Sonatrach : signature de contrats de raffinage

La raffinerie de Skikda. D. R.

La compagnie nationale Sonatrach a signé, dimanche, à Alger, deux contrats avec une société espagnole et une autre française dans le domaine de raffinage des hydrocarbures. Le premier contrat a été signé avec la société espagnole Engineering Tecnicas Reunidas pour la réalisation d’études d’ingénierie de base du projet d’hydrocraquage du fuel et de traitement des excédents de naphta, issus de la raffinerie de Skikda.    

D’un montant de 5,59 millions d’euros en forfait pour l’ingénierie de base, et de 9,91 millions d’euros et de 88,32 millions de dinars provisionnés pour les activités Project Management Consultancy (PMC), ce projet, situé dans la zone industrielle de Skikda, devra permettre de renforcer les capacités de production de Sonatrach en produits pétroliers raffinés afin de satisfaire les besoins actuels et futurs du marché national.

D’une durée de réalisation de 34 mois, les unités d’hydrocraquage du fuel-oil et de reformage catalytique des excédents de naphta de la raffinerie de Skikda seront conçues pour une capacité de traitement annuelle en fuel-oil de 4,6 millions de tonnes et en excédents de naphta de 4 millions de tonnes, engendrant ainsi une production annuelle de 3,2 millions de tonnes de gasoil et de 3,5 millions de tonnes d’essences.

Le second contrat, d’une durée de 18 mois et d’un montant de 5,17 millions d’euros, a été attribué à la société française Amec Foster Wheeler. Il porte sur l’élaboration d’études de base de type feed pour le projet Méthyl Tert Butyl Ether (MTBE) et l’assistance de Sonatrach dans l’analyse des offres techniques des soumissionnaires, dans le cadre de la sélection d’un contrat pour la réalisation du complexe MTBE. 

Ce projet permettra le traitement annuel de 75 000 tonnes de méthanol et de 150 000 tonnes de butane, permettant une production annuelle de 200 000 tonnes de MTBE destinées à augmenter de 80 à 95% l’indice d’octane des essences produites par les raffineries de Sonatrach.

R. E.

Comment (2)

    5colonne
    19 décembre 2016 - 10 h 08 min

    Comment vous oser encore
    Comment vous oser encore signer des contrat avec nos ennemi (…)




    0



    0
    Anonymous
    19 décembre 2016 - 9 h 45 min

    Où est l’Engineering de
    Où est l’Engineering de Sonatrach ?, où est G.T.P (ex Altra) ?
    Où sont les milliers d’ingénieurs, et de techniciens algériens formés en Algérie, aux U.S.A, en France,
    En Grande Bretagne, et dans d’autre pays ?
    Le système éducatif algérien forme des milliers de bureaucrates à la culture bureaucratique arrogante, et méprisante française, pour tout ce qui est manuel, et professionnel , 20/20 en maths, et en théorie abstraite des phénomènes physiques, biologiques, et chimiques, etc…..?!, puis après, rien, de concret
    Pour preuve: la marginalisation criminelle des lycées techniques, et professionnelles
    mais nul dans les problèmes techniques, et les solutions pratiques, manuelles, et professionnelles
    Qui demandent des vraies formations pratiques de longues durées dans les ateliers de nos P.M.E industrielles
    Pour preuve: la marginalisation criminelle des lycées techniques, et professionnelles pépinières
    Des contre-maitres, agents de maitrises, techniciens, et techniciens supérieurs, en Mécanique Générale
    Electrotechnique, Electricité Industrielle, Electronique, Hydraulique et systèmes d’asservissements
    (systèmes de commandes), Chimie Industrielle, Soudures, Résistance des Matériaux, etc,
    Dans les années 60 70, et 80, …., en Algérie
    Et la dévalorisation de leur statut (Salaires, Catégorie, Echelle,…..)

    Nos ministères algériens favorisent la théorie, et l’abstrait bureaucratique…..
    A la culture française envahissante, arrogante, et méprisante de l’autre moins cultivé, et « sale » de mains…..?!
    Que la pratique, et les professions manuelles: à la culture germanique allemande, anglo-saxonne (américains, et britanniques), japonaise, suédoise, suisse, russe, italien, espagnole….




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.