Le projet de fusion proposé par Djaballah effraie le MSP

Djaballah (FJD) et Mokri (MSP). New Press

Comme c’était prévisible, l’annonce par Abdallah Djaballah, leader islamiste du Front pour la justice et le développement (FJD), de son projet de création d’un nouveau parti issu de la fusion du FJD et d’Ennahda de Mohamed Douibi a fait souffler un vent de panique sur le Mouvement de la société pour la paix (MSP) que préside actuellement Abderrezak Mokri. Le chef du MSP révèle qu’il n’a pas été consulté ni même informé auparavant sur le projet initié par son rival Djaballah. Il tient à relativiser, voire minimiser cet événement qu’il place dans la perspective des élections législatives et locales prévues en 2017.

Mokri est-il sincère quand il se déclare heureux d’apprendre la création de cette formation politique islamiste ? Il est permis d’en douter quand on prend connaissance de la lecture de fond qu’il en fait, telle qu’elle est exposée dans son message électronique habituel. En effet, il laisse immédiatement savoir que le MSP n’est pas concerné et ne sera pas touché par l’union politique des islamistes prônée par le chef du FJD. Il plaide pour le maintien du MSP à côté du nouveau parti, c’est-à-dire pour l’existence de deux partis, en s’appuyant sur deux arguments «complémentaires» : la nécessité pour le mouvement islamiste de ne pas disperser ses forces dans la multitude de formations politiques et l’exigence d’éviter le «parti unique» qui risque de susciter des craintes et une forte opposition dans le pays et même à l’étranger.

Le message de Mokri adressé à Djaballah est sans ambigüité : pas d’objection à ce que tu reconstitues ton ancien parti Ennahda, mais pas question aussi de porter atteinte ou, pire, de faire disparaître le MSP en l’annexant à ce nouveau parti. On peut même penser que Mokri suggère un partage du dépeçage du mouvement islamiste entre le néo-Ennahda et le MSP qu’il présente comme le parti le plus qualifié dans toutes les dimensions (implantation, expérience…). Autre argument avancé par Mokri pour le maintien du MSP : les conditions politiques actuelles au niveau national et au plan international ne sont pas favorables à une offensive générale à l’occasion des prochaines élections ; ce n’est pas opportun, estime-t-il, et donc inutile de rassembler les forces à ce point. Il faut encore temporiser, recommande le chef du MSP à Djaballah.

Abderrezak Mokri, qui semble avoir oublié la Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique (CNLTD) et l’Instance de coordination et de suivi de l’opposition (ICSO) dont il a été membre, compte maintenant sur le mouvement islamiste et envisage les alliances électorales sur cette base en donnant pour cap, lui aussi, l’unité des rangs au sein d’une formation unique quand les conditions lui seront créées. Il s’y était préparé, on s’en souvient, au moment du déclenchement du «printemps arabe» qui avait donné aux partis islamistes l’occasion d’arriver au pouvoir en Tunisie, en Egypte et au Maroc, de déstabiliser durablement la Libye et de plonger la Syrie dans une guerre qui n’est pas encore finie.

Le MSP s’était retiré du gouvernement pour se laver de toute compromission au cas où le mouvement de déstabilisation de 2011 aurait pris en Algérie. Il pense que ce n’est que partie remise. Mais pour le moment, la grande crainte de Mokri est que la fusion lancée par Djaballah produise un effet d’entraînement sur les autres formations islamistes et arrive même à siphonner dans ses rangs déjà traversés par des divisions qui l’ont fait éclater en morceaux et continuent de le menacer. Mokri doit connaître le fond de la pensée et l’ambition de Djaballah : faire renaître le parti Ennahda qu’il a créé à la faveur de l’ouverture du paysage politique opéré à la fin des années 1980 et le hisser comme pôle unique du mouvement islamiste, ce qui signifie clairement que le MSP sera relégué à jouer les seconds rôles ou contraint de disparaître.

Houari Achouri

Comment (17)

    Terra Nova
    26 décembre 2016 - 23 h 54 min

    « FJD » ou « le front pour la
    « FJD » ou « le front pour la justice et le développement »…
    Justice et développement ! Quelles belles appellations pour des machinations politiques machiavéliques ? Quelle justice vont donc rendre ces hommes exhumés d’un autre âge? Qu’espérèrent développer ces tartuffes, avec un accoutrement pareil ? Pendant que les occidentaux achètent des places sur Mars, ces petits gus continuent de bafouiller dans leurs barbes !
    Ce n’est pas avec ces mines sournoises qu’affichent ces pseudo-politiciens, dont la fiabilité est sujette à caution, ces prédateurs d’un nouveau genre, que l’on peut redresser un pays longtemps abandonné aux pilleurs !
    Nous ne voulons pas d’une dictature religieuse, pas plus qu’une dictature tout court ! La religion doit être de l’ordre des sphères privées ! La Liberté de conscience n’est pas un privilège, la Liberté de conscience est un droit, dont doit pouvoir jouir tout Citoyen, quel que soit son sexe et quelles que soient ses croyances !
    Au diable tous ces bonimenteurs !




