France Inter au sujet du «remède» contre le diabète : «C’est le signe de l’incurie de l’Algérie officielle»

Le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf. Ni démission ni excuses. New Press

La radio française France Inter s’est intéressée au scandale du complément alimentaire supposé guérir le diabète qui a fait polémique en Algérie. «C’est surtout le signe de l’incurie de l’Algérie officielle», a commenté le chroniqueur de cette radio, qui s’est demandé comment un ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf en l’occurrence, et une chaîne de télévision privée «qui s’emballe» – Echorouk TV – se sont laissé berner par un «charlatan». France Inter dit ne pas comprendre pourquoi un membre du gouvernement a fait la promotion de cette «recette miracle», en en vantant les mérites et en allant jusqu’à affirmer que des milliers de malades auraient abandonné l’insuline et les comprimés depuis qu’ils ont découvert cette «panacée» inventée par un citoyen qui a usurpé la fonction de médecin, avant d’avouer qu’il n’a jamais terminé ses études.

C’est le ministère du Commerce qui a décidé d’interdire la commercialisation de ce produit, rappelle cette radio, qui a profité de l’occasion que lui a fourni cette affaire scabreuse pour tirer à boulets rouges sur le «régime d’Alger» qui «construit pour plusieurs milliards d’euros une immense mosquée dans la banlieue» de la capitale. La radio française s’est attardée sur le cas d’un vieil homme atteint de diabète qui a été transféré à l’hôpital après avoir abandonné son traitement, en pointant du doigt la responsabilité d’Abdelmalek Boudiaf. «Leur ministre s’est tellement avancé que cela en devient gênant, voire ridicule, d’autant que le nom de cette poudre de perlimpinpin, « La grâce de Dieu », aurait dû leur mettre la puce à l’oreille à ces bureaucrates», ironise le chroniqueur de la radio, en faisant suivre son commentaire d’un rire sardonique.

En définitive, «cette affaire a mis tout le monde en colère», souligne le journaliste, qui s’interroge, incrédule, sur le fait que le ministre de la Santé se soit ainsi «ridiculisé impunément en accréditant un docteur Diafoirus (*) et en mettant en danger ses propres concitoyens». «A-t-il démissionné, ce Abdelmalek Boudiaf ? Non. S’est-il au moins excusé ? Non plus, voyons ! C’est l’Algérie !», a conclu le chroniqueur de France Inter sur un ton méprisant.

Karim B.

(*) Nom du médecin pédant décrit par Molière dans Le malade imaginaire

Comment (213)

    ahmed
    24 décembre 2016 - 23 h 21 min

    En France beaucoup de
    En France beaucoup de médicaments on étaient retiré du marché après avoir tué, handicapé ou foutu en l’air la vie de millier de gens.
    Alors conseil oblige commence par soit même




    0



    0
    hopital
    22 décembre 2016 - 18 h 01 min

    tous les commentaires des
    tous les commentaires des internautes sont « justes » sauf dans cette histoire le charlatan s’est rétracté,le produit fut retiré mais le responsable de cette fdiha 2016 occupe toujours son poste ?????




    0



    0
    AMAR MOKHNACHE
    20 décembre 2016 - 19 h 23 min

    QUAND IL DIT QUE LES
    QUAND IL DIT QUE LES HOSPITAUX ALGERIENS SONT MIEUX EQUIPES QUE ….. IL N A PAS TORS DANS UNE CERTAINE MESURE! l argent coule a flot dans le secteur ! la sante chez nous c est a peut pres comme l eglise ET LE ROI ! le prof dans le role du pretre et le directeur dans celui du roi et qui represente les budgets ou plutot la depense! nous on n y voit rien mais s il y a un observatoir on s appercevra que de nombreux scaner et irm de dernier cri sont soit absolete ou soit stoques ou desosse et pourtant achete a plusieurs fois leurs prix …il y a des equipements mais qui en profite?
    NOUS AVONS DROIT AVEC BOUDIAF A UN SHOW TELEVISUEL EN MONDOVISION ! la premiere fois c etait le chu ben badis QUI A RAVI L ACTUALITE MAINTENANT C EST UN DEBAT ALGERO-ALGERIEN SUR LES
    complements alimentaires !!!! tout le monde en parle mais personne n y pense a ce que cela veut bien dire !
    le bon sens veut qu un complement c est un apport supplementaire a une base insuffisante qui presente des carences ! s il n y a pas carence faut il des complements ?et puis un complement devrait avoir au moins UNE COMPOSITION CHIMIQUE? AVEC NOTRE MINISTRE L INTERNATIONALISATION DE NOS TARES SE FAIT TOUTES SEULES……………




