Il quitte l’Elysée en mai 2017 : les Algériens regretteront-ils François Hollande ?

François Hollande prend un bain de foule à Alger en décembre 2012. New Press

Dans son message télévisé de jeudi soir, dans lequel il a annoncé avoir renoncé à se porter candidat à la prochaine élection présidentielle de 2017, le président français François Hollande a évoqué, à grands traits, le bilan de son quinquennat au plan interne et européen et dans les relations internationales de la France. L’Algérie n’est pas mentionnée dans ce message. Hollande aurait pu faire remarquer qu’il laisse avec l’Algérie une «coopération en plein essor» impulsée par sa visite d’Etat dans notre pays en décembre 2012, comme l’a déclaré, il y a un peu plus d’une semaine, à l’issue de la 3e session du comité de suivi du Comité intergouvernemental de haut niveau et du dialogue stratégique entre l’Algérie et la France, le secrétaire général du ministère français des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, qui a constaté qu’avec l’Algérie, il y a «une relation unique et extrêmement productive».

On dit, dans les médias français, que François Hollande a une relation forte avec l’Algérie, où il a effectué son premier voyage d’Etat après son élection. A cette occasion, dans un discours devant le Parlement algérien, il avait publiquement reconnu «les souffrances infligées au peuple algérien». Il a été le premier président à avoir parlé de «colonisation injuste». Il est allé sur la place Audin, au centre d’Alger, en hommage au chahid algérien Maurice Audin. Autant de paroles et de gestes appréciés par les Algériens.

Mais un an après, en décembre 2013, le président français commettait un trait d’humour déplacé sur la sécurité en Algérie en lançant, dans une réunion du Crif, sous forme de boutade à propos de Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, qui revenait d’une visite dans notre pays, qu’il est rentré «sain et sauf» en France, et «c’est déjà beaucoup», avait-il ajouté. Notre ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, avait qualifié cette boutade d’«incident regrettable» et de «moins-value» pour les liens entre les deux pays. Le président Hollande a vite fait d’exprimer ses «sincères regrets» et notre ministre des Affaires étrangères en a pris connaissance «avec satisfaction», et tout est rentré dans l’ordre, l’incident diplomatique entre nos deux pays était étouffé dans l’œuf.

Il y a eu ensuite d’autres «incidents regrettables» dans les relations algéro-françaises, mais ils ont été créés et enflés par les médias français, comme la photo diffusée par le Premier ministre français Manuel Valls, lors de sa visite en avril dernier à Alger, montrant le président Bouteflika affaibli. Cet incident avait été précédé d’un autre similaire avec la publication par le quotidien français Le Monde d’un article intitulé «L’argent caché des chefs d’Etat» dans l’affaire «Panama Papers», avec la photo du président Bouteflika en une, alors que dans l’article principal, le nom du chef de l’Etat n’est aucunement évoqué. Le lendemain, le journal avait publié en page 8 un entrefilet de quelques lignes en précisant qu’il s’agissait d’une «erreur». Le procès pour diffamation intenté par les autorités algériennes au quotidien français Le Monde a été fixé au 20 juin 2017 par le tribunal correctionnel de Paris.

Après sa visite d’Etat, François Hollande a effectué une deuxième visite, «éclair» celle-là, en Algérie à la mi-juin 2015. Les Algériens retiennent du président Hollande surtout ce qu’il a fait pour panser les plaies nées de la colonisation et de la guerre imposée par la France à l’Algérie pour arracher son indépendance. Rappelons qu’à propos des massacres de Sétif du 8 mai 1945, le président français a estimé que la France avait manqué à ses valeurs universelles. Il a également reconnu la répression sanglante de la manifestation des Algériens à Paris le 17 octobre 1961.

Dans ses messages à Bouteflika, Hollande qualifie l’Algérie de «pays ami». En janvier 2016, il a réitéré sa détermination à coopérer avec l’Algérie pour «assurer un développement durable et économique». Il a même eu à se féliciter de «la remarquable convergence de vues entre nos deux pays sur les dossiers malien et libyen». Sur le dossier syrien, on le devine, le désaccord est complet entre l’Algérie qui milite pour la paix dans ce pays et contre l’ingérence dans ses affaires intérieures et la France qui soutient, à travers la fiction de l’«opposition modérée», les groupes terroristes dont Fabius, en tant que ministre des Affaires étrangères, avait osé dire qu’ils faisaient du «bon boulot». C’est sans doute, en plus du désaccord, trés ancien, sur la question sahraouie, la seule divergence connue entre l’Algérie et la France. Pour le reste, «tout baigne», semble-t-il.