    0



    0
    Anonymous
    26 décembre 2016 - 14 h 53 min

    si;on applique charaya et la
    si;on applique charaya et la loi islamique aucune personne faisant de la politique et surtout en algérie;n’ira aux paradis;alors messieurs jeb-allah et moquerie;pourquoi vous faites autant et précher la fausse parole de dieu,pour vous terminez en enfer;ou juste pour faire fortune;jeb-allah combien de fois vous avez changer de parti politique;




    0



    0
    UMERI
    26 décembre 2016 - 13 h 52 min

    Un Djabala, imbue de sa
    Un Djabala, imbue de sa personne qui cherche un marche pied, pour atteindre le sommet, un Moquerie, soupçonneux, qui rêve lui aussi d’atteindre le même objectif. Ces faux frères, n’arriveront jamais a s’unir, en raison de leur mauvaise foi, ils resteront toujours les dindons de la farce et a la traîne pour bénéficier auprès de Boutef, quelques subsides qui leurs permettront de survivre.




    0



    0
    ANTI SALAFISTES
    26 décembre 2016 - 12 h 56 min

    Djab…. et Mokerie : juste
    Djab…. et Mokerie : juste deux figures emblématiques du charlatanisme et de l’obscurantisme , tout comme l’ont été dans les années 90’s : abbassi madani le chi…enragé , et ali benhadj beni kel….oune ;
    Signé : UN ANTI SALAFISTES , ANTI HIMARISTES




    0



    0
    ELHIKMA
    26 décembre 2016 - 12 h 43 min

    Proverbe du terroir algérien
    Proverbe du terroir algérien :  » ENNASS LATIA BENNASS OUEL KELB IKEDDED FERRASS ! Celà s’applique sur mesure aux élucubrations et divagations charlatanesques des « partis » dits « islamistes » qui ne font ni chaud et plutôt froid et qui n’ont ni tête mais plutôt plusieurs queues ALORS QUE LE MONDE ENTRE AU VINGT ET UNIEME SIECLE AVEC DES NOUVEAUTES JAMAIS ATTEINTES AUPARAVANT ( drones, numérique, recherches spaciales, recherches médicales, sciences, industries robotisées, etc…etc…etc…) Ainsi alors que les pays respectables, dotés de partis politiques respectables, fondés par des sommités scientifiques, pour apporter un PLUS à leurs peuples et à l’HUMANITE , Mokri, Djaballa et autres charlatants opportunistes, dotés de cervelles d’oiseaux , viennent encore et encore nous apprendre comment se laver le postérieur et comment s’aplatir et se prosterner derrière les êtres les plus arrièrés de la planète : les imposteurs wahhabistes, égyptiens et turcs. LE PEUPLE ALGERIEN IN CHA ALLAH, est définitivement vaccinés après les malheurs endurés du fait de l’islamisme-intégrisme, fondamentalisme facteur de retard et de stagnation ! Le PEUPLE ALGERIEN, saura cette fois, mettre les « partis  » de l’inquisition et de ses méfaits, EN QUARANTAINE en les privant simplement, pacifiquement et intelligemment, de ses voix, de ses bulletins de vote, de toute considération, donc de les mépriser et de les compter comme inexistants !




    0



    0
    mouatène
    25 décembre 2016 - 17 h 56 min

    sur la photo, et je remercies
    sur la photo, et je remercies le photographe, je vois deux grandes figures du mal. ils sont capables de s’allier avec le diable juste pour faire des discours. sont ils heureux chez eux ?, je ne le crois pas.




    0



    0
    Anonymous
    25 décembre 2016 - 17 h 42 min

    un voleur de poules resteras
    un voleur de poules resteras toutes son existence;un rabatteur de meme




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    25 décembre 2016 - 16 h 45 min

    Pour moi ce Mokri est plus
    Pour moi ce Mokri est plus dangereux pour l’Algerie que Ali Benhadj et Abbes Madani reunis et je pese mes mots. Que Dieu protege le pyas du Million et demi de MARTYRS.