    0



    0
      naima lahrech
      21 décembre 2016 - 19 h 42 min

      La France en a connu des
      La France en a connu des scandales tels le sang contaminé et la fameuse pilule pour ne citer que ça. Et pourtant c’est un pays industriel
      alors arrêter un peu avec l’Algérie on est un pays jeune et on se construit
      arrêter de nous mettre des bâtons dans les roues
      BASTA




      0



      0
        hami
        22 décembre 2016 - 15 h 32 min

        Oui c’est bien vrai ce que
        Oui c’est bien vrai ce que vous dites.Cependant notre pays aussi jeune soit-il ne doit pas prêter le flanc,ni donner l’occasion aux nostalgiques de l’algérie française de nous tomber dessus à bras raccourci.Ainsi que l’a précisé un commentateur ,l’affaire du RHB pourrait nuire à la crédibilité de nos produits et au pays ,en général,d’autant que ces bévues sont le fait de notre élite politique qui est sensée défendre les intérêts du pays qu’ils gouvernent.Non,ils mettent en avant leurs égos et leurs intérêts personnels.
        Lors de l’inauguration du Forum africain,nos élites se sont données en spectacle en lavant leurs linges sales devant de hauts responsables africains.
        Mr Boudiaf ministre de la santé a engagé sa propre personne ainsi que le Gouvernement dans la promotion du RHB rejetant du revers de la main la démarche scientifique à laquelle doit obéir la fabrication et la mise en marché du médicament.,démarche qui peut durer des années.Le ministre du commerce n’est pas en reste puisqu’il a autorisé la vente.à mon humble avis,ces individus ont plus pensé aux dividendes astronomiques qu’ils pourraient en tirer dans la mesure où ce Rhb s’avèrerait éfficace.Aussi simple que çà.
        De plus ces individus et le gouvernement qui les emploie (je les appelleindividusi,car ils n’ont aucune envergure de ministres ) auraient dû avoir l’humilité et le courage de faire part de leur mea-culpa et de démissionner.Mais rien,tout continue comme si rien n’était.C’est L’algérie d’aujourd’hui.Et on s’offusque à la moindre critique.
        L’affaire du sang contaminée en france a été trés médiatisé et les auteurs poursuivi bien des années aprés.




        0



        0
    Anonymous
    20 décembre 2016 - 1 h 06 min

    C’est ce même Boudiaf qui
    C’est ce même Boudiaf qui avait déclaré devant des médias algériens que les Hôpitaux du Pays étaient mieux équipés que des Hôpitaux en France ou en Europe ….mais….. ces mêmes médias se sont bien moqués de lui lorsqu’il a découvert lors d’une de ses visites surprise l’état calamiteux d’un grand hôpital dont je me souviens plus du nom……Ce Boudiaf prend les algériens pour des imbéciles : les algériens riches vont tous se faire soigner en France ou en Suisse et il y a même des spécialités qui n’existent quasiment plus en Algérie car ces spécialistes ont fui le pays.




    0



    0
    Amdan
    19 décembre 2016 - 20 h 55 min

    Tjrs avec le guerrier boudiaf
    Tjrs avec le guerrier boudiaf par qui le scandale arrive avec le vaccin pentavalent qui vient d,être abandonné (…) et le retour à l’ancien calendrier vaccinal. Mais qui doit payer la facture déjà le prix du pentavalent surfacture pour notre pays. (…) inutile de revenir sur le mdct RHB et ses conséquences sur les malades




    0



    0
    lhadi
    19 décembre 2016 - 16 h 14 min

    Je m’insurge contre cette
    Je m’insurge contre cette culture qui ferme les yeux sur les faiblesses humaines de nos hommes politiques plus enclin aux compromissions, au laxisme en matière de moralité politique. La moralité doit reprendre ses droits sur la fidélité des liens personnels qui n’ont rien à voir avec les lois de la république; Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
      souk-ahras
      19 décembre 2016 - 18 h 03 min

      Je vous comprends. Une
      Je vous comprends. Une responsabilité intelligente forte et active est d’axe vertical et s’exerce naturellement du haut vers le bas avec rigueur et méthode. Chez nous, cette responsabilité est sciemment morcelée et déficiente du fait qu’on lui impose un axe d’exercice horizontal, contre nature, de type despotique. Chaque jour qui passe nous amène son lot d’irresponsabilité Étatique.




