Même Obama aurait perdu l’élection

Par Rabah Toubal – Donald Trump a fini par coiffer Hillary Clinton au poteau lors de l’élection présidentielle américaine. En effet, même si Hillary Clinton avait eu la chance de ne pas être déclarée coupable dans l’affaire de sa boîte email, qu’elle a utilisée pendant plusieurs années lorsqu’elle était secrétaire d’Etat de Barack Obama, entre 2008 et 2012, à des fins officielles, il n’en demeure pas moins que ce que le FBI avait qualifié de «négligence» lui a fait perdre de précieux points vis-à-vis de son coriace adversaire. Donald Trump a eu l’intelligence de présenter la décision du FBI de ne pas entamer de poursuites contre Hillary Clinton comme le résultat d’un inacceptable compromis résultant de pressions qui auraient été exercées sur la justice américaine par le gouvernement démocrate de Barack Obama. Il a donc demandé aux Américains de sanctionner à la fois Hillary Clinton et le gouvernement Obama en votant massivement pour lui, «l’homme qui est contre l’establishment corrompu de Washington».

En tout état de cause, le retour en force de Donald Trump dans les sondages montrait déjà que ses concitoyens ne seraient pas encore prêts à subir deux chocs sociopolitiques successifs. Celui d’Obama, en 2008, renouvelé en 2012 et celui d’Hillary Clinton ; c’est-à-dire un homme de race noire et une femme à la présidence de la République fédérale.

Ainsi, même si Barack Obama lui-même, qui a mené une campagne active avec son épouse Michelle au profit de Clinton, avait constitutionnellement la possibilité de se présenter pour un troisième mandat, il n’aurait pas gagné l’élection d’aujourd’hui.

Après le choc du Brexit, le tsunami Trump pour l’Occident ?

R. B.

Comment (16)

    anonyme
    11 novembre 2016 - 9 h 37 min

    Une bonne nouvelle l’élection de TRUMP!
    Il est temps de se réveiller !
    Il est temps de voir la réalité du monde face à ses manipulateurs.




    0



    0
    Anonymous
    10 novembre 2016 - 16 h 31 min

    Trump fait 290 et Hilary 219
    Trump fait 290 et Hilary 219 différence 71 ; il ne l’a pas coiffé au poteau , il a pulvérisé tout le système ,




    0



    0
    MELLO
    10 novembre 2016 - 14 h 15 min

    United States of América
    Les USA sont riches, Donald Trump l’est aussi, les Américains ne font que conforter cette axiome. La clé de l’élection de Trump n’est en fait que la déception des électeurs par la politique d’Obama. Huit années de dérives internes, de dérives externes. Le candidat Trump a su miser sur cette déception afin d’offrir un programme , bien qu’aléatoire, de récupération de la personnalité Américaine. Il a su viser les entorses des démocrates durant ces dernières années: une Amérique livrée à elle même économiquement, avec la Chine qui vient lui souffler sa hiérarchie, une politique étrangère plus que destructrice d’un pays qui se voit presque doublé par la Russie de Poutine, notamment sur le problème en Syrie.
    Trump aura comme axe de travail de remettre le pays dans sa place de première puissance mondiale dans tous les domaines et surtout économiquement ce qui réduira un tant soit peu les dérives sociales.




    0



    0
    lhadi
    10 novembre 2016 - 10 h 01 min

    scrutin indirect
    L’élection présidentielle américaine est un scrutin indirect dans lequel l’Aipac (American Israel Public Affairs Committee) joue le rôle de faiseur de Présidents. L’ayant compris (comme par ailleurs Barak Obama en son temps), Donald Trump se montra devant le congrès de l’AIPAC plus sioniste que le roi des sionistes… Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Salaheddine
    10 novembre 2016 - 7 h 18 min

    Comme Edouard Balladur,
    Comme Edouard Balladur, Hilary Clinton a été anesthésiée par les sondages favorables et la presse à la solde des ses riches sponsors.
    Les deux se sont endormis sur leurs lauriers, ils se sont réveillés dans les orties.




    0



    0
    Lahiani
    9 novembre 2016 - 18 h 17 min

    Le Président-élu Donald Trump
    Le Président-élu Donald Trump aurait donné des instructions à son staff de ne pas répondre aux messages de félicitations émanant des nombreux Chefs d’Etat et de Gouvernement qui ne l’ont pas ménagé et qui ont pris ouvertement position pour sa rivale.
    Peuples du monde réveillez-vous comme les peuples anglais et américain, c’est le meilleur moyen de sortir des carcans qui vous sont imposés par des systèmes pourris qui pillent vos richesses et sucent votre sang.




