L’anthropologue et penseur Malek Chebel tire sa révérence

Malek Chebel plaidait pour l'islam de nos ancêtres. D. R.

L’anthropologue et penseur des religions Malek Chebel tire sa révérence à l’âge de 63 ans. Ce natif de Skikda est décédé aujourd’hui à Paris des suites d’une longue maladie, comme annoncé par sa famille. Il sera inhumé demain, dimanche, dans sa ville natale, ajoute encore la famille dans un message posté sur Facebook.

Né en 1953 à Skikda, le défunt, qui a entamé son cursus universitaire en Algérie avant de poursuivre ses études à Paris, était connu pour sa réflexion sur l’islam et fervent défenseur de l’«islam des lumières». Véritable bête noire des islamistes radicaux, Malek Chebel a été l’auteur de plusieurs ouvrages. Il s’est distingué notamment par sa traduction du Coran et son interprétation qui lui ont valu les foudres des partisans de l’islam rigoriste.

Malek Chebel, qui a décroché dans les années 1980 un doctorat en psychopathologie, a écrit, entre autres Dictionnaire des symboles musulmans, Les Cent Noms de l’amour, Sagesse d’islam, Dictionnaire encyclopédique du Coran, Les Enfants d’Abraham, L’Islam expliqué et L’Islam et la Raison, le combat des idées. Il a été également très présent dans le paysage médiatique où il publie des analyses, notamment du comportement des musulmans, et explique la source de la radicalisation.

Intervenant souvent sur les plateaux de télévisions françaises, Malek Chebel combattait aussi bien l’extrémisme islamiste que le fascisme de l’extrême droite française. Dans une interview accordée à Algeriepatriotique, ce penseur, qui a marqué son époque par son regard audacieux et décomplexé sur l’islam, expliquait que «l’islamophobie est activée par des pulsions ancestrales». «Vous me dites : pourquoi les musulmans qui habitent ces pays ne réagissent-ils pas face aux salafistes ? Plusieurs éléments de réponse me paraissent indispensables pour expliquer l’invisibilité des musulmans en Europe et dans le monde non musulman. 1 – On ne leur donne pas la parole ; 2 – Ils n’ont pas de tradition critique et de réflexion indépendante ; 3 – Ils sont eux-mêmes insérés dans des processus économiques exigeants et n’ont pas le loisir de dégager du temps pour cette affaire ; 4 – Ils n’y ont pas réfléchi de manière argumentée et mesurée, ce qui les rend inaptes à la riposte méthodique ; 5 – La peur de prendre des coups, car s’exposer vous expose à votre tour ; 6 – La peur de déplaire à ceux des leurs qui n’ont pas fait de chemin critique», soulignait-il.

Aussi Malek Chebel estimait-il que les bouleversements qu’a connus ces dernières années le monde arabo-musulman n’étaient pas si mauvais que cela. « Je ne suis pas de ceux qui pensent que les printemps arabes ont échoué. Au contraire, je pense que ces manifestations ont permis de voir que la société arabe – ou arabo-musulmane – n’était pas une terre de glaciation, une terre figée et qu’il est impossible d’y faire vaciller les idoles. Eh bien, c’est possible ! Et c’est énorme. Pour autant, le manque d’organisation et surtout le surgissement précipité de ces phénomènes n’ont pas permis pour l’instant que la société civile et même politique puisse dégager des ressources humaines suffisamment bien orientées pour contrecarrer le dogmatisme religieux», assurait-il.

Malek Chebel avait toujours considéré que la séparation entre la politique et la religion est le point le plus crucial de la marche de l’islam vers la modernité. «Si nous n’arrivons pas à briser le lien entre ces deux univers, on ne fera bouger l’islam qu’à la marge. Cette séparation des deux corps est la condition indispensable pour faire évoluer le monde arabo-musulman, notamment sur le statut des femmes. Depuis le XVIIIe siècle, les musulmans des Lumières ont commencé à s’intéresser à cette question. Ils ont avancé sensiblement sur de nombreux dossiers, dont celui des femmes, mais aussi celui de la gouvernance», affirmait-il.