      0



      0
        lhadi
        20 décembre 2016 - 11 h 33 min

        Nous (vous, moi et tous les
        Nous (vous, moi et tous les Algériennes et Algériens qui souhaitent le meilleur pour le pays) devons faire en sorte que l’irresponsabilité, pierre angulaire de la république des copains et des coquins, prenne la courbe du « U » inversé. Fraternellement lhadi ([email protected])




        0



        0
    Anonymous
    19 décembre 2016 - 11 h 09 min

    Dans l’ Algérie de 2016 , les
    Dans l’ Algérie de 2016 , les charlatants ont encore de beaux jours devant eux , grâce à la bénédiction des pouvoirs publics . Pourvu que ça dure doivent t-ils se dire . Rahmat Rabi .




    0



    0
      Pharmacien
      19 décembre 2016 - 14 h 42 min

      Tant que les gens écoutent
      Tant que les gens écoutent les charlatans, ces derniers auront de beaux jours devant eux ! Il faut arrêter de croire au miracle, il faut compter sur les professionnels de santé et le bon dieu. Les charlatans abusent de la foi des gens en situation de détresse pour se faire de l’argent. Il faut retirer la carte Chifa tout malade qui délaisse son traitement médicamenteux au profit des charlatans !




      0



      0
        Hami
        19 décembre 2016 - 19 h 23 min

        C’est voulu et programmer
        C’est voulu et programmer pour rendre l’algérien idiot,,crédule,naif afin de mieux le soumettre.
        C’est l’histoire qui se répète avec « La grâce de Dieu`,l’enseignante de batan qui pollue l’esprit de innocents élève en leur faisant répéter le Slogan« l’arabe est la langue du Paradis«  les enfermant dans un carcan duquel ils ne seront pas pr^t d’en sortir.
        Le Fis a bien dûpé des milliers d’algériens sympathisants euphoriques ,en transe en leur faisant apparaître dans le ciel du stade du 5Juillet en 1990 à l’aide du LASER une inscription « Allah est Grand« .le Hic,c’est que parmi les fidèles,il y avait des universitaires,des cadres etc..qui ont au miracle!!! et de plus ce m^me FIs a fait appel à une entreprise américaine payée en devises sonnantes et trébuchantes pour faire apparatire ce Miracle.aujourd’hui,il y a encore Belahmar de relizane qui est sponsorisé par des personnalités politiques ,du spectacle.Waoo,on est revenu à l’âge pierre et la risée du monde.




        0



        0
      souma
      20 décembre 2016 - 13 h 19 min

      tt à fait d’accord avec vous!
      tt à fait d’accord avec vous! bientot la médecine sera bannie de l’algérie , il yaura des modules de satan, de haram et halal),,,,,,,




      0



      0
    chaw
    19 décembre 2016 - 10 h 48 min

    Cette affaire médiatisée a
    Cette affaire médiatisée a outrance, fera plus de mal que ne l’imagine, car elle décrédibilise tout ce qui sera fabriqué en Algérie.

    Et ça tombe pile poile avec l’histoire du Médicament générique contre l’hépatite qu’un laboratoire Algérien lui sérieux essaye de commercialiser en Europe a un prix quarante fois moins cher que l’original.

    Qui fera confiance maintenant en ce qui vient de chez nous ?




    0



    0
      C'est encore lui!
      20 décembre 2016 - 8 h 05 min

      Mais, M. Chaw, que faire
      Mais, M. Chaw, que faire alors? En parler au risque de discréditer nos médecins et nos chercheurs et dénigrer sans le faire exprès tout ce qui est et sera produit ici, ou nous taire à jamais au risque de voir foisonner et courir dans les rues les charlatans et autres génies de la roquia et la création d’une académie de roquia, pendant qu’on y est?




      0



      0
        chaw
        20 décembre 2016 - 12 h 33 min

        C’est justement ne jamais
        C’est justement ne jamais laisser la place au charlatans qui nuisent à limage et encore plus à l’économie du Pays.




        0



        0
    Pharmacien
    19 décembre 2016 - 10 h 36 min

    Oui France inter donne des
    Oui France inter donne des leçons. Mais où était cette radio dans le scandale du Médiator ? Pour rappel, le MédiAtor a été agréé par les autorités françaises comme médicament, utilisé comme tel sans aucune efficacité, mais avec des effets secondaires mortels et avec un remboursement par l’assurance maladie.

