Le salaire net moyen mensuel estimé à 39 200 dinars en 2015

Le salaire de base représente en moyenne 60% de la rémunération brute totale. New Press

Le salaire net moyen mensuel a été globalement de 39.200 dinars (DA) en 2015 à raison de 54 700 DA dans le secteur public contre 32 100 DA dans le privé, a appris l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS). En 2015, le salaire net moyen mensuel a ainsi évolué de 3,8% par rapport à l’année 2014 durant laquelle il était de 37 800 DA, sachant que le salaire net moyen est composé du salaire brut diminué des différentes retenues (IRG, sécurité sociale et retraite). Ces chiffres sont issus d’une enquête annuelle sur les salaires menée par l’ONS auprès de 581 entreprises publiques et de 252 entreprises privées de 20 salariés et plus (hors administration et agriculture).

Au niveau national, le salaire de base représente en moyenne 60% et les primes et indemnités 40% de la rémunération brute totale, indique l’Office. Dans le secteur public, la part des primes et indemnités dépasse légèrement la part du salaire de base (50,8%), et ce, en raison de l’influence des secteurs des transports et du commerce où la part des primes est nettement plus importante que celle du salaire de base (plus de 54%), indique l’ONS.

Mais dans le secteur privé, le salaire de base représente 66% du salaire brut: la part du salaire de base est plus importante dans les activités hôtels et restaurants (91%) et celles des finances (78%).

Les meilleurs salaires dans les secteurs Hydrocarbures et Finances

Les résultats de cette étude confirment que les activités dans les «industries extractives» (production et services d’hydrocarbures essentiellement) et les «activités financières» (banques et assurances) demeurent les secteurs qui payent le mieux: salaire net moyen de 100.500 DA/mois dans les industries extractives et 59.200 DA/mois dans le secteur financier.

Ceci s’explique par le fait que les entreprises des industries extractives emploient beaucoup de diplômés et qu’elles ont plus de facilité que d’autres pour payer leur personnel (système de rémunération spécifique), explique l’ONS.

Par contre, le salaire net moyen dans le secteur « construction » est le plus faible avec 29.900 DA/mois, observe l’ONS en indiquant que ceci est lié au fait que le personnel de ces entreprises est en majorité composé d’agents d’exécution, ce qui tire vers le bas le salaire moyen de ce secteur.

Les écarts des salaires selon la qualification et les secteurs d’activités sont, dans certains cas, assez élevés: le salaire des agents d’exécution dans les activités liées aux hydrocarbures est de 68 700 DA, soit le triple de celui de l’agent d’exécution du secteur de la santé qui est de 23 400 DA.

«La qualification du salarié, le secteur juridique, la taille de l’entreprise ainsi que les spécificités de rémunération sectorielles des entreprises de certains secteurs sont les éléments les plus discriminants du niveau des salaires», relève la même source.

Par ailleurs, l’ONS note que le niveau relativement élevé du salaire dans le public est dû en partie à «l’existence de certaines entreprises publiques importantes en termes d’effectifs avec un système de rémunération avantageux».

Concernant les salaires nets dans le secteur privé national, l’Office fait savoir que c’est l’activité financière qui offre le meilleur salaire avec 73 200 DA, soit 2,3 fois le salaire net moyen mensuel global du privé national.

Par contre, les salariés du privé dans la filière Mines et carrières et l’activité «Immobilier et services aux entreprises» sont les moins payés avec, respectivement, des salaires mensuels moyens de 25 700 DA et 27 500 DA.

Les salaires nets moyens par activité    

Secteur d’activité                                Salaire
Industries extractives                             100.509
Industries manufacturières                       40.112
Electricité-gaz-eau                                  44.566
Construction                                           29.888
Commerce-réparation                              43.061
Hôtels-Restaurants                                 32.623
Transports-Communication                      43.456
Finances                                                59.170
Immobilier-services entreprises                 32.180
Santé                                                     43.845
Services collect.soc.pers                         38.417
Ensemble                                               39.242

Les salaires nets moyens mensuels dans le secteur public

Secteur d’activité                                                   Salaire
Industries extractives                                                101.293
Industries manufacturières                                          47.220
Distribution électricité-gaz-eau                                    44.566
Construction                                                              35.137
Commerce-Réparation                                                47.138
Hôtels-Restaurants                                                     34.136
Transports-Communications                                        56.284
Activités financières                                                    56.311
Immobilier, services pour entreprises                            41.381
Services collect.soc.pers                                            38.417
Ensemble                                                                  54.743