Les deux pays ont la volonté de faire évoluer leurs relations bilatérales vers une «nouvelle phase qualitative» en «adéquation» avec les orientations des chefs d’Etat des deux pays, avait souligné le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Hassen Rabehi, lors de la 3e session du comité de suivi du Comité intergouvernemental de haut niveau et du dialogue stratégique entre l’Algérie et la France. En septembre dernier, à l’ouverture du 1er Forum algéro-français de haut niveau entre le Conseil de la nation et le Sénat français, le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a estimé que la situation est propice pour donner un nouvel élan à la coopération économique bilatérale et dépasser l’aspect commercial pour favoriser davantage l’investissement productif, le transfert technologique et la réalisation de pôles de compétitivité et de centres d’excellence.

Dans la sphère économique, la France est présente à travers des entreprises phares comme le constructeur automobile Renault ou le cimentier Lafarge. Par ailleurs, une coopération décentralisée entre les deux pays s’est «progressivement intensifiée», donnant lieu à des «projets catalyseurs» caractérisés par une approche de partenariat et d’intérêt partagé, a eu à noter de son côté notre ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui. Des quantités d’exemples dans de très nombreux domaines attestent de la densification des relations entre l’Algérie et la France.

François Hollande a eu incontestablement un rôle déterminant dans la qualité de ces relations, mais comme l’a noté, en septembre dernier, le président du Sénat français, Gérard Larcher, à l’occasion de la tenue à Paris du 1er Forum algéro-français de haut niveau entre le Conseil de la nation et le Sénat français, la relation entre l’Algérie et la France «n’est pas tributaire des orientations partisanes ou des majorités en place». «Il ne saurait y avoir de pouvoir en France, quels que soient les résultats électoraux à venir, qui n’ait à cœur de nouer les liens les plus étroits de coopération avec l’Algérie, dans le cadre d’un dialogue à la fois exigeant et dense», avait-il ajouté.

Houari Achouri

Comment (39)

    Zen
    3 décembre 2016 - 19 h 57 min

    Hollande a été la main des
    Hollande a été la main des sionistes pendant tous son quinquennat ! Ils ont réussi à diaboliser l’islam en nous aspergeant d attentat terroriste au nom de la réligion. Alors qu il parte et s enfuit le plus loin possible! Son remplaçant sera pire ! Tant que le sionisme aura le monopole , les musulmans seront détestes, insultes, dénigrés ! Alors droite gauche fn c est kifkif.




    0



    0
    Mustapha
    3 décembre 2016 - 18 h 24 min

    Il nous a aidé à enlever un
    Il nous a aidé à enlever un ver qui a creusé longtemps et partout.




    0



    0
    Scoop...
    3 décembre 2016 - 16 h 12 min

    Deuil national algérien de
    Deuil national algérien de 132 ans en l’honneur de celui qui a défié les lois de la nature… Deuil de 132 ans en l’honneur de la défaite qu’il a infligé à la nature ! Un personnage tout droit venu de la mythologie grecque ! Il a battu même l’imbattable Sarkozy, le microbe, et il se retire dignement, qu’ils disent… Au suivant !




    0



    0
    MiMiya
    3 décembre 2016 - 14 h 56 min

    Quelques internautes émettent
    Quelques internautes émettent des avis plutot favorables sur Holland. Bien sur, ils expriment leurs opinions. A mon tour, je tiens a exprimer mon point de vue qui est totalement négatif sur ce monsieur. Franchement, bon débarras! La clique dont il a fait partie ces dernières années et qui a apporté la mort et le chaos dans la région MENA est en train de se désintégrer (Holland, Cameron, Sarkozy, Clinton, Obama et j’en passe!) et c’est tant mieux! Alors que resterait-il faire sans ses complices pour continuer le sale boulot? Personnages sinistres, tous comme ils sont! En plus, maintenant que le vent commence a tourner, il risque de se faire rattraper par ses crimes et se faire démettre de ses fonctions en cours de route durant un deuxième mandat. Autant s’esquiver maintenant en faisant semblant d’avoir encore un peu de dignité, lui qui en est complètement dépourvu tant il a bien joué son role de valet parfait et zélé de l’impérialisme!




