Le Figaro revient sur les origines algériennes du candidat socialiste Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg à Alger en 2012. New Press

Candidat à la primaire du Parti socialiste pour la prochaine présidentielle, Arnaud Montebourg effectuera une visite à Alger les 10 et 11 décembre prochain. Ce n’est pas la première fois que l’ancien ministre se rend en Algérie, lui qui crie haut et fort sa fierté d’avoir du sang algérien dans les veines. Mais son prochain voyage, croit savoir le quotidien Le Figaro, revêt un cachet particulier en ce sens que ce poids lourd du Parti socialiste sera en pleine campagne pour la primaire du parti actuellement au pouvoir en France. Selon le journal de droite, Montebourg va mettre l’accent «sur ses racines familiales», précisant que l’ancien ministre du Redressement productif «est, en effet, le fils de Michel Montebourg, originaire du Morvan, et de Leïla Ould Cadi, née à Oran en 1939. Son grand-père, Khermiche Ould Cadi, vient d’une famille berbère d’Algérie», rappelle Le Figaro qui se réfère au passage le 9 octobre dernier d’Arnaud Montebourg sur la chaîne de télévision M6 lors duquel il est revenu sur son histoire familiale et ses origines algériennes qu’il assume pleinement et avec fierté.

«C’était un Arabe qui s’était engagé dans l’armée française avant la guerre, dans les années trente. Il avait été envoyé en France et il y a épousé une femme française, une blonde aux yeux bleus», a raconté Arnaud Montebourg, non sans humour, en parlant de son grand-père, qui «était à l’en croire un homme fort». «Il mangeait de tout. La religion pour nous, c’était quelque chose qui n’existait pas. C’était un homme qui n’avait pas besoin de Dieu pour se suffire à lui-même», a souligné Arnaud Montebourg tel que rapporté par Le Figaro. Le journal poursuit en affirmant qu’il a hérité de la voix forte de son grand-père. «Il était fort, il avait une voix forte, il était un peu exubérant. Il m’a transmis le goût de la voix forte qui porte», a encore souligné Montebourg dont le grand-père a vécu la guerre d’Algérie comme «une épreuve dure», a-t-il encore dit.

«Moi, quand je l’ai connu, il portait le béret. C’était un peu curieux comme mélange. Il avait choisi la France ; moi, je me sens des deux rives», a soutenu Arnaud Montebourg. 

Sonia Baker

Comment (79)

    Algerien pur et dur
    21 novembre 2016 - 22 h 42 min

    Malheureusement la situation
    Malheureusement la situation de nos aines sous l’occupation francaise etait bien precaire. Les colons faisaient ce qu’ils leur plaisaient de faire avec eux. Le grand pere de montebourg a epouse pas abuse une algerienne. On doit lui reconnaitre ca. Quand a ceux qui accuse cette mere de marrier ses filles a des colons, je leur dis que ces merdiques ne faisaient pas la queue pour epouser les algeriennes sans trop verser dans les details ameres. Si montebourg tiens a reconnaitre son algerianite, pourquoi la lui denier sous le pretexte qu’il joue le jeu electoral. Qu’ils le veullent ou non,il represente pour nos emigres le meilleur atout compare aux autres. Moi je voterai sans hesitation pour lui mais la france n’est pas mon pays d’accueil. PS. Pour moi iI est plus algerien que le clan d’oujda.

    selecto
    20 novembre 2016 - 23 h 07 min

    Ces compatriotes Français l
    Ces compatriotes Français l’attaquent dans le cadre des prochaines élections présidentielles, lui il ressort les origines de sa mère Algérienne pour tromper les franco algériens pour avoir leurs voix.

