Ould-Abbès réunit les mouhafadhs : le SG du FLN veut asseoir son autorité

Djamel Ould-Abbès. New Press

Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, a reçu aujourd’hui les secrétaires des mouhafadhas et les présidents des commissions de transition de plusieurs wilayas, lesquels lui ont présenté la situation des structures locales du parti.

Les responsables concernés par cette audition sont ceux de Sidi Bel-Abbès, de Mostaganem et de Mascara. En présence de plusieurs membres du bureau politique, le SG du FLN a demandé à ces responsables du parti au niveau local de redoubler d’efforts pour attirer un maximum d’adhérents au sein de l’ex-parti unique et remobiliser les militants pour mieux préparer les prochaines échéances électorales, dans un contexte marqué par une redoutable concurrence du frère ennemi qu’est le RND.

Selon des sources sûres, Djamel Ould-Abbès a donné des instructions écrites à ces responsables locaux relatives, notamment, à la sélection des candidats aux élections législatives. Le SG du FLN leur a demandé d’aplanir tous les différends au niveau des structures locales afin de réunifier les rangs en prévision des prochaines élections. Djamel Ould-Abbès, qui joue encore la carte du rassemblement dans un contexte difficile, va poursuivre les «auditions» des secrétaires de mouhafadhas et des présidents des commissions de transition d’autres wilayas. Lors de la dernière réunion du bureau politique, le secrétaire général du FLN s’est montré ferme sur la discipline partisane et a clairement menacé les militants et cadres qui s’aventureraient à parler en son nom.

Djamel Ould-Abbès tente, difficilement, de gérer le lourd passif laissé par son prédécesseur poussé à la démission, Amar Saïdani en l’occurrence. Les proches collaborateurs de Saïdani le mettent sous pression et, surtout, dans un dilemme face aux frondeurs auxquels il a tendu la main. En multipliant les réunions et les rencontres avec les responsables des structures locales, Djamel Ould-Abbès, qui jouit de la «pleine confiance du président de la République», comme aiment à le répéter ses proches collaborateurs, œuvre à asseoir son autorité pour éviter tout débordement lors de la préparation des listes électorales pour les législatives de 2017.

Sonia Baker

Comment (11)

    Anonymous
    27 novembre 2016 - 7 h 48 min

    Le pharaon a donné des
    Le pharaon a donné des consignes à son petit prince du FLN ,il ne vous reste plus qu’a vous agenouiller. Vive l’Algérie et faites you you et applaudissements moi je suis écoeuré.




    0



    0
    OMAR
    26 novembre 2016 - 21 h 10 min

    MAIS IL ETAIT AVEC SAADANI!!!
    MAIS IL ETAIT AVEC SAADANI!!!

    IL VA S ASSEOIR SUR SON AUTORITE POUR QU IL NE SOIT PAS ECARTE COMME D HABITUDE!!

    MAIS BELAYAT N EST PAS LOIN!!! A QUAND LE PROCHAIN RENVERSEMENT ANARCHIQUE???




    0



    0
    Anonymous
    26 novembre 2016 - 19 h 03 min

    Je Vous remercie Mr Djamel
    Je Vous remercie Mr Djamel Ould-Abbès, lors de votre visite d’Inspection centre EPSP Bab el oued LE 23/09/2010, vous aviez remis à sa place l’une des responsables, aujourd’hui se confirme votre jugement à l’égard de cette responsable, dipité FFS cooptée en 2012 pour les élections législatives. En 2016 à l’assemblée lors des débats sur la lois de finance 2017 habillée comme pour aller à une fête (certes l’habit ne fait pas le moine) mais le comportement indigne ( voir sur YouTube !!! هل هاذ المخلوقات هم من يمثلون الشعب حقيقة) eu égard au combat de Hocine Ait AHMED qui a donné plus d’un demi-siècle de sa vie de militantisme، d’abnégation، de valeur éthique et de morale، la question qui est posée، que reste-t-il du combat et de la déontologie politique véhiculée par Hocine Ait AHMED




    0



    0
    Anonymous
    26 novembre 2016 - 17 h 45 min

    Il a fallu de peu pour ce
    Il a fallu de peu pour ce brosseur de dire à ses valets de mouhafeds : « Dieu après Fakhamatouhou »




    0



    0
    Rascasse
    26 novembre 2016 - 16 h 31 min

    On a pas eu de bol avec cette
    On a pas eu de bol avec cette génération qui nous dirige depuis l’indépendance voilà tout, ils ont été plus futé plus intelligent et bien sûr très violent domage pour l’Algérie




    0



    0
    Anonyme.dz
    26 novembre 2016 - 16 h 27 min

    “ redoubler d’efforts pour
    “ redoubler d’efforts pour attirer un maximum d’adhérents au sein de l’ex-parti unique et remobiliser les militants pour mieux préparer les prochaines échéances électorales, dans un contexte marqué par une redoutable concurrence du frère ennemi qu’est le RND.” tout est dit.
    Au fln il n’y a qu’une fixe depuis 1962, garder le pouvoir et diriger le système.
    Si effectivement le parti fln avait eu des idées et bien on l’aurait vu et su, et nous en serions pas là à papoter sur les mêmes choses depuis des décennies.




    0



    0
    Anonymous
    26 novembre 2016 - 16 h 07 min

    La préparation du 5e mandat
    La préparation du 5e mandat et de l’installation du makhzen de bouteflika est en route…




    0



    0
    Krimo
    26 novembre 2016 - 15 h 38 min

    J’arrive pas à imaginer ce qu
    J’arrive pas à imaginer ce qu’il peut leur proposer comme idée ( sans s) intéressante pour un débat fructueux avec ces « cadres ».
    Si quelqu’un veut bien éclairer ma lanterne…




    0



    0
      khanfri
      26 novembre 2016 - 17 h 44 min

      faire adhérer des jeunes au
      faire adhérer des jeunes au PFLN et leur apprendre : a se soumettre – a ne pas réfléchir par soi même- a savoir défendre l indéfendable …. a générer en fait d autres monstres. en contrepartie de quelques privilleges




      0



      0
      Anonymous
      26 novembre 2016 - 17 h 53 min

      -s’entrainer à bien utiliser
      -s’entrainer à bien utiliser la brosse
      – apprendre les règles de la corruption
      -savoir s’enrichir et voler en un temps record
      -se perfectionner dans la triche et la fraude
      -n’avoir aucune dignité
      -faire passer fakhamatouhou avant Dieu et son prophéte




      0



      0
      Izak
      27 novembre 2016 - 7 h 34 min

      Pour répondre a votre
      Pour répondre a votre question Mr,Krimo, je dirais a mon humble avis qu’il s’agit :
      Incarnation du régime Bouteflikien ,pour un 5eme mandat.
      Enrichissement des riches, et appauvrissement des pauvres.
      Instauration du statu quo politique « le changement dans la continuité ».
      Instrumentalisation de l’islam politique « zaouias ».
      Atomiser l’ensemble des partis politiques en une multitude de partis pour pouvoir composer un nouvel échiquier a leur guise.
      Enrober les discours nationalistes et démagogiques visant a anesthésier la société civile déjà laminée sinon clientelsee.
      Faire de la sélection nationale une échappatoire a notre jeunesse afin de contourner l’opinion publique sur le fond des problèmes socio-économiques dans lesquels nous pataugeons.
      A bon entendeur…




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.