    0



    0
    liberté
    3 décembre 2016 - 14 h 07 min

    La question devrait être
    La question devrait être posée aux Français vu que c’est eux qui ont « veautés » pour lui..




    0



    0
    LAFRIME
    3 décembre 2016 - 13 h 46 min

    BON DÉBARRAS À CE PRÉSIDENT
    BON DÉBARRAS À CE PRÉSIDENT MALINGRE ET COMPLÉTEMENT CACOCHIME DU VENT YA BOUHAYOUFE IL A DÉSHONORÉ LA FONCTION NOBLE DE PRÉSIDENT ET DE REPRÉSENTANT DE TOUT UN PEUPLE. EN PLUS DE TOUTES SES CRÉTINERIES IL S’EST MÊME PERMIS, LE BOUGNOULE, DE MANQUER DE RESPECT AU PEUPLE ALGÉRIEN LORS DE SA VISITE DE QUÉMANDERIE QU’IL A EFFECTUÉ EN ALGÉRIE.




    0



    0
    Dihya
    3 décembre 2016 - 13 h 23 min

    En tout cas, Hollande a bien

    En tout cas, Hollande a bien réussi une chose: Il a su bien profiter du conflit du Sahara occidental. Il a joué tantôt au pour tantôt au contre. Grand hypocrite qu’il était dans cette affaire voulant tirer les dividendes des deux côtés de la rive dans un jeu de poker sur le dos du peuple Sahraoui.
    C’est la même instabilité de décision envers les Terroristes. Il affiche son soutien aux tueurs du peuple Syrien le soir et condamne les attentats de paris le jour en vendant de l’Armement sous la table, à coût de Milliards, aux géniteurs du terrorisme.
    Hollande a brillé par un dédoublement de personnalité, il a fusionné le pour et le contre…En conséquence il a chuté de l’arbre du pouvoir.




    0



    0
    Maali Nordin
    3 décembre 2016 - 11 h 35 min

    Tout simplement…ALLAH la
    Tout simplement…ALLAH la iradou .




    0



    0
    salim samai
    3 décembre 2016 - 11 h 04 min

    1 Etat n´a que des Interets!
    1 Etat n´a que des Interets! Le Pen, Fillon, Moussa, Aissa, Pierre ou Badinter; la France doit avoir besoin de l´Algerie comme l´Algerie a besoin de la France. Israel respecte le Hizbollah du fait des CAPACITES de ce dernier et non pas a cause de Sentiments, « Droits de l´homme » ou de je ne sais quoi.

    2 Etats qui ont des interets communs n´ont besoin ni de sentiments ni de charite ni de complaisance ni de malfaisance. Les interets des nations commandent les COMPORTEMENTS de leurs Responsables!




    0



    0
    Illetre
    3 décembre 2016 - 10 h 40 min

    POUR HOLLANDE REGRETTER? JE
    POUR HOLLANDE REGRETTER? JE LUI DEDIE LA CHANSON DE EDIT PLAFFFFF ET NON PIAF: NOOON RIEN DE RIEN, NOOON JE NE REGRETTE RIEN…




    0



    0
    Samy
    3 décembre 2016 - 9 h 46 min

    Merci AP d’ouvrir vos
    Merci AP d’ouvrir vos colonnes aux commentaires de vos lecteurs,contrairement à d’autres journaux électroniques qui ne publient plus les commentaires.Ceci dit je trouve que François Hollande est un homme digne de respect que le pouvoir n’a pas enivré comme beaucoup d’adeptes du « après moi le déluge » qui s’accrochent contre vents et marrées à leurs trônes.Elle est toutefois rare de par le monde cette race d’hommes qui savent se retirer dans la dignité.Nous en avons aussi en Algérie mais dont on ne parle pas car ils n’ont pas la chance d’être du bon côté du manche.Enfin souhaitons que notre pays devienne un Etat fort au service de tous les citoyens et d’où seront bannis tous les maux qui l’empêchent de prendre son élan vers un avenir meilleurs.