Malek Chebel plaidait pour l’islam de nos ancêtres, celui de nos grands-parents. Un islam apolitique.

Sonia Baker

Comment (34)

    Bouzorane
    13 novembre 2016 - 13 h 40 min

    des « intellectuels » algériens
    des « intellectuels » algériens organisent en ce moment un colloque sur la présence ottomane en Algérie, et des intervenants turcs ont été invité à ce colloque!!….Voilà une énième preuve que l’Algérie est orpheline de son élite!…. C’est comme si une femme violée décide d’inviter chez elle son violeur pour discuter de cet acte!




    1



    0
    T'ZAGATE
    13 novembre 2016 - 12 h 38 min

    @ Anonymous (non vérifié) 13
    @ Anonymous (non vérifié) 13 Nov 2016 – 03:17 , yah sidi @ Anonymous tu nous dit que 1/- …..: « Malek comme les autres immigrés ne rentrent dans son pays que pour être enterré dans leur terre  » ! tu nous dit que 2/- ….. »la plupart des algériens ont baissé leur pantalon depuis longtemps en ne rêvant que de venir s’incruster chez l’occidental » …. ok, très bien mais est-ce que tu t’es posé une seule fois la question une seule fois un soir avant de dormir …pourquoi les Algériens cherchent à tout prix à fuir leur pays ? Fais un tout petit effort de réflexion et tu trouveras la raison, j’en suis convaincu. NB : j’ai relevé dans ton post ces mots …. » en ne rêvant que de venir s’incruster chez l’occidental » , le verbe « venir » que tu as utilisé a trahi ta conscience et montre bien que toi-même tu es déjà installé là-bas … chez l’occidental , vrai ou faux mon frère ???




    1



    0
    NAIMA
    13 novembre 2016 - 11 h 18 min

    Grand écrivain et
    Grand écrivain et anthropologue. C’était un sage. Allah y hamou. Toutes nos condoléances à ses proches .




    1



    0
    Abou Stroff
    13 novembre 2016 - 10 h 34 min

    rabbi yarhmou!
    rabbi yarhmou!




    1



    0
    TheBraiN
    13 novembre 2016 - 9 h 56 min

    ALLAH YERAHMOU !!
    ALLAH YERAHMOU !!




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    13 novembre 2016 - 8 h 57 min

    Il y a une vérité SOLIDE pour
    Il y a une vérité SOLIDE pour « com/prendre » le défunt : De Gaulle a bien dit que les Français étaient des Veaux, vérifiez, Google ! Il savait que les Juifs n’en faisaient pas partie, ni les « Zarabes », De Gaulle était une exception dans sa façon de percevoir et dire, il aurait pu être un des meilleurs musulmans de l’histoire, sauf que l’humanité se compose de trop de cons, il navigua… Malek est un noble, un pur produit du terroir traditionnel algérien, il y en a eu comme lui, dans divers domaines, mais moins de nos jours à cause du mobile, des tweets, sms et facebook, ce dernier invention naturellement juive, pour tout brouiller, pour tuer la vie, Malek avait deux obstacles, un de taille, Le Juif dominateur de France, un autre qui s’appelle NOTRE CONNERIE post indépendance algérienne, il est mort admiré par Les Veaux, ces innocents avachis par des siècles de pinard, et presque craint par les Juifs, race supérieure depuis la défaite de la race aryenne hitlérienne, vengeance absolue, accomplie, au summum de la couyrbe, ET mort que nos hypocrites vont saluer, avec en leur for intérieur qu’ils ont perdu pile ET face.




