Une conférence d’Imrane Hossein interdite : ces vérités qui font peur aux Suisses

Cheikh Imrane Hossein. D. R.

L’exégète Cheikh Imrane Hossein a été empêché par les autorités suisses d’animer une conférence qui était programmée à Genève ce samedi, après qu’une trentaine de militants d’extrême-gauche, «actionnés par le système», aient manifesté contre l’organisation de cet événement. Bien que mille personnes se soient inscrites pour prendre part à la rencontre, la police genevoise l’a interdite sous un prétexte fallacieux, arguant qu’il risquait d’y avoir des violences si la conférence devait être maintenue. Cheikh Imrane s’est alors rabattu sur les réseaux sociaux pour présenter son exposé sur de nombreuses questions liées à la géostratégie et à l’hégémonisme de l’Occident interventionniste. «Je proclame à partir de la ville de Genève que la vérité ne peut pas être étouffée», a affirmé Imrane Hossein, avant d’entamer son intervention, dans un message aux responsables politiques suisses. Une des principales thèses de ce théologien, qui a fait une partie de ses études supérieures dans ce pays, est la nécessité de se démarquer du système financier mondial actuel qui a appauvri la grande majorité de l’humanité et enrichi les puissances impériales. Pour lui, le retour au standard de l’or et l’abandon des transactions en dollar américain est la seule voie possible pour sauver le monde de la catastrophe.

Théologien pacifiste prônant le savoir et l’entente entre les religions, Cheikh Imrane Hossein a toujours condamné le terrorisme. Il accuse des forces occultes d’être derrière la vague de violences qui secoue le monde entier sous couvert de l’islam. Pour lui, «ces forces sans scrupule n’ont aucun problème à déverser les mensonges et perpétrer des attaques terroristes sous un faux drapeau, pour, ensuite, en faire porter la responsabilité aux musulmans». Opposé à la secte des Frères musulmans, ce spécialiste de l’eschatologie islamique a soutenu, à diverses occasions, que cette organisation extrémiste égyptienne «a manqué de vision et cela a permis à Washington de la manipuler». «Le manque de vision des Frères musulmans est allé en empirant quand ils ont rallié les mouvements saoudien et qatari et ouvert les portes de l’Egypte aux prétendus combattants pour aller se battre en Syrie, condamnant le gouvernement syrien et soutenant l’insurrection pour le renverser.»

Au sujet du califat, Cheikh Imran Hossein ne cesse d’expliquer comment les sionistes ont exploité cette vérité, en créant le groupe terroriste Daech. Selon lui, les sionistes obéissent à un agenda bien précis qui les mènera, in fine, au déclenchement d’une guerre qui est déjà programmée. Pour ce faire, ils ont lancé une vaste opération de propagande contre l’islam et les musulmans. «Les sionistes créent leurs propres conditions pour pousser le monde à penser que l’islam redevient une force puissante, qu’un califat islamique se remet en place et que les musulmans vont se mettre à massacrer les juifs en Israël», soutient-il, convaincu que le terrorisme islamiste participait d’une «offensive de propagande» dont le but inavoué vise à permettre à Israël de déclencher une guerre avec des armes et des technologies que les Arabes ne possèdent pas.

Les vérités de Cheikh Imrane Hossein dérangent au plus haut point en Occident et, à plus forte raison, en Suisse, un pays qui regroupe le plus grand nombre de banques impliquées dans le blanchiment de l’argent sale, dont celui du terrorisme.

Karim Bouali 

Comment (74)

    Aziz le Chéllalien
    16 novembre 2016 - 14 h 54 min

    Après s’être rapproché du
    Après s’être rapproché du Front national (FN), dont il est un temps membre du comité central, ‎il fonde en juin 2007, avec d’anciens membres du GUD, le mouvement Égalité et ‎Réconciliation (E&R) qu’il préside depuis lors. Cette association, qui se présente comme ‎‎« nationaliste de gauche », est souvent classée à l’extrême droite par les observateurs. Il quitte ‎le FN en février 2009 et se présente aux élections européennes de juin 2009, en cinquième ‎position sur la « liste antisioniste » conduite en Île-de-France par Dieudonné.‎
    En mars 2011, il fonde la SARL Culture pour tous, qui comprend notamment la maison ‎d’édition Kontre Kulture.‎
    Depuis 2008, Alain Soral est régulièrement condamné pour « diffamation », « injures raciales ‎ou antisémites », « incitation à la haine raciale », « provocation à la haine, la discrimination ou ‎la violence », pour « apologie de crimes de guerre et contre l’humanité ‎

