 20 h 53 min

      monsieur , allons allons ,
      monsieur , allons allons , soyons sérieux un instant : du sommet de la pyramide au tout bas de la base ça fonctionne sur le principe du  » trés doucement le matin , et rien du tout l’aprém  » .
      ne vous inquiétez pas , vous pouvez mourir tranquille avec la ferme idée que : CELA NE CHANGERA PAS !
      du moins tant que le fonctionnaire est payé à la fin du mois , bossé ou pas : on s’en fiche !
      on n’est pas dans la sillicon valley ! vous parlez d’une entreprise hadadienne , peut etre que vous confondez avec bill gates non ? lol
      tenez vous bien : il y’a 40 ans ( c’est à dire juste 10 fois le temps des 4 km ) : Dubai était un desert et aujourd’hui un vrai paradis sur terre , les toutes derniéres infrasructures trés complexes , des Milliers de KM d’autoroute , 8 millions de touristes chaque année , …enfin bref : ( EN 40 ANNEES DE TRAVAIL ) ! c’est à dire en comptant à l’algerienne : 40 KM en ligne droite et refaite !!! hahahahahahahah




      0



      0
      Anonymous
      9 novembre 2016 - 0 h 51 min

      Bonjour a touts JE GUEULE
      Bonjour a touts JE GUEULE FORT CONTRE VOUS YA SI EL-GOUDRONNE VOUS FERIEZ MIEUX DE LIRE TOUTS SES POSTS EN PARTICULIER CE POST DE Mr T’ZAGARE JE NE N’AI QU’UNE CHOSE A VOUS DIRE
      YA Mr EL-GOUDRONNE …




      0



      0
    OMAR
    8 novembre 2016 - 15 h 52 min

    C EST L ECO/MOMIE DE BAZAR

    C EST L ECO/MOMIE DE BAZAR

    LES IMPORTATIONS AU HASARD

    LA DEROUTE EN BOULEVARD

    QUI VA COMMENCER PAR S OCCUPER DU DOUAR???

    APRES S ETRE HISSE AU SOMMET D UNE INCERTAINE GLOIRE!!!

    APRES GAINS FACILES GARE AUX DEBOIRES!!!

    go




    0



    0
      Wallace
      8 novembre 2016 - 18 h 08 min

      Un véritable poète ma foi si
      Un véritable poète ma foi si @OMAR.




      0



      0
    Mohamed El Maadi
    8 novembre 2016 - 14 h 23 min

    Rien n’est moins sur.Il
    Rien n’est moins sur.Il suffit que les chiites saoudiens se souleve dans des regions ou transite une bonne du petrole Saoudiens et que la production cesse pendant quelque jours pour que le cours s’enflamme et atteigne le prix vertigineux de 200 dollars le baril .
    Personne ne connait l’avenir et des assertions comme celle ci sont ridicules et font fi de la situation actuelle.




    0



    0
    le citoyen
    8 novembre 2016 - 14 h 08 min

    Le Joseph E. Stiglitz prix
    Le Joseph E. Stiglitz prix nobel d’économie algérien a parlé … chers compatriotes aux abris .
    Quelle malédiction !!




    0



    0
    Anonymous
    8 novembre 2016 - 13 h 56 min

    iche ya belaredj fi bled
    iche ya belaredj fi bled zwaweche … Haddad discoure sur léconmie pétrolière ! à se jeter habillé en mer méditerranée ..




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.