    0



    0
    Aziz le Chéllalien
    9 novembre 2016 - 18 h 03 min

    Rien à craindre de son
    Rien à craindre de son intronisation à la tête des Etats-Unis tout simplement parce qu’il est élu ‎démocratiquement par un peuple libre. Ce peuple qui est la source de tout pouvoir peut le déchoir en cas ‎de sa faillite. tant pis de ce qui se dit contre lui par ses détracteurs du danger de sa politique extérieure qui ‎conduira le monde vers l’insécurité au motif de non implication dans des dossiers de l’heures qui secouent ‎le monde pour ne citer que quelques un la Palestine, le Sahara occidentale, l’islamisme. Les Etats-Unis est ‎un pays régi par des institutions où l’équilibre des pouvoirs est la pièce maîtresse. A quand la démocratie ‎pour l’Algérie ? ‎




    0



    0
    Radia
    9 novembre 2016 - 16 h 21 min

    Long life to you TRUMP,
    Long life to you TRUMP, finally you did it !




    0



    0
    Madjidos
    9 novembre 2016 - 16 h 17 min

    Nchallah un tsunami chez nous
    Nchallah un tsunami chez nous pour nous débarrasser de la vermine marocaine qui mine notre pays et salit ses institutions y compris l’armée soumise et corrompue par l’argent du pétrole jeté par les fenêtres.




    0



    0
    Erracham
    9 novembre 2016 - 12 h 43 min

    Au travail maintenant!
    La surprenante élection de Trump apporte beaucoup de soulagement d’abord à la planète entière car elle va (je l’espère) mettre fin aux agressions américaines et, ensuite, aux Américains eux-mêmes qui veulent une politique différente. Trump a fait de nombreuses promesses et ils y ont cru. Il est attendu au tournant et il le sait. Il doit se montrer à la hauteur des promesses qu’il a faites. Il sait aussi qu’il a dérangé pas mal d’intérêts, de nombreux lobbies et bouleversé des plans machiavéliques. Les services secrets sauront le protéger comme ils ont protégé Obama quand des menaces de mort pesaient sur lui. Souhaitons-lui bonne chance dans l’immense tâche qui l’attend!




    0



    0
    UNKNOW
    9 novembre 2016 - 10 h 06 min

    Donald Trump a gagné parce
    Donald Trump a gagné parce que les gens en ont assez ses Obama et Clinton! Des va-t-en guerre comploteurs, à l’initiative des foyers de tension en Europe, en Afrique, au Moyen- Orient, en Asie et en Amérique latine.
    Les américains veulent rentrer chez eux. Le vent de panique qui gagne Hollande et son aboyeur Ayrault fait plaisir à voir: ont-ils des accords avec Clintion ou ce tocard d’Obama?




    0



    0
    TheBraiN
    9 novembre 2016 - 8 h 13 min

    Le peuple Américain
    Le peuple Américain a parlé !
    Sera-t-il écouté ?
    Pour ma part , je pense que l’éventualité de voir un « déséquilibré hispanique » ou un « terroriste islamiste » assassiner Trump est plus qu’envisageable vu les intérêts colossaux que le nouveau président dérange .




    0



    0
      Anonymous
      9 novembre 2016 - 9 h 37 min

      I think so, too
      I think so, too




      0



      0
    Mahmoud
    9 novembre 2016 - 7 h 41 min

    En s’impliquant d’une manière
    En s’impliquant d’une manière aussi aveugle avec Hillary Clinton, sur ordre de l’establishment, Obama sort par la petite porte. Dommage !




    0



    0
    Khaled
    9 novembre 2016 - 7 h 39 min

    Apparemment Donald Trump n’a
    Apparemment Donald Trump n’a pas seulement  » coiffé au poteau » Madame Clinton, il l’a clouée au pilori.
    Bravo au peule américain qui ne s’est pas laissé leurrer par l’establishment, partis politiques et médias confondus, dominés par les magnats juifs.




    0



    0
    Anonymous
    9 novembre 2016 - 7 h 22 min

    Je pense qu’au yeux des
    Je pense qu’au yeux des américains Trump est crédible par ce que prônant un discours sincère. Dire les choses telles que perçues et senties au risque de choquer, c’est quand même courageux. Trump est un pur produit américain et fait profondément rappeler les simpsons. Trump a préféré parler et se pencher sur les affaires internes américaines et c’est ce que veulent, avant tout, les Américains.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.