    Le produit RHB n’a jamais été agrée par le ministre Boudiaf, n’a jamais été prescrit par les diabétologues, n’a jamais été dispensé par les pharmaciens comme médicament et n’a jamais étét remboursé par l’assurance maladie. Le problème est que les malades eux mêmes se sont écartés du circuit du soin en achetant un produit qui n’est pas un médicament. En ma qualité de professionnel de la santé, je n’aime pas les patients qui font qu’à leur tête.




    0



    0
      roro de barbès
      20 décembre 2016 - 9 h 51 min

      Je m’étonne qu’un
      Je m’étonne qu’un professionnel de la santé n’ait pas lu ou entendu les médias français dont France inter parler de ce fameux médiator. Et ce depuis l’année 2007. Depuis qu’Irène Frachon a dénoncé ce scandale, tous les médias de Belgique, de Suisse, du Luxembourg, d’Allemagne et j’en passe l’ont évoqué et analysé. J’ajouterai qu’en tant que pharmacien lisez l’excellente revue française « Prescrire » qui vous éclairera sur d’autres médicaments « dangereux » ou présentant des dangers pour la santé. Pour ma part, j’envisage d’ouvrir une souscription pour offrir justement un abonnement au Ministre. Il est exact qu’on ne peut pas comparer ce qui s’est passé en France avec le médiator et ce qui se passe dans notre pays avec le RHB. Ce qui est avant tout en cause c’est l’attitude et la position du Ministre par rapport au fait. A-t-il été compétent tant sur le plan professionnel que sur le plan moral ? Dans certains pays, ce ministre aurait dû démissionner. Ce n’est pas la première fois qu’on vend de la poudre de perlinpinpin en Algérie et ailleurs mais ce qui est regrettable c’est que cela a été « cautionné » en partie par le ministère de la Santé et de … Et cela pourrait rompre le lien de confiance dans le domaine de la Santé qui devrait exister entre ceux qui gouvernent et le Peuple.




      0



      0
      samaritain
      1 janvier 2017 - 20 h 37 min

      si le ridicule pouvait tuer
      si le ridicule pouvait tuer il en ferait des victimes surtout au sein de la corporation des profs de la santé.vous dites le rhb n’a jamais été agrée par le ministre Boudiaf.alors qui en a fais la promotion louis pasteur peut être.Qui a dit qu’il connaissait les détails des détails du troc_ teur zaibet ki répondez.Et j’aime pas votre je cite je n’aime pas les patients qui font qu’à leur tête. moi par contre je déteste les incultes et les débiles




      0



      0
    Karamazov
    19 décembre 2016 - 9 h 48 min

    @ cher Souk hras, bonjour. Je
    @ cher Souk hras, bonjour. Je n’ai pas envie d’avoir l’air magnanime envers les propos blessants et trop généralisateurs des chroniqueurs et éditorialistes et gorges profondes de tous poils mais je n’ai pas envie non plus de faire diversion en faisant un procès dans un procès. On peut leur garder ça au chaud car les occasions de leur rendre la monnaie ne manqueront pas. Je suis moins gêné par ce qu’on déverse sur nos guignols et sur leurs frasques, qui eux ne l’ont pas volé , que par ce qui nous est injustement destiné. Rappelez-vous ce que vous disiez sur un autre fil : vous êtes réaliste et quelque peu désabusé. Je suis aussi un vieux cheval de retour sur le chemin des vieux éléphants. Rien de ce que j’entends et je vois dans les médias ne me surprend pas , chez nous ou ailleurs. La société du spectacle, du grotesque et de la parodie. Je connais suffisamment le milieu dont on parle pour affirmer que ce qui se passe dans la sphère « des 80% » est sidérant? Les rapports de cause à effet, du bénéfice-risque, l’Odds ratio, les dégâts collatéraux ainsi que des tas de subterfuges pour masquer le désastre. S’iI est sûr que les remèdes de nos grands-mères valent ceux des leurs, le spectacle affligeant qu’on vient de nous jouer doit-il nous aveugler et nous envoyer en touche à chaque fois qu’ils y envoient la balle ?




