Ennahdha trahit les Palestiniens et plaide pour une normalisation avec Israël

Ennahdha Larayedh Palestine Israël
Le vice-président du parti islamiste tunisien Ennahdha, Ali Larayedh. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Encore une preuve qui montre que l’ambition des islamistes en général est non pas de libérer la Palestine ou de combattre le sionisme, mais bien de semer le chaos dans les pays musulmans. Le vice-président du parti islamiste tunisien Ennahdha, Ali Larayedh, a récemment déclaré dans les colonnes du quotidien tunisien Al-Chourouk que «la Tunisie n’a réellement pas besoin de cette loi incriminant la normalisation avec l’Etat d’Israël».

L’ancien ministre tunisien de l’Intérieur n’a rien trouvé de mieux à avancer comme argument pour expliquer sa position que de dire que «la Tunisie à de nombreux intérêts avec des pays occidentaux, des instances internationales et même des pays arabes qui verraient d’un mauvais œil que la Tunisie fasse une exception sur ce plan».

Le bras droit de Rached Ghannouchi a expliqué, en outre, que «les Palestiniens n’ont jamais demandé à quiconque une loi de ce type et que ce sujet se traite d’un commun accord entre les pays arabes au niveau de la Ligue des Etats arabes, et non de façon individuelle». Donc, si ça ne tenait qu’à lui et Ennahdha, il y a longtemps que la Tunisie aurait établi ses relations diplomatiques avec Israël. Autrement dit, il faut toujours garder à l’esprit que les islamistes font toujours le contraire de ce qu’ils disent et qu’ils sont les alliés objectifs d’Israël.

En ce qui le concerne, Ali Larayedh est régulièrement soupçonné de collusion avec les groupes terroristes tunisiens. Pas plus tard qu’hier, l’ancien ministre de l’Intérieur a reconnu avoir rencontré un terroriste en détention pour une affaire de terrorisme, niant que cette rencontre soit secrète. Dans un post sur sa page Facebook, il a soutenu que les gens qui parlent de réunion secrète ne cherchent en réalité qu’à salir son nom et celui d’Ennahdha.

Rappelant les circonstances de cette rencontre, Ali Larayedh a affirmé que ce sont les sécuritaires qui l’ont informé qu’un détenu a posé comme condition pour faire des révélations la présence du ministre de l’Intérieur lors de l’interrogatoire. Il a souligné que «la rencontre s’est faite en présence de cadres sécuritaires et qu’il n’y a pas eu d’interrogatoire en sa présence, précisant qu’il a exhorté le détenu à coopérer avec les sécuritaires dans son intérêt et celui du pays». Le terroriste en question est, rappelle-t-on, impliqué dans l’affaire de l’assassinat de l’homme politique tunisien Chokri Belaïd, en cours de jugement. Des dirigeants du Front populaire ont accusé Ali Larayedh d’avoir dissimulé la rencontre avec ce terroriste, et de ce fait, caché des informations importantes relatives à l’assassinat de Chokri Belaïd.

S. S.

Comment (8)

    Abou Stroff
    24 février 2018 - 14 h 08 min

    « Ennahdha trahit les Palestiniens et plaide pour une normalisation avec Israël » titre S. S..
    je ne vois rien d’étonnant à cela puisque je m’échine depuis des lustres à expliquer que la vermine sioniste (qui rêve du grand israël) et la vermine islamiste (qui rêve de la « renaissance » du califat) ont des intérêts convergents quand ils ne sont pas identiques.
    en effet, quelle est la situation géopolitique qui garantirait lé pérennité, jusqu’à la fin des temps, de l’entité sioniste? la situation géopolitique idoine et tout à fait en conformité avec les intérêts bien compris de l’entité sioniste est que cette dernière soit entourée d’états basés sur la religion et/ou l' »ethnie ») où des peuples arriérés gigoteraient pour construire le mythique califat. dans ce cadre particulier, l’entité sioniste pourrait clamer, haut et fort, que son existence repose sur une volonté divine que les textes sacrés musulmans reconnaissent comme telle. en d’autres termes, l’entité sioniste ferait oublier sa nature essentielle de vestiges colonial qui doit disparaitre en tant que tel.
    moralité de l’histoire: le combat contre la vermine sioniste est inséparable du combat contre la vermine islamiste.




    2



    0
    Les Egares Wahabites
    24 février 2018 - 1 h 24 min

    En 2013 Mr Le Frère Ghanouchi chef de Annahda à été invité à Washington au Congrès de Winep (une branche de Aipac un Looby Israélien) ou un Prix lui fit décerné après qu’il eu fait un discours d’allegence au sionistes et cela devant Par terre de Personalites diverses dont Politique US Sionistes..Winep qui a décerné des prix Personnalité de l’année a Bush , Dick Chesnay , BHL .. donc apres ça vous comprendrez que Daesh est tres fournis en Frères wahabites Sionistes Musulman , des soldats de L’Otan …et en retour Israël les soignent dans ces hôpitaux et le renvoie en Syrie tuer du Musulman !! … Ennahda Ghanouchi Nethaniaou…Wahwo !!.🤣😅




    6



    0
    Chibl
    23 février 2018 - 21 h 58 min

    Mais c’est tout à fait normal, du temps d’Yasser Arafat les Palestiniens disaient PLO Israël no, juste après il y a eu la venue du HAMAS Palestinien et la cause fut perdue, l’ Islamisme est une invention sioniste, quant à Ennahda il y a 2 jours ils ont présenté comme tete de liste pour les municipales un Juif Tunisien, puis se sont rétractés.donc…..




    4



    0
    Errai
    23 février 2018 - 21 h 13 min

    Traiter Khaled Mechaal (le De Gaull Palestinien) de voyou c’est très injuste.




    2



    3
      Anonyme
      23 février 2018 - 22 h 45 min

      Netanyahou en personne pourrait le traiter de «terroriste», mais jamais il ne s’aventurerait à le cataloguer de «voyou» !
      P.S.: Parce qu’il sait que cela risque de se retourner contre lui puisqu’on lui reproche d’être lui même un voyou, corrompu…etc.




      0



      0
    Anonyme
    23 février 2018 - 21 h 11 min

    Le Mossad a tjrs été chez lui en Tunisie et au Maroc même à l époque de Benali et même avec ce président démocrate actuel ….ils l ont tjrs été en fait ;donc rien ne me surprend de ses deux pays voisins. ils ont rien pr eux …ca tjrs été des suiveurs et des morfales prêt a vendre leurs âmes à n importe qui tant qu il paie!




    6



    0
    Anonyme
    23 février 2018 - 17 h 56 min

    il a un petit peu les yeux bouffies par le harissa




    7



    2
    Anonyme
    23 février 2018 - 13 h 48 min

    Rien d’etonnant de la part de tout islamiste qui se respecte et pour cela il suffirait de revenir sur le role d’un voyou comme ce Khaled Machaal, patron de Hamas palestinien, dans la destruction de la Syrie qui l’a heberge durant 18 ans et je peux dire la meme chose sur l’autre terroriste a la cravate qu’est Erdogan.




    22



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.