Manifestations du 11-Décembre : un tournant décisif dans la révolution algérienne

Des historiens ont affirmé samedi à Alger que les manifestations du 11-Décembre ont constitué «un tournant décisif» dans la guerre de libération nationale, ayant permis de renverser le plan du président français Charles de Gaulles qui prônait l’Algérie française dans le cadre de l’idée d’Algérie algérienne. Lors d’une conférence organisée au Musée central de l’armée, l’historien Mohamed Abbas a précisé que ces manifestations ont fait l’effet d’«une explosion volcanique» contre toutes les attaques qui visaient à détruire l’identité du peuple algérien et à faire de l’Algérie une partie intégrante de la France, dont notamment celles des partisans de l’Algérie française. La visite du président français dans la ville de Aïn Témouchent a été accueillie avec des slogans hostiles à son plan – qu’il pensait avoir réussi à faire passer, sur la base de faux rapports qui lui étaient parvenus avant sa visite – visant à convaincre que l’Algérie était algérienne avec toute sa composante de musulmans et de français. Des manifestations populaires dirigées par le FLN seront organisées le 11 décembre 1960, dans lesquelles le peuple algérien exprimera son soutien à la révolution et son attachement à l’indépendance totale, ajoute l’historien. M. Abbas a souligné que les manifestations du 11-Décembre étaient «un référendum populaire» sur l’indépendance, estimant que ces événements ont permis de faire entendre la cause algérienne à travers le monde grâce à la presse internationale venue couvrir la visite du président français. L’universitaire Abdelaziz Boukenna a indiqué, pour sa part, que les manifestations du 11-Décembre «ont changé le cours de l’histoire et le processus de la révolution algérienne», rappelant notamment ce qu’a écrit le journaliste britannique Edouard Burn (agence Reuters et The Times), témoin des événements auxquels il a consacré deux pages. «Des manifestations réfléchies et objectives», avait-il écrit, les qualifiant d’«intifadha populaire» contre la politique de De Gaulles. «Une grande désillusion pour les Français surtout après la défaite de la France dans la bataille de Diên Biên Phu en Indochine», a souligné l’historien.

Commentaires

    anonyme
    11 décembre 2016 - 13 h 14 min

    soyez patriote!
    soyez patriote!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.