    0



    0
    ETRANGER
    13 novembre 2016 - 8 h 51 min

    la perte d’un grand algérien
    la perte d’un grand algérien;fils d’un grand combattant mort pour l’indépendance de notre nation a nouveau réoccupée par les fils de ce derniers;qu’ALLAH YARHMMEHOUM. il est mort dans l’indifférence loin de sa patrie et de sa famille de ses amis;qu’allah punis les envahisseurs corrompus qui l’on pousser a quitté sa patrie; mes sincères condoléance a la patrie et sa famille




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    13 novembre 2016 - 8 h 29 min

    Malek avait la personnalité
    Malek avait la personnalité construite pour l’organe PRÉSIDENTIEL du continent El Jazaïr, et face à lui les Juifs qui dirigent L’Hexagone étaient « rassurés », que l’aire pseudo musulmane était bien C…, Allah yerhmak ya Malek, j’aurai aimé être de ceux qui t’inhument, ta tombe sera TA PAIX, tu l’as mérité, Dieu ne fait pas d’erreur ! Mes condoléances à tes proches, je suis de ceux dont tu fus un proche, Un Frère, la veine vraie Algérie, contrariée, obligée de composer avec des veaux exploités par un rapace « cousin des Zarabes », dont Mohammed fut l’exception, dixit Ibn Khaldoun




    0



    0
    Moh
    12 novembre 2016 - 22 h 21 min

    Pourquoi la TV algerienne ne
    Pourquoi la TV algerienne ne lui consacre t-elle pas une émission et ne lui rend pas hommage aujourd’hui




    0



    0
      Anonymous
      13 novembre 2016 - 4 h 00 min

      ON PREFERE HONORER LES
      ON PREFERE HONORER LES DÉLINQUANTS TELS QUE LES DINOSAURES DU POUVOIR




      0



      0
    BENHALLA
    12 novembre 2016 - 21 h 52 min

    un grand homme part rappelé
    un grand homme part rappelé par DIEU, il laisse un riche héritage, des écrits qui resteront éternellement vivants, pour parler de l’homme, de sa culture et de son grand savoir. il honore notre pays, par sa personnalité hors du commun ! son charisme .il représente l’algérien comme on voudrai en voir. une partie de notre patrimoine culturel s’en va, surtout en cette période ou l’islam est conjugué à tous les temps. BAAR  » inama yakhcha allahou min aibadihi aloulama. » SAA. MALEK était de cette frange. à dieu nous appartenons et à lui nous retournons




    0



    0
    BOUARIF-AURES
    12 novembre 2016 - 21 h 10 min

    Ô, Grand Homme, tu nous a
    Ô, Grand Homme, tu nous a laisse un très grand Héritage de ta noble et digne culture, un homme de Paix et de cœur, pour nous tu n’es pas mort ta vie continue à travers nos veines et dans nos cœur, Ô homme de culture tu as été la graine ayant donnée une pépinière et sa richesse ne s’épuisera pas, tu as semé en nous ta douceur et ta culture de paix, tes racines nous transmetteront ta sève, à travers le temps et les générations, pas comme certains, qui vivent des richesses de ce très grand pays et son magnifique peuple, mais la vérité fera surface un jour et à chaque chose une fin, bonheur à toi et que ton âme repose en paix, ALLAH YARHAMOUK BI KOULI RAHMATIH et tous ceux qui ont donnés à notre pays et à son peuple leur Grandeur et toujours sa tête très haute !!!
    Cordialement : Un Algérien de ses Montagnes des Aurès !!!




