Affaissement de terrain à Ben Aknoun : la réparation du premier collecteur d’eau achevée

Les équipes chargées de la réparation de l’affaissement du terrain au niveau de l’autoroute Ben Aknoun-Zéralda ont achevé la réparation du premier collecteur d’eau, tandis que les travaux sur le deuxième collecteur «avancent bien», a-t-on constaté samedi après-midi.

Les travaux de réhabilitation de la chaussée, fermée à la circulation depuis l’accident survenu vendredi soir, seront entamés une fois terminée la réparation du deuxième collecteur.

«Les travaux de réparation du premier collecteur d’eau sont achevés, tandis que ceux du deuxième collecteur avancent bien. L’écoulement d’eau a diminué, nous attendons la fin de la réparation du deuxième collecteur, permettant l’arrêt total du flux d’eau pour commencer le remblayage», a expliqué à l’APS le directeur des travaux publics (DTP) de la wilaya d’Alger, Abderrahmane Rahmani.

Selon le même responsable, le remblayage du fossé sera «bientôt entamé», soit dès la fin des travaux de réparation du deuxième collecteur, permettant ainsi l’entame de l’opération de réhabilitation de la chaussée.

Rahmani a également assuré «qu’aucune complication n’a été enregistrée pendant les travaux», réaffirmant que la réouverture de cet axe à la circulation se fera «d’ici demain matin».

Le ministre des Transports et des Travaux publics, Boudjemaa Talaï qui s’est rendu dans la matinée sur le lieu de l’accident avait indiqué que les travaux se «poursuivront jour et nuit jusqu’à la réouverture de cette route».

Auparavant, Rahmani avait précisé que l’affaissement du terrain était dû aux fortes pluies enregistrées dans la capitale durant ces derniers jours et qui ont causé l’effondrement d’une canalisation d’évacuation d’eaux provoquant un fossé d’une profondeur de 10 mètres et d’une longueur de 20 mètres au niveau de la route Ben Aknoun-Zéralda.

L’affaissement de terrain survenu vendredi vers 21h avait provoqué la chute de cinq voitures dans le fossé faisant 14 blessés qui ont été tous évacués aux Centres hospitalo-universitaires de Beni Messous, de Ben Aknoun et Salim Zmerli, selon les services de la Protection civile de la wilaya d’Alger.

Commentaires

    Anonymous
    21 novembre 2016 - 8 h 30 min

    Y A T IL AVIS D EXPERTS?? ou
    Y A T IL AVIS D EXPERTS?? ou tout juste une déclaration hasardeuse comme dab




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.