Nigeria 3 Algérie 1 : les Verts s’éloignent encore plus de Moscou

C’est la déception chez les Verts. New Press

Pour cette deuxième journée des éliminatoires du Mondial-2018, groupe B, la sélection algérienne de football a enregistré une amère défaite à Uyo face au Nigeria (1-3), compromettant ainsi ses chances pour aller à Moscou.

Les Verts qui avaient bien entamé la partie avec une bonne circulation de la balle ont encaissé les buts à cause de bévues en défense. Sur le premier but, Moses a eu tout le loisir d’armer son tir pour tromper Mbolhi, alors que sur le second les Algériens, qui pensaient à une position de hors-jeu de Obi Michel, commettent une grosse bêtise en le laissant seul. C’est le maillon faible de la sélection. La défense algérienne laisse à désirer sans un véritable leader qui gère ses camarades dans ce compartiment oh combien sensible !

Plus haut, les attaquants algériens ont raté plusieurs occasions de buts par l’intermédiaire de Bentaleb (à deux reprises), Taïder et Mahrez.

En seconde période, on sent chez les Verts une volonté de se racheter. Quelques minutes plus tard, c’est Bentaleb (66e) qui réduit la marque grâce à un tir des 25 mètres. On reprend espoir du côté algérien.

Malheureusement, dans les temps morts, et au moment où les Verts cherchaient l’égalisation, Moses, encore lui, assomme les Algériens d’un 3e but. Une fois de plus, la défense algérienne est remise en cause. Elle commet beaucoup de fautes, le résultat se paye cash…

Dans l’autre match qui s’est joué le même jour au stade Omnisports de Limbé, le Cameroun a été tenu en échec par la Zambie qui s’était inclinée à domicile face au Nigeria lors de la première journée. Il est à préciser que les Lions indomptables étaient menés au score dès la 34e minute de jeu grâce à un but de Collins Mbesuma avant de voir Vincent Aboubakar (45’+5′) égaliser sur penalty. Le Nigeria se retrouve avec 6 points suivi du Cameroun (2) et enfin la Zambie et l’Algérie avec 1 point chacun. Le prochain match des Algériens aura lieu en Zambie le 28 août 2017. 

Réda B.

Comment (49)

    Anonymous
    14 novembre 2016 - 6 h 46 min

    Pour la coupe d’Afrique on
    Pour la coupe d’Afrique on peut dés maintenant entonner le chant: »Ainsi font,font,font les petites marionnettes,trois petits tours puis s’en vont »et ceci gràce à notre grand sorcier Raouraoua.




    0



    0
    Anonymous
    13 novembre 2016 - 20 h 42 min

    Dans ces circonstances, il
    Dans ces circonstances, il ne faut surtout pas changer encore une fois l’entraineur ni les joueurs, il faut les laisser terminer jusqu’au dernier match de ce tour éliminatoire pour qu’ils prennent leur responsabilité, mais si une fois éliminé, il faut tout revoir, car on ne veut pas être éliminé de la coupe d’Afrique en suite on dira : on aurait du changer les joueurs et l’entraineur. Par ailleurs ces soit disant joueurs professionnels (les nouveaux pas ceux de 2010 et 2014, ne nous ont apporté que humiliation, pourquoi ne pas essayer avec les locaux comme en 1982 et 1986, laisser leur au moins une chance, y compris avec un entraineur Algérien, car « hana khasrine khasrine » alors donner la chance au joueurs locaux peut être qu’on ne perd pas avec un grand écart et peut être on gagnera ici. je reste optimiste mais j’ai peur si l’histoire se répète, et que la prochaine coupe du monde pour nous sera dans 24 ans.




    0



    0
    anaALGERIEN
    13 novembre 2016 - 17 h 36 min

    il y a beaucoup de
    il y a beaucoup de commentateurs qui feraient mieux de se la fermer car trop rapides à se ruer sur l’insulte et le dénigrement de gens respectables comme Madjer Kouici et Benchikh qui dans un passé lointain ont porté haut les couleurs de l’Algérie.




    0



    0
      Le Patriote
      14 novembre 2016 - 13 h 17 min

      A l’exception de Madjer et
      A l’exception de Madjer et Belloumi dont je salue la sagesse , tu sembles oublier qu’un Bencheikh qui passe son temps a aboyer et a critiquer ces jeunes de notre EN par jalousie est un pur produit du systeme qui a fait campagne pour Boutef deja en 1999 et que le systeme le lui rend bien : 1/- Une boulangerie Industrielle a BEO (derriere la Rue Mizon), 2/- un Grand Cafe dit Dallas toujours a BEO (a cote de l’ex Cinema La Perle) mis au nom de son epouse, 3/- Un Restaurant avec appartement en dessus a Belfort- El Harrach (voisin au Cercle sprotif du CREH), 4/- 2 Appartements sur les hauteurs d’Alger, 5/- Un terrain pour construction dans sa wilaya d’origien Jijel.

      Si au moins il a la decence de se la fermer et de foutre la paix a cette jeune generation de grands footballeurs pour tres simplement les perturber et je n aurait jamais dit ce que je viens d’ecrire.

      A bon entendeur salut.




      0



      0
    Anonymous
    13 novembre 2016 - 17 h 33 min

    sa ma échappé c’est vrai je n
    sa ma échappé c’est vrai je n’ai pas commenté auparavant avant l’arrivé de ce belge! on auraient pu et dans ses circonstances « dur » engagés Rabah Saadane avant le match de Nigéria car lui peut amner des nul a l’exterieur et gagner a domicile c’est sa tactique trop fort en sa c’est domage uq’on a pas assez reflichi avant le match de nigeria. maintenant c’est très dur de gagner tous les matchs mais saadane et kouici comme conseiller reste une option.




    0



    0
    Anonymous
    13 novembre 2016 - 17 h 14 min

    il ya un voyou a la tète de
    il ya (…) a la tète de la fédération,quil soit rajel et quitte son poste,il est le problème et son départ est la solution




    0



    0
    Rez
    13 novembre 2016 - 15 h 49 min

    Lea algeriens n’aiment pas le
    Lea algeriens n’aiment pas le froid . C’est pour cela qu’on ne veux pas aller en russie.




    0



    0
    Alilapointe59
    13 novembre 2016 - 13 h 39 min

    On parle foot, il y a des
    On parle foot, il y a des commentaires ridicules il mélange foot et politique. Et il y a c’est marocain de me… et les harkis comme tjr. Ce n’est pas parce que notre EN n’ira pas en coupe du monde qu’ont va faire une guerre civile ou ne plus aimer notre pays. On l’aime tjr l’Algérie. Mais c’est fini quand tu vois une EN comme ça comment veux tu attirer les jeunes… Ounas meskine il doit ce tirer les cheveux. Franchement j’en veux plus à fekir, il a eu raison d’aller en France, nous avons des joueurs sans nif des chèvres. Wala déception sur déception.




    0



    0
    Anonymous
    13 novembre 2016 - 13 h 05 min

    Les responsables de la FAF
    Les responsables de la FAF devraient rendre des comptes, démissionner, et quitter définitivement le football
    Pour un bilan catastrophique, de contres-performances

    « Championnat professionnel ?!….. » des irrégularités, des magouilles, du business, et de tout les trafics
    Avec la passivité complice des responsables de la FAF

    « Les Fennecs du désert », en déclin rapide, et en baisse de niveau, ont été rongés, et absorbés au Nigeria

    Le Cameroun, et le Nigeria sont devenus des betes noires, des calvaires, et des poises pour l’Algérie




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.