      Zahra
      17 novembre 2016 - 17 h 11 min

      Empêché de s’exprimer à cause
      Empêché de s’exprimer à cause de militants d’extrême-gauche, normal (NPA, Front de gauche, les verts, ‘EELV), ils sont tous en soutien au terrorisme. La Suisse participe à la guerre d’agression contre la Syrie en soutien au terrorisme. Ce que Cheikh Imran Hossein a toujours combattu.

    Aziz le Chéllalien
    16 novembre 2016 - 14 h 51 min

    Alain Bonnet, dit Alain Soral
    Alain Bonnet, dit Alain Soral (son nom d’usage étant Bonnet de Soraln 1), est un essayiste, ‎idéologue et chef d’entreprise franco-suisse, né le 2 octobre 1958 à Aix-les-Bains.‎
    Alain Soral affirme avoir été membre du Parti communiste français dans les années 1990. ‎Parallèlement, il évolue dans les médias et le monde du spectacle jusqu’au début des années ‎‎2000. Au cours de cette décennie, il devient, aux yeux de la plupart des observateurs, un ‎idéologue d’extrême droite, oscillant entre un antisémitisme traditionnel et le nouvel ‎antisémitisme. Il se réclame à la fois du nationalisme et de la gauche — et notamment du ‎marxisme — et se présente comme un « national-socialiste français »n 2. Il devient par ailleurs ‎l’ami, voire l’« éminence grise », de Dieudonné, ce qui permet d’observer une continuité entre ‎ses discours et les spectacles de l’humoriste.‎

    Krimou
    16 novembre 2016 - 12 h 56 min

    Pauvre Cheikh , il doit
    Pauvre Cheikh , il doit certainement pas savoir qui est Alain Soral , je suis certain qu’il n’aurait jamais accépté cette invitation.

    Zighem
    16 novembre 2016 - 11 h 57 min

    Oui à pensée du Cheikh Imrane
    Oui à pensée du Cheikh Imrane : il a sabré les wahabites avec arguments. Non à la poubelle de Soral. AP invitez le Cheikh Imrane à parler ici. Il doit savoir avec quel imposteur il est. C’est grave. Il faut le prévenir avant qu’il ne soit traîné dans la boue par ce frappadingue. Il ne sait pas qui est Soral. Faut lui rendre ce service. C’est effarant.
    Qui a lu « Misère du désir » de Soral ? ses turpitudes sont écrites en long et en large !

    Abderrahmane SEBSADJI
    16 novembre 2016 - 11 h 53 min

    Cheikh Imrane parle de l
    Cheikh Imrane parle de l’eschatologie islamique.Il était souhaitable de le laisser exposer ses points de vue et les confronter à d’autres points de vue pour faire une synthèse qui permet de sauver le monde de catastrophes financières, militaires (guerres ), médicales (maladies), écologiques etc… les Européens occidentaux sont sensés connaitre Nostradamus auquel ils n’ont qu’à se reférer.

    Aziz le Chéllalien
    16 novembre 2016 - 11 h 26 min

    Ils disent, je vise les plus
    Ils disent, je vise les plus crédules d’entre eux, de lui qu’il est la double antithèse des frères musulmans et ‎de wahhabisme alors qu’il est ‎l’essence même de ces deux doctrines sectaires
    Selon Imran Hossein
    Le Coran est l’unique autorité absolue et son jugement prévaut sur les hadiths. Selon ses termes, « S’il y a ‎‎un conflit entre ce qui se trouve dans le Coran et dans les hadiths malgré son authenticité, le Coran ‎prévaut ‎sur le hadith »‎
    L’épistémologie islamique, selon Imran Hosein, est que la connaissance ne vient pas uniquement de ‎‎l’analyse rationnelle mais aussi de l’intuition spirituelle. « ‎
    Politiques :‎
    La participation aux élections est un grand péché le modèle de gouvernance est basé sur le califat
    Économiques et financières
    ‎ une opération de crédit où il y a différence entre le prix du crédit et le prix au comptant est ‎considéré ‎comme Riba