    0



    0
      souk-ahras
      19 décembre 2016 - 11 h 00 min

      Cher ami Karamazov bonjour. J
      Cher ami Karamazov bonjour. J’ai poussé un coup de gueule et d’investigations pour exprimer ma colère contre cet interventionnisme exogène dirigé et malintentionné qui transgresse les règles primaires du journalisme à savoir la recherche du pourquoi et du comment dans leur plus simple expression. Je n’ai pu, hélas, esquisser la feinte qui consiste à se mettre des  »boules-quies », mes articulations caractérielles ne me le permettant pas (comme jamais avant d’ailleurs). En vérité, j’ai vraiment mal au plus profond de mes entrailles, de la médiocrité extrême de nos illégitimes gouvernants qui nous astreignent au pilori du sarcasme et de l’indifférence des  »autres ». (…). Rahmat rabbi, même si elle ne tue pas en est une preuve flagrante.




      0



      0
        Karamazov
        19 décembre 2016 - 11 h 46 min

        Je n’en doutais pas un
        Je n’en doutais pas un instant. Hélas ! Quand la pilule est trop amère pour être avalée sans risque d’indigestion on a besoin parfois d’expédients et… de placebos.




        0



        0
    badro
    19 décembre 2016 - 9 h 29 min

    les labos étrangers ont eu
    les labos étrangers ont eu peur de ne plus ou du moins vont commercialiser peu de médicaments contre le diabète en Algérie = peu de gains…




    0



    0
      Anonymous
      21 décembre 2016 - 3 h 54 min

      Réveille toi ya. Bahloul et
      Réveille toi ya. Bahloul et laisse ton nationalisme à balles de côté
      On est des tiers mondistes khorottos




      0



      0
    Raouf
    19 décembre 2016 - 9 h 19 min

    La clinique de RUQYA de
    La clinique de RUQYA de belahmar va être fermée par les autorités selon (un) journal.
    Je viens de voir la vidéo de l’inauguration et imaginez qui lui fait de la promotion?
    -Mohamed Hazim, comedien d’oran.
    -Suilah.
    -Salim mdjahed de Emission Lefhama.
    Incroyable mais vrai!!!!
    Des pseudo artistes qui font de la publicité à un charlatan,comment sommes nous arrivés la??????
    Des gens qui ont en principe un rôle important dans la société (les artistes) font la promotion du charlatanisme.
    Je comprends mieux feu général Lamari qui a dit:
    NOUS AVONS VAINCU LE TERRORISME MAIS PAS L’INTÉGRISME.
    Quel malheur!!!!




    0



    0
    souk-ahras
    19 décembre 2016 - 9 h 02 min

    Le Dr Scott S. Reuben,
    Le Dr Scott S. Reuben, médecin anesthésiste à Springfield (Massachusetts), un des chercheurs américains les plus prolifiques dans le domaine du traitement de la douleur postopératoire, a fabriqué de toutes pièces la plupart des données de ses recherches, au nombre de 71, depuis 1996, au profit de plusieurs géants pharmaceutiques ; dont Pfizer et Merck principalement. Ses  »études » invérifiées, avaient notamment permis aux médicaments potentiellement dangereux comme le Celebrex, le Lyrica et le Dynastat de Pfizer, l’Effexor de Wyeth, ou le Vioxx de Merck (160 000 attaques cardiaques et 40 000 morts rien qu’aux US, ce chiffre datant de 2011) d’être utilisés et autorisés par la Food and Drug Administration (FDA). Les traitements promus par le chercheur concernent aujourd’hui des millions de patients dans le monde. Et beaucoup de milliards de dollars. Ce  »chercheur » (Madoff du médicament) a été condamné en 2010 à seulement 6 mois de prison, plaidant le « trouble bipolaire grave mais non diagnostiqué ». On ne saurait dire mieux… Personne n’en parle officiellement. Voyons maintenant à propos de la  »sévère et rigoureuse » FDA (Food and Drug Administration) : en 2015, Charles Seife, professeur de journalisme à l’université de New York, dévoile le pot aux roses via une étude publiée par la revue JAMA, accompagnée d’une bafouille déposée sur le site US de Slate. Sur 57 essais au sujet desquels la FDA a trouvé des choses à redire, 22 concernaient des falsifications de données, 14 des violations flagrantes de protocole, 42 des erreurs dans la rédaction des dossiers. Et… seuls 3 de ces études pipées ont donné lieu à une communication officielle, les autres ayant été passées sous silence ! Exemple pour le Rivaroxaban, un anticoagulant commercialisé par l’entreprise Bayer, dont les quatre essais utilisés pour prouver l’innocuité et l’efficacité ont été entachés au mieux de graves irrégularités, au pire de falsifications flagrantes. Charles Seife a débusqué plusieurs médicaments dans ce cas de figure. Le journaliste évoque aussi les affaires Cetero et GVK Biosciences, deux laboratoires dont la plupart des études ont été désapprouvées en raison de manipulations de données. Malgré cela, les médocs concernés sont restés en vente libre partout dans le monde. Aucun retrait d’article, aucune correction, aucune plainte, aucune alerte, rien… Seife affirme qu’un simple coup d’œil jeté à n’importe quel document d’inspection de la FDA suffit à se faire une idée de l’ampleur du scandale !!! Et ça se passe ainsi dans tous les pays  »avancés ». En ce qui nous concerne, le ministre et son ministère sont effectivement et absolument blâmables dans leur démarche non scientifique quant à l’approbation de ce produit (qui n’est pas un médicament) et leur mauvaise gestion de la communication entourant cette affaire qui a causé les sarcasmes en question. Cependant, je persiste et signe : oui ! rahmat rabbi est une arnaque, mais elle ne tue pas.




