Conseil national du FFS : une session «bien ordinaire»

Abdelmalek Bouchafa (à droite), avant l’ouverture de la réunion. New Press

Le conseil national du FFS a ouvert ses travaux aujourd’hui dans le calme. Avant le début des travaux qui se sont déroulés à huis clos, le premier secrétaire, Abdelmalek Bouchafa, a rassuré les journalistes que le FFS se porte bien et que l’exclusion, le 6 décembre dernier, d’un membre du présidium fait partie de la vie des partis politiques.

Le premier secrétaire a précisé qu’il s’agissait d’une session ordinaire du conseil national qui est prévue pour débattre et analyser la situation politique du pays. Cette session ordinaire va également permettre aux membres du conseil national de statuer sur la participation au non du plus vieux parti de l’opposition aux prochaines élections législatives. Une décision qui sera communiquée officiellement demain, samedi, lors d’une conférence de presse qui sera animée par le premier secrétaire.

Selon les propos du premier secrétaire, le cas de l’expulsion de Rachid Halet ne figure pas à l’ordre du jour de ce conseil national qui est, comme a-t-il insisté, «bien ordinaire». Il est à souligner que l’affaire dite Halet est le résultat d’une crise au sein du plus vieux parti de l’opposition. Ce membre influent du présidium s’est donc vu écarter avant qu’il ne soit totalement exclu pour avoir dénoncé un «putsch au FFS».

Dans une déclaration rendue publique mardi dernier, Rachid Halet, avait dénoncé ce qu’il qualifiait de «putsch» au sein de son parti, exécuté contre lui, selon lui, par trois membres de cette instance. Il cite Chérifi Mohand Amokrane, Ali Laskri et Aziz Balloul, avec le soutien du coordinateur du comité d’éthique, Karim Balloul, et d’une conseillère de l’instance présidentielle, en l’occurrence Salima Ghezali.

Sonia Baker

Comment (13)

    MELLO
    10 décembre 2016 - 13 h 10 min

    Hocine AIT AHMED:

    Hocine AIT AHMED:
    Le dévouement et l’intelligence politique avec lesquels militants et responsables viennent de préparer cet événement à l’échelle nationale et à tous les niveaux, me font une grande joie de leur rendre un hommage appuyé.
    Je tiens à rendre hommage à notre base militante pour sa maturité et sa vigilance politiques. Elle vient d’assurer le succès de ce principe démocratique qui est nouveau au sein de nos structures. Une « bidâa la ba’ssa biha » (De cette innovation ! rien à redire !) Principe politique qui, hélas ! est dénié, à la nation algérienne qui en avait, pourtant fait son credo et sa raison d’exister tout au long de ses luttes d’émancipation politique et de résistance armée.
    Il est un temps pour écrire, un temps pour parler, et un temps pour se taire », nous apprend le sens commun. Que l’on me pardonne de les y avoir mêlés et non pas confondus.
    Je vous livre des bouts de réflexions pragmatiques de terrain — sans égard à la chronologie — ; de préférence traitant du présent, bien sûr, mais aussi du passé, l’un devant éclairer l’autre et vice versa. Pour aider à mieux anticiper et préparer l’avenir ensemble.
    Que puis-je vous dire de si loin et heureusement, malgré tout, de si près, de si chaleureusement convivial ?
    Nous du FFS, nous aimons notre pays pour des valeurs, de liberté, de justice et de vérité qui le débordent. Il y a dans ce geste, un souci de réhabiliter et développer l’ouverture de notre société vers le monde — » une welt-aunshaung » – en ranimant une culture de l’humanisme sous le mode d’une solidarité internationale partagée.
    C’est avec affection et fierté que je rends hommage à la lucidité, au sang froid et à la vitalité responsable dont vient de faire preuve le FFS en prenant l’initiative de participer aux prochaines élections. Il redonne du sens à toutes les luttes syndicales et sociales qui se multiplient de wilaya en wilaya contre les injustices, les provocations et les impérities d’un système en folie. Ce pouvoir qui ne respecte pas et méprise son peuple et ses compatriotes, se refuse à lui même la dignité des Hommes Libres. Même si jouer de la menace et de l’esbroufe avec la communauté et l’opinion internationales réussit – pour le moment.




