L’Arav met en garde contre les dérives obscurantistes des chaînes TV

Zouaoui Benhamadi, président de l’Arav. D. R.

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (Arav) lance une nouvelle mise en garde aux chaînes de télévision, publiques et privées, contre «la diffusion de programmes, de contenu religieux notamment, de nature à semer et alimenter toute forme de radicalisme». Appelant les médias en général à la vigilance, l’Autorité de régulation de l’audiovisuel invite les chaînes de télévision, notamment de droit privé, à «bannir l’intolérance et la haine» dans leurs programmes.

Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, l’Arav dit prodiguer quelques conseils aux médias audiovisuels pour ne plus diffuser des programmes locaux ou d’importation, susceptibles de semer et d’alimenter toute forme de radicalisme. «Le paysage audiovisuel dans le domaine religieux donne à voir des dérives obscurantistes, à entendre des discours dont la violence incite à l’instabilité, à la discorde et à la fracture sociales, ce qui représente un réel danger pour notre pays», a prévenu l’Autorité dirigée par Zouaoui Benhamadi. Cette haute instance de régulation du secteur audiovisuel dit avoir relevé que «trop souvent, ce discours s’accompagne de fatwas décrétées par des prédicateurs autoproclamés, sans formation adaptée à leur action et à leur responsabilité,  souvent mal intentionnés, parfois instrumentalisés».

L’Arav, qui n’est pas à sa première mise en garde contre les dérives des chaînes TV, a affirmé que «conformément à ses missions», elle a jugé utile d’initier, ces dernières semaines, des rencontres avec les responsables des plus hautes institutions du pays, ayant une autorité incontestable dans le domaine de la spiritualité et de la religion, en l’occurrence le président du Haut Conseil islamique et le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, ainsi que d’autres personnalités religieuses pour apporter leur aide afin de combattre le radicalisme et l’obscurantisme dans les programmes de télévision. L’Arav a assuré que ces rencontres ont été riches en enseignement et ont permis la mise en place à son niveau d’une plateforme de réflexion qui lui a permis de dégager un ensemble de principes directeurs, à même de faire valoir cette volonté commune de défense d’un islam en harmonie avec notre histoire et notre culture, au nom de la cohésion sociale et de l’unité nationale.

«Ce sont ces principes qui animeront les actions de l’ARAV dans le cadre de la loi, en accord avec ses missions légitimes en matière de régulation du secteur de l’audiovisuel et dans le respect du droit imprescriptible à la liberté d’expression», précise l’Autorité de régulation de l’audiovisuel qui tient compte, visiblement, des plaintes de nombreux citoyens vigilants contre le discours extrémiste véhiculé par certains programmes de télévisions privées.

Hani Abdi

Comment (12)

    Omar AIT MOKHTAR
    30 novembre 2016 - 18 h 15 min

    Non Monsieur ! Il n y a pas à
    Non Monsieur ! Il n y a pas à mettre en garde ces gens ! Soit il y a dépassement et transgression de la loi de la république, alors il faut des sanctions sur le champ, ou alors il n y a rien ! L’Islamisme et wahabisme prennent de l’ampleur ! Il faut agir et non régir comme vous le faites ! IL FAUT COMMANDER PAR Rétablir LE WEEK6END UNIVERSEL POUR NOUS METTRE AU DIAPASON AVEC LE MONDE QUI TRAVAILLE. Parfois, j’ai envie de crier !
    Omar AIT MOKHTAR




    0



    0
    TheBraiN
    30 novembre 2016 - 14 h 28 min

    La liberté d’expression ? N y
    La liberté d’expression ? N y croient que les idiots ….stupides !
    La liberté d’expression ? Ne la défendent que certains « démocrates » hypocrites lorsqu’elle les arrange mais « oublient » de la défendre lorsqu’elle les dérange !
    Le liberté d’expression ? Une belle illusion qui ne peut exister dans le monde réel , celui des complots et conspirations , celui de la  » 4G War » !!!!
    Les chaînes dont parle l’ARAV , qui oublie « curieusement » d’autres machines médiatiques d’abrutissement massif , ne relèvent pas , pour le moment, de la législation Algérienne (étant de droit étranger) et leur « gestion » relève , de facto, du ministère des AE !




    0



    0
    Ahcène
    29 novembre 2016 - 18 h 56 min

    a Ain el berda. Je sais que
    a Ain el berda. Je sais que je risque d’être embarqué. je prends à témoin les lecteurs de AP et j’irais le dénoncer. Vous me soutenez des à present?




    0



    0
      Ain El Berda
      29 novembre 2016 - 20 h 25 min

      YA AHCENE SI TU AS PEUR
      YA AHCENE SI TU AS PEUR LAISSE TOMBER. DE TOUTE LES FAC9NS DANS TA MOSQUE TU VA TROUVER QUE TU AS UN GARS DE LA POLICE ET DE LA SECURITE TOUJOURS PRESENT. SI CES 2 HOMMES SONT ABSCENT ALORS TU AURA UN NOMBRE DE ZEFAFA (INDICATEURES, MOUCHARDS (…) ETC ) SUR PLACE.. ALORS A MON AVIS LAISSE TOMBER CAR SI TU ACCUSE SANS PREUVE TU RISQUE DES PEPINS. C LA LOIS MON AMI.




