Erdogan : «Il existe de nombreuses alternatives à l’UE»

Le président turc Recep Tayyip Erdogan. D. R.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé mardi que la Turquie avait «de très nombreuses alternatives» à une adhésion à l’Union européenne, des déclarations qui surviennent alors que les relations entre Ankara et Bruxelles sont très tendues. «Nous n’avons pas encore refermé le livre de l’UE (…) mais le tableau actuel ne nous permet pas d’avoir des attentes optimistes», a déclaré M. Erdogan lors d’un discours à Istanbul. Et d’ajouter : «Il existe pour la Turquie de très nombreuses alternatives» à l’UE.

Les déclarations de M. Erdogan surviennent après des semaines d’échanges acerbes entre Ankara et Bruxelles, qui accuse les autorités turques de matraquer l’opposition depuis la tentative de coup d’Etat en juillet. Cette tempête diplomatique fait tanguer un pacte conclu en mars entre le gouvernement turc et l’UE, qui a permis d’assécher le flux de passages clandestins vers l’Europe via les îles grecques en mer Egée.

La semaine dernière, le chef de l’Etat turc avait menacé l’UE d’«ouvrir les frontières» pour laisser passer les migrants voulant se rendre en Europe, au lendemain de l’adoption par le Parlement européen d’une résolution non-contraignante appelant à geler les négociations d’adhésion d’Ankara. Les eurodéputés ont justifié leur décision par la «disproportion» des «mesures répressives prises par le gouvernement turc» après le putsch manqué en juillet.

Après la tentative de coup d’Etat imputée par le pouvoir turc au prédicateur Fethullah Gülen qui vit aux Etats-Unis, plus de 100  000 personnes, notamment des professeurs, militaires et magistrats, ont été arrêtées, limogées ou suspendues.

Signe des tensions entre Ankara et l’UE, Erdogan a récemment évoqué l’option d’un référendum de poursuivre ou non le processus d’adhésion à l’UE, et un possible rapprochement avec l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS) coparrainé par la Chine et la Russie.

R. I. 

Comment (13)

    Kichi Duoduma
    2 décembre 2016 - 10 h 54 min

    Erdogan me rappelle l
    Erdogan me rappelle l’histoire bien connue par les plus vieux, du renard et des raisins. Un renard voit de belles grappes de raisin qui pendent de la vigne. Seul problème est qu’elles sont un peu trop hautes. Il essaye de sauter pour les happer mais les rate de quelques centimètres. Il prend son élan et saute encore et encore plusieurs fois, mais rien à faire, il ne peut pas les atteindre. Finalement il s’en va en disant : « Je ne veux pas de ces raisins, ils sont trop verts. »




    0



    0
    Radar
    1 décembre 2016 - 19 h 05 min

    la seule alternative qui te
    la seule alternative qui te reste c’est de s’en aller toi et les islamistes vers les méandres de l’oubli




    0



    0
    Abou-Choun
    1 décembre 2016 - 10 h 39 min

    Par contre, il n’y a aucune
    Par contre, il n’y a aucune alternative à Erdogan ?




    0



    0
    karamazov
    1 décembre 2016 - 8 h 56 min

    Bien sûr qu’il existe une
    Bien sûr qu’il existe une alternative à l’UE ! Les Etats islamiques, pardi ! Pour tourner le dos au progrès et filer tout droit vers le moyen-âge , y aurait-il mieux?




    0



    0
    kadafi
    1 décembre 2016 - 7 h 07 min

    J’espère qu’un jour la Syrie
    J’espère qu’un jour la Syrie fera payer cher à ce Merdogan toutes ces hordes sanguinaires qu’il a lâché à partir de son térritoire pour plaire à ces maîtres occidentaux en vue d’une future adhésion à l’UE qui ne veut pas de lui
    je ne blaire pas ce type, sa vue me donne des nausées




    0



    0
    kadafi
    1 décembre 2016 - 6 h 58 min

    Depuis le temps que tu fais
    Depuis le temps que tu fais la courbette à l’UE sans résultat
    Je préfère de loin Atatürk que ce mounafik et hypocrite, j’espère qu’on mettra fin à ce dictateur




    0



    0
    Anonymous
    30 novembre 2016 - 17 h 00 min

    « un possible rapprochement
    « un possible rapprochement avec l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS) coparrainé par la Chine et la Russie. »

    Ce ne sera pas aussi facile! Possible mais pas sous son gouvernement avec lui! Il est tellement versatile, menteur et traitre que même l’UE le craint, le rejette!!!