    0



    0
    Blédarovitch
    3 décembre 2016 - 8 h 59 min

    Il faut savoir quitter la
    Il faut savoir quitter la table ,lorsque l’amour est desservi , chantait Aznavour. Le départ volontaire de François Hollande de la Présidence Française relève de l’honnêteté intellectuelle dont il fait preuve , un beau message de démocratie qu’il délivre au monde entier. Quelque soient les erreurs qu’ils avait commises, sur le plan politique intérieur ou sur le plan international en s’inféodant ,notamment aux  » Etats Honnis d’Amérique » et leur insipide président Obama, qui à l’image de l’air est inodore, incolore et sans saveur. De plus , de par son renoncement, François Hollande et de manière symbolique , certes , a administré une gifle magistrale à l’infâme Sarkozy ,personnage hideux , dégoûtant de bassesse et ruisselant de démagogie. Il a aussi délivré un message aux autres  » assignés à présidence », accrochés à leur pouvoir comme un morpion à un poil de c…
    Si François Hollande ne suscite pas l’admiration, il force ,néanmoins , le respect , démontrant ainsi , à l’instar de Jacques Delors, une certaine noblesse d’état. Mais n’est pas De Gaulle, Delors ou Hollande qui veut. Je souhaiterai , sans flagornerie aucune, que M. Montebourg Arnaud, autre homme de qualité et de conviction puisse accéder à la tête de l’Etat Français , sans flagornerie aucune, je disais car , en bon émigré que je suis , je
    n’ai aucun droit de voter dans ce beau pays où j’y vis ,depuis presque trente ans. Mais ceci est une autre histoire.
    J’espère que mes amis français sauront résister au chant démagogique des sirènes politicardes qui les abreuvent de promesses ,qu’elles ne tiendront jamais, quand bien même, émaneraient -elles de cette nouvelle gauche, bâtie à la hâte, sur les cendres ,encore chaudes , de l’autodafé imposé à Feu Hollande. Une espèce de « Vallsitude » tellement endiablée qu’elle devient suspecte,jouée sur un violon sentant bon la trahison. Mais bon !
    C’est à la Nation Française de prendre en main sa destinée , dans toute sa diversité et toutes ses richesses culturelles et cultuelles qui font et feront d’elle le grand pays qu’elle a toujours été. Il faudrait, pour cela , dépasser tous les clivages et tous les refus de l’autre qui empoisonnent  » l’art de vivre à la Française » à défaut du « made in France ». Tout est affaire de volonté et de lucidité.




    0



    0
    Abbas
    2 décembre 2016 - 22 h 00 min

    AP se met a faire du yahoo
    AP se met a faire du yahoo laisser ces article pour mr moulfi




    0



    0
    amal
    2 décembre 2016 - 21 h 55 min

    ce n’est pas les algeriens
    ce n’est pas les algeriens qui vont le regretter; il nous a bien roulé dans la farine, a failli provoquer une crise en algére en survolant le ciel national sans demander l’autorisation. et même s’il avait demandé, il n’a pas `demander; c’est nous vouloir du mal que d’exiger celà de nous.
    Mais, les francais, eux vont le regretter, bon gré mal gré. car c’est soit fillon, soit lepen qui va remporter les élections et là, c’est la chute libre, ce qui ne peut en aucun cas nous réjour, nous les algériens, puisque c’est généralement sur nos tetes que les crses du rapace-france sont retombées, mas de là à regretter un hypocrite ….?!




    0



    0
      VALS
      3 décembre 2016 - 0 h 02 min

      Je pensse que comme ils s
      Je pensse que comme ils s’élissent entre eux à un fameu diner je pensse que le futur président de France ce sera l’anti Algèriens VALS et pour plusieurs raisons !!
      Le reste ce n’est que duperie.




      0



      0
        Anonyme
        3 décembre 2016 - 3 h 13 min

        Valls le sioniste ne passera
        Valls le sioniste ne passera pas aux primaires à gauche.




        0



        0
    BOUARIF-AURES
    2 décembre 2016 - 21 h 53 min

    Les Plus grands et virulents
    Les Plus grands et virulents de nos ennemis sont les Socialistes et depuis 1954 avec le sinistre François Mitterrand en passant par tous les gouvernements jusqu’à Emanuel VALLS et sont simplet François HOLLANDE la vache laitière sans Lait, ils sont et ont été les pires ennemis de notre pays, les années de braises ont laissés de graves voir de très graves brulures dans ces apprentis politiciens des saloons !!! LE PEUPLE A LAISSE DES PERSONNES ATTEINTES DE NEVROSE INCURABLE POUR LE RESTANT DE LEUR VIE !!!
    Cordialement; Un Algérien de ses Montagnes des Aurès !




