Robert Ménard sera jugé pour provocation à la haine

Robert Ménard. D. R.

Robert Ménard devra finalement s’expliquer devant la justice. Le maire de Béziers, proche du Front national, sera jugé devant le tribunal correctionnel à Paris pour provocation à la haine. Il avait déclaré qu’il y avait trop d’enfants musulmanS dans les écoles de sa ville. L’élu a fait l’objet d’un renvoi en procès le 24 novembre par le parquet de Paris, qui avait été saisi par la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme et le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié des peuples, a précisé une source judiciaire.

Concrètement, le parquet vise deux déclarations du maire. La première sur son compte Twitter, le 1er septembre : «#rentreedesclasses: la preuve la plus éclatante du grand Remplacement en cours. Il suffit de regarder d’anciennes photos de classe…». Puis, une seconde, le 5 septembre sur LCI : «Dans une classe du centre-ville de chez moi, 91% d’enfants musulmans. Évidemment que c’est un problème. Il y a des seuils de tolérance (…)»

Le parquet de Paris vise le délit de provocation directe à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes en raison de son appartenance à une nation, une race, une ethnie, ou une religion. Selon la Licra, qui a annoncé dans un communiqué son intention d’être partie civile, le procès est prévu le 8 mars.

Robert Ménard n’en est pas à sa première provocation. En mai 2015, il avait déjà suscité un tollé en évoquant «64,6%» d’élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers, une estimation basée sur «les chiffres de (la) mairie». Une enquête, finalement classée sans suite, avait été ouverte pour vérifier l’existence éventuelle de fichiers illégaux à la mairie. Plusieurs autres initiatives ont suscité la polémique. En octobre, la mairie de Béziers avait fait placarder des affiches représentant des hommes barbus présentés comme des migrants qui «arrivent» dans le «centre-ville». Le parquet de Béziers avait ouvert une enquête.

En juillet, le tribunal administratif de Montpellier avait interdit la mise en place souhaitée par la mairie d’une «garde biterroise», des volontaires censés patrouiller dans les rues de la ville. Une «milice» pour ses opposants. Ancien secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), Robert Ménard a été élu en 2014 à la tête de cette ville de 75.000 habitants, dans l’Hérault, avec le soutien du FN.

R. I. 

Comment (5)

    TheBraiN
    23 décembre 2016 - 14 h 32 min

    Un ami , à la fois, des
    Un ami , à la fois, des islamistes et des droitdelhommistes Algériens faut-il le rappeler !!!




    0



    0
    Hamid
    22 décembre 2016 - 21 h 50 min

    @fakou (non vérifié) 22 Dec
    @fakou (non vérifié) 22 Dec 2016 – 11:33 , tu as rasion de dire qu’il y a pire que Menard en Algérie. En effet, le jour où on ne sera plus des racistes envers les chinois et les noirs africains, après on pourra critiquer les autres pays. Menard au moins , même si il est raciste et que c’est condamable, il n’est pas violent, physiquement parlant, envers les étrangers ou les français d’origine immigrée.




    0



    0
    Karim Amensagh
    22 décembre 2016 - 21 h 22 min

    Robert Menard est un raciste
    Robert Menard est un raciste et tout ce qu’on veut, et c’est condamnable et pas glorieux pour lui, mais il dit la vérité! Je suis professeur dans un lycée d’une ville de la banlieue parisienne et la majorité des élèves des classes sont des français enfants d’émigrés algériens ou marocains ou tunisiens ou maliens ou sénégalais. Les élèves de pure souche française sont de plus en plus minoritaires dans les écoles de certaines villes françaises. J’ai vérifié cela auprès de mes collègues enseignants, qui enseignent eux dans la région lyonnaise, toulousaine et marseillaise, ils constate la même chose. On n’aime pas la France qui devient de plus en plus raciste mais est-ce qu’il faut la condamner sans reconnaître cette vérité. Et comme la plupart des émigrés français d’origine africaine sont de culture et de tradition musulmane, les Lepénistes ont de quoi se mettre sous la dent pour les prochaines années. Il faut reconnaître que les occidentaux sont de plus de plus en plus islamophobes en raison des attentats et du nombre croissant de cette catégorie de français d’origine immigrée, mais le paradoxe c’est combien même ils sont devenus racistes, on aime bien vivre chez eux. C’est paradoxal mais c’est ainsi. En tout cas Robert Menard dit la vérité au sujet de sa ville où une forte population d’immigrés, surtout d‘origine marocaine, y vit depuis longtemps. Ce qu’il oublie c’est que ces enfants sont des citoyens ….. français !!!