    0



    0
    Anonymous
    30 novembre 2016 - 16 h 56 min

    Déclaration d’Erdogan récente
    Déclaration d’Erdogan récente (mardi 29/11, lors de la Conférence internationale sur Jérusalem et la Palestine à Istanbul)
    «Pourquoi sommes-nous entrés en Syrie ? Nous n’avons pas de visées sur le sol syrien. La question est de fournir des terres à leurs vrais propriétaires. C’est-à-dire que nous sommes là pour rétablir la justice. Nous sommes entrés là pour mettre fin au règne du tyran al-Assad, qui terrorise avec la terreur d’état. [Nous ne sommes pas entrés] pour une autre raison »
    —–
    Il est bien coincé ce salopard! Il ne trouve aucun motif pour justifier à son peuple, et au monde, sa présence illégale, illicite et scélérate en Syrie; qui lui coûtera cher!! Il reprend la même rengaine de ses maitres occidentaux qui d’ailleurs n’a plus cours, mais qu’il s’approprie pour cacher son allégeance et sa vassalité aux États-Unis et aux Al Saoud, mais aussi pour dissimuler ses crimes en Syrie qu’il veut faire passer pour des actions humanitaires! Il fait ce qu’il veut, mais il doit payer pour ces ingérences meurtrières dans les affaires d’un pays souverain en utilisant son sol pour faire transiter les terroristes et les armes!




    0



    0
    TheBraiN
    30 novembre 2016 - 14 h 40 min

    Ce menteur fourbe était même
    Ce menteur fourbe était même prêt jusqu’à légaliser les mariages homosexuels « en terre d’islam » en échange d’une simple avancée dans les négociations d’adhésion .
    Ses « menaces » d’ouvrir les frontières aux réfugiés ?
    Il ne les tiendra jamais !
    Je dis bien jamais !
    S’il le faisait , il serait immédiatement renversé et , cette fois , ce sera un vrai coup d’état !!




    0



    0
      Radar
      1 décembre 2016 - 19 h 37 min

      l’ homosexualité est contre
      l’ homosexualité est contre nature existait depuis la nuit des temps et leurs adeptes sont considerés comme cas maladifs. elle se vit discretement dans des pays comme les notres à cause de la tradition et la religion. ce n’est pas question de légaliser le mariage ou non le probleme comment traiter ce cas pour que ceux qui sont affectés puissent vivre en harmonie.




      0



      0
        TheBraiN
        2 décembre 2016 - 14 h 49 min

        Je ne parlais pas de l
        Je ne parlais pas de l’homosexualité en tant que telle (c’est bien entendu une maladie nonobstant ce que l’OMS raconte) mais d’Erdogan et de ses politiques ….contre-nature qu’il adopte rien que pour plaire aux Européens .




        0



        0
    Erracham
    30 novembre 2016 - 12 h 43 min

    Erdogan ne sait plus à quel
    Erdogan ne sait plus à quel saint se vouer. Après avoir été séduit par l’UE et son appendice militaire l’OTAN (qui ne cherchent que leurs intérêts dans la région, pas ceux de la Turquie), il s’est jeté dans les bras d’Israël (sans doute pour plaire aux Américains). Il s’est mis à dos la Russie sur conseil d’Obama, avant de s’apercevoir que ce n’était pas dans l’intérêt de son pays, d’où sa réconciliation avec Poutine. Il faut pourtant qu’il comprenne que la Turquie ne sera jamais membre de l’UE. Les judeo-chrétiens ne veulent pas d’un Frère Musulman dans leur club, point barre.
    Ils n’osent pas le dire mais c’est bien leur position. Toutes ses déclarations accompagnées de gesticulations ne serviront à rien, les menaces encore moins.




    0



    0
    ANTITURK
    29 novembre 2016 - 17 h 02 min

    en clair il veut dire à l’UE
    en clair il veut dire à l’UE :
    si la turquie n’est pas accéptée dans l’UE ….je ferais en sorte que les turques viennent en masses immigrer vers l’europe !!! ( c’est ce que l’europe craint en tout premier )




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.