Sidi Saïd : «Nous sommes fiers de privilégier la paix et la stabilité»

Sidi Saïd paix stabilité
Le secrétaire général de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd. New Press

Le secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, a répondu aux détracteurs de la démarche de la centrale syndicale, accusée de laisser de côté la lutte syndicale frondeuse sous prétexte de préserver la paix et la stabilité». Assistant à l’ouverture de la 10e conférence du renouvellement du syndicat national de Sonatrach qui se déroule à Oran, le SG de l’UGTA clame : «Honte à eux ! Nous sommes fiers de préserver la paix et la stabilité. C’est un honneur pour nous. Personne ne peut ébranler notre conviction.»

Pour le SG de la centrale syndicale, les grèves illimitées ne sont pas forcément un outil de lutte et ne mènent à rien. Sidi Saïd souligne que l’UGTA, à travers la fédération des pétroliers (FNTPG), a pu, grâce à la négociation, régler le problème des retraités en leur permettant de bénéficier à travers un fonds Sonatrach de 20% de prime, en plus des 80% accordés par la CNR.

Le patron de la centrale syndicale, qui vise par sa sortie notamment les syndicats autonomes, a évité cependant de répondre lors de ce premier discours officiel aux attaques dont il fait l’objet au sein même de son organisation.

R. N.

Comment (8)

    elhadj
    24 février 2018 - 12 h 45 min

    quel culot et sans aucune modestie il se targue d avoir privilégier la paix et la stabilité en contraignant les travailleurs dont il a usurpe le pouvoir de les représenter sans défendre leurs droits et l amélioration de leurs conditions de vie. la base au niveau des travailleurs n accorde plus de crédit a cette organisation plutôt patronale ce qui lui a fait perdre représentativité et les remous socio professionnels qui occupent l actualité le prouvent face a son inertie et son mutisme .

    Tarik
    23 février 2018 - 21 h 24 min

    Cet homme doit etre demis de ses fonctions et traduit devant la justice, pour enrechissement illicite et abus de confiance, cet homme pretendu syndicaliste vit comme un pacha lui et sa progeniture.

    Lghoul
    23 février 2018 - 20 h 17 min

    Dans quel pays au monde le « chef » du syndicat dine et danse avec le chef du patronat ? Du jamais vu !

      Anonyme
      23 février 2018 - 22 h 51 min

      Réponse à la question posée : En Algérie !

    PREDATOR
    23 février 2018 - 19 h 46 min

    Sidi Saïd : «Nous sommes fiers de privilégier la paix et la stabilité»

    grâce à la rente du pétrole,
    et jusqu’à quand,

    Brahim
    23 février 2018 - 15 h 14 min

    A réglé le problème des retraites sonatrach…. mdr… la SH mère c’est tout… pas toute la sonatrach avec ses enfants :c’est-à-dire les filiales… la question qui se pose pourquoi les journalistes ne rapportent pas les détails d’une décision aussi importante… les choses ne vont pas s’arrête là… ils cherchent a diviser les travailleurs SH et tout le monde sait pourquoi…

    8
    2
    Anonyme
    23 février 2018 - 14 h 06 min

    Drôle de syndicaliste , a lui seul ;il a détruit des milliers d entreprises construites par feu Houari Boumedienne !Et c est pour cela que des milliers de travailleurs ont quitte l UGTA !

    13
    1
    Lghoul
    23 février 2018 - 14 h 02 min

    C’est la formule de mode du moment quoi ! Qui va te croire ou t’ecouter ?

    8
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.