    0



    0
      Karamazov
      19 décembre 2016 - 10 h 01 min

      Et Holmes, Petiot, Mengele,
      Et Holmes, Petiot, Mengele, Hannibal Lecter, et tous les Dr knock…..




      0



      0
      pharmacien
      19 décembre 2016 - 14 h 48 min

      Il ne faut pas occulter la
      Il ne faut pas occulter la responsabilité des malades eux mêmes. Oui ils ont été abusés, mais par qui ? ni par les autorités de santé, ni par les médecins, ni par les pharmaciens. Si les malades n’ont pas délaissé leur traitement antidiabétique au profit de la poudre de perlin pinpin, il n y aurait pas eu de polémique.




      0



      0
        Mounir de là-bas
        19 décembre 2016 - 15 h 33 min

        Monsieur le pharmacien, mais
        Monsieur le pharmacien, mais qui a été à l’origine de la propagation de cette nouvelle de la vente de ce médicament miracle appelé RHB. Ce n’est certainement pas les pharmaciens, nous en sommes certains. Mais les autorités ont donné ordre de retrait de ce produit des pharmacies. Il y a une contradiction, admettez-le.N’accusez pas trop vite les patients. Ces personnes sont des êtres humains et n’importe quelle « bonne » nouvelle à propos de prétendus médicaments les fait courir. Dans d’autres pays, pour d’autres maladies (le cancer) des charlatans exploitent la détresse des malades. Hélas c’est de leur santé qu’il s’agit. Ils ne sont pas excusables de tomber facilement dans le panneau, mais personne ne les avaient avertis. Les autorités ont certes tardé pour mettre le holà, et avaient même donné en quelque sorte leur accord. Mais les pharmaciens ont dû très certainement entendre parler de ce médicament miracle et auraient dû alerter ces autorités, ou du moins la police, car il y va de la santé publique. Salutations.




        0



        0
        souk-ahras
        19 décembre 2016 - 17 h 09 min

        Les malades qui ont été
        Les malades qui ont été abusés l’ont été principalement par l’effet de l’incompétence et de la médiocrité de l’autorité sanitaire qui porte le nom de ministère de la santé. N’est-ce-pas le ministère du commerce qui a ordonné le retrait ? Chez nous, seule l’institution répressive fonctionne dans les  »règles » et à  »souhait ». Tout le reste, je dis bien tout le reste, est effectivement incurie.




        0



        0
    LOL & LOL
    19 décembre 2016 - 8 h 08 min

    en plus il y’a le fameux
    en plus il y’a le fameux BELAHMAR qui vient d’ouvrir une  » clinique de ROQYA  » : remplissez vos tétes ( 3amar rassek ) !!!!!!!!!!!!
    Clochardisation à outrance !




    0



    0
      Anonymous
      19 décembre 2016 - 9 h 18 min

      ils nous restent que nos yeux
      ils nous restent que nos yeux pour pleurer notre beau pays en decadence où des ministres s’associent aux escrocs et charlatans sur le dos d’un peuple ignorant




      0



      0
        ABDAL
        19 décembre 2016 - 12 h 51 min

        il faut croire que l’ecole n
        il faut croire que l’ecole n’a pas joué son role celui de transmettre la culture,le savoir et surtrout l’esprit et le sens critique,et rien d’etonnant donc, que les responsables de ce gachis préferent envoyer leurs progénitures étudier a L’ETRANGER dans des UNIVERSITéS qui forment des élites et non des abrutis




        0



        0
      Wallace
      19 décembre 2016 - 9 h 29 min

      Aussitôt ouvert aussitôt
      Aussitôt ouvert aussitôt fermé!