    Ce n’est qu’un descendant d’une femme pro colons à savoir Caida Hlima qui mariait les femmes de sa famille avec des colons.

    timour
    20 novembre 2016 - 22 h 10 min

    Hier au soir, après avoir lu
    Hier au soir, après avoir lu avec attention les réflexions des internautes sur les origines algériennes de M. Montebourg, je suis allé me reposer et j’ai fait un drôle de rêve. J’ai rêvé que M. Montebourg s’était fait élire Président de la République algérienne ! Et dans mon rêve, je lui écrivais la lettre suivante : M. le Président, je me permets d’attirer votre attention sur un fait dont je viens de prendre connaissance et qui me mets mal à l’aise. Savez-vous que c’est dans un hémicycle à peu près vide (220 députés du FLN étaient absents) que le projet de loi 2017 a été débattu durant le deuxième jour à l’APN. Seuls, trois ministres ont été auditionnés. D’après un député, membre de la Commission des finances, le « projet a été traité avec une légèreté inégalée » par le gouvernement. Ainsi va votre gouvernance en Algérie. C’en est à donner le cafard à toutes les bonnes volontés. C’est en toute logique que des députés de l’opposition sont intervenus sur le pouvoir d’achat des ménages. En effet, ils ont fait ressortir la multitude des taxes envisagées ainsi que le relèvement de la tva. Mais qu’en est-il du devenir de notre pays ? Il est important que le Peuple puisse vivre correctement certes mais il est nécessaire d’envisager son avenir. Ne serait-il pas judicieux, vu la chute du prix du pétrole, de définir dès maintenant une véritable stratégie durable permettant à notre pays de s’orienter vers une économie productive et non de rente comme le note M. Metboul dans un article paru dans A.P. Depuis le 26/11/2013, le FMI avait déjà appelé le Ministre de l’Economie de l’époque, « à maîtriser les dépenses courantes et envisager la réduction de la dépendance aux hydrocarbures ». Cela fait donc 3 ans. Or ce budget 2017 ne me semble pas encore tenir compte de cette mutation nécessaire. Le monde qui nous entoure est en constante évolution, technologiquement, politiquement, culturellement et nous, nous semblons figés. Nos élus sont absents quand il s’agit de prendre des décisions importantes au nom du Peuple ; nos ministres ne daignent pas argumenter devant la Représentation nationale au sujet de leur département ministériel ; et le Peuple, lui, s’intéresse plus à Le Pen, à Momo6, à Sarkozy que vous connaissez… Quand il s’agit de nos intérêts fondamentaux, on zappe. Dans ce cas laissons tomber me direz-vous… mais jusqu’à quand ? Car ce qui est en cause c’est notre mode de fonctionnement comme le démontre l’auteur de l’article en question. On ne peut pas avoir une économie solide si le pouvoir politique est défaillant et/ou incompétent. C’est le pouvoir politique qui engendre l’Economie et non l’inverse. La corruption certes, mais aussi le manque d’imagination, le manque de rigueur et de culture politique et économique de la représentation nationale, l’incapacité d’élaborer des projets à long terme (et de les évaluer) susceptibles de mobiliser les énergies, la lourdeur à presque tous les niveaux de l’administration tout cela nous amène à ce projet de budget inadapté aux nouvelles mutations mondiales. Il est vital et nécessaire de planifier une stratégie permettant à l’Algérie « d’accéder à une économie productive entrant dans le cadre des avantages comparatifs mondiaux » sinon nous risquons la faillite. Dans 25 ans, c’est-à-dire dans une génération, 50 millions de personnes habiteront ce pays qui, lui, ne se sera pas agrandi. Quand on sait les problèmes que va engendrer le Réchauffement climatique sur tous les états du Bassin méditerranéen et que les Etats d’A. du Nord seront particulièrement concernés, il est urgent de se préparer politiquement, d’informer, d’éduquer, de mobiliser et de responsabiliser les citoyens de ce Pays. Ce projet de budget 2017 aurait pu jeter les bases d’une démarche visant à reconsidérer l’activité agricole et l’élevage dans les steppes arides et semi arides algériennes par exemple, qui n’ont jamais été , jusqu’à présent, à la hauteur des investissements réalisés. Et qui n’ont fait l’objet d’aucune évaluation sérieuse et honnête. Et même de reconsidérer complètement la politique agricole de notre pays en faisant appel aux ingénieurs et chercheurs très compétents et intègres qui connaissent et qui aiment la terre algérienne. Oui, M. le Président il en existe ! Car notre problème crucial est bien notre complète dépendance alimentaire, qui nous rend vulnérable physiquement comme politiquement… La suite de ma lettre s’est perdue dans le fracas d’une voiture sans pot d’échappement qui passait sous ma fenêtre. Je me suis réveillé sans avoir pu rêver sa réponse et cela m’a mis de mauvaise humeur pour le reste de la journée.

