Le président de la commission des fetwas Cheikh Mohamed Cherif Kahar n’est plus

Cheikh Mohamed Cherif Kaher. D. R.

Le président de la commission de la fetwa au Haut conseil islamique (HCI), Cheikh Mohamed Cherif Kaher, est décédé vendredi à l’âge 83 ans, a-t-on appris auprès du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

Né en 1933 au village de Tamoukra (Béjaïa), le défunt est issu d’une famille humble et conservatrice. Après avoir fait l’école coranique dans son village natal, il avait rejoint «Jamaâ al-Zaytouna» à Tunis en 1951 où il a obtenu un diplôme international en sciences de la charia islamique.

Ancien moudjahid et membre l’Armée de libération nationale (ALN) puis militant au sein du Front de libération nationale (FLN), il avait fait partie de la délégation envoyée par le gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) à Bagdad (Irak) où il a poursuivi ses études en lettres arabes. Après l’indépendance, ce grand érudit avait publié plusieurs ouvrages avant de décrocher un doctorat en lettres arabes et enseigner à l’université d’Alger.

Le défunt a participé à plusieurs congrès sur la pensée islamique et avait également animé des conférences et des rencontres, en Algérie et à l’étranger, sur des thèmes liés à la pensée islamique.

Il avait occupé plusieurs postes, notamment ceux de directeur de l’institut des sciences islamiques relevant de l’Université d’Alger. Il était également membre du Haut conseil islamique où il a présidé la commission de la fetwa depuis 1992 jusqu’au jour de son décès.

L’enterrement du défunt aura lieu au cimetière de Sidi Naâmane à Zeghara, sur les hauteurs d’Alger, après la prière du vendredi.

R. N. 

Comment (23)

    Elguerroumi
    24 décembre 2016 - 18 h 26 min

    الله يرحمك با نور الدين .ءنا
    الله يرحمك با نور الدين .ءنا الله و ءنا اليه راجعون.
    Tamokra à enfanté bien des hommes الله ء برك . Dans le domaine religieux comme dans le combat nationaliste.ءلله ء كثر ريجل كما هوما




    0



    0
    athmane
    24 décembre 2016 - 13 h 39 min

    Il était mon professeur d
    Il était mon professeur d’arabe au lyçée Okba(Bab-El-Ooued) en 1964-1965, allah yarahmou




    0



    0
    le berbère
    24 décembre 2016 - 13 h 25 min

    question: (à propos de ces
    question: (à propos de ces commentateur précédent qui ne respecte même pas un deuil) comment appelle t on les animaux qui s attaquent aux mort ? reponse: LES CHAROGNARD!!




    0



    0
    Quenelle
    24 décembre 2016 - 12 h 12 min

    Mon laconique commentaire
    Mon laconique commentaire précédent se voulait un brin cynique, mais il n’a pas été perçu comme tel !
    Dommage !




    0



    0
    Karamazov
    24 décembre 2016 - 9 h 50 min

    Qu’il repose en paix !
    Qu’il repose en paix ! Cependant…
    Faut croire que le conservatisme se perd. Je ne savais pas qu’ils étaient mortels comme nous autres ces proches de Dieu.
    Fais-toi Dieu sur terre et tu seras heureux. Que certains se prennent pour des délégués de Dieu ça peut se comprendre, mais qu’on en fasse une fonction administrative (…) !




    0



    0
      Karamazov
      24 décembre 2016 - 10 h 22 min

      Pardon,! J’ai raté mon pokié
      Pardon,! J’ai raté mon pokié-loké et j’ai circoncis mon texte. Il fallait lire mais « qu’on en fasse une fonction administrative çà me coupe les amygdales ! Hachakoum!




      0



      0
        Abou Stroff
        24 décembre 2016 - 13 h 00 min

        heureusement que ça ne vous
        heureusement que ça ne vous coupe que les amygdales, autrement, vous vous risqueriez de vous retrouver dans la fanfare du pape avec une voix super aïgue




        0



        0
          Karamazov
          24 décembre 2016 - 16 h 30 min

          Oui! J’aurais fait un
          Oui! J’aurais fait un excellent soprano , sans la vigilance du modéro qui m’en a prémuni . Permets-moi de lui rendre grâce ici.




          0



          0
    souk-ahras
    24 décembre 2016 - 8 h 38 min

    Contrairement à vous, je
    Contrairement à vous, je pense que Moskosdz fait preuve de clarté d’esprit. Vous ne  »confirmez » que votre seul pseudo.