    0



    0
    Bouzorane
    12 novembre 2016 - 21 h 02 min

    Malek Chebel est mort, allah
    Malek Chebel est mort, allah yerehmou…Aujourd’hui, l’Algérie est orpheline…mais l’Algérie était déjà orpheline du vivant de Chebel…elle était aussi orpheline du vivant et après la mort de Mohammed Arkoun, de Malek Bennabi et de tous ses « penseurs » disparus, et cela dure depuis Saint Augustin…l’Algérie a toujours était orpheline de ses soi-disant intellectuels….des intellectuels qui ont délaissé leur pays et se sont penchés sur des problèmes lointains qui ne nous concernent pas!….Des intellectuels qui s’intéressent au monde entier sauf à l’Algérie!….Au lieu de prétendre résoudre les problèmes de 1 milliard et demi de musulmans, il fallait se concentrer sur leur patrie, l’Algérie….Et les problèmes, ce n’est pas ça qui manque en Algérie : 3 siècles de domination étrangère, ratage de tous les grands RDV de l’humanité et de toutes les révolutions (scientifique, industrielle, nationaliste, politique,…), effets post-traumatiques de la colonisation, intoxication à la religion, manque de sentiment d’unité nationale,…, bref, des penseurs dignes de ce nom ont de quoi s’occuper pendant des années et des années….Au lieu de cela, ces intellectomanes (pour reprendre une expression de malek bennabi qui s’applique à lui-même) ont préféré tourner le dos à l’Algérie et ses graves problèmes, ont opté pour le mondialisme et le cosmopolitisme….malek bennabi s’intéressait à « l’axe Tanger-Djakarta »….Arkoun était absorbé par « la pensée arabe »….Malek Chebel s’occupait de « l’islam des lumières »…L’Algérie est orpheline à cause du cosmopolitisme de son élite….Elle est complétement délaissée par ces pseudo-intellectuels mondialistes qui pensent que l’Algérie n’est pas assez importante pour eux et ne les mérite pas…. Des complexés qui considèrent l’Algérie comme un petit détail comparé à une entité plus grande et donc plus importante qui doit forcément englober l’Algérie et la mettre sous sa tutelle!




    0



    0
    boulette
    12 novembre 2016 - 20 h 34 min

    Allah a ALLAH ns
    Allah a ALLAH ns appartenons a ALLAH ns retournons.




    0



    0
    Algérien, simplement
    12 novembre 2016 - 20 h 25 min

    L’Algérie méditerranéenne
    L’Algérie méditerranéenne (berbère, arabe, musulmane, multiculturelle, muticultuelle, non pratiquante ou non croyante) perd un grand homme. J’espère que les dinosaures du pouvoir ne vont pas encore interdire à sa famille d’enterrer notre cher et regretté Malek Chebal dans SON pays l’ALGÉRIE comme ils l’ont fait pour MONSIEUR Arkoun ! Repose en paix cher Malek, tu as rendu beaucoup de service à l’islam des lumières et j’espère que Dieu, s’il ne penche pas trop subjectivement plus du côté des nikabs, des kamis, des burkas, des barbes fleuries au henné et des tenues afghanes , acceptera de lui faire une grande place dans ….son vaste paradis, même sans les vierges car il n’a guère besoin, j’en suis sûr !!! Grand respect cher Malek et repose toi bien !!




    0



    0
      FRANCHEMENT MOI FARID
      13 novembre 2016 - 0 h 16 min

      j’en suis sur
      j’en suis sur IL A DIT LUI




      0



      0
    Anonymous
    12 novembre 2016 - 20 h 19 min

    Son très beau livre que j’ai
    Son très beau livre que j’ai acheté il y a deux ans, intitulé :Dictionnaire amoureux de l’Algérie, on découvre avec bonheur tous les noms hommes et femmes qui on marqué l’histoire, les villes, les ruines, la culture et l’histoire du pays depuis l’antiquité jusqu’a nos jours. Un livre que je recommande à tous et celles qui aiment l’Algérie.
    Mes sincères condoléances à sa famille. Paix à son aime.




    0



    0
    Quenelle
    12 novembre 2016 - 20 h 18 min

    Une lumière éclatante et
    Une lumière éclatante et vivifiante s’est éteinte !
    Allah yerrahmou !




    0



    0
    elmanefi
    12 novembre 2016 - 19 h 55 min

    Paix å son âme !

    Å dieu !
    Paix å son âme !

    Å dieu !




    0



    0
    Thidhet
    12 novembre 2016 - 19 h 49 min

    Je n’ai lu aucuns de ses
    Je n’ai lu aucuns de ses livres, mais d’après le peu que je sais de lui, cet homme devrait être un exemple pour certains algériens qui, dès qu’ils mettent un pied sur le sol français, se croient obligés d’insulter leur pays et la religion de leur parents.




    0



    0
    juste
    12 novembre 2016 - 19 h 44 min

    allah yerhmo, que allah le
    allah yerhmo, que allah le pardonne et lui accorde le paradis inchallah.