    Anonymous
    20 novembre 2016 - 21 h 50 min

    C’est quoi cette formulation
    C’est quoi cette formulation  » d’origine algérienne »qui commence à revenir chaque fois en citant des petits fils de harkis ou de colons.A ma connaissance n’est d’origine algérienne q’un algérien même s’il a une autre nationalités.Mais on ne parle pas ici de petits fils de colons.Autrement il faut refaire tout.

      Anonymous
      20 novembre 2016 - 22 h 21 min

      Je ne pense pas que tu sois
      Je ne pense pas que tu sois plus algérien que les harkis eux même quant à leur enfants … Tu n’es pas à côté de ta Qasma tu es sur un réseau sur lequel des millions d’hommes et de femmes peuvent surfer et parmi eux il peu y avoir des harkis aussi ou leur enfants comme ils sont tous pratiquement morts. L’époque ou des gens de ton espèce impressionnaient les gens est belle et bien révolue.

    Arnaud
    20 novembre 2016 - 18 h 05 min

    il a le droit de prétendre a
    il a le droit de prétendre a la prochaine élection présidentielle de 2019 en Algérie s’il souhaite opter pour la nationalité Algérienne.
    d’après l’article d’AP, cette fonction n’est pas interdite aux binationnaux !!!!

    Moh delFobor
    20 novembre 2016 - 17 h 35 min

    Moi, c’est juste pour vous
    Moi, c’est juste pour vous exprimer mon désespoir lorsque je vote pour un commentaire et que je vois apparaître : « Vous avez voter » au lieu de « Vous avez voté ». Pourriez-vous corriger, s’il vous plaît? J’en aurais plus honte!

      Anonymous
      20 novembre 2016 - 22 h 19 min

      Hahaha mdr

      Hahaha mdr
      quand on voit les pouces en l air pour certains commentaires affligeants c est pas plus réjouissant !
      ceci dit j avais remarqué cette faute d orthographe comme vous …merci de l avoir rapporté ,on verra si ça sera suivi d effet !

    La Cigale
    20 novembre 2016 - 16 h 39 min

    Le. Financement d’une
    Le. Financement d’une campagne présidentielle coûte cher .
    Faire les beaux yeux aux éventuels soutiens financiers l’argent n’a pas d’odeur et elle n’a pas de frontières .

    nouari019
    20 novembre 2016 - 16 h 17 min

    au moins lui est fière de ces
    au moins lui est fière de ces origines tout a son honneur ,pas comme nos politicards (… qui ont 2 ou 3 nationalités qui font des investissements a l’étranger avec l’argent du peuple donc certain revienne en Algérie ce racheter une virginité dans les zaouïas qu’il soit maudit tous autant qu’il sont..

      Erracham
      20 novembre 2016 - 17 h 16 min

      Arnaud revendique-t-il sa
      Arnaud revendique-t-il sa bi-nationalité? Ouyahia et ceux qui se croient les « propriétaires » de l’Algérie d’aujourd’hui se feront vite forts de lui barrer la route. Le « gâteau Algérie » n’est que pour eux. Pas de panique alors!

    Rakoumtchoufouyalkhawa.
    20 novembre 2016 - 13 h 20 min

    Il veut damer le pion à
    Il veut damer le pion à Rachid « le Sauteur » (Neggaz) alias Rakoumtchoufouyaylkhawa. Si çà marche pas pour la présidence en France peut-être se précipitera-t-il à Alger pour faire le siège d’El-Mouradia. Benmontebourg le charcutier non-hallal brizidan…même s’il mange du cochon et boit du mascara du sang algérien coule comme un ruisseau dans ses veines. et pi koua enkor ? Depuis que le monde est monde les terriens se sont toujours mélangés, cro-magnon avec le mechatoui, les guanches et les berbères, les algériens ont du sang turc, les turcs du sang hongrois, les hordes des steppes de l’Asie ont enfanté des russes, les juifs sont partout, les algériens nulle part se cherchent des lieux, des célébrités. Ils ont fait quoi les grand-parents de Montebourg pour l’Algérie à feu et à sang de 1830à 1962 ? Ils sont faits de bleu-branc-rouge de la tête aux pieds.Quelles valeurs représentaient-ils ? Ils étaient où lors de la bataille d’Alger? Dans les maquis de la Kabylie et dans le Zbarbar ? Trêve de plaisanterie. Regardez vers votre sang, voyez vos lieux, nettoyez vos quartiers de leur zbel qui étouffe la beauté légendaire d’Alger. S’il vient et revient tout le temps à Alger, ce n’est pas pour son sang, c’est pour ses intérêts. Intéressez-vous aux hommes sincères de votre pays, aux causes nobles véritablement algériennes. S’il change son nom, qui rappelle kronenbourg, s’il embrasse l’Islam, s’il met la chechia et la gandoura je voterai pour lui, et encore …

