Sonatrach va réaliser 290 nouveaux puits en 2017

Amine Mazouzi, PDG de Sonatrach. New Press

Le groupe public Sonatrach met le paquet dans la prospection. Ce géant national des hydrocarbures décide d’intensifier ses opérations de prospection de gaz et de pétrole au Grand-Sud. Selon des déclarations de Khalil Kourtobi, responsable de la prospection au sein du groupe, faites à l’agence britannique Reuters, Sonatrach a établi un programme de forage de 290 puits pour 2017. Un programme qui dépasse de loin celui exécuté durant l’année qui s’achève (265 puits). Sur la totalité des puits à forer, 190 vont être consacrés à la production d’huile, de gaz, de gaz à condensat et de pétrole. Les cent autres forages vont servir à la prospection, poursuit ce responsable, selon lequel le groupe Sonatrach ambitionne d’augmenter ses capacités de production de près de deux millions de tonnes de brut.

En 2016, l’Algérie a produit 67 millions de tonnes de brut et de produits pétroliers. La production de gaz devra également augmenter pour passer des 128 milliards m3 en 2015 à 132 milliards m3 en 2017. Ce programme de forage pour 2017 fait partie d’un vaste plan stratégique de développement de la production dévoilé en 2015. Ainsi, Sonatrach a planifié 799 forages, dont 335 puits d’exploration et 464 puits de développement.

Il est à souligner que durant l’année qui s’achève, Sonatrach a annoncé la réalisation de quatre nouvelles découvertes d’huile, de gaz et de gaz à condensat, deux en effort propre et deux en association avec la compagnie Medex. Les deux découvertes d’huile et de gaz réalisées par Sonatrach seule ont été faites suite au forage des puits ISEN-1 (In Essane Nord-1) et celui de HOZ-1 (Hassi Oueld Zine-1). Le forage du puits ISEN-1, situé dans le périmètre d’In Amenas (bloc 240b), dans le bassin d’Illizi, a produit à partir du réservoir cambro-ordovicien 8 610 m3/h de gaz avec une pression en tête de 1 360 psi sous duse 32/64’’. Le forage du puits HOZ-1 dans le périmètre de Hassi D’Zabat (bloc 427 & 439), du bassin d’Amguid Messaoud, a produit à partir du réservoir ordovicien (Quartzite de Hamra) 3 m3/h d’huile avec une pression en tête de 383 psi sous duse 20/64’’.

La chute des prix du pétrole contraint Sonatrach à revoir sa stratégie en investissant plus dans le développement des puits en production et en intensifiant le travail de prospection.

Sonia Baker

Comment (11)

    Hachemi Kegzoula
    26 décembre 2016 - 14 h 09 min

    Chers internautes @Ouvrons
    Chers internautes @Ouvrons nos yeux ! (non vérifié) 25 Dec 2016 – 18:57 et @Anonymous (non vérifié) 25 Dec 2016 – 19:36, j’ai eu la même réflexion que vous. D’abord j’ai bien remarqué que la Sonatrach investit autour de 9 milliards par an dans l’amont pétrolier mais elle importe quand même autant chaque année (autour de 10 milliards de dollars ans) pour cette activité. Où est la plus value ??? Je remarque aussi que Sonatrach fait beaucoup appel aux sociétés étrangères et qu’elle ne maîtrise pas beaucoup les process technologiques et l’engineering par ses propres ingénieurs malgré sa création il y a déjà 54 ans. Une entreprise qui a un tel « âge » aurait pu quand même atteindre un certain seuil d’autonomie de gestion en 54 ans. Effectivement, il faut rappeler que malgré son effectif pléthorique en ingénieurs et techniciens la Sonatrach vit surtout grâce à l’apport des compétences des sociétés étrangères qui reviennent très chères à l’Algérie. Il faut que les algériens le sache. Même si on épaissit un peu les traits, c’est une réalité et une vérité. Donc, ya notre Sonatrach à tous bouge un peu …,. E s’il te plait ne dort pas sur tes lauriers et ne sombre pas dans la facilité avec les exaltations et les enthousiasmes proférés par le pouvoir. Le pouvoir ce qui l’intéresse c’est la rente pétrolière et donc tu es utilisé comme une pompe de vie et de survie pour lui.




    0



    0
    RAS-LE-BOL
    26 décembre 2016 - 9 h 00 min

    les élections approche et
    les élections approche et notre père noel commence a nous promettre a un bel avenir;la pommes de terre moins chère;on aura chaqu’un un puit de pétrole; une voiture symbol;et la paix sociale;combien de fois ce père noel nous a promis monde et merveille;résultat les voyous et les corrompus font fortune et les honnètes citoyens n’arrivent meme pas a manger a leurs faim;




    0



    0
    Méfiance !
    25 décembre 2016 - 20 h 34 min

    « Sonatrach va réaliser 290
    « Sonatrach va réaliser 290 nouveaux puits en 2017 »
    ATTENTION TOUT DE MEME AU SABOTAGE ET A L’ESPIONAGE à ceux qui veulent nous isoler économiquement et sécuritairement !!!