    0



    0
      Anonymous
      10 décembre 2016 - 13 h 48 min

      arrêter de mentir au peuple d
      arrêter de mentir au peuple d’ailleurs, il vous a compris, dans la prochaine assemblée vous aurez des dipités comme ceux de cette vidéo هل هاذ المخلوقات هم من يمثلون الشعب حقيقة !!!




      0



      0
        MELLO
        10 décembre 2016 - 14 h 50 min

        Hocine AIT AHMED:

        Hocine AIT AHMED:
         » J’ai décidé de refuser tout ce qui est de près ou de loin, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, fait mourir ou justifie que l’on fasse mourir ». Ainsi d’une part, « il ne veut pas être de ceux qui se taisent » – il y en a trop malheureusement, et si, au moins, se taisant pour des raisons d’État, ils permettent aux autres de  » témoigner pour les pestiférés « -, d’autre part et concomitamment, il faut parler, écrire, agir, s’engager et  » le premier des engagements est celui que l’on prend avec soi-même « . Il n’y a pas de liberté sans intelligence »; avec l’intelligence, nous pouvons comprendre qu’il ne faut  » pas mettre au-dessus de la vie humaine une idée abstraite, même s’ils l’appellent Histoire ( même si nous l’appelons Droits de l’Homme ), à laquelle soumis d’avance ils décident de soumettre les autres », avec l’intelligence, nous choisissons d’abord de  » guérir le mal de chaque jour  » au lieu de l’utopie  » révolutionnaire  » qui prétend  » guérir tous les maux présents et à venir « .
         » La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d’homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux »; au demeurant,  » l’essentiel » comme dirait le médecin face à la peste  » n’est-il pas de faire son métier ».




        0



        0
    Riadh
    10 décembre 2016 - 12 h 54 min

    Hélas! encore une félonie au
    Hélas! encore une félonie au sein de l’opposition: critiquer le système et accepter, sans rechigner, ses conditions et ses méthodes, ca s’identifie a quoi sinon a une félonie et a une trahison de la parole donnée au peuple? Tant pis pour le FFS comme pour le RCD et les autres partis de la pseudo opposition qui y laisseront, aux législatives prochaines, le peu de plumes que le régime leur a encore laissées sur la peau. Ainsi ils se mettront a nu et on verra comment ils sont réellement constitués. Qui s’y frotte, s’y pique! Et qu’ils ne viennent surtout se plaindre d’une quelconque fraude électorale! Ils auront les miettes qu’El Mouradia laissera tomber pour eux . H’chouma!




    0



    0
    Mouloud
    10 décembre 2016 - 11 h 59 min

    Le pays a besoin d’un FFS
    Le pays a besoin d’un FFS fort et puissant , la décision de participer au prochaine élection est une sage décision. Un parti crédible, fiable et patriote. AlgérieDebout.




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    9 décembre 2016 - 22 h 29 min

    F.f.s fadhma fettel sekssou.

    F.f.s fadhma fettel sekssou.
    Fatma roule Sekssou.
    La ppolitique des ploucs. Opportunistes en déphasage avec
    Les aspirations du citoyens Lambda.
    Ces pourris tics ont la tête dans le sable et les fès en l’air.
    Comme l’autruche.
    Parti des ninikistes….tozzzz …..




    0



    0
      MELLO
      10 décembre 2016 - 12 h 55 min

      Une tornade poussièreuse est
      Une tornade poussièreuse est passée à travers ton cerveau qui n’arrive plus à s’inquisiter , à voir, à comprendre et à analyser. Lorsqu’on a un mauvais œil rivé sur quelque chose ou quelqu’un , on balance n’importe quelle insanité.
      Saches que le FFS est de loin, très loin de ta vision réductrice. Il est formé d’hommes et de femmes de grandes qualités morale et instructives. Feu HOCINE AIT AHMED a été le père de tout ce beau monde qui tient, tant bien que mal, à garder le gouvernail du parti malgré toutes ces attaques qui viennent , on sait d’où, et le mener à bon port. Ce jour là, on dira que le FFS avait raison car il est en avance, dans sa vision,d’une vingtaine d’années.
      Les ploucs resteront au fond de l’abîme.