      Yeoman
      20 novembre 2016 - 13 h 45 min

      Pour nous insulter et nous
      Pour nous insulter et nous trouver des noms d’oiseaux, nous sommes forts. Et ça nous fait rire en plus: hahaha . Pffffff C’est vraiment déprimant.

      sinbad
      20 novembre 2016 - 14 h 15 min

      Bravo pour le commentaire,
      Bravo pour le commentaire, surtout la fin.

      Aarquv
      20 novembre 2016 - 14 h 44 min

      Qu’il embrasse l’Islam? Si c
      Qu’il embrasse l’Islam? Si c’est pour s’adonner à la médisance et au discours ordurier (à votre instar), je préfère autant qu’il reste bon chrétien ou un athée de bonne moralité.

        will smith
        20 novembre 2016 - 17 h 44 min

        il mange du hallouf porc a
        il mange du hallouf porc a gougou et sa boisson du vin rosé et la bière

    votrenom
    20 novembre 2016 - 13 h 17 min

    Il veut damer le pion à
    Il veut damer le pion à Rachid « le Sauteur » (Neggaz) alias Rakoumtchoufouyaylkhawa. Si çà marche pas pour la présidence en France peut-être se précipitera-t-il à Alger pour faire le siège d’El-Mouradia. Benmontebourg le charcutier non-hallal brizidan…même s’il mange du cochon et boit du mascara du sang algérien coule comme un ruisseau dans ses veines. et pi koua enkor ? Depuis que le monde est monde les terriens se sont toujours mélangés, cro-magnon avec le mechatoui, les guanches et les berbères, les algériens ont du sang turc, les turcs du sang hongrois, les hordes des steppes de l’Asie ont enfanté des russes, les juifs sont partout, les algériens nulle part se cherchent des lieux, des célébrités. Ils ont fait quoi les grand-parents de Montebourg pour l’Algérie à feu et à sang de 1830à 1962 ? Ils sont faits de bleu-branc-rouge de la tête aux pieds.Quelles valeurs représentaient-ils ? Ils étaient où lors de la bataille d’Alger? Dans les maquis de la Kabylie et dans le Zbarbar ? Trêve de plaisanterie. Regardez vers votre sang, voyez vos lieux, nettoyez vos quartiers de leur zbel qui étouffe la beauté légendaire d’Alger. S’il vient et revient tout le temps à Alger, ce n’est pas pour son sang, c’est pour ses intérêts. Intéressez-vous aux hommes sincères de votre pays, aux causes nobles véritablement algériennes. S’il change son nom, qui rappelle kronenbourg, s’il embrasse l’Islam, s’il met la chechia et la gandoura je voterai pour lui, et encore …

    profiler
    20 novembre 2016 - 12 h 30 min

    Et alors, où et le problème.
    Et alors, où et le problème. Il et comme tous ceux qui on du sang algérien,fière de savoir d’où qu’il vient. ….la tour elfe ,elle et pas fier de sa grandeur majestueuse,de sovoir qu’elle et faîte d’acier algérienne.

    anonyme117
    20 novembre 2016 - 11 h 53 min

    Je voterait pour lui pour moi
    Je voterait pour lui pour moi c’est le digne représentant de la communauté Algérienne en France même si ses chance d’être élu sans minime je garde l’espoir de le voir réussir.

    KAMEL
    20 novembre 2016 - 11 h 36 min

    Arnaud Montebourg son grand
    Arnaud Montebourg son grand père est Algérien et y alors ou il est le problème, pourquoi on en parle pas de la majorité des politiques Français juifs ???????, il faut que les français se réveillent, il est tant qu’ils prennent leur pays en main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.