    0



    0
      souk-ahras
      24 décembre 2016 - 11 h 16 min

      message destiné à Thabatat 24
      message destiné à Thabatat 24 Dec 2016 – 08:31




      0



      0
    Abou Stroff
    24 décembre 2016 - 8 h 33 min

    qu’il repose en paix. quant à
    qu’il repose en paix. quant à son « savoir », il est totalement stérile au regard des défis que 21ème siècle. en effet, dans un monde qui bouge ressasser des dogmes produit par des sociétés archaïques, il y a des siècles, ne peut que nous river et nous clouer à l’archaïsme dans toute sa laideur.




    0



    0
      Yeoman
      24 décembre 2016 - 10 h 11 min

      En somme, votre opinion des
      En somme, votre opinion des textes musulmans et de tout ce qui en découle est identique à celle des intégristes de Daesh, des Saoudiens, etc. On est vraiment pas près de nous défaire des ravages de l’aliénation colonial qui nous a fait croire que pour être en phase avec la modernité, il faut singer l’Occident.




      0



      0
        Karamazov !
        24 décembre 2016 - 10 h 50 min

        La pire des l’aliénations « 
        La pire des l’aliénations  » coloniales n’est-ce pas celle qu’on s’ignore? Et qu’on ne soigne pas? Revoyez l’histoire et vous apprendrez que ce dont on parle ici est justement une séquelle du colonialisme et a été encouragé par tous les occupants .




        0



        0
    Quenelle
    23 décembre 2016 - 19 h 03 min

    Grande perte pour le pays et
    Grande perte pour le pays et l’humanité !




    0



    0
      Amar
      24 décembre 2016 - 7 h 23 min

      A bon t’as été chercher ça où
      A bon t’as été chercher ça où ? ne t’inquiète pas la relève est bien assurée, les dégâts que laissera la Charia sont
      indélébiles.




      0



      0
    Krimou
    23 décembre 2016 - 18 h 39 min

    Que le seigneur des mondes
    Que le seigneur des mondes lui accorde sa sainte miséricorde.




    0



    0
    Amar
    23 décembre 2016 - 16 h 47 min

    C’est tout ce qu’il est ce
    C’est tout ce qu’il est ce vieillard un penseur des Fatwas, on a pas fini de subir dans ce pays.




    0



    0
    nobody
    23 décembre 2016 - 16 h 02 min

    Donc après la crise
    Donc après la crise économique , on va encore plonger dans une crise de fatwas .




    0



    0
    Moskosdz
    23 décembre 2016 - 15 h 50 min

    Quand on entend ce mot
    Quand on entend ce mot « diplôme international en sciences de la charia islamique »franchement on ne sais même si l’on devrais rire ou en pleurer,surtout que l’on sait que ces diplômés ne servent même pas à planter des patates ou des oignons à leurs peuples.enfin,qu’il repose en paix.




    0



    0
      Thabatats
      23 décembre 2016 - 16 h 27 min

      Il y a plus utile pour un
      Il y a plus utile pour un homme que les patates. Remarquez, les pays les plus riches sont ceux qui accordent plus d’importance à l’esprit qu’au tube digestif. Quand une nation se focalise sur la mangeaille (URSS, ex-Yougoslavie, ex-RDA, etc etc) elle finit toujours par disparaître. Les pays arabes ne pensent qu’à manger et n’accordent aucune importance à la recherche et au questionnement spirituel et intellectuel. Conséquence: ily ‘existent que dans la forme.




      0



      0
        Moskosdz
        23 décembre 2016 - 19 h 22 min

        +Thabatats//Mais quelle
        +Thabatats//Mais quelle hypocrisie?je suis sur que toi même quand t’as faim,ce n’est pas des sourates du coran que tu mets dans ton couffin au marché,mais c’est des patates,des oignons,des carottes,des navets etc….




        0



        0
          Thabatat
          24 décembre 2016 - 7 h 31 min

          C’est comme tragique de
          C’est comme tragique de devoir rappeller à un homme du vingt-et-unième siècle que l’humain se distingue du hayawane par ceci qu’en plus de son côté animal, il possède un côté rationnel qui l’amène à réfléchir, à se poser des questions scientifiques, spirituelles, etc. Mais les subventions ont massacré tout esprit critique chez beaucoup d’algériens. Ce qui te gêne chez ce vénérable vieillard c’est que, pendant que les colons réduisaient les algériens à l’analphabétisme et à l’aliénation la plus vicieuse, lui, il avait trouvé le moyen de survivre intellectuellement. Je parie d’ailleurs qu’il maîtrisait la la langue française mieux que toi et moi.




          0



          0
    Mohamed El Maadi
    23 décembre 2016 - 15 h 50 min

    Allah yarhamou.
    Allah yarhamou.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.