      0



      0
    souma
    19 décembre 2016 - 8 h 08 min

    de la pure médiocrité, on en
    de la pure médiocrité, on en verra encore et encore!!!! oui c l’Algérie justement,,,,,,,,,,




    0



    0
    ziko
    19 décembre 2016 - 7 h 56 min

    moi ministre j’aurai au moins
    moi ministre j’aurai au moins conseillé à l’escroc d’éviter de nommer son « produit » rahmat rabi
    cette rahma qui est partout et aussi une idée sur le niveau d’instruction et culturel du ministre




    0



    0
    nacer
    19 décembre 2016 - 7 h 47 min

    le ministre n’a même pas
    le ministre n’a même pas pensé dans ces cas là à suivre la procédure légale pour diffuser ce soit disant médicament et le commercialiser, il y a un grand vide juridique, administratif, sanitaire etc..pour la création des nouveaux médicaments. c’est ça qu’il faut y penser.




    0



    0
    mac gyver
    19 décembre 2016 - 6 h 49 min

    et si ce médicament était
    et si ce médicament était réellement efficace, que pensez vous que se serait la rection des lobbys et leurs laboratoires ?




    0



    0
      Anonymous
      19 décembre 2016 - 7 h 24 min

      FAUT PAS CROIRE AU MIRACLE IL
      FAUT PAS CROIRE AU MIRACLE IL NE PEUT FAIRE NI DU MAL NI DU BIEN UN COMPLÉMENT ALIMENTAIRE MAIS C EST DE L ARNAQUE COMME LES MÉDECINES PARALLELES




      0



      0
        citoyen
        19 décembre 2016 - 9 h 15 min

        Tu te trompes, un complément
        Tu te trompes, un complément alimentaire peut faire beaucoup de mal si il est pris à la place d’un vrai traitement. Je rappelle que le diabète est une maladie très grave. Donc arrêter l’insuline par exemple pour prendre un complément alimentaire est suicidaire. Ces messieurs (médecin et ministre de la santé) méritent la prison pour avoir mis la vie d’Algériens en danger.




        0



        0
      ziko
      19 décembre 2016 - 9 h 21 min

      comme papa noel
      comme papa noel




      0



      0
      shut
      19 décembre 2016 - 14 h 30 min

      et si tu commence à utiliser
      et si tu commence à utiliser ton cerveau?




      0



      0
        le retour de manivelle
        19 décembre 2016 - 20 h 38 min

        Sincèrement ,tu crois qu’il
        Sincèrement ,tu crois qu’il en a un cerveau,moi je crois qu’il a juste une moelle épinière,sa réponse n’est qu’un réflexe.




        0



        0
      Anonymous
      21 décembre 2016 - 3 h 55 min

      Mais il n’est pas efficace
      Mais il n’est pas efficace alors ferme la




      0



      0
    Anonymous
    19 décembre 2016 - 5 h 33 min

    oui et alors tous le monde
    oui et alors tous le monde peut commettre des erreurs, mais vous francais en attendant vous tuez des gens avec pleins de médicaments sur marché qui sont très dangereux pour la santé et vos maîtres le lobbie pharmaceutique font là pluie et le beau temps, n’oubliez pas les scandales des vaccins ou du gardasil dernièrement.
    francais balayer devant votre porte car la france n’est pas un exemple à suivre et sur tous les plans.




    0



    0
      Ali
      19 décembre 2016 - 6 h 57 min

      Du n’importe quoi! Si comme
      Du n’importe quoi! Si comme tu prétends les Français utilisent des médicaments dangereux, expliques nous pourquoi nos gouvernants vont se soigner dans leurs hôpitaux pour un moindre bobo? Tu dis encore que tout le monde peut faire des erreurs, sauf que dans ce cas il ne s’agit pas d’une erreur mais d’une faute criminelle.Qu’il y ait encore des gens qui défendent ce ministre me parait tout simplement pitoyable.