    0



    0
    jugurtha
    2 décembre 2016 - 21 h 06 min

    si l’Algérie est gouvernée
    si l’Algérie est gouvernée tel que souhaité par les martyrs et les vrais patriotes,les algériens seraient intéressés par l’avenir de leur pays et non la France.malheureusement c’est pas le cas.




    0



    0
    AZIZA
    2 décembre 2016 - 20 h 45 min

    SINCÈREMENT, POUR MOI, C’EST
    SINCÈREMENT, POUR MOI, C’EST UN NON ÉVÈNEMENT….. BON DÉBARRAS ! IL A FAIT BEAUCOUP DE MAL A SON PROPRE PEUPLE ET AUX PEUPLES DU TIERS-MONDE. IL PERSONNIFIE LE SYSTÈME SATANIQUE MONDIAL….




    0



    0
    abdelkader
    2 décembre 2016 - 20 h 12 min

    Les relations entre des pays
    Les relations entre des pays en général sont des relations d’intérêts, et les intérêts entre l’Algérie et la France sont immenses, premièrement la proximité, on occupe le même espace méditerranéen, qu’on le veille ou non, une large communauté d’algériens et d’origine algérienne vit en France, la majorité avec double nationalité, quiconque occupera le fauteuil de Président en France aura inévitablement une politique algérienne comme la France a eu une politique avec l’Allemagne qui a été son ennemi dans un passé récent, le monde évolue et même si les extrêmes en France semblent avoir pignon sur rue, mais le mainstream aura le dernier mot, je pense que les relations entre l’Algérie et la France seront revues, quelques appréhensions au départ lors de l’installation du nouveau responsable à l’Elysée, ce qui serait le marqueur des relations est la disposition de la France à modérer ou non son soutien au Maroc vis à vis du problème du Sahara Occidental, et ce marqueur définira la chaleur ou la tiédeur des relations, l’intérêt de la France est d’être le premier partenaire commercial de l’Algérie, c’est une place qu’il faudra batailler dur pour la garder, la Chine et l’Allemagne à l’affût sont de coriaces concurrents, côté politique, depuis l’indépendance de notre pays, l’Elysée avait une politique algérienne, il est fort à parier que quelque soit le locataire de l’Elysée, il n’y aura pas beaucoup de chamboulements substantiels dans les relations algéro-française. On vient de voir que les discours électoralistes sont souvent mis en sourdine à l’issue, on voit bien ce que tente de faire Donald Trump à l’issue de son élection, pourtant taxé de populiste et de raciste.




    0



    0
    dz
    2 décembre 2016 - 19 h 15 min

    les Algériens regretteront
    les Algériens regretteront-ils François Hollande ?
    Non car ils sont tous les mêmes ils mangent à la même assiètte et ils s’élissent entre eux.




    0



    0
    slam
    2 décembre 2016 - 18 h 49 min

    Ah qu’est ce que j’aimerai
    Ah qu’est ce que j’aimerai avoir un Ben Hollandi président chez nous. Il a le pouvoir, il marche sur ses 2 ou 4 pieds, il parle avec ses concitoyens et ses adversaires…et pourtant il renonce à se présenter pour juste un 2eme mandat, pas un 4eme ou 5eme mandat, juste un 2eme ya bourrab… Heureusement que chez nous, ça ne se passe pas comme ça ! La vie est trop injuste pour les pauvres français qui subissent ce président-dictateur-monarque.




    0



    0
    Lazer
    2 décembre 2016 - 17 h 51 min

    Nous ont crois en personne et
    Nous ont crois en personne et leur font pas confiance ont cest toujours defendu seul en france et notre gouvernement nous a abandonne apres l ere boumediénne la l ramou




    0



    0
    Mouloud
    2 décembre 2016 - 17 h 24 min

    Je me souvens en décembre
    Je me souvens en décembre 2012 il avait fait un discourt avec le drapeu Francaoui qu’il était pas visib le au milieu des drapeaux Algériens. Il a même pas protester. Ca prouve que c e type il n’a pas de fierté ni de caractère. Pour nous ca change rien.




    0



    0
    DZ_HORR
    2 décembre 2016 - 17 h 15 min

    La derniere fois que j’ai
    La derniere fois que j’ai verifie, FH est president de la france. Les Algeriens n’ont rien a foutre qui sera president en france. Deja que nous avons nos propres problemes de presidence.