      0



      0
    festi2016
    9 décembre 2016 - 22 h 16 min

    les calculs commence au FFS..
    les calculs commence au FFS….moi député…ma femme député….mon fils député….khalti député…3ami député
    le peuple ne ne figure pas à l’ordre du jour !!!!!




    0



    0
    8 mai 45
    9 décembre 2016 - 22 h 12 min

    C’est fini le FFS et RCD en
    C’est fini le FFS et RCD en kabylie c’est connait par tout le monde que ces deux partis instaurer en kabylie pour une seule raison récupération politicienne uniquement chaque mandat ils leurs donne quelques places à l’APN C’est tout ils travaillent pas pour le peuple ..en tous les cas j’en suis reconnaissant au populisme vu la grande marche de l’année derniere c tous compris




    0



    0
      MELLO
      10 décembre 2016 - 15 h 01 min

      Hocine .Ait Ahmed :

      Hocine .Ait Ahmed :
      En 1962, devant l’Assemblée nationale, j’ai déposé deux lois cadres, notamment sur le mouvement coopératif, qui n’a rien à voir avec la forme d’organisation qui prévaut aujourd’hui, mais je me suis toujours référé à ce que l’on peut appeler la démocratie décentralisatrice. C’est dans ce concept que je situe la régionalisation: c’est un palier intermédiaire entre la municipalité qui doit être un niveau de participation collectif et un niveau de développement décisif et le parlement. C’est ce qui permet une planification régionale, c’est une autre participation qui aura pour effet heureux, de préserver du mauvais régionalisme, qui, lui, est un régionalisme d’appareil. C’est pour cela que l’on constate la ruée des cadres et des hommes politiques vers la capitale, s’y disputant les postes, au lieu de rester dans leurs régions pour y solliciter le suffrage de la population.




      0



      0
    Abu al ala almaari
    9 décembre 2016 - 21 h 18 min

    Ce qui se passe au ffs se
    Ce qui se passe au ffs se produit dans toutes les zaouiyas. Rien d’anormal.




    0



    0
    MELLO
    9 décembre 2016 - 19 h 04 min

    Nous voici donc, encore une
    Nous voici donc, encore une fois, face à nos choix, face à nos responsabilités les plus immédiates et à leurs conséquences les plus lointaines. C’est en des moments pareils que l’on prend la mesure du temps qui passe, de l’histoire en marche et des peuples qui la font. Des moments semblables sont déterminants pour chaque être humain, chaque femme, chaque homme est invité à se dépasser lui-même en s’accordant avec son prochain. Certains répondent à l’invitation de l’histoire et se hissent au-dessus de leurs calculs étriqués pour être à la hauteur du moment, d’autres cèdent à la facilité, aux manipulations, aux illusions de l’instant… Mais pour tous, il y a un avant, un pendant et un après.
    C’est vrai, les moments de passage sont parmi les plus difficiles à traverser mais ils sont aussi parmi les plus passionnants à vivre. Car en des moments semblables, les plus petits des gestes humains, les plus humbles des femmes et des hommes peuvent faire, et font, la différence dans le résultat. C’est là le véritable ressort de l’histoire des peuples face à l’histoire des pouvoirs.
    Le FFS reprendra le flambeau d’une opposition radicale et pacifique pour la restitution aux Algériens en tant que peuple et en tant qu’individus, de leur droit à l’autodétermination qui est le premier et le plus fondamental des droits de la personne humaine . Quelles perspectives organiques pour le FFS? Les mêmes, tracées par les martyrs de la démocratie: Ouverture Ouverture ! Serrez les rangs encore et toujours pour honorer leurs sacrifices. Le FFS s’est construit une tradition de libres débats et de respect des règles du jeu. Il doit respecter et faire respecter sa différence qui est d’éviter les pratiques que nous ne cessons de condamner chez les formations qui ont vendu leur âme aux maîtres de l’heure.
    Hocine AIT AHMED , de la’ haut, nous guide.




    0



    0
      Anonymous
      9 décembre 2016 - 19 h 44 min

      arrêter de mentir au peuple d
      arrêter de mentir au peuple d’ailleurs, il vous a compris, dans la prochaine assemblée vous aurez des dipités comme ceux de cette vidéo هل هاذ المخلوقات هم من يمثلون الشعب حقيقة !!!




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.