    0



    0
    amitou
    12 novembre 2016 - 19 h 30 min

    Un grand Algerien nous quitte
    Un grand Algerien nous quitte ,d autres grands Algeriens naitront,notre pays est fecond ,apres nos grands intellectuels disparus,Mohammed Arkoun et Malej Chebel,Allah yarhamhoum, d autres les remplaceront pour moderniser la pensee dans l Islam.Que nos autorites interdisent l entree sur notre territoire a tous ces da3ia enturbanes venant des Emirats et de la Saoudie,pour donner des conferences d un autre age…




    0



    0
      lyonnaiseberbR
      13 novembre 2016 - 2 h 09 min

      Le jour où on aura des
      Le jour où on aura des « autorités » dignes de ce nom !! c est à dire quand les poules auront des dents !
      les algériens d’Algérie comme de France sont complètement hypnotisés par les discours de tous ces gens d ailleurs!
      à vrai dire,le drame de l Algérie et de tout le Maghreb c est que ses gens ont l esprit ailleurs,un peu en occident et surtout en orient !!! mais pas en Algérie! Un algérien ne songe qu à se tirer en occident pour vivre la belle vie !Son « piyé » il le laissent aux pilleurs !c est pas son problème!




      0



      0
        Bekaddour Mohammed
        13 novembre 2016 - 8 h 21 min

        Il faut te saluer pour ce
        Il faut te saluer pour ce « son piyé »… Je n’y ai jamais songé, pensé, ILS pillent pour nous emmener au pis, ouled el hram n’ont pas de pays ni de Terre, ils pillent, et ont des airs avenants, des masques d’ange !




        0



        0
    Bekaddour Mohammed
    12 novembre 2016 - 19 h 12 min

    Je suis né la même année que
    Je suis né la même année que lui, il est mort à l’âge de la mort de Mohammed SALLAH ALLAHOU 3ALEIHI OUA SALAMA, peut-être l’a t-il espéré, tout est MEKTOUB, mais je vous dis une chose, nous sommes injustes globalement, nous sommes administrativement gouvernés par des Imbéciles, traitres, Pleutres, Docteurs Rien, doctorats achetés, cet homme dans son for intérieur n’était pas heureux dans la comédie médiatique juive pseudo française, en fait strictement israélienne, il aurait aimé vivre au pays de Ben Boulaid, celui qui a donné TOUT à sa communauté, voilà pourquoi BATNA où vit Zeroual devrait devenir BEYTNA, notre capitale, ALGER ne mérite plus d’être la tête, la tête d’un Ben Boulaid correspond aux vrais Algériens !




    0



    0
    W19 - TP
    12 novembre 2016 - 19 h 08 min

    Les institutions algeriennes
    Les institutions algeriennes sont dans quelle planete ? Elles ont une facheuse tendance a ne pas considerer ses intellectuels. Apres la perte de Mohammed Arkoun, on pouvait penser qu’un travail de rapprochement avec toute ces elites algeriennes aurait lieu. Au final, un pouvoir qui nie l’apport intellectuel de ses enfants et qui ouvre la porte a des attardes mentaux venus d’arabie saoudite, du qatar, des freres musulmans. Cela donne envie de vomie. Les natifs qui pourrraient tant apporter sont oublies, inconnus chez nous, reconnus en dehors de l’Algerie. Pendant ce temps des sauvages irriguent notre pays et peuvent decerebrer toute une jeunesse algerienne qui est notre force vive. C’est une maledication : Mammeri, Yacine, Djaout, Mimouni, Arkoun. Des tetes qu’on nie, qu’on tue, qu’on invective, qu’on rejette, qu’on ignore. Reposez en paix Monsieur Chebel l’heure n’est pas encore venue dans notre pays de vous faire la place que vous meritez, nous sommes envahis par l’ignorance, les wahabites, le deni et l’amnesie. Dieu accueille votre ame. Amin




    0



    0
    Moskosdz
    12 novembre 2016 - 18 h 46 min

    Si 25% des musulmans étaient
    Si 25% des musulmans étaient comme cet homme,on ne serait jamais arrivés à patauger uniquement dans des problèmes d’ordre religieux,repose en paix Malek,dieu en saura reconnaître les siens.