    0



    0
    Quenelle
    25 décembre 2016 - 16 h 12 min

    Je suis toujours content
    Je suis toujours content quand ils s’auto-éliminent et se défaussant les uns sur les autres !
    Cela nous fera toujours des islamistes en moins à combattre par le verbe !
    Et puis, attendons- nous à certaines vérités qui nous serons livrées par eux-mêmes sur leurs complices du moment, le temps de ces élections ubuesques !
    Et cela ne saurait tarder, vous verrez !




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    25 décembre 2016 - 15 h 55 min

    La secte arabo islamiste est
    La secte arabo islamiste est sorties
    Des abysses telle l’hydrauliste de lockness
    L’Algérie a le malheur et la malédiction qu’elle
    Traîne depuis plus de 2000 ans.
    Puisse Dieu nous prémunir de ce mal qui pointe
    Le nez sur nos horizons incertains et insipides.
    Il faut résister au travail de sape de ses
    Vautours qui guettent la charogne à l’agonie.




    0



    0
    Raouf
    25 décembre 2016 - 12 h 40 min

    regardez leurs gueules,sont
    regardez(-les),sont ils Algériens? c’est quoi ce malheur qui nous frappe?




    0



    0
      zarzor
      25 décembre 2016 - 13 h 18 min

      « يا أيها الذين آمنوا لا
      « يا أيها الذين آمنوا لا تسألوا عن أشياء إن تُبد لكم تسؤكم »

      le secret de la formule il y a 1400 ans

      je vous prie d’y méditer




      0



      0
      Arezki
      25 décembre 2016 - 16 h 24 min

      Eux des algériens ? Bien sur
      Eux des algériens ? Bien sur que non. Ils sont les héritiers des envahisseurs bédouins islamistes et ils en sont fièrs en plus. Ils sont algériens de papiers et bedouins islamiste de coeur. La lie de l’humanité. Un jour ou l’autre une reconquista algérienne s’imposera pour trier le bon grain de l’ivraie.




      0



      0
        Amazighkan
        25 décembre 2016 - 19 h 18 min

        ils sont aussi des anti
        ils sont aussi des anti-Amazigh notoires et adeptes de el islam aarabana…




        0



        0
    nation
    25 décembre 2016 - 12 h 11 min

    LA QUERELLE des savetiers ,
    LA QUERELLE des savetiers , des courtisans et des chambellans dans les harems des califes et des sultans est bien connue et c’est la plus venimeuse .. pour s’en rendre compte et bien la connaître , il suffit de lire dans les anciens livres en langue arabes .. ( les nationalistes algériens francisants doivent lire un peu en arabe pour apprendre à connaître cette vermine et connaître l’ennemi ) …. toute cette rixe soit disant politique de Mawalis entre Mokri , Djabala , Guessoum et leurs acolytes n’est pas une bagarre de citoyens libres ou un conflit de Princes .. que Nenni , les uns sont pour les émirs saoudiens , les autres pour ceux du Qatar, quelques uns des clients des Emirats ou d’Erdogan , ou du dernier Cheikh sale et puant des bas-fonds du Caire … chacun essaie de s’accrocher à quelques remorque Sultanesque , pourvu qu’il soit Client et vendre son peuple pour un Rial , une Omra ou une Baqlawa … ( Et n’allez surtout pas croire qu »ils traitent directement avec leurs monarques ou qu’ils sont reçus par les émirs de sang , jamais ! ils sont considérés comme des Ouloudjs , et ils sont souvent en contact et reçus que par le dernier Chaouche des services secrets de ces pays ou par les chambellans des derniers Hadjebs des palais d’où ils prennent leurs ordres du jour …) .. leurs rois et sultans arabes et turcs entant eux-mêmes des chambellans et des serpillières des juifs sionistes américains, israéliens ou occidentaux … les islamistes algériens sont vraiment la honte de notre nation !




    0



    0
    TheBraiN
    25 décembre 2016 - 10 h 44 min

    Djaballah se positionne en
    Djaballah se positionne en fonction des axes géostratégiques régionaux .
    Il offre ses services aux Al Saoud , aux Al Maktoum et aux Al Nahyane ce qui effraie , bien entnedu , la cinquièmle colonne Qataro-Turque des FM .




    0



    0
    Simple Citoyen
    25 décembre 2016 - 10 h 12 min

    ce portrait reflète vraiment
    ce portrait reflète vraiment la réalité de ces hommes;moi je ne t’aime pas;moi non plus;moi je suis un rabatteur du régime actuel;moi aussi mais moins gourmand;je me contente juste qu’il me paie des voyages en turquie et l’arabie saoudite;parfois on se demande pourquoi l’islam en algérie est utilisé juste pour des biens personnel




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.