Projet de loi sur la retraite : les nouvelles dispositions visent à protéger la CNR (ministre)

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El-Ghazi, a affirmé, dimanche, que les nouvelles dispositions prévues dans le projet de loi relatif à la retraite visent à «préserver la Caisse nationale des retraites (CNR) de la faillite».  

Présentant le projet de loi sur la retraire lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), présidée par Mohamed Larbi Ould-Khelifa, le ministre a précisé que les nouvelles dispositions visent à «réformer la CNR et à la préserver de la faillite dans le cadre de la justice sociale». «Le système de retraite, fondé sur le principe de solidarité intergénérationnelle, assure le versement de plus de 3 millions de pensions», a-t-il rappelé.

La Commission de la santé, affaires sociales, travail, formation professionnelle de l’APN a réaffirmé dans son rapport préliminaire «le souci de l’Etat, à travers ces nouvelles mesures législatives, de garantir le droit des générations montantes à la pension de retraite et la pérennité du financement de la Caisse nationale des retraites (CNR)». La Commission a préconisé «la mise en place de normes fondées et rigoureuses afin d’établir la liste des métiers pénibles sans précision des fonctions pour éviter toute erreur de classification», appelant à «définir des mécanismes efficaces pour garantir le financement de la CNR et à s’éloigner des solutions conjoncturelles».

Les représentants des groupes parlementaires du Front des forces socialistes (FFS), du Parti des travailleurs (PT), de l’Alliance pour l’Algérie verte (AAV) et du Parti pour la justice et le développement ont boycotté la lecture du rapport préliminaire, en signe de protestation contre leur non-association à l’élaboration du texte du rapport. Ils ont indiqué qu’ils participeront aux travaux de la séance plénière et soumettront leurs propositions sur les amendements du projet de loi.

Par ailleurs, les députés de l’APN ont observé une minute de silence à la mémoire du président cubain Fidel Castro, décédé vendredi à La Havane.

Commentaires

    anonyme
    27 novembre 2016 - 18 h 42 min

    la retraite ne peut être
    la retraite ne peut être dissociée des autres branches de la sécurité sociale ; la CNR n’est pas une entreprise économique et ne peut être gérée comme telle ;
    revenons à la solidarité nationale intergénérationnelle et à la justice sociale ;
    l’informel est une source considérable de cotisations qui éloignerait pour longtemps la « panique du déficit » mis en avant par les responsables simplistes ;(suppression sans débat du dispositif de retraite proportionnelle et sans condition d’âge )
    la protection sociale est un facteur de cohésion sociale très sensible lors des « crises » réelles ou programmées ;
    un moratoire concernant ce dossier serait une sage décision visant la ^paix sociale ;l’UGTA ,malgré le volontarisme de sa fédération FNTR est mal placée pour soutenir le ministère du travail de manière ostentatoire sans risque de divisions graves .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.