R. E. 

Comment (11)

    hadjali
    20 novembre 2016 - 17 h 33 min

    C’est n’importe quoi ces
    C’est n’importe quoi ces statistiques.D’où sortez-vous ces galéjades. Vous me faites douter que je vis en Algérie.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    20 novembre 2016 - 17 h 01 min

    Nos illustres statisticiens
    Nos illustres statisticiens ont oublié de calculer le prix du vent, car ils sont nombreux ceux qui vivent de vent, autrement dit sans salaire, heureusement que l’État n’est pas Dieu, qui a fait du vent un élément nourricier, et même fécondateur, la statistique à l’occidentale à des limites !
    Mais attention aux Vents !




    0



    0
    Anonymous
    20 novembre 2016 - 15 h 41 min

    D’ou sortent ils ces chiffres
    D’ou sortent ils ces chiffres.La majorite ecrasante de cette populasse est dans la categorie de -18000 DA mois.
    10% des travailleurs perçoivent plus et paient moins l(IRG et couvrent la totalite.Drole de situation.La loi de PARETO est bafouée




    0



    0
    Anonymous
    20 novembre 2016 - 10 h 37 min

    Question sérieuse, la
    Question sérieuse, la retraite est basé sur le salaire de base ou le net ?merci pour la réponse.




    0



    0
    ahmed
    20 novembre 2016 - 9 h 54 min

    Concernant le salaire moyen
    Concernant le salaire moyen de 32000 DA dans le privé ce sont des mensonges, des milliers d’algériens pour ne pas dire des millions touchent moins de 15 000 DA;




    0



    0
    TheBraiN
    20 novembre 2016 - 9 h 50 min

    Le niveau des salaires ne
    Le niveau des salaires ne reflète en aucune façon le niveau de vie des Algériens car il y a multitude d’autres revenus (corruption , vol , pensions diverses , héritages …) non pris en compte par certaines études sur le niveau de vie en Algérie.
    Moi je me pose , par exemple, la question suivante : comment fait un salarié Algérien moyen pour pouvoir « vivre » et s’acheter une bagnole à 2 millions de Dinars en même temps ?????
    40 000 Dinars ça fait tout juste 1330 Dinars/jours soit moins d’un kilo de viande rouge .
    MDR




    0



    0
    pegasse
    20 novembre 2016 - 9 h 28 min

    Moyenne minimum mensuelle des
    Moyenne minimum mensuelle des depenses d’un foyer de 4 personnes:
    Loyer: 30 000
    Electricite: 1500
    Eau: 700
    Legumes: 10 000
    Viandes: 10 000
    Epicerie:1000
    Total: 56100 da
    Sans compter les frais de transport,les frais de scolarité des enfants…..etc.
    Conclusion: Nous pratiquement pour la grande majorité de la population en dessous du seuil de pauvreté.




    0



    0
    Anonymous
    20 novembre 2016 - 9 h 15 min

    Il m´était donné de discuter
    Il m´était donné de discuter avec une jeune fille diplômée en Sciences commerciales, recrutée dans une entreprise publique avec contrat à durée déterminée, recoit …20 000 dinars comme salaire!!! le vendeur à la sauvette touche bien plus qu´elle!! alors ces données (…) à la poubelle.




    0



    0
    MOMO
    20 novembre 2016 - 8 h 47 min

    vous oublier les salarier
    vous oublier les salarier comunaux environ 18000 drs .et les centaines de millier de journaliers avec enfants sans securiter social ..et puis les hauts fonctionairs et les elus qui gratouilles sans chatouiller .




    0



    0
    slimane
    20 novembre 2016 - 6 h 25 min

    enquete incomplète , il y a
    enquete incomplète , il y a lieu de rajouté prime de départ en retraite les primes occasionnelles (aid ,rentrée scolaire …etc ) ,logements..etc intégré le salaire des fonctionnaires et faites la comparaison analysez vous allez voir les disparités.




    0



    0
    bozscags
    20 novembre 2016 - 0 h 00 min

    que du pipo.
    que du pipo.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.