    Youcef
    16 novembre 2016 - 11 h 01 min

    Se montrer avec soral est une
    Se montrer avec soral est une sorte de suicide pour Imran Hossein

    Raselkhit
    16 novembre 2016 - 10 h 21 min

    Je ne commenterais pas l
    Je ne commenterais pas l’article en lui même car horripilé par les commentaires de tous les ignares je me vois vraiment époustouflé par autant non seulement d’ignorance et d »a,alphabétisme mais surtout par cet esprit de colonisé mentaux Nos libraires estimant qu’il ne faut pas importer les ouvrages de ce Cheikh préférant Balzac et Lamartine ou bien ibnou Teymya Aurait-il fallu le lire avant de le critiquer exactement comme pour Alain Soral critiqué par les médias sioniste à cause de son soutien au Peuple Palestinien et au peuple Sahraoui impardonnable pour les sionistes et bien sur tout le monde répète leurs désinformation et leurs intox Lisons d’abord ses ouvrages avant de répéter bêtement toutes les inepties prônées par les médias main stream Comme d’habitude c’est les ignorants qui crient plus fort que tout le monde Quand allons nous parler de ce nous savons et non de ce que racontent les médias sionistes

      Anonymous
      16 novembre 2016 - 11 h 47 min

      Cheikh Imrane est respecté,
      Cheikh Imrane est respecté, mais Soral non. Le mélange des deux détonne. C’est le vrai sens des commentaires. Un monsieur de cette stature ne peut pas se mêler avec Soral, c’est antinomique. Il faut lire les commentaires avec analyse. J’ai beaucoup écouté Imrane (ainsi que l’autre gugusse) et son attaque des wahabites, des daesh, des salafistes est parfaite et si bonne à entendre. Il est méritant pour cela, personne ne peut lui enlever cela au contraire ! Mais sait-il seulement avec qui il compose ? Soral est tout sauf fiable. Une personne de mon entourage l’a connu il y a 14 ans. C’est un racialiste fini. Un monsieur qui veut utiliser les nords-africains comme supplétifs pour foutre le feu en France. La thématique de la guerre civile en France est le fait de groupes qui n’attendent que ça. Soral en est l’un des exécutants. Son blabla de réconciliation est de la publicité mensongère : objectivement il veut foutre le feu. Faut arrêter d’être naïf. Cheikh Imrane mérite mieux et meilleur. Que fait-il avec ce Soral ? A ne rien comprendre !

    Expressions
    16 novembre 2016 - 10 h 08 min

    c’est veridique ce qui dis sa
    c’est veridique ce qui dis sa dérange et les musulmans son divisé plus que jamais en jouant le jeux de même pas 6 millions de juifs ?…

    Slimane
    16 novembre 2016 - 9 h 21 min

    Imaginez vous qu’un Evêque
    Imaginez vous qu’un Evêque Européen vienne à Alger pour faire un exposé sur le Christianisme?

      Apollo
      16 novembre 2016 - 10 h 06 min

      Il y a aujourd’hui une bonne
      Il y a aujourd’hui une bonne communauté musulmane dans tout les pays occidentaux dont beaucoup d’européens de souche ils font face à des problèmes spécifiques mais il y a quand même pas mal d’ennuis qu’on partage une bonne partie de l’effectif djihadiste vient d’Europe. ils ont besoin comme nous de se protéger d’éduquer leurs enfants de sensibiliser la jeunesse d’éclairer l’entourage de faire face à la propagande islamophobe.

      Raselkhit
      16 novembre 2016 - 10 h 28 min

      L »Algérie a ses propres
      L »Algérie a ses propres Évêques et leurs conférences sont régulières suffit de se brancher les dimanches sur la radio « Alger chaine3 »

      karita
      16 novembre 2016 - 11 h 37 min

      et alors ou est le probleme
      et alors ou est le probleme ya slimane tu es a cote de la plaque , saches 1 chose que le commandant de l’armee au temps de SALAH EDDINE ALAYOUBI etait 1 Chretien , qd les soldats musulmans pries , lui il montait la garde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.