Les Algériens installés à l’étranger n’ont transféré que 2,4 milliards de dollars en 2016

Les émigrés ramènent leur argent pour le changer sur le marché informel. New Press

Les émigrés algériens installés à travers le monde ont transféré en 2016, 2,46 milliards de dollars à leurs familles. Le chiffre émane du Fonds international de développement agricole (FIDA) dans son dernier rapport publié mercredi.

Les Algériens transfèrent peu d’argent au pays comparativement aux Egyptiens qui, eux, ont envoyé 19,7 milliards de dollars durant la même période. Ils sont suivis des Libanais avec 7,2 milliards, des Marocains avec 6,4 milliards et des Jordaniens qui ont rapatrié 3,8 milliards.

En 2015, la Banque mondiale (BM) avait indiqué que les transferts de fonds de la communauté algérienne établie en dehors du pays se sont établis à 2 milliards de dollars. Dans le même rapport, il est indiqué le flux des transferts d’argent vers l’Algérie opérés par les émigrés a baissé de 3,5% et ces sommes transférées ne représentent aujourd’hui que 1,2% du PIB national. En fait, les Algériens établis à l’étranger n’ont jamais transféré plus de 2 milliards de dollars depuis 2007, précise le rapport.

A contrario, les flux des transferts d’argent par les diasporas dans le monde ont connu une augmentation avec un rythme annuel de 4,2% en moyenne, passant de 296 milliards de dollars en 2007 à 445 milliards en 2016.

En moyenne, cent pays reçoivent chaque année plus de 100 millions de dollars sous forme de transferts d’argent. Les dix principaux pays d’envoi représentent près de la moitié des flux annuels, au premier rang desquels les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et la Fédération de Russie et 80% de ces transferts vont vers 23 pays, au premier rang desquels la Chine, l’Inde et les Philippines.

Les Algériens ne recourent au transfert d’argent vers le pays via Western Union ou MoneyGram que dans des cas limités. Ils préfèrent le circuit informel en raison de la différence énorme dans les taux de change pratiqué dans le circuit formel (banques) et informel. A titre indicatif, aujourd’hui un euro est échangé contre 121,62 DA au taux officiel contre 190 DA sur le marché parallèle. Cela pose en toile de fond la question de la convertibilité du dinar algérien.

Ramdane Yacine

Comment (81)

    Nour
    17 juin 2017 - 15 h 03 min

    Le rapport serait complet si
    Le rapport serait complet si vous nous indiquer les pseudo-algériens qui font les transferts de l’Algérie vers l’étranger ca serait alors intéressant déjà de comparer les 2 flux.

    yiwen
    17 juin 2017 - 13 h 06 min

    l’argent du pétrole ne leurs
    l’argent du pétrole ne leurs suffit plus , les rendre encore plus riches avec celui des émigrés!!! ces derniers n’ont plus confiance à ce pays

    anonyme
    17 juin 2017 - 3 h 03 min

    Ne donnez pas un centimes à
    Ne donnez pas un centimes à ces voleurs car c’est pour qu’ils achètent avec des biens en France et au Maroc.

      Azzedine
      17 juin 2017 - 7 h 21 min

      Et les algériens de l
      Et les algériens de l’intérieur transfèrent a l’étranger 100 milliards d’euros chaque année

        Lemdigouti
        17 juin 2017 - 10 h 43 min

        Bien dit – Rien qu’avec les
        Bien dit – Rien qu’avec les passages des « touristes » à la frontière avec la Tunisie des milliards de dinars foutent le camp chaque jour pour enrichir des voisins ingrats et insultants. Tout cela avec la complicité des douanes qui savent bien qu’avec 150 euros par personne, les familles ne peuvent passer qu’une nuit à Tabarka ; nos compatriotes y passant 15 jours et plus. Avec quoi et argent ??? des devises sorties illégalement. Cela sans parler de la région Ouest à partir d’Oran (port et aéroport) vers Alicante, Benidorme, Barcelone,…
        D’un autre côté on reproche à nos concitoyens de l’étranger, ces algériens de seconde zone, ces nouveaux sujets du nouveau code de l’indigénat de ne pas transférer beaucoup plus d’argent vers le pays, sachant quand même qu’ils font un effort qui a porté sur le transfert de plus de 2 milliards d’euros.

    Anonymous
    16 juin 2017 - 23 h 05 min

    j’ai vider mon compte
    j’ai vider mon compte bancaire en algerie et croyer moi c’etait pas facile de le vider ….impossible de de gerer son propre argent en algerie difficile impossible avec
    ces loup …..il reste 10 euro dans mon compte bssahatkoum
    un systeme pourri des banque aussi pourri des douaniers allah yahfed ou yester
    NON MERCI JE JOUE PAS A VOTRE JEU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.