    0



    0
    TARZAN
    12 novembre 2016 - 18 h 36 min

    GRANDE GRANDE PERTE POUR L
    GRANDE GRANDE PERTE POUR L’HUMANITE. C’EST LE DEUXIEME COMMANDANT MASSOUD QUI S’ETEINT. ILS INCARNENT TOUS LES DEUX LE VRAI VISAGE DE L’ISLAM. NOTEZ QU’EN FRANCE ON EN PARLE MËME PAS. QUE DIEU AIT SON AME




    0



    0
    Hsissen
    12 novembre 2016 - 18 h 31 min

    Une autre lumière, de plus de
    Une autre lumière, de plus de l’Islam, s’est éteinte après celle de Mohamed Arkoun. Que Dieu le Tout Puissant vous accueille tous les deux dans Son Vaste Paradis. Irgazen rouhen kimende iguernenouhend.




    0



    0
    Espérance
    12 novembre 2016 - 18 h 09 min

    L’Algérie méditerranéenne
    L’Algérie méditerranéenne perd un grand homme. J’espère que les dinosaures du pouvoir ne vont pas encore interdire à sa famille d’enterrer notre cher et regretté Malek Chebal dans SON pays l’ALGÉRIE comme ils l’ont fait pour MONSIEUR Arkoun ! Repose en paix cher Malek, tu as rendu beaucoup de service à l’islam des lumières et j’espère que Dieu, s’il ne penche pas trop subjectivement du côté des nikabs, des kamis , des barbes fleuries au henné et des tenues afghanes , acceptera de t’accueillir dans ….son vaste paradis !




    0



    0
    T'ZAGATE
    12 novembre 2016 - 17 h 54 min

    Repose en paix cher Malek
    Repose en paix cher Malek Chebel. Merci pour tout ce que tu fais dans ta pour l’islam et pour l’intelligence en général ! Je pense que tu as une bonne tranquille place assurée dans l’au-delà en rapport avec ce que tu as apporté à l’islam des lumières, à la connaissance, à l’intelligence humaine et à l’universalité ! J’espère que beaucoup d’Algériens te regrettent et te regretterons encore longtemps !




    0



    0
    Mouloud
    12 novembre 2016 - 17 h 46 min

    Adieu l’Artiste, nous sommes
    Adieu l’Artiste, nous sommes fière de toi, enfant du terroir Algérien, merci pour tes contributions sur l’Islam de la Connaissance et des Lumières que tu nous as laissé. Ta voix va énormément nous manqué durant cette période mouvementée ou l’Islam est malmené à l’intérieur des Musulmans mais aussi à l’extérieur. Que ton Âme repose en paix Malek. AlgérieDebout.




    0



    0
      Anonymous
      13 novembre 2016 - 2 h 17 min

      J’ai rien contre Malek
      J’ai rien contre Malek athirehemarebi ,mais l Algérie debout excusez-moi elle existe que dans vos fantasmes !
      la plupart des algériens ont baissé leur pantalon depuis longtemps en ne rêvant que de venir s incruster chez l occidental qui le rejette de plus en plus et je ne lui en tiens pas rigueur (à l occidental!) car trop c est trop!
      Malek comme les autres immigrés ne rentrent dans son pays que pour être enterré dans la terre !Mais y vivre, c était trop leurs demander! alors algérie debout,moi je dirais plutôt couché et entre 4 planches le plus tard possible voilà le désir des algériens qui ont tous un bateau dans la tête comme chantait Julien Clerc! L’Algérie ne se redressera jamais avec des élites qui la fuient jusqu à la fin de leurs jours!




      0



      0
    el wazir
    12 novembre 2016 - 17 h 11 min

    c’est une grande perte pour l
    c’est une grande perte pour l’Algérie et ses enfants sincères et patriotes, allah yarhamou et l’accueil en son vaste paradis




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.