    0



    0
    Lanceur d alerte
    22 décembre 2016 - 21 h 10 min

    il ya une pub qui dit what
    il ya une pub qui dit what did you expect c est vrai que faut il attendre d’un sale minable comme ce petit (…) il n y a qu’a voir sa tronche avec une tête difforme d’ailleurs un animateur de télé l’a traité de petit (…) alors qu il quittait une émission lorsque un humoriste l’a comparé a Hitler .
    De toute façon la répartition géographique de la population française est assez explicite tous les nostalgiques de l ‘Algérie française sont cont concentrés dans le sud de la france région Paca et Perpignan et Béziers ils vivent encore avec l’espoir de retrouver le temps béni des colonies !
    Et dire que ce minable originaire de tlemcen a été secretaire général de reporter sans frontière ce qui constituait pour lui une large fenêtre pour répandre son venn sa haine son intolérance a l’échelle planétaire et les bitérois ces vendus au cours de la seconde GM -39/40
    En bonus une histoire racontée en 1977 par un vieux fonctionnaire algérien qui au cours d’un séjour en France -a Béziers précisément a été interpellé par un gars de cette ville qui lui a déclaré vertement qu ‘il n’aimait pas les algériens :Notre vieux fonctionnaire qui n’est pas né de la dernière pluie lui retoqua calmement que je cite »mon fils ce n’est pas bien de dire çà ….ect
    Notre jeune biterois offusqué que notre algérien lui dise mon fils et ce devant tt le monde lui dit et dire qu il ose m appeler mon fils
    ce a quoi notre fonctionnaire lui rétorque tu es bien de Béziers toi tu es bien né à Béziers tu dois avoir 27/29 ans
    Oui alors lui dit le bitérois tout fier
    Eh ben mon en 1940 lorsque la France nous a mobilisé pour combattre l’occupant allemand je me suis tapé une jeune de Béziers et à coup sur tu es mon fils je ne me rappelle pas bien le prénom de ta mère mais là je vois que tu me ressemble un peu .
    on ne revit plus le gars aux alentours.
    Du coup ces minables de Béziers qui ont élu un petit minable avec une tête difforme feraient mieux de chercher leur pères grands parents du coté d’Alger
    don’t ACT




    0



    0
    fakou
    22 décembre 2016 - 10 h 33 min

    IL Y A PIRE QUE MENARD EN
    IL Y A PIRE QUE MENARD EN ALGERIE … dans le journal qatarien en Algérie CHOUROUK , en longueur de journée on insulte les habitants de l’Algérie les berbères et les Kabyles de Zouaves et on appelle ouvertement à leur extermination … tout ca au vu et au su du gouvernent de monsieur Bouteflika qui nous parle du 1er Novelbre comme s’il a été fait à Doha par les frères musulmlans égyptiens ou par les chameliers arabes et non par les berbères Amirouche , Abane Ben Boulaid, Didouche et Ben mhidi …Menard au moins attaque des étrangers ….Nous appelons les nationalistes algériens berbères à la grande vigilance et à ne pas tomber dans le piège des combats d’arrière-garde pour vous faire entuber et de bien savoir qui est le vrai ennemi de notre nation …




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.