    P.S.: @ AP
    S’il vous plait evitez de nous referencer toujours par rapport a la france.




    0



    0
    Anonymous
    2 décembre 2016 - 16 h 59 min

    Pourquoi les algériens
    Pourquoi les algériens doivent-ils regretter ou pas un président étranger. Drôle de titre pour un algérien patriotique.




    0



    0
    LA VERITE
    2 décembre 2016 - 16 h 50 min

    « Les Algériens regretteront
    « Les Algériens regretteront-ils François Hollande ? ». QUE NOOONNN ! Mais alors pas du tout, pour un homme qui institué, au plus haut sommet de l’Etat français : le MENSONGE, l’HYPOCRISIE et la TRAITRISE… initié et guidé en cela par l’ennemi intérieur de la France : LA HAUTE FINANCE pour ne pas dire autre chose…. mais, je suis sûr, que vous m’avez TOUS compris…. n’est-ce pas ?




    0



    0
    Anonymous
    2 décembre 2016 - 16 h 17 min

    Lui ou un autre c’est kif-kif
    Lui ou un autre c’est kif-kif, et après? Ca ne changera jamais le fond de leur politique. Il faut arrêter de croire au Père Noël.




    0



    0
      Kahina
      3 décembre 2016 - 9 h 46 min

      Toi, les internautes t’ont
      Toi, les internautes t’ont déjà bien repéré : t’es un agent du makhnez…. dégage !!!




      0



      0
        Kahina
        3 décembre 2016 - 13 h 09 min

        Ce commentaire ne m

        Ce commentaire ne m’appartient pas.




        0



        0
    La Cigale
    2 décembre 2016 - 15 h 15 min

    JAMAIS DE LA VIE NOUS LE
    JAMAIS DE LA VIE NOUS LE REGRETTERONS.
    Les algeriens qui ont votés pour lui aux présidentielles de 2012 le regrettent énormément et même que si c’était à refaire ils ne le referont pas.
    Le candidat des algériens de france c’est JEAN LUC MÉLANCHON.




    0



    0
      Khalouta Safia
      2 décembre 2016 - 18 h 46 min

      @La Cigale (non vérifié) 02
      @La Cigale (non vérifié) 02 Dec 2016 – 16:15 , tu es en train de dire des grosses sottises car ce ne sont pas les algériens qui votent mais des français d’origine immigrée ! Ceux-là ont droit de voter et ce sont des français authentiques au sens constitutionnel et citoyen du terme et non des algériens ou des « je ne sais quoi » ! Il ne faut pas confondre tout, c’est très grave ce que tu dis. Soyons sérieux trente seconde ! Ceci étant tant mieux si ces français d’origine immigrée choisissent de voter Mélenchon, car lui au moins il n’est ni un Lepenniste ni un Filloniste ni un Hollandiste !




      0



      0
        Anonymous
        3 décembre 2016 - 13 h 40 min

        la pauvre cigale est hors
        la pauvre cigale est hors course , hors champ , lahh ghaleb hadha ma halbet fi bladna , donc ne vous cassez pas la tete pour lui , c est a peu pres des gens du niveau de la cigale qui nous gouverne c est pour ca qu on est dans cette situation