      0



      0
        Anonymous
        19 décembre 2016 - 7 h 26 min

        MERCI D ETRE CLAIR NET ET
        MERCI D ETRE CLAIR NET ET PRECIS POUR CES ZOMBIES DE PSEUDONATIONALISTES




        0



        0
      Anonymous
      19 décembre 2016 - 7 h 10 min

      quel imbécile ! ça parle d
      quel imbécile ! ça parle d’erreur qu’il s’agit d’une pure escroquerie




      0



      0
        Abd el Aziz 76
        19 décembre 2016 - 9 h 35 min

        Médiator, Isoméride,
        Médiator, Isoméride, Distilbène, Vioxx, Dékapine, Diane 35… Tous ces médicaments commercialisées en FRANCE ont été retirés de la vente après avoir fait plusieurs milliers de morts, des cancers, des crises cardiaques, des utilisateurs devenus stériles etc. Les journalistes connaissants tous ces scandales devraient au moins garder leur condescendance. de plus, ils travaillent pour des radios, tv ou journaux papiers détenus par des entrepreneurs milliardaires ( armement, santé, drogue …) et sont que des propagandistes. En Algérie, vous êtes en admiration pour un système occidental qui ne cache plus sa vraie nature. Ici, chaque jour des avions au dessus de nos têtes pratiquent des épendages de produits chimiques pour « notre bien » tout comme les gadgets technologiques pour lesquels on se tue au travail.




        0



        0
    Anonymous
    19 décembre 2016 - 4 h 18 min

    Avec des ZOMBIES ça
    Avec des ZOMBIES ça fonctionne jusqu’au jour du réveil, c’est pas le gouvernement qui se réveille c’est tout le pays et là vous pouvez faire la prière en espérant que vous la faites sans vous mentir




    0



    0
    Anonymous
    19 décembre 2016 - 4 h 08 min

    Algérien et fier de l’être je
    Algérien et fier de l’être je viens de connaître ap je trouve que c’est un bon site mais j’ai suivi pendant un moment mais je ne suis pas raciste comme je lis certains internautes mais bon




    0



    0
    Anonymous
    19 décembre 2016 - 2 h 25 min

    CIRCULER Y’A RIEN A VOIR LA
    CIRCULER Y’A RIEN A VOIR LA MESSE ET DITE.
    J’Y SUIS ET J’Y RESTE FAITE CE QUE VOUS VOULEZ J’AI LE BRAS TRÈS TRÈS LONG.




    0



    0
    walid
    19 décembre 2016 - 2 h 10 min

    Ce minable de de Ministre il
    Ce minable de de Ministre il n’a pas d’honneur, il ne va pas démissionner, c’est au Président Bouteflika de le mettre a la porte, y a des jeunes honnêtes et plus compétent que ce roublard.




    0



    0
    Anonymeplus
    18 décembre 2016 - 23 h 02 min

    Seuls les républiques
    Seuls les républiques bananières se font rabaisser et humilier de la sorte tout simplement parce qu’il y a matière à profusion pour le foutage de gueule.
    D’abord le sieur saidani, brabkiste né à gafsa en tunisie, rendu par la grâce d’un système de trisomique, 3ème personnalité de l’état, rien que ça, ensuite haddad au fce, qui parle la langue la langue de molière comme un attardé mental et qui a remplacé hamiani, le jour et la nuit aussi sombre que les marchés acquis de manière outrageusement douteuse par la tristement détestée etrhb, et pour finir une brochette de ministre aussi indélicats qu’incompétents qui ont comme dénominateur commun, celui de se servir mais de jamais servir.
    Quoi de plus normal qu’un journaliste français, éclate de rire en direct en constatant se paysage politique kafkaïen qu’est devenue la dechra Algérie. Nous avons les dirigeants qu’on mérite, cheh fina, ces gens là ne sont pas venus de Jupiter, tous le monde s’accommode de la médiocrité en Algérie et personne ne tire le pays vers le haut.




    0



    0
    Akdim
    18 décembre 2016 - 22 h 53 min

    C’est pitoyable ! Ce
    C’est pitoyable ! Ce gouvernement en entier est en train de salir ce grand pays. Qu’ils aient tous la décence de s’éclipser




    0



    0
    Anonymous
    18 décembre 2016 - 22 h 51 min

    Quand la médiocratie prends
    Quand la médiocratie prends place, toute la société devient médiocre, tel peuple tel gouvernants,
    إِنَّ اللَّهَ لا يُغَيِّرُ مَا بِقَوْمٍ حَتَّى يُغَيِّرُوا مَا بِأَنفُسِهِمْ




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.