      0



      0
    jasmine
    29 novembre 2016 - 18 h 40 min

    la premiere qui s’est fixee
    la premiere qui s’est fixee comme ligne editorial le fanatisme et l’obscurantisme c’est la chiane Almagharibia qui diffuse a partir de Londres et qui deverse a longueur de journee son poison destinee aux Algeriens, il faut donc agir et tres vite pour taire ce Media obscurantiste dont les visees est de porter atteinte a l’integrite de l’Algerie.




    0



    0
      Ain El Berda
      29 novembre 2016 - 20 h 34 min

      YA JASMINE, IL ME SEMBLE D
      YA JASMINE, IL ME SEMBLE D APRES TES ECRITS QUE TU ES JEUNE. LA CHAINE DONT TU PARLES EST L8BRE DE FAIRE CE QU ELLE VEUT ET TOI JASMINE TU ES AUSSI LIBRE DE NE PAS LA VOIR OU L ECOUTER. JE NE VOIS PAS POURQUOI VOUS VOULEZ TOUT CONTROLER JUSQU AU DERNIER MILLIMETRE. LA LIBERTE DU CHOIX EST TRES IMPORTANTE DANS MON PAYS ET C CA LA LIBERTE DE DECIDER DE VOIR OU DE NE PAS VOIR ET CE CHOIX VA POUSSER EL MAGHARIBIYA OU AUTRE DE DIFFUSER CE QUE LEUR PUBLIQUE VEUT VOIR. MAIS SI TU INTERDIT, LE PUBLIQUE VA VERS CETTE CHAINE POUR VOIR POURQUOI ON LA INTERDIT ET C COMME CA LES RACAILLES DEVIENNENT DES CELEBRITES. MERCI D AVANCE POUR LIRE MES LIGNES JASMINE…SANS OFFENCES AUCUNES.




      0



      0
        Erdt
        29 novembre 2016 - 22 h 26 min

        Suis d’accord avec Ain berda.
        Suis d’accord avec Ain berda. Il faut laisser les télés diffuser sauf les insultes calomnies qu’elles doivent assumer devant la justice. Ce qu’il faut c permettre aux calomniés insultés de se défendre en droit de réponse ou en justice. On ne peut pas dicter à un journaliste des histoires comme déontologie,éthique,ou autre supercheries (…) ! Libre a chacun d’écrire mais libre aussi à celui qui est discrédité de répliquer. Je suis un citoyen ordinaire,rien du tout. Accusez moi de tout ce sue vous voulez,mais si g les mêmes moyens médias je démontre le contraire et vous mets en position de mensongers,faux accusateurs et vous decribilise!! Toute la question est là! Laissez chacun libre de ses idées,de ses accusations mais responsables de ce qu’ils disent ou écrivent. Et vous verrez que yen a pas qui vont s’aventurer a accuser a tort et à travers.




        0



        0
      Anonymous
      29 novembre 2016 - 22 h 21 min

      Ya Jasmine, tu as entre les
      Ya Jasmine, tu as entre les mains une arme redoutable !!! la telecommande ! tu zappes !




      0



      0
    Ahcène
    29 novembre 2016 - 18 h 06 min

    bONSOIR;

    bONSOIR;
    un nouvel imam vient d’être installé à la mosquée Emir Abdelkader de Constantine. Ses prêches sont scandaleux, pleins d’insultes et même d’injures qui est revenu au discours des années de feu. Une pétition doit être lancée immédietement pour l’inculper et le mettre en prison. ëtes vous d’accord?




    0



    0
      Ain El Berda
      29 novembre 2016 - 18 h 25 min

      YA AHCENE POURQUOI TU NE VA
      YA AHCENE POURQUOI TU NE VA PAS A LA POLICE POUR LEUR DIRE CE QUE TU AS ECRIT. C LEUR ROLES S IL YA CAS DE DEPASSEMENT. LES LECTEURES D AP N ONT RIEN A AVOIR AVEC LES LOIS. LA POLICE A CE ROLE D EVALUATION. JE SUIS SURE AUSSI QUE LE DRS A UN GARS DANS CETTE MOSQUE ET DE MEME LA POLICE.




      0



      0
    Ain El Berda
    29 novembre 2016 - 17 h 42 min

    L ARAV , AU LIEUX D UTILISER
    L ARAV , AU LIEUX D UTILISER LE BATON , ACCOMPAGNER CES ACTEURES DE L AUDIO EN ORGANISANT DES SEMINAIRES D EXPLICATION DE C QUOI ETRE UN CITOYEN RESPONSABLE YA RAB C MIEUX QUE DE BRANDIR LE BATON! MAIS VOUS ETES EN MANQUE D EDUCATION VOUS MEME ET VOUS AGISSEZ TOUJOURS COMME DES DICTATEURES BANDE D INCOMPETENTS QUE VOUS ETES…




    0



    0
    Abbar
    29 novembre 2016 - 17 h 06 min

    Il est clair que le régime
    Il est clair que le régime instrumentalise les islamistes haineux pour contrer les revendications démocratiques. Autrement, comment agréer des chaines de télévision qui font l’apologie du terrorisme islamiste ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.