        0



        0
      Anonymous
      3 décembre 2016 - 14 h 04 min

      Je ne sais pas où tu vis mon
      Je ne sais pas où tu vis mon frère, mais en tous les cas, laisse les français qui sont d’origine X ou Y voter comme ils l’entendent. Sache qu’ici on ne vote pas par rapport à son origine mais par rapport à ses convictions, à sa sensibilité politique et philosophique, à sa situation sociale et aussi en fonction de son intelligence. Alors français d’origine X, Y, algérienne, suisse ou tout ce que tu veux, laisse-leur — la liberté— de voter comme ils pensent s’ils considèrent que leur vote sera bon pour le pays où ils vivent! Nous ne sommes plus au temps où, au bled, la SAS donnait aux pauvres fellahs analphabètes le bulletin de vote qui convenait à l’administration coloniale! Ici les élections truquées, c’est très rare. Et puis, si c’est un problème, les français d’origine X ou Y ou Belge ou Afghan, le règlent devant la justice française laquelle fonctionne très bien. La question était : Si les Algériens regretteront Hollande. Et si tu as bien lu l’article de M. Houari Achouri qui a fait un bilan sérieux de sa politique algérienne, il s’agissait d’avoir l’avis d’un citoyen Algérien. Qu’est-ce que t’apporte cette relation sur le plan professionnel, personnel, médicale, intellectuelle, familiale, politique et que sais-je encore… ? En conséquence, en tant que Français dont le père et la mère étaient nés en Algérie, ces réponses m’intéressent (ainsi que beaucoup de mes amis qui sont dans mon cas) parce que, que tu le veuilles ou non, une coopération intelligente et honnête à tous les niveaux entre deux pays profitent toujours aux habitants de deux pays. C’est ce qui se passe depuis 1 945 entre la France et l’Allemagne. Et d’autres pays. Et c’étaient pourtant des ennemis depuis Napoléon ! Oui, oui, la France sioniste, le crif etc…je connais parfaitement cette chanson. Certains la chante pour éviter de voir les réalités du Monde afin d’éviter d’aborder les vrais problèmes. Nous sommes plusieurs citoyens de France et d’Europe d’origine X, Y, Z à avoir beaucoup de sympathie et de respect pour le Peuple algérien pour son passé exemplaire. C’est pour cela que ton avis (et non ton conseil) aurait été le bienvenu. Et aussi parce que des membres de ma famille se sont battus pour son indépendance. Comme dit la chanson « j’ai quelque chose d’Algérie en moi.. »




      0



      0
    Mohamed l'Algérien
    2 décembre 2016 - 15 h 13 min

    Personne ne regrettera
    Personne ne regrettera holland, ni dans son pays ni ailleurs. Ce criminel et auteur de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, comme son « jumeau » de droite sarkozy, fabius, bhl …., mérite ce qui lui arrive. Son avenir est déjà très sombre devant la CPI où il sera traduit. Le livre publié par les journalistes du journal Le monde et les autres qui vont apparaître révèlent, comme cela a été annoncé, l’étendue des horreurs de holland au Mali, en Libye, en Syrie, en Irak et en Afrique de l’ouest. Son armée coloniale subira la défaite, et l’humiliation, comme cela a été déjà annoncé, sur plusieurs sites web.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    2 décembre 2016 - 14 h 57 min

    Parler des « souffrances » c’
    Parler des « souffrances » c »est le « misérabilisme », mais la pitié pour positive qu’elle soit ne guérit pas du mal qui a provoqué, ou provoque une souffrance. La Terre, l’univers qui la comporte évoluent froidement, donnant tantôt la vie, tantôt la mort, Hollande a exprimé une France en deçà du requis, c’est de « Nous » que le requis doit être exprimé, avec exemple à l’appui.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    2 décembre 2016 - 14 h 50 min

    La relation à la France
    La relation à la France politique exige deux souffles capables de produire l’écho requis, le souffle, appelons le « Houari Boumédiène », offensif et d’intelligence raisonnée nouait la France politique, et prolongé il aurait fini par impulser une relation élevée, malheureusement tout s’est effrité, « Hollande » n’a apporté aucun « + », ni pour l’Algérie, ni pour sa France, il a juste atténué les destructions « Sarkozy », il n’y a pas lieu de regretter Hollande, mais d’espérer un souffle algérien puissant qui modère la droite française, promise à victoire…La Gauche est définitivement… gauche, elle a épuisé sa raison d’être, la Droite essaie de s’accrocher à De Gaulle, etc. Et « NOUS » ? Car c’est d’abord du « Nous » qu’il s’agit, va t-il prendre sa bonne forme ?




    0



    0
    TheBraiN
    2 décembre 2016 - 14 h 46 min

    Mr Médiocre va , comme tous
    Mr Médiocre va , comme tous les autres acteurs de la tragique comédie du « printemps arabe » finir dans la poubelle de l’histoire avec Sarkozy , Obama, Cameron et Berlusconi .
    Mr Médiocre n’avait rien d’un « ami de l’Algérie » en bon sioniste qu’il était et , en aucune façon , nous ne le regretterons .
    Mais ….pourquoi le regretterions-nous ou ne le regretterions-nous pas après tout !
    Allez dans la vaste poubelle de l’histoire avant le jugement dernier Mr le médiocre Criminel de guerre !




    0



    0
      Mohamed l'Algérien
      3 décembre 2016 - 3 h 18 min

      Bravo.
      Bravo.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.