    0



    0
    Anonymous
    25 décembre 2016 - 18 h 36 min

    La Sonatrach devrait
    La Sonatrach devrait maitriser les process technologiques, et l’engineering
    (conceptions, innovations, améliorations, développements des procédés technologiques divers)
    Qui lui manquent cruellement
    Malgré un effectif pléthorique de milliers d’ingénieurs, et de techniciens sortis des instituts, et d’écoles d’ingénieurs (taches dans les administrations, bureaucraties, services divers,…..)
    Depuis le début des années soixante dix
    Pourquoi recourir à Technip, à Total, aux compagnies espagnoles (Repsol,…..), et italiennes (Enie, Agip,…)
    A litiges, et à problèmes
    Jusqu’à l’utilisation, par ces dernières, des chantages, des pressions,
    Et de l’espionnage technologiques, et industriels

    Le meilleur exemple de l’indépendance technologique vient de STATOIL norvégienne, PEMEX mexicaine
    PETROBRAS brésilienne,etc,…., ainsi que les compagnies d’engineering coréennes (HYUNDAI……), et chinoises,…..
    La restructuration, et des réformes profondes dans les structures de Sonatrach
    Sont plus que jamais urgentes et nécessaires pour s’affranchir de la dépendance technologique
    Des français, italiens, espagnols,…..




    0



    0
    Karamazov
    25 décembre 2016 - 18 h 06 min

    Et avec ça on a réussi kamim
    Et avec ça on a réussi kamim à convaincre les autres blaireaux de réduire leur production. Qu’est ce qu’on est malin dans ce marché de dupes!




    0



    0
    Ouvrons nos yeux !
    25 décembre 2016 - 17 h 57 min

    Je viens de lire dans la
    Je viens de lire dans la presse algérienne que Sonatrach a annoncé, le samedi 24 décembre, un programme d’investissements massifs de l’ordre de 63 milliards de dollars dans l’exploration et l’exploitation sur la période 2015-2021. Ces montants équivalent donc à une moyenne annuelle de 9 milliards de dollars. Mais ce qu’il y a de choquant c’est que pour réaliser ses investissement la Sonatrach est obligée d’importer autant chaque année, c’est à dire autour de 10 milliards de dollars par an. Conclusion il n’y a aucune richesse ni valeur ajouter qui est créé par Sonatrach puisque que le montant annuel des importations annuelles équivaut au montant des investissements annuels. Donc, ce qu’on appelle pompeusement le géant pétrolier algérien c’est du khorti sur toute la ligne puisque tous les investissements se font en réalité non pas par les compétences propres de l’entreprises mais par le biais d’entreprises privées pétrolières internationale (sociétés pétrolières internationales aussi bien dans les services pétroliers, dans l’exploration que dans la production). Rouh ya Edzaier, rouh !!!




    0



    0
    el wazir
    25 décembre 2016 - 17 h 14 min

    au vu du nombre important de
    au vu du nombre important de puits a réaliser nous somme rassuré quand a l’avenir de progrès et de prospérité pour notre pays ces projets d’investissement nous apporte au moins la confirmation que les richesse de notre sous sol ne sont pas près de tarir alhamdou lilah, TAHIA ELDJAZAIR




    0



    0
      Anonymous
      26 décembre 2016 - 12 h 34 min

      @el wazir

      @el wazir
      En quelque sorte « regda ouu taâlef »




      0



      0
    Rascasse
    25 décembre 2016 - 14 h 57 min

    Pompé plus expolié plus
    Pompé plus expolié plus enrichir les autres plus et appauvrir le sous sol plus, le prix du 4 ème ou du 5 ème mandat????ah y’a mazouzi …




    0



    0
    vivio
    25 décembre 2016 - 13 h 21 min

    pompez pompez pompez pompez
    pompez pompez pompez pompez pompezzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
    jusqu’à en crever




    0



    0
    La Cigale
    25 décembre 2016 - 12 h 57 min

    BLA BLA BLA BLA BLA DU VENT
    BLA BLA BLA BLA BLA DU VENT DES PAROLES DU RÊVE DES MENSONGES TU EN VEUX EN VOILÀ.
    ARRÊTÉ DE NOUS PRENDRE POUR DES BILLES.
    AGISSEZ ET PARLEZ APRÈS (…).




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.